toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Enlèvement de « colons »: le journal Le Monde dérape sur les otages israéliens et se corrige


Enlèvement de « colons »: le journal Le Monde dérape sur les otages israéliens et se corrige

La guerre des mots entre « militants engagés loin du conflit », c’est-à-dire journalistes et quidams via les réseaux sociaux grossit et se renouvelle. Si le terme apartheid est un ajout plutôt récent à la panoplie du militant anti-israélien de base, le mot « colon », plus ancien, à un bel avenir devant lui, comme le prouvent les différents articles écrits suite à l’enlèvement de trois jeunes Israéliens.

Il faut le dire d’avance. La ré-information est un exercice fastidieux, laborieux et ingrat. La simple force d’évocation, et l’efficacité de l’emploi des termes « colon », « apartheid », « territoires occupés » par la majorité des médias francophones, pourtant supposés être à nos ordres, c’est un comble, dépasse la force des explications visant à remettre la réalité israélienne au premier plan.
D’abord, c’est un combat de David contre Goliath. Quand le Monde.fr titre « Netanyahou impute l’enlèvement de trois colons israéliens au Hamas », la force de sa notoriété, de sa réputation et de sa distribution est sans mesure avec l’aura d’un article qui se donnerait la peine de poser le contexte réel israélien.
Des « colons » redevenus « étudiants » Pourtant, cette fois, le site du Monde a rapidement changé son titre : « colon » est ainsi devenu « étudiant ». Est-ce dû à l’assaut de lecteurs en colère ? Le Monde connaît la polémique, puisqu’il avait déjà titré, il y a des années, lors de la seconde Intifada, « Meurtre de deux jeunes colons juifs », se prenant en plein visage les critiques de ceux pour qui « un enfant reste un enfant » et qui pensent qu’un enfant ne peut être tenu responsable du choix de ses parents ! Un argument pas franchement pro-israélien, mais qui avait valu au Monde l’exposition de sa partialité.

Non, cette fois-ci, il semblerait que le Monde, encore une fois pris dans son élan et dans l’inertie de sa doctrine, se soit « planté » au regard même de sa propre analyse géopolitique de la réalité israélienne. Oui, car sur les trois étudiants kidnappés, un seul habite une implantation, Talmon, située dans les territoires disputés. Les deux autres jeunes hommes habitant Nof Ayalon et El’ad, ainsi lavés de toute visée impérialiste, sont redevenus de simples « étudiants ».

 

 

 







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 8 thoughts on “Enlèvement de « colons »: le journal Le Monde dérape sur les otages israéliens et se corrige

    1. Sabra Cadabra

      Crasse ignorance du journal de référence. Les juifs ont été ethniquement nettoyés de Hebron et d’Etzion (et de Jérusalem) en 1948.

    2. Marie

      Nous contribuables français par la voie du Quai d’Orsay arabe nous payons ce torchon ce l’immonde Monde
      Il faudrait lancer une campagne contre ces pseudo journalistes antijuifs et faire une grande manifestation devant les locaux de ce quotidien haineux et le brûler

    3. Marie

      Sabra cadabra : vous n’allez pas me dire d’avoir rêver un auto da fe de cet immonde journal responsable de lu réveil de l’antisémitisme avec ces journalistes et directeur mafieux?
      L’affaire al durah, les assassinats des enfants des implantations appelés colons alors que nous sommes en JUDEE berceau du peuple hébreu juif judeen , les assassinats d’Iran Halimi, des enfants Sandler et Monsonego …………tout ceci est relaté avec un cynisme et un mépris qui rappellent les nazie
      Jamais un mot négatif pour les arabes qui s’entre tuent ( pourvu que ça continue) , qui tuent les juifs à Paris en criant depuis 2000 , avec les socialiste et les verts: morts aux juifs.Pour l’immonde les arabes sont des anges alors que ce sont les nouveaux racistes et nazis qui vont liquider l’Europe si elle ne de réveille pas
      Oui ce journal subventionné devrait disparaître tant le mal qu’il a fait aux juifs rappelle celui des allemands et collabo français qui reviennent à la surface
      Ce journal et d’autres médias comme l’AFP sont des pourritures nauséabondes

    4. Sabra Cadabra

      Marie, je ne crois pas qu’il faut répondre à un crime (une série de crimes) par un crime.
      Il y a des façons plus civilisées et éthiques et, surtout, qui correspondent à l’héritage Juif.

    5. klein

      Bravo Marie !
      Le monde n’est que le fief de quelques journaleux incompétents et lâches aux ordres d’un parti politique mourant se cachant derrière un président français
      sans envergure aucune et incapable de se rendre compte de la réalité des situations en France comme au moyen orient ! vivement un grand retour de
      l’autorité d’un vrai pouvoir !

    6. Paula Koiran

      Le Monde n’est rien d’autre qu’un torchon antisémite. Il traitait déjà de colons, les petits enfants juifs assassinés.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap