toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Honneur, déshonneur et cravate. Par David Belhassen


Honneur, déshonneur et cravate. Par David Belhassen

Image à la Une : Le général israélien Moshe Dayan et le président égyptien Anouar el Sadate assassiné plus tard par les Frères musulmans 

Hier a eu lieu à Jérusalem un colloque dont le sujet était  » Pourquoi le processus de paix a-t-il échoué ? « . Et en sous-titre :  » Les répercussions des dynamiques d’honneur et de déshonneur sur les relations israélo-arabes ?  »

Un panel d’universitaires et d’experts autoproclamés, occidentaux pour la plupart, se sont penchés très sérieusement sur « le concept irrationnel de l’honneur dans le monde arabo-musulman face au rationalisme occidental ». Devant un public médusé, ces « experts » ont expliqué que  » l’irascibilité ou le sens de l’honneur et du déshonneur étant exacerbés dans le monde arabo-musulman, la politique israélienne se devait de la prendre en compte « .

Une experte en psychologie, venue en droite ligne des rangs de l’armée US exposa, avec graphiques, schémas et photos à l’appui, la réussite de la politique américaine en Iraq (sic !) grâce à sa compréhension profonde de « la sensibilité levantine des populations arabo-musulmanes ». Une citation de la Hadith ( » Une mort honorable est préférable à une vie dans le déshonneur ») était censée mettre un point d’orgue à son  » brillant exposé  » sur le caractère arriéré des sociétés arabo-musulmanes.

Elle poursuivit son exposé bienveillant et d’un naïf paternalisme typiquement yankee, en affirmant que  » les arabo-musulmans ont été profondément touchés dans leur amour-propre, leur orgueil, leur fierté et leur sens de l’honneur à cause des victoires d’Israël et de sa supériorité dans tous les domaines « .

Le message sous-jacent est qu’Israël fasse aujourd’hui des concessions aux « Palestiniens » pour « obtenir la paix », tant souhaitée. Et c’est pourquoi, dixit l’experte, c’est un moindre mal que d’appeler « territoires occupés », les terres hébraïques ancestrales libérées en 1967 ; ou de qualifier de « colonisation israélienne » le mouvement de « colons israéliens » venus s’installer sur des collines désertiques (ou plutôt désertifiées depuis l’occupation et la colonisation arabo-musulmane du VIIème siècle!) de Judée-Samarie; ou d’octroyer le nom absurde de « Cisjordanie » à l’ancienne Judée-Samarie justement !

C’est aussi la moindre des choses pour « caresser l’arabo-musulman dans le sens du poil » que de privilégier l’appellation arabe « El Quds » pour Jérusalem, ou bien le nom latin arabisé de « Naplouse » à la place de l’authentique Sichem, ou encore de rebaptiser la ville du Tombeau des Patriarches « El Khalil » au lieu de l’originel Hébron (Hébron = Hébreu, non ?) etc… etc…

Même le nom « Palestine » qui vient de la langue hébraïque et qui désignait les anciens envahisseurs Crétois, les fameux « philistins » de la Bible, doit subir le même traitement pour que les « arabo-musulmans » ne perdent pas la face. Or « philistins » signifie en hébreu : envahisseurs, intrus, occupants ! Il faut donc absolument, selon ces experts en psycho-histoire, modifier l’écriture de « Palestine » afin de camoufler son étymologie hébraïque car elle est un affront aux arabo-musulmans prétendument indigènes sur cette terre et qui ont adopté – comble de l’absurde ! – pour appeler « leur » Etat de Palestine en gestation, un mot en hébreu « Palestine » qui  signifie « terre occupée » ! Ce qui prouve bien qu’ils ne sont pas des autochtones mais les occupants qu’ils sont réellement !

Afin de ne pas « froisser » les sentiments arabo-musulmans, il est d’ailleurs exigé que dans tous les documents israéliens officiels, le mot « Palestine » n’est plus écrit avec un S chuintant et un T doux (פלשתין) comme originellement, mais avec un S dur et un T emphatique (פלסטין ), ce qui est, et là je m’adresse aux hébraïsants sensibles à la grammaire hébraïque, une ineptie linguistique des plus totales ! Voilà où mène la flagornerie pour amadouer le tigre arabo-musulman et son pseudo « sens de l’honneur ».

Il y eut d’ailleurs un célèbre précédent à cette flagornerie : Sadate déclencha la guerre dite « de Kippour » en octobre 1973 pour « laver l’affront » de la défaite égyptienne en 1967, affirment ces apprentis-sorciers « experts du Proche-Orient ».

Et la « restitution du Sinaï » était la condition sine qua non à un accord de paix.  Les dirigeants israéliens d’aujourd’hui devraient donc, dans cette logique infaillible de psycho-histoire, prendre de la graine et imiter Begin qui lors des négociations israélo-égyptiennes de Camp David (sous l’égide de l’anti-israélien forcené qu’était le président US Jimmy Carter), offrit sur un plateau à Sadate tout le Sinaï que les soldats israéliens avaient héroïquement défendu et libéré au prix de leur sang.

Mais cette flagornerie a son revers de médaille : lors de sa « mémorable visite » à Jérusalem, en 1977, Sadate fit son apparition à l’Hôtel King David en arborant une cravate ornée de croix gammées ! (voir photo)

Il ne s’agissait certainement pas d’une inadvertance. Certes, Sadate s’était pendant la Deuxième Guerre mondiale porté volontaire chez les nazis, certes il était l’auteur, en 1953, d’une lettre chaleureuse autant qu’admirative adressée à Hitler, à la suite de la rumeur que le « Führer » était encore en vie, caché en Egypte (voir note[1]).

Néanmoins, il fallait à Sadate une bonne dose de culot, pour se pavaner à Jérusalem même, capitale d’Israël, et devant tous les dirigeants israéliens, avec une cravate rouge et noir ornée de croix gammées ! Ou alors, cela trahirait -il son mépris total pour ces « femelles de Juifs », insulte coutumière proférée par tous les arabo-musulmans ! Et cette seconde hypothèse est sans nul doute la bonne !

La photo de la « cravate de Sadate » avec la mention « Regardez bien la cravate ! » a été publiée par Meïr Har Tsion, un soldat-héros israélien, et brandie devant la Knesseth par l’auteur de cet article pour protester contre une des plus grandes injures faite au peuple Hébreu.

C’est pourquoi Israël ne doit pas tomber de nouveau dans ce piège et endosser une flagornerie toute occidentale pour contrer le pseudo « sens de l’honneur arabo-musulman ». Israël doit au contraire opposer son propre et authentique sens de l’honneur, tel qu’il était pratiqué par les Hébreux d’antan : la dignité humaine, la justice, la vérité, le respect de la femme et de l’étranger, la défense du faible et de l’opprimé, et l’indivisibilité de leur territoire ancestral dans ses frontières historiques, du Nil à l’Euphrate !

 

[1] Cette lettre commence par:  » Mon cher Hitler. Je vous félicite du fond du cœur. Même s’il vous semble que vous avez été battu, en réalité vous êtes le vainqueur «  et s’achève par : « Vous pouvez être fier d’être devenu immortel en Allemagne. Nous ne serions pas surpris si vous y apparaissiez de nouveau ou si un nouvel Hitler se levait dans votre sillage. » Signé, Anouar El-Sadate. (Voir l’ouvrage « Le Radeau de Mahomet » de Jean-Pierre Péroncel-Hugoz. p. 78-79. Ed. Lieu Commun. Paris, 1983. Réédition dans la collection « Champs », Flammarion, Paris, 1984.

 David BELHASSEN







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 15 thoughts on “Honneur, déshonneur et cravate. Par David Belhassen

    1. Nemo

      Le titre de l’image prête vraiment à confusion !!
      Je me suis encore demandé quelques secondes quel était ce nouveau délire !

      Plutôt que « Le président égyptien Anouar el Sadate assassiné plus tard par les Frères musulmans et le général israélien Moshe Dayan »,

      Il vaudrait mieux dire : Le général Moshé Dayan et le Président égyptien Anouar el Sadate assassiné plus tard par les Frères Musulmans ».

      Je n’ai pas lu la suite, et je ne la lirais pas.
      J’attends le rectificatif.

    2. Nejma

      La photo de la « cravate de Sadate » avec la mention « Regardez bien la cravate ! » a été publiée par Meïr Har Tsion, un soldat-héros israélien, et brandie devant la Knesseth par l’auteur de cet article pour protester contre une des plus grandes injures faite au peuple Hébreu.

    3. Elie

      L’europe n’est plus que ruine des valeurs morales !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

      BIENTOT ELLE N’EXISTERA PLUS QUE DANS LES MANUELS D’HISTOIRE

      COMME AYANT VECU ET MORTE DANS LA LACHETE , LE DESHONNEUR

      ET LA COLLABORATION AVEC DES BARBARES TUEURS D’ENFANTS,

      FEMMES ET VIEILLARDS !!!!!!!!!!!!!!!!

    4. Dan

      Sidérant! Moi qui était resté sur une impression plutôt positive de Sadate, peut être sous l’influent lavage de cerveau médiatique occidental.

    5. Jean Le Baptiste

      C’est une « croix gammée inversée », et puis elles sont toutes collées ensemble… qu’est ce que celà peut bien vouloir dire ? Que tous les antinazis doivent se tenir la main ? Je ne comprend pas…

      D’ailleurs, pour la propagande, l’auteur et le publicateur eurent bien mieux fait d’inverser la photo, la croix gammée serait apparue dans le bon sens… je me demande pourquoi ça n’a pas été fait !

    6. Sabra Cadabra

      Encore un articulet d’incitation.
      Décidément, ce site se dégrade.

      Comme si l’on ne savait pas que Sadat fut frère musulman et admirateur des nazis, déterminé de rayer Israël de la carte.
      Et suffisamment lucide pour se rendre compte que ce n’était pas possible de son vivant.
      Il a donc préféré la voie qui préserva l’honneur et ses codes, plutôt que celle qui lui aurait infligée encore une honte.

      Il faut être d’une ignorance débilitante pour faire un billet pareil à partir de la table ronde de Yad Ben-Zvi.

    7. David Belhassen

      A Jean-Baptiste. Etant donné que l’ornement de la cravate est formé de croix gammées collées, on ne peut dire s’il s’agit de « croix gammée inversée » (en fait levogyre, c’est-à-dire dans le sens contraire des aiguilles de montre) ou de « croix gammée dextrogyre » (dont le sens giratoire est à droite).
      La croix gammée dextrogyre a été certes privilégiée par Hitler lui-même, mais les deux sens dextrogyre et levogyre étaient en usage chez les « dignitaires Aryens » du parti nazi. A l’origine, c’était même le sens levogyre qui emportait le plus d’adhésions.

      Mais que le sens giratoire soit à droite ou à gauche, ce qui importe est le fait que Sadate ait choisi une cravate avec un motif si « évocateur », surtout lorsqu’on connaît son passé pro-nazi et la lettre d’admiration qu’il a adressée à Hitler en 1953, suite à la rumeur que le « Fuhrer » était peut-être encore vivant.

    8. Robert Davis

      Je suis éffaré par la « stupidité volontaire » des gens de gauche qui vous diraient qu’ils ne voient pas une montagne de 4.000 m. devant eux parce que ils ne veulent ni ne peuvent la voir tant est grande leur volonté de fermer les yeux sur ce qui ne correspond pas à leurs stupides DOGMES. Ce « processus de paix » ne mène qu’à la PAIX DE CIMETIERES puisque Israel ne reçolit rien et donne tout. Qui voudrait d’un tel échange à part ces malades mentaux de gauchistes? Leur problème est que ils ne veulent voir QUE CE QU’ILS IMAGINENT LEUR ETRE FAVORABLE y compris leur décapitation!!!

    9. Abraham Bénichou

      Bonsoir Sabra,
      Articulet d’incitation ? Mais d’incitation à quoi donc ?

      Bonsoir David, vous allez bien ? Très interessant article sur un point que je ne connaissais pas, et un détail vestimentaire non plus (au choix « discutable » au sens propre, j’en conviens.. à moins qu’il n’aie voulu y voir le symbole de paix originel, une provocation surprenante, ou symplement un motif sorti de la tête de son dessinateur et qu’il trouvait joli, bref.. .)

      Par contre, on peut tout à fait dire qu’il ne s’agit pas d’une croix gammée, mais d’une svastika (un symbole de paix, partout hors europe où c’est « bien évidemment » plus controversé).

      Le nom svastika désignant à la fois la « croix gammée » ET en même temps son symétrique 卍 dont les branches pointent vers la gauche. Ici, c’est le cas, ce n’est donc littéralement pas un motif de croix gammée dont les branches pointent vers la droite et forme le gamma majuscule grec Γ :).

      Par ailleurs je ne savais pas que la lévogyre était « préférée », je sais que les 2 sens peuvent être donnés, mais comment faisaient-ils pour le définir sur un emblème fixe ???

      Enfin, on en trouve toujours en asie, en Inde et un peu partout hors europe comme symbole de paix, et pour signaler les temples bouddhistes.

      Paix sur terre, donc … (rêvons un peu)

      Jean Baptiste

    10. David Belhassen

      A Jean-Baptiste. Concernant la Svastika, c’est évidemment un symbole très ancien qui (à l’origine et quel que soit son sens giratoire) n’avait absolument aucun rapport avec le nazisme.
      On sait très bien qu’en Inde par exemple, il représentait le cycle de vie, la fortune, la chance, l’existence harmonieuse, l’éternité etc…
      D’ailleurs, ce qu’on appelle (malencontreusement)  » Etoile de David  » est également un symbole très ancien qui n’avait lui-aussi à l’origine absolument aucun rapport ni avec le Roi David et ni avec le judaïsme.
      A ce propos, on raconte en Israël la blague suivante sur des touristes israéliens en Inde. Au hasard d’une ruelle, ils tombent sur des centaines de svastikas. Stupéfaits, ils se demandent : « mais qu’est-ce qu’on leur a fait à ces Hindous pour qu’ils soient antisémites comme les nazis ?! »
      Puis ils tombent sur une ruelle contigûe où toutes les enseignes sont des « Etoiles de David ». Tiens ! se disent-ils, « ces Hindous-ci sont des philosémites qui aiment Israël et les Juifs ! Mais comment se fait-il qu’anti-juifs et pro-juifs ont l’air de si bien s’entendre ?!

      La morale de la blague est que le problème n’est donc pas dans « l’Etoile de David » ou la Svastika (ou croix gammée); le problème est dans l’utilisation qui en a été faite par le nazisme.
      Depuis l’exploitation abjecte de la svastika (dans ses deux sens giratoires) par cette idéologie totalitaire méga-criminelle qu’est le nazisme, cet innocent symbole à l’origine est devenu tabou en Israël. Et il est inconcevable qu’un homme politique qui prétend vouloir faire la paix, s’en affuble (sciemment ou pas) lors de sa venue en Israël. Surtout lorsque, comme Sadate, cet homme politique a des antécédents de sympathisant nazi !
      La photo de Sadate n’était donc qu’une illustration de l’article qui parlait principalement du piège relatif à la flagornerie occidentale au pseudo « sentiment d’honneur » arabo-musulman.

    11. Abraham Bénichou

      Bonsoir David,

      Et oui, j’avais bien compris, c’était principalement pour illustrer comment on récupère et transforme un symbole de paix… Ce qui serait intéressant ici, c’est aussi de voir la réaction de Sadate, une fois qu’on lui à fait remarquer sa provocation, tiens.

      Par contre je m’interroge quand je lis ceci :

      [Elle poursuivit son exposé bienveillant et d’un naïf paternalisme typiquement yankee, en affirmant que » les arabo-musulmans ont été profondément touchés dans leur amour-propre, leur orgueil, leur fierté et leur sens de l’honneur à cause des victoires d’Israël et de sa supériorité dans tous les domaines « .]

      Diable, il y a VRAIMENT quelqu’un qui à osé prendre à ce point publiquement les arabos-musulmans pour des cons ? Oo

      Et qui est encore vivant 😀 ??

      J’en reste coi.

    12. David Belhassen

      A Abraham Benichou.
      Pour ce qui concerne la réaction de Sadate, Jean-Pierre Peroncel-Hugoz s’est justement posé la même question que toi. Il n’a pas eu de réponse et en a conclu que c’était sans doute un « dernier clin d’oeil espiègle de Sadate à son passé nazi », un peu comme un vieux Casanova qui avant de passer devant Mr le maire pour des noces tardives avec sa nouvelle conquête, enterre sa vie de garçon célibataire en couchant avec sa toute première conquête.

      Et pour l’experte yankee, ce n’est pas qu’elle a pris les arabo-musulmans pour des cons, c’est elle qui est une conne.

    13. Abraham Bénichou

      Hello David 🙂

      Tu peux m’appeller Jean-Baptiste, hein, je t’assures que ça me vexera pas 😉

      Pour Sadate, ok, je comprends….

      Oui donc en gros, pour l’autre, c’est une conne qui à pris les arabos-musulmans pour des cons (aussi). ‘tain le soufflet que ça à du être d’entendre ça (et la connerie sans nom pour oser le dire).

      Tu as une nouvelle amie j’ai lu ? Quelle patience 😀

    14. Abraham Bénichou

      David,

      En résumé, c’est une conne qui à pris les arabos-musulmans pour des cons, et d’une force… aïe…

      T’imagines, si je ne sais qui disait dans le même contexte « les juifs israéliens ont été profondément touchés dans leur amour-propre, leur orgueil, leur fierté et leur sens de l’honneur à cause des victoires des arabos-musulmans et de leur supériorité dans tous les domaines »… la claque !

      Sabra,

      Aaaaaaaaaaaaaah, d’accord, super, OK, merci, tout est bien plus clair en 3 mots ! Comme quoi, heureusement que vous êtes là !

      Sinon, pour l’irrationalité de quoi ? haineuse de qui ? bon, bah je suppose qu » on fera avec, merci encore hein. Les arguments sont hors de prix, de nos jours, vous avez raison de les économiser.

      Jean-Baptiste

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap