toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Une Fatwa sur « Le sexe au service du Djihad » autorise l’inceste en Syrie. Par Raymond Ibrahim


Une Fatwa sur « Le sexe au service du Djihad » autorise l’inceste en Syrie. Par Raymond Ibrahim

Image à la Une : Arabie cheikh Nasser al – Omar

L’année dernière, selon les comptes-rendus des médias arabes, « Le religieux saoudien Nasser al – Omar a émis une fatwa autorisant les moudjahidin  et djihadistes en Syrie à avoir des relations sexuelles en temps de djihad avec leurs sœurs [muharamhum] si personne d’autre n’est disponible. Le prédicateur saoudien a également salué les moudjahidin pour leur lutte continue contre, – selon ses propres termes,- la machine de l’infidélité et de l’oppression, c’est à dire les régimes syrien et iranien. »

L’ecclésiastique a émis sa fatwa sur «l’un des chaînes associées aux  mouvements djihadistes radicaux» où il aurait également dit : «Certains sont aujourd’hui opposés aux fatwas émises par les religieux qui servent nos frères moudjahidines combattant en Syrie [une référence probable à la critique musulmane des fatwas sur le don de son corps au service du djihad- par opposition au déni occidental], sans critiquer le meurtre des enfants et des femmes en Syrie.»

Loading...

Aussi choquant que ce rapport puisse paraître, il n’est pas le premier du genre. Par exemple, selon ce documentaire vidéo arabe (cliquez sur « cc » pour les sous-titres en anglais), « Le nouveau djihad autorise les frères et sœurs en Syrie appartenant au front al-Nusra [d’obédience al – Qaïda]  de se marier entre eux au nom du djihad en raison du manque de filles parmi les combattants de cette organisation ». [this Arabic documentary video]

Un homme apparaît sur ​​la vidéo en disant : «Sur la montagne Zawia il y a un imam du nom de Imam Hussein. On lui a présenté un frère et une sœur, il a prononcé «Allahu Akbar» sur eux à trois reprises pour qu’ils aient des relations sexuelles ensemble et qu’ils soient faits mari et femme»

La raison d’être et la justification de ces fatwas basées sur la maxime islamique, la «nécessité rend licite ce qui est illicite» n’est pas sans rappeler l’adage plus connu, «la fin justifie les moyens.»

En d’autres termes, parce que combattre pour la suprématie de la «parole d’Allah» et pour la charia s’impose à tous comme le plus grand des bienfaits et parce que les djihadistes qui combattent pour cette cause sont sexuellement privés et peuvent perdre le moral et quitter le théâtre de la guerre par manque de femmes, – il est permis, voire louable, pour les femmes musulmanes, y compris semble-t- les proches parents, de se porter volontaires pour donner leur corps à ces hommes afin qu’ils puissent poursuivre le djihad et imposer l’Islam, comme le veut le Coran : «Allah a acheté des croyants, leurs personnes et leurs biens ;  en retour, ils auront le jardin du paradis ; ils se battent pour la cause d’Allah, tuent  et se font tuer» (Yusuf Ali trans 9:111.)

Le sens traditionnellement compris de ce verset est que les hommes musulmans vendent « leurs personnes » c’est à dire leur corps au djihad en échange du paradis. Dans le cadre du djihad du sexe, cependant, les femmes musulmanes y compris les sœurs vendent également « leurs personnes » (leur corps pour le sexe) pour s’investir indirectement dans le djihad, en échange du paradis.

Le fait est, que la maxime, «la nécessité rend licite ce qui est illicite», est responsable d’un certain nombre de contradictions apparentes : les femmes musulmanes doivent être chastement couvertes de la tête aux pieds – cependant au service du djihad, elles sont autorisées à prostituer leur corps. L’homosexualité est interdite – mais permise si elle est  rationalisée comme moyen de tuer les infidèles. Mentir est interdit, mais autorisé pour instaurer le pouvoir de l’Islam. Le suicide est interdit – mais autorisé pendant le djihad – sous la désignation de «martyr». Le vol est interdit, sauf si c’est le butin légitime du djihadiste à la conquête des infidèles.

Loading...

La morale de l’histoire ? La charia est uniquement draconienne et rigide pour ceux qui se trouvent vivre sous sa jurisprudence. Mais les djihadistes qui s’emploient à imposer la toute puissance de la loi d’Allah, eux, sont non seulement exemptés de la charia, mais aussi autorisés à ignorer les normes basiques de la morale.

Ce qui fait la pérennité et l’expansion de l’appel au djihad.

Par  Raymond Ibrahim 1er mai 2014 in From The Arab WorldIslam

Loading...

Traduction Nancy Verdier
© Copyright Europe Israël – reproduction autorisée avec mention de la source et lien actif

 

 







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 5 thoughts on “Une Fatwa sur « Le sexe au service du Djihad » autorise l’inceste en Syrie. Par Raymond Ibrahim

    1. michel boissonneault

      tout les raison sont bonne pour agir en salaud avec cette religion satanique

    2. dafina

      une bande de barbus répugnants frustrés du zebb,o devrait le leur couper et leur faire bouffer.des enculés qui l’ont toujours au garde à vous car ils sont malsains,pourris de l’âme,sous race,les bestiaux sont mieux qu’eux!

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *