toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Jérusalem variation, ORLI ZIV entreprise d’éblouissement


Jérusalem variation, ORLI ZIV entreprise d’éblouissement

L’art est indispensable en Israël. Ce mois-ci le vernissage de l’exposition d’Orli Ziv, « Jérusalem variation », à la Galerie Art & Music présentera une œuvre profonde et lumineuse : Jérusalem, un rêve aux mille et unes résonances comme toile de fond des variations d’Orli Ziv. Par son travail entre matière et couleurs, c’est l’éclat de la Lumière du premier jour qui inonde le regard de celui qui plonge dans l’Infini.

Chaque tableau est une porte de la ville qui s’ouvre sur les secrets de la fiancée de tous les hommes, comme si elle était le coeur et eux les yeux du Monde.
De sa rencontre avec le galeriste Elios Attal, Orli Ziv a projeté le décor sur les notes des Psaumes et des Cantiques de la ville éternelle, qui se meut au son de la musique et élève les chants dans les cieux d’ocre et de pourpre.

Vernissage le 11 juin a 19h30, exposition du 12 juin au 3 juillet 2014

jerusalem variation Capture

ORLI ZIV entreprise d’éblouissement

L’Œuvre est somptueuse et gaie, elle conjugue la souplesse des formes à l’effronterie d’un déferlement de couleurs qui se fondent dans une chorégraphie mystique.

C’est presque hallucinant : l’œuvre d’Orli ziv est éclatante de bonheur, une caractéristique rare dans l’univers de la peinture, souvent condamnée a la tristesse en gage de création artistique.

Or si Jérusalem a pu inspirer la luminosité et la poésie de ses toiles, si sa technique impeccable témoigne de sa formation aux beaux- arts, et si peindre en compagnie de ses enfants peut expliquer les couleurs chaudes et impérieuses d’Orli Ziv, les éléments de gravité ne sont pas absents.

La sensibilité se manifeste au détour des formes, elle est toujours sous-jacente.

Toute œuvre porte en elle la détresse que chaque créateur a un jour ressentie, mais les toiles d’Orli suggèrent surtout sa rédemption. En termes de contraste, symétrie, ordonnance, unité, variété, une savante maitrise des matériaux de créativité s’allie a une fantaisie pertinente.

Learn Hebrew online

On ne s’étonne pas de la hardiesse des pastels et du respect de la tradition, d’une coexistence de profondeur et de joie, exécutée naturellement et sans crispation du mouvement.

C’est l’échec de l’ennui et de la systématisation.

Tout appelle au soleil et a la liberté. Dans ses toiles abstraites, Ziv semble repenser le sens même des frontières, les couleurs suivent la voie de leur abolition et du désenclavement.

Avec ses collages, composés de documents d’archives et de photos, Orli Ziv parvient cette fois a se tenir a un carrefour rare et précieux, celui de la création contemporaine et de l’histoire.

Certains symboles clés de la tradition mystique et de grandes figures légendaires y apparaissent subtilement en témoins illuministes.

C’est toutefois dans sa série de peintures de Jérusalem que culmine le talent de Ziv, qui y explore tout ce qu’une quête spirituelle implique d’envie d’évasion et de partage, de dissidence, d’élan musical, de dimension religieuse et d’influence poétique.

Une ascension obstinée vers la plénitude est inséparable de son travail .Orli a totalement saisi la substance de l’air et de la lumière de Sion a la pointe de son pinceau.

« Eclairez vos objets selon votre soleil, qui n’est pas celui de la nature ; soyez le disciple de l’arc-en ciel sans en être l’esclave », disait Denis Diderot a Chardin, et c’est ainsi que l’on pourrait résumer la pensée Zivienne.

orli ziv

 

 

 

Art & Music Gallery :

Des chants, des prières, des mélodies et des danses raisonnent encore du passé imprimé sur les pierres blanches de la Jérusalem d’Or, qui trône majestueusement depuis des millénaires.

Au coeur du quartier de Nachalat Shiva, berceau d’une identité retrouvée et renouvelée se trouve la Art & Music Gallery.

C’est autour du thème qui relie l’art plastique à la musique et toutes ses discipline que la galerie d’Elios Attal se distingue comme l’écrin qui révèle la richesse de l’art juif et israélien, ancré dans une tradition où la variété est le signe de l’unicité.Dans une même harmonie, la Lyre de David accompagne les danseuses de Rachel Yedid, la musique du violon et le Klezmer font revivre les Shtetles de Richard Weisberg, les notes de Jazz de Nogah Sofer font virevolter le geste et le mouvement des sculptures de Betty Wachsstock Schonfeld.
Quant à Orli Ziv, elle meten lumière et en matière la précieuse cité au Temple érigé par le chant des Anges, pendant que vit et prend forme le souffle divin dans l’Art Prophétique de Dan Groover, l’échelle entre le Ciel et la terre.

orli  ziv

 

 

 







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *