toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Le Golan syrien sous contrôle des rebelles.


Le Golan syrien sous contrôle des rebelles.

Image à la Une : Des soldats israéliens regardent en direction de la Syrie, à partir du plateau du Golan.
(Reuters – /Ronen Zvulun)
La menace djihadiste se rapproche d’Israël qui est prêt à venir en aide à la Jordanie si elle était menacée

 

Graphics/AFP

La menace islamiste radicale se rapproche d’Israël selon un haut responsable militaire cité vendredi par la chaîne télévisée israélienne Aroutz 10.

Seul le secteur de la ville frontière de Kuneitra serait encore aux mains des forces fidèles au président Bachar al Assad, affirme le lieutenant-colonel Anan Abbas, commandant adjoint de la brigade Golani de Tsahal.

Abbas a souligné que parmi les rebelles on compte le Front Al Nosra affilié à Al Qaïda, un fait qui inquiète les responsables sécuritaires à la vue des succès des organisations islamistes sunnites de l’EIIL en Irak. Ces groupes terroristes progressent lentement mais surement vers la frontière orientale d’Israël, constatent les analystes de Tsahal.

Le lieutenant-colonel Abbas a ajouté que bien qu’actuellement les groupes islamistes sunnites sont axés sur leurs combats contre le régime de Damas, mais « nous savons que leur but ultime est de s’attaquer à Israël, nous avons vu leur matériel de propagande ».

Depuis le début de la guerre civile en Syrie en 2011, la situation dans la région du Golan est très tendue, victime d’un nombre croissant d’incidents. Le versant israélien du plateau est la cible régulière de tirs en provenance du côte syrien. Dimanche dernier un adolescent israélien a été tué par un missile tiré du territoire syrien.

L’aviation israélienne a répliqué en attaquant des installations de l’armée syrienne et tuant 10 militaires.

Les Etats-Unis et Israël au secours de la Jordanie

Yousef Allan (Palais royal jordanien/AFP)

L’inquiétude israélienne est renforcée également à la lumière de l’avancée des forces djihadistes en Irak qui visent également la Jordanie. Selon certaines informations relayées par le site Daily Beast, Un ville du sud de la Jordanie serait sous le contrôle de groupes islamiques radicaux.

L’inquiétude vient du fait que la Jordanie ne serait pas en mesure de repousser seule un assaut de l’EIIL, confie au Daily Beast un sénateur américain qui ajoute qu’Amman va demander aux Etats-Unis et à Israël toute l’assistance possible.

Learn Hebrew online

Des diplomates israéliens ont fait à plusieurs reprises à leurs homologues américains que Jérusalem serait prêt à réagir militairement pour sauver son voisin jordanien.

La porte-parole de l’Ambassade de Jordanie à Washington, Dana Daoud, a déclaré que les forces de sécurité de son pays sont tout à fait capables de venir à bout de la menace de l’EIIL. « Nous contrôlons totalement nos frontières et les forces armées jordaniennes sont très vigilantes. Nous avons pris toutes les mesures de précaution et nous n’avons pas pour le moment détecter de mouvements anormaux », a souligné la diplomate jordanienne.

Par ailleurs, des manifestants sont descendus dans les rues d’une ville du sud de la Jordanie vendredi, en signe de soutien aux terroristes de l’EIIL, a rapporté leWashington Post.

Les manifestants ont défilé avec des drapeaux du groupe djihadiste et en scandant des slogans contre le gouvernement jordanien.

« A bas Abdallah », ont crié les manifestants, faisant référence au roi de Jordanie Abdallah II, considéré comme un proche allié des Etats-Unis et un ami d’Israël.

La Jordanie a signé un traité de paix avec Israël en 1994, devenant ainsi le seul pays arabe en dehors de l’Egypte à avoir fait la paix avec l’Etat juif.

Depuis 2011, les Etats-Unis n’ont plus accès à leurs bases en Irak. Par conséquent, les agents de la CIA opèrent depuis la Jordanie pour réaliser des missions au Moyen-Orient. L’agence de sécurité américaine forme également des rebelles syriens modérés en territoire jordanien, a rapporté samedi le Haaretz.

Medo Halab (Medo Halab/AFP)

L’EIIL crucifie un de ses membres pour corruption

L’État islamique en Irak et au Levant (EIIL) a exécuté et crucifié en Syrie un de ses membres accusé de corruption, indiquent vendredi des sites djihadistes.

Des photographies postées sur différents sites internet islamistes montraient le corps et la tête sanguinolents d’un homme barbu avec un panneau: « Coupable: Abu Adnan al Anadali – Sentence: exécution et 3 jours d ecrucifixion – Motif: extorsion de fonds à des points de contrôle en accusant les autombilistes d’apostasie ».

Le texte est signé par « Le Prince des Croyants » qui réfère au chef de l’EIIL Abu Baqr al Bagdadi.

Avant d’être crucifié, l’homme a été tué de trois balles dans la tête, précise l’OSDH (l’Observatoire syrien des Droits de l’Homme) proche de l’opposition syrienne.

I24 News

http://www.i24news.tv/fr/actu/israel/diplomatie-defense/35673-140628-le-golan-syrien-sous-controle-des-rebelles







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • One thought on “Le Golan syrien sous contrôle des rebelles.

    1. Tamara

      Oui c’est bien beau tout cela mais la Jordanie est toujours prête à vilipender Israël (paix plus que froide……………). Quant à ces ignobles ISIS, quand donc les forces internationales vont-ils les éradiquer ????????????????????????????????Tamara

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *