toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Au pays des droits de l’Homme, les Français sont massacrés dans l’indifférence générale


Au pays des droits de l’Homme, les Français sont massacrés dans l’indifférence générale

 

Ils s’appellent Christophe, Yvonne, Julie, Marcelle ou encore Vasseur. Ils ont tous un point commun : ils sont Français et ont été victimes de la « diversité », torturés, brûlés ou violés par des immigrés. De récents faits divers sordides donnent un bref aperçu du danger auquel sont exposés les Français au quotidien. Une barbarie ordinaire dans la France multiculturelle…

Yvonne, Marcelle et les huit victimes violées par Norredinne Dif

norredinne-dif16 mai 2014. Après quatre heures de délibéré, Norredinne Dif a été condamné à la réclusion criminelle à perpétuité assortie d’une peine de sûreté de vingt-deux années. Le parcours de Norredinne Dif, c’est avant tout huit victimes d’un comportement déviant, d’une « organisation criminologique », d’un mode opératoire qui s’installe jusqu’à commettre l’horreur. Dif dit avoir tout oublié de cette journée du 29 novembre 2008 qui laisse Marcelle et Yvonne traumatisées. Deux octogénaires installées dans le centre-ville de Reims. L’une pousse un déambulateur et use des couches-culottes. La seconde est plus alerte et vit aujourd’hui mutilée. Violée par le poing, elle porte une poche contre son ventre.[1]

L’invraisemblable marathon judiciaire de Norredinne Dif commence en 2008 devant les assises de la Marne. Cette année-là, cet ancien maçon natif de Charleville-Mézières – où il a écopé de quatre ans ferme en 2002 pour avoir sexuellement agressé deux voisines de 76 et 80 ans – comparaît pour les viols de deux retraitées rémoises de 66 et 84 ans, en septembre et octobre 2005.

Loading...

L’été suivant, Norredinne Dif écope de six mois ferme pour un vol avec violence devant un distributeur à billets de la place d’Erlon. Il sort de prison le 25 novembre 2008. Quatre jours plus tard, deux femmes de 81 et 86 ans sont violées chez elles, à une heure d’intervalle, l’une rue Brûlée, l’autre rue Cérès.[2]

Sources : L’Union presse 1, 2

Christophe, torturé, découpé et brûlé par Narin Bun

Christophe, séquestré, torturé, découpé et brûlé par Narin

23 mai 2014. Après sept mois d’enquête, les gendarmes de la section de recherches d’Amiens et de la brigade de recherches de Péronne viennent de résoudre une affaire criminelle hors norme, par son atrocité, dans la Somme. Cinq personnes, âgées de 25 à 30 ans (deux frères et une soeur, la compagne d’un des frères et le petit ami de la soeur,) sont passés aux aveux lors de leur garde à vue après leur interpellation mardi matin à Saint-Quentin, Saint-Gobain ainsi que dans la Somme  : Christophe Rambour, 27 ans, est mort début 2012.

_
Les suspects ont avoué qu’ils s’en étaient débarrassés en le découpant et en le brûlant.

Le jeune homme, qui habitait à Eppeville (Somme) chez son père, a été séquestré et torturé durant plusieurs semaines par ses bourreaux. Il est finalement mort. Il a été séquestré et violenté en plusieurs endroits. Selon nos informations, cela aurait commencé dans une habitation de Villers-Faucon, près de Roisel dans la Somme, avant de se poursuivre notamment dans la région d’Amiens. Ni drogue ni règlement de compte seraient à l’origine de l’affaire. Une chose semble établi  : les suspects auraient essayé de tirer un maximum de profit de leur victime.

Narin Bun

Narin Bun, 31 ans, ferait figure de suspect principal, le meneur et le plus actif dans cette sordide affaire. Selon une source proche de l’enquête, «  il présente un profil psychologique très inquiétant  », celui d’un homme très dangereux.

Lors des interrogatoires, les suspects ont avoué qu’ils s’en étaient débarrassés en le découpant et en le brûlant. On parle d’un chaudron, installé quelque part dans la campagne de la Somme.

Learn Hebrew online

L’est de la Somme vit là son troisième meurtre en quelques mois. En juillet 2012, Arnaud Gontier, 25 ans, a été abattu alors qu’il se trouvait à la fenêtre de sa chambre, à Languevoisin-Quiquéry, commune de la Somme située entre Nesle et Ham. L’enquête a permis l’interpellation de trois suspects, actuellement mis en examen. L’enquête a mis en évidence le fait que les meurtriers présumés s’étaient trompés de victime. En novembre 2013, Thomas Corbelli, 19 ans, a été frappé à mort dans un logement d’Eppeville. Son corps a été abandonné dans un terrain vague, sa tête recouverte d’un sac, ses pieds et ses mains ligotés.

Source : Courrier Picard

Julie Derouette et Kathlyn Vasseur victimes de Jamel Leulmi

A gauche, Julie Derouette, à droite, Kathlyn Vasseur

Jamel Leulmi

22 mai 2014. La cour d’assises de l’Essonne a condamné jeudi Jamel Leulmi à 30 ans de réclusion criminelle pour avoir tué sa femme et tenté de faire assassiner une autre conquête afin d’empocher des millions d’euros d’assurance-décès.

Loading...

Jamel Leulmi a été reconnu coupable d’avoir assassiné son ex-femme, Kathlyn Vasseur, en 2007 à Leudeville (Essonne), probablement en l’étouffant après un accident de vélo, pour récupérer 2 millions d’assurance-décès qu’elle avait souscrit à son nom.

 
Julie Derouette après la tentative d’assassinat de Jamel Leulmi

Il est également reconnu coupable du chef de «complicité d’assassinat» à l’encontre de Julie Derouette, une ancienne conquête, agressée en décembre 2009 au Maroc et qui avait eu la colonne vertébrale brisée.

Cette dernière avait également souscrit des assurances-décès au nom de Jamel Leulmi, à hauteur de 7 millions d’euros.

Source : Libération

 

defrancisation







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *