toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

La femme de Mahmoud Abbas hospitalisée à Tel Aviv


La femme de Mahmoud Abbas hospitalisée à Tel Aviv

Um Abbas, la femme de Mahmoud Abbas, s’est rendue vendredi dernier dans une clinique privée de Tel Aviv, la clinique Assuta, pour y subir des examens complexes qui ne sont pas disponible ailleurs dans la région.

La clinique a dans un premier temps refusé de diffuser l’identité de sa patiente, expliquant que “le respect de la vie privée des patients est pour nous de la plus haute importance, et nous ne pouvons ni confirmer ni démentir l’information”, mais a depuis confirmé.

Alors que les trois jeunes étudiants avaient déjà été enlevés – le kidnapping date de jeudi soir, l’identité de la femme de Mahmoud Abbas a donc été gardée secrète, et d’importantes forces de sécurité ont été placées près de sa chambre.

Israël, état voyou dites-vous ?

© Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 49 thoughts on “La femme de Mahmoud Abbas hospitalisée à Tel Aviv

    1. alain

      les israéliens adorent se tirer une balle dans le pied. Soigner la femme d’un terroriste alors que 3 de nos enfants sont aux mains de ces barbares. Je ne le répèterais jamais assez que cette démocratie juive est la plus pourrie au monde.

    2. Jean-Baptiste Muhammar Cohen

      [Soigner la femme d’un terroriste alors que 3 de nos enfants sont aux mains de ces barbares]

      Alors là, je ne suis absolument pas d’accord. En voilà un, justement, de geste noble. Un médecin, et plus généralement un membre de cette éthique, ne voit pas au delà de la souffrance d’un être humain qu’il à fait serment de soulager, la vie humaine passe avant tout. Les convictions bien loin derrière.

      Ça s’appelle de l’abnégation !

      Donc quand je lis Ephraïm, j’ai juste envie de le traiter de « petite frappe mesquine », qui oserait aussi petitement abuser de la faiblesse et de la confiance de quelqu’un qui a placé sa vie dans les mains de quelqu’un qui à fait serment de la préserver avant tout, pour faire passer et servir ses petits intérêts politico-personnels avant une vie !

      Lâche !

    3. Eoné

      Ce n’est pas de cette façon que j,entends les choses.Le Dieu d’israel ferait la même chose.
      LA bible dit :à moi la vengeance et à moi la rétribution.Ne prenons pas les choses selon le rythme de vie des tueurs palestiniens ou suivre leur méthode de vie.LE GESTE QUE ISRAEL FAIT POUR LA FEMME DE M ,QUE J’APPELLE
      L’IMAGE DE YASER ARAFAT. CELA N’EMPÊCHE PAS DIEU DE RÉPONDRE AUX MULTIPLE ENNEMIS D’ISRAEL.LA MORT DE LA FEMME D’ABBAS NE CHANGERA RIEN ALORS SOIGNER CETTE FEMME EN ISRAEL AU CONTRAIRE ÇA DÉMONTRE QUE C,EST DEUX MONDE DIFFÉRENT ENTRE ISRAEL ET LE MONDE ARABE .
      À mon avis ,ce geste de soigner la femme du terroriste Abbas , moralement et politiquement ,ça loura affaiblir Abbas de ces multiples accusations contre Israël. Abbas est un menteur de tous les jours. pourra t-il démontrer le contraire sur la différence entre eux et israel (juifs) Les Arabes vont rendre compte à Dieu Laissons Israel soigner la femme du terroriste Abbas. LE RESTE , EST ENTRE LES MAINS DE DIEU!

    4. Jean-Baptiste Muhammar Cohen

      Il ne s’agit pas de « cadeau », mais de déontologie et de courage.

      Ah comme c’est beau, glorieux et courageux, de vouloir garder (même pas le courage d’aller en prendre, tiens) en otage une petite vieille malade et confiée aux soins d’un corps médical dévoué à une seule chose : soulager la souffrance humaine.

      Profiter de la souffrance de l’une et de l’impuissance des autres. Mesquins, veules et lâches. Ah la belle image, tiens.

    5. Men

      Alain dit : « les israéliens adorent se tirer une balle dans le pied. Soigner la femme d’un terroriste etc… »
      Mort de rire 😀 !
      La vieille est justement venue pour se faire opérer du pied.

      Dis Alain, ne crois-tu pas qu’il s’agirait d’un complot sioniste où Israel se serait d’abord entraîné sur le pied de la vieille avant de se tirer des balles dans nos propres pieds et que maintenant, Abbas force Israel à réparer parce qu’il n’arrive plus à lui faire faire descendre la poubelle le soir sans qu’elle se plaigne? LOL!

      JBMC,
      Abnégation ??? Connerie, oui !
      Bravo à Ephraïm parce que moi aussi je suis dans ce cas une petite frappe mesquine aux côtés d’Ephraïm : « La vielle contre nos 3 Ba’hourim saints et saufs! »

      La fin de l’article est désopilante : « L’identité de la vieille serait tenue secrète », …seules les importantes forces de sécurité qui ont été placées près de sa chambre pourraient donner un léger indice, …et encore :D.

    6. Men

      Wallemacq andré est aussi une petite frappe mesquine, comme Ephraïm et moi! Donc on est 3.

      Qui veut encore être une Petite Frappe Mesquine?
      N’hésitez plus, venez rejoindre notre mouvement PFM qui compte déjà une ‘Hazaka de membres! 😀

      Vive le PFM! abbas la vieille! (euh pardon : « à bas la vieille! ») et surtout, rendez-nous nos 3 petits! Amen véAmen.

    7. Jean-Baptiste Muhammar Cohen

      [JBMC,
      Abnégation ??? Connerie, oui !]

      Grandeur d’âme et combat, à armes égales, y’a au moins le respect de se battre à la loyale. Mais c’est sûr que c’est moins facile.

    8. Nemo

      Parce que c’est « à la loyale » de kidnapper 3 ados de 16 à 18 ans rentrant de leur école pour aller passer shabbat chez leurs parents ?

      Foutaises ……

    9. Jean-Baptiste Muhammar Cohen

      [Parce que c’est « à la loyale » de kidnapper 3 ados de 16 à 18 blablabla]

      Bien sûr qui non.

      Mais ça n’en rendrait pas moins minable le fait d’utiliser la faiblesse d’une petite vieille, et la confiance d’un opposant dans la neutralité supposée du corps médical d’en face.

      Si cette confiance tacite est trompée ou utilisée à des fins de représailles, la réplique risquerait bien d’être encore plus terrible.

      A moins que ce ne soit ce que vous vouliez, le clan des PDF ? Bien, mais ne venez pas pleurnicher après de vous faire dérouiller et de vous attirer haine et incompréhension.

      « Beuuuuh… c’est pas nous les meuchants, pourtant, c’est eux… on comprends pas pourquoi on nous aime pas… ouiiiin… snif, bouhouuuu !! « 

    10. Men

      Quand même, @JBMC qui dit : « qui oserait aussi petitement abuser de la faiblesse et de la confiance de quelqu’un qui a placé sa vie dans les mains de quelqu’un qui à fait serment de la préserver avant tout, pour faire passer et servir ses petits intérêts politico-personnels avant une vie ! »

      T’es gonflé toi ! Et je ne peux pas laisser passer ça !

      D’abord, la vieille n’est pas en danger de mort mais a juste des cors au pied, et quand bien même, de toute façon elle n’a plus aucune valeur marchande, même pour abbas. D’ailleurs, elle a tellement peu d’importance que son nom a déjà été effacé du registre de l’hôpital Juif où elle se trouve, en attendant d’effacer aussi tout le reste.

      Il ne s’agit donc pas d’une vie à sauver mais en revanche, de 3 qui elles sont en vrai danger ! Si ce kidnapping ignoble n’évoque à tes yeux rien d’autre d’important qu’un petit intérêt politico-personnel, je sens que je vais avoir une nouvelle envie de frapper quelqu’un d’autre mesquinement, même si c’est petitement !

    11. Jean-Baptiste Muhammar Cohen

      @ Men

      C’est quoi ces justifications ????

      Ça ne change pas le fait fondamental et pour n’importe quel humain moralement constitué : il s’agit de la femme d’un opposant majeur, confiée en confiance (cf « confiée » ) par cet opposant aux soins du corps médical et de sa neutralité espérée.

      Ce n’est pas le kidnapping, que je qualifie de petit intérêt politico personnel, tu as raison ma tournure portait à confusion, c’est le fait de jouer les minables mesquins sans couille et sans courage qui ont osé penser une seconde utiliser l’affect et la souffrance pour trahir la confiance d’un opposant, et la neutralité d’un corps médical !

    12. Nemo

      @ Men, tu remarqueras que JBMC n’a pas eu un mot de compassion pour nos 3 garçons … ni le moindre mot de condamnation des terroristes qui sont responsables de cet enlèvement ….

      Par contre, pour essayer de redorer son blaze avec de la moraline à la con en sautant sur le premier com venu pris au (cors) au pied de la lettre …. il est pas avare !! 🙂

    13. Jean-Baptiste Muhammar Cohen

      [je sens que je vais avoir une nouvelle envie de frapper quelqu’un d’autre mesquinement, même si c’est petitement !]

      Viens y voir, qu’on rigole :

      FB : Jean-Baptiste M. Cohen

    14. Jean-Baptiste Muhammar Cohen

      [@ Men, tu remarqueras que JBMC n’a pas eu un mot de compassion pour nos 3 garçons … ni le moindre mot de condamnation des terroristes qui sont responsables de cet enlèvement ….]

      Pourquoi ? vous vous sentez obligée d’afficher en gros des évidences vous ?

      Ah oui, en fait c’est vrai…

      Complètement tordue…

    15. Nemo

      Il croit quand même pas qu’on va se salir les mains en prenant au sérieux quelqu’un qui s’affuble d’un pseudo aussi guigolesque … 🙂

    16. Jean-Baptiste Muhammar Cohen

      Restez en dehors de la cour des grands, vous, vous risqueriez d’égratigner votre vernis à ongle…

      Pis alors « on va pas se salir les mains », pour se défiler, y’a pas mieux… je crois que même à 11 ans, j’avais honte de la sortir.

    17. Men

      JBMC,

      Je comprends mieux à présent ce que tu avais en tête donc je module mon dernier comm.

      Mais cependant tu sais, il y en a marre! C’est toujours à sens unique : gaza a de l’eau potable gratuitement venant d’Israel et payée par les Juifs, de même pour l’électricité qui vient majoritairement des centrales nucléaires juives et gratuitement. Les palos viennent travailler en Israel mais les Juifs sont interdit dans leurs bleds sous peine de mort. Et par dessus le marché, les palos viennent se faire soigner GRATUITEMENT en Israel quand ça ne va pas, pour revenir plus tard nous balancer des bombes ou kidnapper nos enfants : Il y a quelques années, un Juif avait offert 55 000 Dollars (de mémoire) pour soigner un bébé palestinien d’une mort certaine. La mère palo demandait au médecin Juif pourquoi les Juifs se comportaient comme ça? Elle disait que ce n’était pas normal de vouloir faire le bien à des ennemis (elle n’était pas trop conne sur ce coup, elle). Et elle conclue finalement devant le médecin médusé qu’elle serait fière si quand il aurait 20 ans, ce bébé se fasse sauter en tuant le plus de Juifs possible!

      Ne confond pas JBMC : On n’a pas affaire à des gens normaux comme toi et moi, il s’agit de palos qui sont devenus la pire des races sur terre, suite à un lavage de cerveau qu’ils ont fait subir à leurs petits dès 3 ans il y a plusieurs décennies de ça.
      Il est INTERDIT de leur venir en aide! La preuve, on n’arrête pas de le faire depuis le début et c’est pour ça que ça nous retombe dessus, pendant que les palos sont morts de rire!

      Quand tu auras compris tout ça, tu viendras nous rejoindre au PFM!

    18. Jean-Baptiste Muhammar Cohen

      Interdit, je ne sais pas ce que ça veut dire, surtout pas pour venir en aide à quelqu’un. Qui que ce soit.

      L’aide, c’est toujours à sens unique. Si t’attends quelque chose en retour, c’est de l’intérêt.

    19. Men

      JBMC,
      Tu sais, si j’étais venu frapper petitement, j’aurais fatalement eu le dessus puisque je serais venu par derrière car mesquinement! 😀

      Mais bon, je te promets que je ne serais jamais venu te faire du mal de toute façon car je ne fais qu’un mètre 87 et même si j’ai le ventre plat, je pèse bien trop lourd avec mes 95kg 😉

    20. Nejma

      JB réponse amusante mais l’intérêt
      premier et légitime est quand même de rester en vie donc pas incompatible avec la générosité.

    21. Jean-Baptiste Muhammar Cohen

      [JBMC,
      Tu sais, si j’étais venu frapper petitement, j’aurais fatalement eu le dessus puisque je serais venu par derrière car mesquinement!

      Mais bon, je te promets que je ne serais jamais venu te faire du mal de toute façon car je ne fais qu’un mètre 87 et même si j’ai le ventre plat, je pèse bien trop lourd avec mes 95kg]

      Tsss… merci de ta sollicitude :D, mais ce n’est pas à moi que tu apprendras d’une part que la taille et le poids ne veulent absolument rien dire (j’ai mis à terre plus « imposant » physiquement que toi, et je me suis fait mettre à terre par moins imposant que moi, donc…), d’autre part que ce qui est aussi important, c’est la détermination et l’endurance de l’adversaire (Et que les frappes « dans le dos » sont passibles de sanctions graves)

      [JBMC nous joue les Mère Thérésa maintenant …]

      Que voulez vous, c’est mon côté Sœur Emmanuel !

    22. Men

      Là, tu te trompes lourdement JBMC!
      « L’aide, c’est toujours à sens unique. Si t’attends quelque chose en retour, c’est de l’intérêt. »
      C’est tout à fait exact mais que pour des personnes qui en valent la peine.

      La Torah nous dit en substance que celui qui a de la compassion pour une personne non méritante, en viendra par avoir de la haine pour une pesonne méritante. Je n’ai plus les mots exacts mais l’idée est là !
      Par ailleurs, la Torah INTERDIT formellement de venir en aide à une personne qui n’a aucune reconnaissance.

    23. Jean-Baptiste Muhammar Cohen

      [JB réponse amusante mais l’intérêt
      premier et légitime est quand même de rester en vie donc pas incompatible avec la générosité.]

      Tout est affaire de compromis 🙂

    24. Jean-Baptiste Muhammar Cohen

      [Là, tu te trompes lourdement JBMC!
      « L’aide, c’est toujours à sens unique. Si t’attends quelque chose en retour, c’est de l’intérêt. »
      C’est tout à fait exact mais que pour des personnes qui en valent la peine.]

      Des personnes ou des causes, certes… mais pour un médecin, ce qui vaut la peine, c’est la vie humaine, et c’est TOUT. Un médecin ne réfléchira pas plus loin que soulager une souffrance et préserver une vie humaine.

      Jamais il ne se demandera si ça « en vaut la peine » (sauf cas rare de guerre où il aurait plusieurs cas graves simultanés à soigner et qu’il doive établir des priorités, bien sûr, mais ce n’est pas le cas ici 🙂 )

      C’est TOUT.

      [La Torah nous dit en substance que celui qui a de la compassion pour une personne non méritante, en viendra par avoir de la haine pour une pesonne méritante. Je n’ai plus les mots exacts mais l’idée est là !]

      Bah si elle dit ça, ce passage ne mérite que mon mépris. Celui qui n’est pas capable de différencier les personnes en les mettant toutes dans un sac n’est qu’un sot.

      [Par ailleurs, la Torah INTERDIT formellement de venir en aide à une personne qui n’a aucune reconnaissance.]

      La reconnaissance, c’est à postériori non ? Dès lors, comment tu sais qu’une personne ne te sera PAS reconnaissante, si tu ne fais rien avant ?

    25. Nemo

      @ Men.

      C’est du bon sens.
      L’inverse s’appelle le masochisme. C’est même une perversion.
      c’est pour ça que ça doit plaire à JBMC.

    26. Jean-Baptiste Muhammar Cohen

      @Nemo, si votre bon sens est d’agir envers les gens par intérêt (par opposition à « acte désintéressé », donc), grand bien vous fasse si ça fait partie de vos valeurs… ne pas l’assumer clairement, par contre, relève du déni de soi même le plus profond. Ou du complexe de supériorité le plus absolu.

      Vous connaissant, ça ne m’étonne pas non plus.

    27. Nemo

      Quel confusionnisme JBMC !

      « ne pas assumer » / « déni de soi » / « complexe de supériorité » ….. toutes ces notions que vous enfilez comme des perles et dont vous ne comprenez pas le sens n’ont rien à voir avec la choucroute !

      M’étonnes pas que vous n’ayez rien compris comme d’ab …. les plus simples évidences sont toujours obtuses aux esprits embrumés.

    28. Jean-Baptiste Muhammar Cohen

      Nemo : Vous en faites pas, moi je comprends très bien le sens que je leur donne pour vous, à ces notions. C’est bien là le principal 😀

    29. Nemo

      En effet, restez dans votre solipsisme à vous prendre pour Mère Thérésa en but aux vilains sionistes !
      Cette mascarade vous va à ravir ……………….. 🙂

    30. Nejma

      Alors là JB « solipsisme », quelle insulte c’est vraiment très grave.vous privilégiez la solitude de vos idées purement subjectives. Attention les plaisirs solitaires sont vite ennuyant.Vous finirez par devenir stérile, ou sourd…

    31. Jean-Baptiste Muhammar Cohen

      Nejma, quand elle aura compris qu’inconsciemment elle parle d’elle même, on aura avancé 🙂

      Sinon, je crains pour ma surdité future, vous avez un bon ORL à me conseiller, en préventif bien sûr ? 😀

    32. michel boissonneault

      encore une autre preuve que l’état d’israel et ses citoyens JUIFS ont
      du Coeur …… eux les muzz kidnappent , tuent … les juifs soignent
      ses ennemies

    33. Jean-Baptiste Muhammar Cohen

      Absolument Michel,

      C’est pour ça qu’il serait dommage, et dommageable, de s’abaisser à leur niveau avec l’idée aussi saugrenue que lâche et misérable de profiter de la situation pour garder la femme de Mahmoud Abbas en otage.

    34. Nejma

      Pourquoi la garder en otage et risquer plus de vies sacrifiées? Vous imaginez la situation? Les risques? Suis pas même certaine qu’Abbas lèvera le petit doigt trop content qu’on lui sacrifie sa chèvre poussive pour une belle biquette.

    35. Men

      @JBMC qui écrit : « Bah si elle dit ça, ce passage ne mérite que mon mépris »,

      J’hésite de plus en plus sur ce site à ramener ce que dit la Torah car quand je vois ce qu’un certain crétin pourrait en faire tant j’ai vu comment il salit notre Torah qui est si parfaite, j’ai peur finalement de faire un ‘Hilloul HaShem au lieu de vouloir donner du ‘Hizouk aux Juifs qui sont biens. Néanmoins pour toi JBMC, que je ne considère pas (qui a dit : pas encore ? 😀 – I’m kidding of course 😉 ) comme un crétin, je vais essayer avec ta permission, de t’expliquer en quoi ici tu te trompes à nouveau.

      Pour faire très court, on peut dire que le rôle fondamental de la Torah est d’éduquer tout être humain pour le porter le plus haut possible vers la perfection, le rapprochant ainsi de son Créateur qui est HaShem. Or HaShem ne veut pas la mort du fauteur. Donc le Ciel fera tout pour aider tout homme à se corriger, fut-ce par des épreuves que le Ciel lui imposera (et IL ne s’en prive pas, comme nous pouvons tous le constater).

      Ici, si quelqu’un n’a aucune reconnaissance envers son bienfaiteur, il va persévérer dans son égoïsme en prenant toujours plus chez l’autre puisqu’il ne considère même pas l’existence de l’autre ni les propres besoins de ce dernier, au point de ne même pas le remercier. Pour l’égoïste, seul compte ce dont lui-même a besoin et il est normal que l’autre lui donne sans rien recevoir en échange, même pas un « merci ».

      Or à présent, si c’est bien un mérite de donner sans attendre quelque chose en échange, ainsi que tu l’as très bien souligné, c’est une tare profonde de penser qu’on doive recevoir sans rien donner en échange.
      Aussi le Ciel dans cette optique, interdit que l’on donne a une telle personne car ça ne ferait qu’augmenter son mauvais trait de caractère et se faisant, l’éloignerait encore plus dans l’absolu, de son Créateur, même s’il ne croit pas en Lui. (Car en effet, ça n’empêche pas à ce Créateur d’exister quand même, indépendamment du fait qu’on croit en Lui ou non).

      Comprends-tu mieux l’esprit de la Torah ? Et sache que tout ce qui se trouve dans la Torah, procède de ce type de raisonnement, même quand à priori, une phrase nous choque. Car il faut savoir que la Torah par écrit est toujours d’une concision incroyable et c’est à cela que sert la Guémara quand celle-ci vient nous faire le développement d’une idée qui était présentée sous forme lapidaire, voire apparemment brutale.

    36. Jean-Baptiste Muhammar Cohen

      Hello Men

      Je comprends très bien, sauf que tu justifies (c’est ton droit), des valeurs humaines par des principes de la Torah, et que moi je n’ai pas besoin de ça pour savoir ce qui est bon ou mauvais, ni ce que je dois faire ou pas, ni comment je doive me comporter ou pas dans une situation

      Je reprends : [Or à présent, si c’est bien un mérite de donner sans attendre quelque chose en échange, ainsi que tu l’as très bien souligné, c’est une tare profonde de penser qu’on doive recevoir sans rien donner en échange.]

      C’est assez vrai. MAIS, ça ne regarde que celui qui reçoit égoïstement. Il appartient à l’autre (au donneur, donc) d’avoir l’honnêteté AUSSI de lui dire « est ce que tu te rends compte que tu commences gentiment à me les monter en abusant de ma bonté », ça s’appelle RESPONSABILISER.

      [Aussi le Ciel dans cette optique, interdit que l’on donne a une telle personne car ça ne ferait qu’augmenter son mauvais trait de caractère et se faisant, l’éloignerait encore plus dans l’absolu, de son Créateur, même s’il ne croit pas en Lui. (Car en effet, ça n’empêche pas à ce Créateur d’exister quand même, indépendamment du fait qu’on croit en Lui ou non).]

      Bien. J’ai une question. Comment « le ciel » ou qui tu veux fais que tu reconnaitras une telle personne ? Puisque par définition, l’ingrat prends tout et ne donne jamais rien, même pas un merci, c’est donc que quelqu’un s’en rend compte, donc qu’il lui à donné avant, donc qu’il y à eu un moment où « stop c’est bon ça suffit ».

      Dès lors, à partir de QUEL moment est il interdit de continuer à lui donner ?

      Ça c’est un sentiment humain et tout à fait personnel, que personne ne peut juger à la place même du concerné, et donc personne donner un « interdit » formel.

      Le misérable à qui tu as tout donné, hospitalité, chemise, temps, nourriture… et qui s’est barré en douce sans même un merci et dont tu n’as plus de nouvelles, si tu le croises à mendier, l’air pitoyable et misérable, et que tu as une pièce dans ta poche.

      Que vas tu faire ? Y être quand même sensible, ou te dire « non, c’est interdit »…

      Chacun ses convictions, ses sentiments, ses croyances personnelles. Moi je n’ai pas de livre qui me dicte un comportement, mon cœur suffit.

    37. Men

      @JBMC,
      Je ne crois pas que ce soit le lieu ici, pour se lancer dans ce qui est appelé une ‘Havrouta (étude avec un compagnon).
      J’aimerais pouvoir te démontrer combien ta démarche mènera tôt ou tard à une impasse et même, finira par engendrer un conflit inévitable (et le pire, c’est que tu le dis toi-même à mi-mots inconsciemment en abondant vers mon sens…). Mais même si cependant, le fond de ton coeur paraît bon et que tu serais digne qu’on t’explique où tu fais fausse route, je n’ai malheureusement pas le temps matériel de reprendre un à un tes arguments et de t’amener à comprendre en quoi nous Juifs, avons compris qu’on ne pouvait s’appuyer que sur la Torah pour gagner du temps car en suivant les impulsions de notre coeur, on commet bien trop d’erreurs à cause du fait que très très peu de gens sur terre possède la stature de travailler correctement avant cela, sur leurs traits de caractères (Midote, en hébreu) et que du coup, notre coeur est totalement faussé donc non fiable. En clair, un mauvais outil ne peut absolument pas faire de miracle! Le sage comprendra.

      Ceci dit, si notre coeur possédait une pureté parfaite, alors je serais 100% d’accord avec tout le développement de JBMC, sur le fait qu’on puisse se passer de la Torah, au moins s’agissant de nos manières d’agir (Car la Torah nous enseigne bien plus que tout ça).
      Je te remercie JBMC pour la grande qualité de ton échange et te renouvelle toutes mes excuses pour mes mots durs un peu plus tôt aujourd’hui.

      @Nejma,
      Excellente question ..mais qui pourtant n’est pas le même sujet.
      La Tsedaka doit être donnée sans distinction à tout celui qui demande ou qui a besoin. Mais il s’agit d’un besoin fondamental pour survire par exemple, ou bien marier ses enfants ou tout ce qui sert pour celui qui demande, à faire des Mitsvote. or il y a un impératif pour la Tsedaka, de ne pas faire blanchir la face de celui qui demande, à cause de la honte que procure le fait d’avoir à demander.
      C’est pourquoi en Tsédaka, celui qui s’empresse de donner au pauvre, avant que celui-ci ne réclame, à plus de mérite que celui qui donne parce que le pauvre lui a réclamé. Le Rambam énumère les niveaux successifs de perfection dans la façon de donner la Tsédaka. parmi ceux-ci, il y a celui qui sait à qui il donne alors que celui qui reçoit ne sait pas d’où ça vient. ainsi, le receveur n’a pas honte quand il se trouve devant le donneur, car il ne sait pas que c’est lui le donneur. Plus haut encore, il y a celui qui donne sans savoir à qui il donne et celui qui reçoit ne sait pas de qui il reçoit : C’est encore plus parfait. Plus haut encore, il y a celui qui fournit un moyen ou un travail au pauvre, pour ne plus avoir besoin des autres pour survivre.

      Dans le cas que j’évoquais par contre, il s’agissait d’un ramaï (euh… un coquin) qui vit très bien, qui a déjà tout ce qu’il lui faut, qui prend des autres pour son seul plaisir et qu’il ne s’agit absolument pas de faire une Mitsva (ce serait même le contraire!) avec tout ce qu’il prend chez les autres (d’ailleurs, la première Mitsva à faire aurait été justement de remercier).
      Il est évident dans ce cas qu’on voit tout de suite à qui on a affaire sans ambiguïté (voir le cas que j’ai cité ou la connasse de mère à qui on soigne son bébé, veut ensuite que son enfant plus tard, se fasse exploser en tuant des Juifs => le médecin qui soigne le bébé est en train de mettre sur pied un futur assassin! Cherchez l’erreur du fait de donner sans distinction aucune!) et c’est pour ce type d’individus et dans ce cas précis que la Torah interdit de donner ou même de venir en aide.
      (comment donner un exemple? Attendez je cherche… du côté de gaza peut-être?…)

    38. Jean-Baptiste Muhammar Cohen

      [@JBMC,
      Je ne crois pas que ce soit le lieu ici, pour se lancer dans ce qui est appelé une ‘Havrouta (étude avec un compagnon).]

      Certes, on serait mieux de vive voix autour d’une bière fraiche, ou d’un bon verre de vin (on va finir par être nombreux, autour de ce verre 😀 )

      [J’aimerais pouvoir te démontrer combien ta démarche mènera tôt ou tard à une impasse et même, finira par engendrer un conflit inévitable (et le pire, c’est que tu le dis toi-même à mi-mots inconsciemment en abondant vers mon sens…).]

      Bien sûr que je le sais, l’ingrat n’a que peu de chances de devenir bon, mais il faut quand même lui en laisser une :). Et pour moi, ça passe par lui faire comprendre que son ingratitude n’est pas si grave, A CONDITION QUE à un moment donné, lui aussi fasse un effort pour s’en sortir. « Je fais un pas vers toi, fais un pas vers moi ».

      […de t’amener à comprendre en quoi nous Juifs…]

      STOP ! généralisation : refusée :D. Humain = individu d’abord

      [avons compris qu’on ne pouvait s’appuyer que sur la Torah pour gagner du temps car en suivant les impulsions de notre coeur, on commet bien trop d’erreurs à cause du fait que très très peu de gens sur terre possède la stature de travailler correctement avant cela, sur leurs traits de caractères (Midote, en hébreu) et que du coup, notre coeur est totalement faussé donc non fiable.]

      TU as compris, TOI, Men, TU as choisi de t’appuyer sur ça pour ne pas « risquer de faire fausse route », c’est TON choix. Si je te retourne ça, qu’est ce qui te dit que ce n’est pas faire fausse route, que suivre un livre vieux et poussiéreux, et plus au goût du jour (bon, j’exagère pour la forme, c’est juste pour comprendre ce que ça me fait à moi 😉 )

      Moi je pars du principe que ton cœur est toujours libre. Ce qu’il manque parfois, c’est le courage de le suivre 😉

      [En clair, un mauvais outil ne peut absolument pas faire de miracle! Le sage comprendra.]

      Baaaah.. un mauvais outil avec un bon ouvrier, ça ne doit pas être si mauvais comme résultat.. le meilleur serait évidemment le bon outil avec le bon ouvrier, mais parfois en panne dans le désert, il faut se contenter de ce qu’on à.

      [Ceci dit, si notre coeur possédait une pureté parfaite, alors je serais 100% d’accord avec tout le développement de JBMC, sur le fait qu’on puisse se passer de la Torah, au moins s’agissant de nos manières d’agir (Car la Torah nous enseigne bien plus que tout ça).]

      C’est mon choix personnel, de me passer de cette « influence », tout comme c’est mon choix aussi d’avoir la liberté de l’écouter. Tout comme le choix personnel et tout à fait respectable de chacun est de s’y appuyer comme béquille, comme certains gobent des antidépresseurs dans une phase difficile. Tout ce qui permet de retrouver un chemin humain est bon a prendre. Simplement, moi je n’en ai pas « besoin ». Je suis plus sensible au message véhiculé par un humain, que par un livre :). Ce qui ne m’empêche pas d’échanger avec plaisir avec mes amis, prêtre, rabbin, musulman (non je n’ai pas encore de mufti par contre), bouddhistes, etc.. parce qu’ils ont tous une valeur (entre autres) communes : jamais personne ne cherchera à convaincre l’un ou l’autre qu’il à raison ou tort. On ne fera qu’échanger des points de vue et réfléchir au pourquoi du comment. Et c’est bien plus enrichissant 🙂

      [Je te remercie JBMC pour la grande qualité de ton échange et te renouvelle toutes mes excuses pour mes mots durs un peu plus tôt aujourd’hui.]

      Aucun problème pour moi, je préfère échanger avec quelqu’un qui s’emporte un peu, mais qui à le respect et la logique de ses convictions, plutôt qu’avec quelqu’un qui va chercher à « enrhumer du crétin » et me la jouer à l’envers, comme on dit 😀

    39. Jean-Baptiste Muhammar Cohen

      Tiens, Men, merci aussi pour ma curiosité sur la Tsédaka :

      Alors, je me permet quelques remarques :

      [C’est pourquoi en Tsédaka, celui qui s’empresse de donner au pauvre, avant que celui-ci ne réclame, à plus de mérite que celui qui donne parce que le pauvre lui a réclamé.]

      Bon, partant du principe qu’on ne devine pas toujours le « besoin » des autres, je mettrai déjà ça sur un pied d’égalité.

      Ensuite, personnellement je trouve ceci un peu « concon » :

      [Plus haut encore, il y a celui qui donne sans savoir à qui il donne et celui qui reçoit ne sait pas de qui il reçoit : C’est encore plus parfait.]

      Moi personnellement, je veux a minima savoir à qui je donne. Et à qui je ne donne pas. C’est pour ça que je comprends aussi votre point de vue, avec l’exemple que m’a donné une amie gendarme sur les réseaux de roms qui font la manche dans la rue. Il ne FAUT PAS leur donner, c’est parfois triste devant le visage d’un enfant en peine, et parfois j’ai du mal même si je sais ce qu’il y à derrière, mais il ne faut pas PARCE QUE ce sont des bandes organisées qui se servent des mendiants pour rafler, eux, l’argent. Autrement dit, le meilleur moyen de stopper ça est de NE PAS leur donner pour tuer la mauvaise herbe direct à la racine… du moins tenter… .

      [Plus haut encore, il y a celui qui fournit un moyen ou un travail au pauvre, pour ne plus avoir besoin des autres pour survivre.]

      On retrouve ça chez les indiens : « si tu donnes à l’autre un poisson, tu le nourris un repas. Si tu lui apprends à pêcher, tu le nourris toute sa vie » 🙂

      Mais on passe par le fait que j’évoquai plus haut : responsabiliser et, donc, éduquer 🙂

      [ Il est évident dans ce cas qu’on voit tout de suite à qui on a affaire sans ambiguïté (voir le cas que j’ai cité ou la connasse de mère à qui on soigne son bébé, veut ensuite que son enfant plus tard, se fasse exploser en tuant des Juifs => le médecin qui soigne le bébé est en train de mettre sur pied un futur assassin! Cherchez l’erreur du fait de donner sans distinction aucune!) et c’est pour ce type d’individus et dans ce cas précis que la Torah interdit de donner ou même de venir en aide.]

      Je te comprends, mais mon côté avocat du diable va ressortir, et te dire que la souffrance d’un enfant, l’espoir de voir les choses changer, et d’avoir confiance en ce qu’il sera plus tard, valent de lui sauver la vie (et de coller discrètement une ou deux tartes à la mère O:) )

    40. Jean-Baptiste Muhammar Cohen

      [Pourquoi la garder en otage et risquer plus de vies sacrifiées? Vous imaginez la situation? Les risques? Suis pas même certaine qu’Abbas lèvera le petit doigt trop content qu’on lui sacrifie sa chèvre poussive pour une belle biquette]

      Nejma, ah diable, vu sous cet angle en fait, c’est peut être d’une subtilité bien cachée. Abbas n’attends peut être que ça. Vous l’imaginez, à la télé : « bon, on vous rends les otages, mais vous gardez la vieille » !

      😀

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    • Facebook
    • Twitter
    • LinkedIn
    • More Networks
    Copy link
    Powered by Social Snap