toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Israël lâché par ses alliés


Israël lâché par ses alliés

Les États-Unis, l’Europe, la Russie, la Chine et l’Inde ont reconnu le gouvernement d’union nationale palestinien. Un camouflet pour Netanyahou.

Un mardi noir. C’est probablement ainsi que Benyamin Netanyahouse souviendra de ce 3 juin. En l’espace de quelques heures, et quasiment les unes après les autres, les grandes puissances ont annoncé soutenir le gouvernement palestinien d’unité nationale qui avait prêté serment la veille devant le président Abbas. Les premiers à ouvrir le bal de cette reconnaissance internationale furent lesÉtats-Unis. Vinrent ensuite l’Union européenne, les chefs de diplomatie de la France et de la Grande-Bretagne, le secrétaire général de l’ONU puis la Russie. Mais aussi la Chine et l’Inde. Deux pays qui n’ont posé aucune condition à leur soutien. Tandis que les gouvernements américain et européens fondent leur coopération avec le nouveau cabinet palestinien sur l’adhésion de ce dernier à trois principes : renoncement à la violence, respect des accords déjà signés et reconnaissance d’Israël. Des principes que Mahmoud Abbas et son Premier ministre, Rami Hamdallah, se sont engagés à respecter.

Pour Benyamin Netanyahou, c’est une défaite. Lui qui, depuis l’annonce de la réconciliation Fatah-Hamas, ne cessait d’appeler le monde à rejeter toute coopération avec « les terroristes du Hamas » se retrouve aujourd’hui plus isolé que jamais, avec sur les bras une nouvelle crise entre Jérusalem et Washington. Car, pour le Premier ministre israélien, les États-Unis ont trahi leurs engagements, l’administration Obama lui ayant promis d’attendre avant de reconnaître le gouvernement Hamdallah. Il a donc appelé à la rescousse ses alliés aux États-Unis : l’AIPAC, le lobby pro-israélien, et ses amis républicains qui se sont lancés de nouveau dans la bataille contre la politique de la Maison-Blanche.

Une politique « pyromane » (Yitzhak Herzog)

L’autre coup dur, celui qui a ajouté du sel sur la plaie, est venu de pays cajolés depuis quelque temps par la direction israélienne et qui se sont pourtant alignés sur les positions américaines et européennes. Comme la Chine, dont le ministre israélien des Affaires étrangères, Avigdor Lieberman, et son collègue à l’Économie, Naftali Bennett, disaient encore tout récemment : « Ce pays n’est pas intéressé par les Palestiniens mais seulement par notre high-tech. » Ou l’Inde, dont l’arrivée au pouvoir du nouveau premier ministre, Narendra Modi, a été saluée par l’ensemble de la direction israélienne.

Dans les médias, certains commentateurs parlent donc d’un véritable « effondrement » diplomatique. D’autres constatent que, de plus en plus, le Proche Orient – et en particulier l’affaire israélo-palestinienne – disparaît de l’agenda international, ce qui réduit encore plus l’impact de la réaction israélienne. Une analyse partagée par le chef de l’opposition travailliste. Yitzhak Herzog fustige Netanyahou, l’accusant de commettre deux erreurs : il ne comprend pas l’affaiblissement du statut d’Israël dans l’arène mondiale et surtout mène une politique « pyromane » dont le seul effet est de « faire rentrer le Hamas en Cisjordanie ».

« La réponse sioniste appropriée » (Uri Ariel)

En attendant, Benyamin Netanyahou persiste et signe. En représailles à l’unité palestinienne, le ministère du Logement a lancé un appel d’offres pour la construction, dans les colonies de Cisjordanie et à Jérusalem-Est, de 1 500 unités de logements. « C’est la réponse sioniste appropriée quand on nous crache dessus. Je veux parler de nos voisins, mais aussi du reste du monde », a expliqué Uri Ariel, le ministre de l’Habitat qui est également le numéro deux du Foyer juif, le parti religieux d’extrême droite, fer de lance de la colonisation à la Knesset.

Sur le plan international, Benyamin Netanyahou pourra toujours se consoler avec cette décision inattendue du nouveau gouvernement conservateur en Australie, qui désormais ne considère plus Jérusalem-Est comme un territoire occupé. Les dirigeants palestiniens ont vivement protesté.

DANIÈLE KRIEGEL Lepoint.fr





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 11 thoughts on “Israël lâché par ses alliés

    1. Robert Davis

      Cette « reconnaissance » ILLEGALE car contraire à la Chartes de l’onu et des traites de SanRemo et Sevres était attendue depuis longtemps et n’a AUCUNE VALEUR LEGALE. Pour une fois Netanyahou a raison de tenir bon et finalement de commencer à construire MASSIVEMENT PARTOUT EN PALESTINE OCCID3NTALE. Du fait de cette demande du pa et de la reconnaissaNCE DE CES PAYS IL FAUT annuler les a

    2. jak40

      le Monde va payer. Les Juifs seront certes les premiers souscripteurs comme à l’accoutumée, mais les autres vont voir !
      Rira encore bien, qui rira le dernier !

    3. Robert Davis

      … »accords d’oslo » et montrer à ces gouvernements de gauche que leur politique ne VAUT RIEN SUR TOUS LES PLANS (y compris en Economie). Les choses sont maintenant CLAIRES etil est INUTILE DE FAIRE SEMBLANT DE CROIRE QU ELLES PEUVENT S ARRANGER PAR LA DIPLOMATIE. Ceux qui ont reconnu un gouvernement ILLEGAL doivent maintenant prendre leur responsabilité et admettre qu’ils ont fait une grosse ERREUR. Ils mettront du temps à le reconnaitre mais lemoment de leur marche ARRIERE a commenc » le 3 juin! Bravo à Netanyahou IL FAUT TENIR BON ET MONTRER A TOUS CES DEGENERES DE LA GAUCHE qu’Israel n’est pas leur marionette! Maintenant c’est à leur tour de faire des concessiuons et pratiquer l

    4. sergio

      et qui soutiendra un gvnt d’union tibétain, tchétchène, du cachemire, de corce ou de bretagne, etc etc
      …personne de ce monde hypocrite qui encore une foi fait bloc contre l’état juif,
      tant que seule la sécurité et la survie d’Israel est en jeu, peu importe, pourvu qu’on ait le petrole, les contrats, et surtout, la tranquillité avec « eux », une paix civile sous laquelle couve la sharia sur les decombre de la democratie,

      comme toujours, ça leur reviendra comme un « boomerang « venu du ciel,
      ils n’ont pris conscience du terrorisme que quand il s’est attaqué à leurs propres biens et citoyens, tant que les détournement d’avion ne concernait que les avions israéliens, c’était l’oeuvre de « combattants ».

    5. Ephraïm

      « lâché par ses alliés « est une évaluation exagérée , il fallait s’y attendre de la part des nations ! l’  » unité  » est toujours séduisante pour ces dernières mais cela ne présente aucun préjudice pour Israël ,car lorsque ces mêmes nations vont se rendre compte du quotidien de cette nouvelle  » unité  » à la mode arabe , ils se mettront bien vite à repenser leur démarche !

    6. Yéochoua

      Que le gouvernement commence à procéder à l’arrestation des criminels de l’Olp et du Hamas pas seulement pour leurs idées génocidaires mais pour tous les crimes déjà commis, les traîne en justice et les condamne. Alors seulement on pourra reprocher aux autres pays de leur accorder une reconnaissance.
      Quoi qu’il en soit, ce problème n’a rien avoir avec Netanyahou. Cette attitude internationale décrite dans cet article est vraie quel que soit le gouvernement en place. En outre, le faux reportage d’Enderlin qui verse des larmes de crocodiles sur l’enfant faussement tué mais aucune larme véritable sur la localité anéantie de Netzarim a certainement fortement contribué à la sympathie qu’ont les pays étrangers pour les mouvances terroristes en tous genres. Quoi qu’il en soit, il serait temps que les gouvernements et la Cour d’Israël poursuivent les terroristes. Seule une attitude responsable et courageuse du gouvernement israélien, quel qu’il soit, pourrait faire taire les nations qui se liguent contre Israël, ne serait-ce que sur ce point, et mettre fin à ce gouvernement d’union terroriste, pour la simple raison technique que leurs dirigeants seraient soit en fuite soit soumis à de lourds procès.

    7. Paul

      La lâcheté est une valeur bien partagée de par le monde, mais également l’intérêt politique et économique le plus primaire au détriment de la Morale.

    8. Robert Davis

      Israel n’a pas perdu « ses alliés »car cela fait longtemps qu’il n’en a pas! Perdre de faux amis ce n’est, pas une perte,au contraire car l’erreur d’Israel était de CROIRE qu’il avait des alliés et de les…MENAGER! Maintenant netanyahou sait à quoi s’en tenir et n’a plus besoin de les ménager,cela est un grand avantage. En outre ces faux amis savent qu’ils se sont démasqués et ne peuvent plus rien demander et s’ils le font,ne pas s’attendre à être bien reçus! Maintenant c’est CHACUN POUR SOI et tant mieux,on n’a pas besoin de BOULETS pour se battre contre les arabes.Netanyahou ne doit plus faire de concessions et chercher un pretexte pour annuler oslo et son acceptation de principe d’un état arabe ne serait-ce que pour mettre en échec obama!

    9. NTUNDU

      les alliés n y a pas longtemps criaient que Hamas est un mouvement terroriste, mais un petit jeu d’enfant eblouis les alliés, est-ce que les palestiniens reconnaitront l’Etat Israelien? bientôt les alliés vont se mordre les doigts, une réunion de la Ligue s’est tenue en Egypte tous unanime de ne pas reconnaitre Israel, voyons ce que le temps à venir nous dira!

    10. Eoné

      Ô ! Regardons les choses dans son vrai contexte à mon avis ,Bibi n’a pas eut de camouflet par la reconnaissance du faux gouvernement du faux pays que je ne veux pas prononcer aujourd’hui.

      JE SAIS PAS QUE VOUS SOYEZ VOLONTAIREMENT DE L’ESPRIT DE L’INCONSCIENCE VOLONTAIRE.VOICI L’ANALYSE RÉEL: Les pays qui reconnaissent Abbas et l’autre. sont tous contre Israel .Si vous voyez certains de leur dirigeants ,;Obama ,est-il avec Bibi et Israel,?? Ce que poutine dira c’est ce que la chine confirmera. vrai ou faux? Citez-moi CEUX QUI SONT AVEC BIbi et Israel dans U.E. ?Vous connaissez-vous mêmes les attisant de haines en Belgique contre Israel .
      N’en parlons plus de la France ,et en combinaison avec certains Juifs en Israel.
      Les têtes de séries de cette fausse reconnaissance si cela étonne certains d’entre vous, mes amis ,croyez-moi, Bibi n’est pas un petit politicien dont il n’est pas étonné Bibi savait ce qui devrait arriver car du moment ou le mariage de ces deux groupes terroristes,Bibi savait que c’est un sujet qui ce préparait depuis longtemps dans la maison blanche et ailleurs.
      COMME CERTAINS PENSENT QUE ,BIBI A SUBIT UN CAMOUFLET.
      DIEU VA RÉPONDRE CE GROUPE À LA PALACE DE BIBI.
      DIEU VA RÉPONDRE À OBAMA ET SON GROUPE ,ILS SERONT ARROSÉS D’UNE HONTE ÉTERNELLE.
      CAR LE DIEU D’ISRAËL EST ENTRAIN DE PROVOQUER UNE VÉRITABLE RÉPLIQUE ,UNE CONFUSION DE MORT ENTRE LE FATAH ET LE HAMAS, ! UN DÉCHIREMENT QUI RISQUERA D’INVITER LES ARMES ENTRE LES DEUX CAMPS.

      Présentement ,Obama tremble déjà de cet enlèvement de ses trois garçons.
      Il sait son faux mariage risquerait de ce éclaté avant même que l’une de miel ne soit consommé.Politiquement ,Bibi n’a rien perdu ,Le premier ministre israélien sait quelles genres de personnes qu’il fait face.
      Dieu prend les choses en main ,et personne n’ignore quand Dieu veut répondre. personne changera sa décision ce qui va arriver aux ennemis d’israel les gens le témoigneront. Dieu va mettre fin à la mission d’Obama contre Israël.
      L’idée de détruire le pays de Dieu est une folie du diable! Ce qui sont dans ce projet ,sont du diable!!

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    • Facebook
    • Twitter
    • LinkedIn
    • More Networks
    Copy link
    Powered by Social Snap