toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Alain Rodier : « Nos services spéciaux sont saturés par les djihadistes » (vidéo)


Alain Rodier : « Nos services spéciaux sont saturés par les djihadistes » (vidéo)

 

Entretien exclusif réalisé par TV Libertés avec Alain Rodier, Directeur de recherche au CF2R et spécialiste du terrorisme et de la criminalité organisée.

Ancien officier supérieur au sein des services de renseignement français, Alain Rodier est spécialiste du terrorisme et de la criminalité organisée. Il suit ces sujets depuis les années 1980. Il est un collaborateur régulier des revues RAIDS et POLICEpro et est l’auteur de nombreux articles sur la toile.

Alain Rodier est également conférencier dans le domaine de l’évaluation des risques contemporains auprès de grands organismes institutionnels.

Loading...

 

« il faut que les français et les européens apprennent à vivre avec cette menace, on a bien appris à vivre avec les accidents de la route qu’on essaye de diminuer en permanence mais qui font beaucoup plus de morts que les attentats terroristes, et il faut apprendre à vivre… donc c’est développer le sentiment de résilience des populations ».

 







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 2 thoughts on “Alain Rodier : « Nos services spéciaux sont saturés par les djihadistes » (vidéo)

    1. Tamara

      On a surtout trop attendu : on n’a pas devancé les problèmes et les conséquences que les services européens et leurs alliés se devaient de faire éradiquer au moins à une échelle plausible. Tamara

    2. DANY83270

      Permettez-moi de vous dire qu’il manque surtout de l’organisation dans la gestion des djihadistes; la première chose à faire serait de donner le commandement de la DCRI à un officier de l’ armée spécialisé dans la chancellerie; à charge pour lui de mettre en place dans chaque Région Militaire des équipes de gestionnaires pour recenser et suivre les déplacements de cette racaille; grâce aux registres des naissances on commence par recenser la population et avec les moyens électronique ou informatique cela ne pose aucun problème pour suivre les faits et gestes de ces individus sur le territoire national et à l’étranger ; ceux qui ont connu le temps du service militaire savent de quoi je parle; personne ne pouvait échapper au Bureau de Recrutement qui savait exactement la position de chaque individu, ni à la brigade de gendarmerie dont il dépend, de sorte que la dissuasion jouait un rôle préventif qui n’existe plus; en cas de faute grave, l’individu pouvait être déféré devant le Tribunal Permanent des Forces Armées (TPFA).

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *