toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Frontière Syrienne un enfant israélien tué: « il voulait étudier la médecine » déclare son père


Frontière Syrienne un enfant israélien tué: « il voulait étudier la médecine » déclare son père

Un jeune israélien de 13 ans a été tué et deux autres ont été blessés dans une explosion contre un véhicule civil sur les hauteurs du Golan à la frontière avec la Syrie.

Il accompagnait son père sur le premier jour des vacances d’été, et est devient le premier Israélien tué à la frontière israelo-syrienne depuis le début de la guerre civile il ya trois ans. Muhammad Karaka, 13 ans, a été tué dans un véhicule près de l’avant-poste de Tel-forte. Son père, un chauffeur d’un camion-citerne et un employé du ministère de l’entreprenariat a été visé par l’armée syrienne. Deux autres personnes sont également blessées. Les blessés ont été évacués vers l’hôpital Rebecca Sieff à Safed et au centre médical Rambam de Haïfa.

Mort sous les yeux de son père, l’enfant, un jeune arabe israélien de 13 ans rêvait de devenir médecin.
Sa mère en sanglot a ajouté: « je ne sais pas comment faire face à la perte, j’espère que personne ne vivra cela, c est impossible de gérer une telle souffrance ».

 

Hélicoptère en direction de l'hopital Rambam de Haifa dans le nord du pays.

Hélicoptère en direction de l’hôpital Rambam de Haïfa dans le nord du pays.

Le père a ajouté: «Nous nous sommes assis dans la voiture, mon fils a mangé puis pour me faire sourire s’est mis à  mimer un rôle de contremaître. Nous nous sommes assis et avons bu un café ensemble, nous sommes remonté dans la voiture. Un quart d’heure plus tard nous nous sommes arrêté pour aller remplir la citerne d’eau. J’étais près de la citerne lorsque j’ai entendu un grand « boom » sur la voiture, j’ai vu la voiture frappée sur la gauche. J’ai fait le tour du véhicule, mon fils n’y était plus, il n’y avait que du sang et des morceaux de son corps ».

L’explosion a blessé Shlomi Hazan, 36 ans, de Beit Shean. Il revient sur ce qui s’est passé: «Je suis venu dans la région pour voir mes gars. J’ai assisté à l’explosion j’ai vu la voiture se soulever. Sans perdre mon sang-froid, j’ai détaché ma ceinture et suis sorti de la voiture vers l’explosion. Lorsque j’ai regardé à l’arrière, j’ai vu le fils du responsable du réservoir d’eau. Le spectacle était très difficile. Un incendie  a démarré. « 

En réponse, les forces de Tsahal présentes dans la région ont visé des cibles militaires syriennes par des tirs de tanks.

Le lieutenant-colonel Peter Lerner, porte-parole de Tsahal pour la presse internationale, a déclara : “il ne s’agissait pas de tirs perdus mais d’une attaque menée intentionnellement. Tsahal continuera à surveiller la frontière nord et à réagir en fonction de la situation dans la région.”

Les causes de l’explosion sont actuellement analysées. Il pourrait s’agir d’un tir de mortier ou de l’activation d’un engin explosif. Le véhicule touché appartenait au ministère de la Défense et allait être utilisé dans le cadre de travaux sur la frontière.

Alors que la guerre civile fait rage en Syrie depuis plus de 3 ans, des débordements de ces combats sont régulièrement à déplorer le long de la frontière israélo-syrienne. En mars dernier,quatre soldats de Tsahal ont été blessés lors de la détonation d’un engin explosif tandis qu’ils patrouillaient en jeep le long de la frontière.

Tsahal mènera toutes les actions nécessaires pour assurer la sécurité des habitants d’Israël, sur tous les fronts.





Journaliste pigiste Franco-israelien, titulaire d'un master d'histoire du Moyen-Orient à l'université de Jérusalem



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 2 thoughts on “Frontière Syrienne un enfant israélien tué: « il voulait étudier la médecine » déclare son père

    1. Lavarec

      Si c’étaient des ados palestiniens qui avaient été enlevés le monde des médias auraient fait les « unes », là on n’en parle plus…ou peu!

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap