toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Lorsque les seuls gagnants sont ceux qui attendent les bras croisés.


Lorsque les seuls gagnants sont ceux qui attendent les  bras croisés.

Image à la Une : Des soldats d’ISIS en convois de camions confisqués en Irak. Photo: Twitter / nayelshafei.

La bataille des héritiers de Mohammed se joue à nouveau au Moyen-Orient. Lassés d’attendre l’égalité de droit en Irak et consternés par les malversations du Premier ministre chiite, Nouri al-Maliki, les sunnites en armes sont fin prêts pour une épreuve de force avec l’armée irrégulière du Mahdi de Moqtada al-Sadr et l’armée irakienne nationale.

En une déferlante qui est passée d’une minorité en un mouvement majeur, les terroristes sunnites ISIS arborant bannières et bandeaux, ont plongé le nord et le centre de l’Irak dans une effusion de sang. La scène n’est pas sans rappeler la bataille du Chameau (656 de notre ère), la Première Fitna lorsque l’Islam s’est déchiré avec la division entre son fondateur et son cousin et gendre, le calife Ali ibn Abi Talib (r. 656-661).

Loading...

Dans cette nouvelle Fitna, et tandis qu’ISIS pénètre profondément dans le sud de l’Irak vers la douceur de Bagdad, sunnites et chiites se battent à nouveau au corps à corps, tandis qu’Israël garde un œil attentif sur les événements et que l’Iran menace d’intervenir au nom d’al-Maliki, comme c’est le cas en Syrie au nom d’al-Assad.

Notamment, le leader actuel d’ISIS, al-Bagdadi, a menacé de prendre la capitale irakienne comme préalable à Jérusalem, et d’atteindre New York. Mais si les ayatollahs d’Iran soutiennent le gouvernement vacillant chiite d’Irak, le Croissant Fertile reste solidement dominé par les chiites iraniens, irakiens, alaouite (chiite) syriens et le Hezbollah au Liban. Cet axe est fondamentalement préjudiciable à Israël, à l’Amérique et à l’Europe en particulier, à la civilisation et à la démocratie dans le monde entier.

Alors, que va faire l’Occident ? Rien … pas encore.

En tant que peuple vieux de 4000 ans, les juifs ont toujours été intimes avec la portée et l’échelle de l’histoire, et ainsi ont appris l’art et la manière de se remémorer l’avenir et de prévoir le passé. Cela signifie se préparer au pire (dans ce cas, le triomphe d’ISIS en Irak et l’effondrement de la Jordanie voisine) tout en espérant le meilleur (qu’en Syrie et en Irak ISIS et Al-Qaïda s’occupent indéfiniment des Gardiens de la Révolution iranienne et du Hezbollah). Si les maléfiques rivaux  sont prêts à se détruire les uns les autres tout en détournant les dictateurs d’une action contre Israël, alors la non-intervention est à l’ordre du jour.

Il y a des moments où l’étoile polaire de l’impartialité doit prévaloir, même si ce n’est que pour un temps éphémère. Pour l’instant, nous croiser les bras et rester sur la touche est la solution.

avatarBrandon Marlon

Learn Hebrew online

http://www.algemeiner.com/2014/06/22/when-the-only-winners-are-the-benchwarmers/

Traduction Europe Israël







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *