toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

L’islamisme n’aura de cesse tant qu’il n’aura pas exterminé tous les infidèles et les musulmans soucieux de leur humanité. Par Salem Ben Ammar


L’islamisme n’aura de cesse tant qu’il n’aura pas exterminé tous les infidèles et les musulmans soucieux de leur humanité. Par Salem Ben Ammar

Il est difficile au regard de leur idéologie inhumaine qui ferait de l’ombre au nazisme et leur vécu terroriste avéré dont la Tunisie avait fait l’amère expérience pendant plus de deux décennies de leur accorder une once de crédit sur leurs intentions pacifistes. Ils sont nés pour tuer et détruire l’humanité non-musulmane voire les musulmans soucieux de vivre en harmonie avec le monde.

Les tunisiens qui les ont absous de leurs crimes passés doivent savoir qu’aucune cause fusse-t-elle la plus légitime ne peut et ne doit justifier l’usage de la terreur comme mode d’action politique. Ils auraient certainement gagné en légitimité politique en choisissant la voie du combat à la façon de Ghandi , de Mandela et de Bourguiba lui-même qu’ils abhorrent tant et qui hante leurs jours comme leurs nuits.

Il ne passe pas un jour sans qu’ils ne lèvent un bout de voile sur leur projet sombre pour la pérennité de la République tunisienne et la sauvegarde de sa souveraineté nationale, quelles que ce soient les déclarations apaisantes dont ils abreuvent l’ opinion publique, il ne s’agit que des promesses qui n’engagent que ceux qui les écoutent. Il est essentiel de ne pas tomber dans un angélisme béat qui pourrait être mortifère pour les libertés démocratiques.

Loading...

Jamais les islamistes ne sauraient renier leurs engagements militants pour s’inscrire dans une logique politique bâtie sur le dialogue, le compromis, le consensus ou l’intérêt commun. Ils sont dans le djihad permanent, une croisade sanglante contre les prétendus ennemis de l’islam dont le Coran recommande l’extermination s’ils ne soumettent pas à l’islam.

En guerre totale contre l’humanité non-musulmane y compris les musulmans qui ne sont pas dans leur logique extrémiste sous l’oeil bienveillant des gendarmes du monde. Convaincus qu’ils sont investis d’une mission sacrée d’islamisation du monde et de l’islamisation d’Allah dans son trône, ils se croient dépositaires de sa bonne parole dont ils doivent donner une portée universelle à laquelle l’humanité toute entière doit se rallier. La parole sacrée d’Allah n’a de prix que celui du sang de ceux qui lui sont sourds et fermés.

La république, la démocratie,  la laïcité, les droits fondamentaux ne sont pas une fin en soi pour eux. Ils sont un simple alibi pour leur permette d’atteindre leurs vrais objectifs qui sont in fine l’ éradication pure et simple de tout ce qui n’ a pas un caractère fondamentalement théocratique.  Quant à leurs attachements affichés  aux libertés publiques ce n’est qu’une pure illusion sémantique , un esbroufe pour abuser de la crédulité de son interlocuteur et un rôle de composition et qu ils ne manqueront pas de ressortir leurs crocs venimeux ceux dont ils avaient fait usage à la fin des années 70 au début des années 90 et l’attentat sanguinaire de Bab Souika.

Jamais les islamistes n’avancent à visage découvert pour ne pas effrayer l’ opinion publique et leurs propres affidés. Ils ont l’art du croche-pied. Ils donnent l’impression de commettre des bourdes, mais c’ est juste un appât qu’ ils jettent à l’adversaire pour mieux jauger ses capacités de réaction et de résistance.

Ils ne cessent de semer des leurres sur leur chemin pour piéger rivaux pour les enfumer, les bluffer et les divertir.  Une partie de Poker menteur que seul le plus rusé et sans scrupule peut gagner. Tout mettre en oeuvre pour détourner l’attention de leurs adversaires? les berner et les piéger, les amener sur un terrain où ils ont un jeu d’avance sur eux tel que celui de la religion où leurs adversaires partent avec un lourd handicap leur méconnaissance du du sujet  de l’islam auquel l’opinion publique tunisienne  est très sensible et qui est primordial pour elle par rapport aux vraies priorités du pays qui ne sont après tout que des épreuves voulues par Allah et qu’un jour viendra où elles se seront  résolues d’elles -mêmes.

Ennahdha en tant que bonne connaisseuse de la psychologie des masses tunisiennes sait qu’en mettant l’islam au coeur du débat politique a déjà la partie gagnée d’avance.  Redonner des soi-disant couleurs à l’islam  en Tunisie  ne peut que séduire le petit tunisien qui croit dur comme fer a à faire  que seul le retour aux vraies valeurs de l’islam, sans qu’il en soit capable de les définir, est  d’une part garant de la résurgence de l’âge d’or islamique, une véritable imposture pourtant,  et d’autre part condition sine qua non pour le repos de son âme. Nourrir les bons petits musulmans de promesses farfelues insensées, irréalistes et irréalisables est le pain quotidien que la secte d’Ennahdha sert leur sert mais que personne n’ose critiquer de peur de commettre un sacrilège. Qu’est’-ce qu’il y a du plus sacré pour un musulman que la renaissance de l’islam dont Ennahdha est le fer de lance légitime en Tunisie ?

Learn Hebrew online

 Fidèle héritière de Mahomet, Ennahdha ne prend aucun risque quant à la tenue de ses promesses  surtout que les musulmans sont convaincus dogmatiquement qu’elles sont vraies et quiconque ose les dénigrer s’expose aux pires châtiments.

Ennahdha a ainsi les coudées franches et le champ libre pour inoculer dans les cerveaux des tunisiens les semences de la crétinisation avec la pleine adhésion de ses adversaires politiques dont elle aiguise l’appétit de temps  à autre en propageant des rumeurs malveillantes sur les opposants ou sur  leurs attachement s douteux à l’islam. Alimenter les potins pour en faire le sujet principal des commérages  et les calomnies dont les tunisiens sont épris.

Créer des feux et des contre-feux afin de noyer leurs interlocuteurs sous un magmas d’intox en provoquant volontairement des situations de cacophonie qui font office d’effet de brouillards et de brouillage de pistes. Ils ont l’art de manipuler perfidement l’opinion publique. Ils commencent d’ abord par jeter le pavé dans la marre et ensuite dès les premiers remous ils sont souvent les premiers à vouloir ramener le calme et rassurer l’opinion.

Loading...

Le plus important est que le message fasse mouche, atteigne sa cible. Ils savent que les réactions d’hostilité n’auront pas l’impact nécessaire pour compresser leurs messages. Le contre-écho est à peine audible. Leur habilité en matière de communication politique n’ a d équivalent que l ‘impression d’ atermoiements et d’amateurisme volontaire provoqué dans l’ opinion.

En matière de propagande politique, ce n’est pas propager soi-même son propre message, c’est le faire porter indirectement par les autres en faisant parler de soi. Dépourvus de projet politique porteur d’espoir et de rêve d’un avenir meilleur leur seul atout-maître est d’apparaître aux yeux de l’opinion comme étant les seules gardiens de la morale islamique et les défenseurs du temple musulman objet d’offenses et de caricatures. Ils n’ont ainsi l’occasion d’exister que lorsque leurs détracteurs plutôt que des les attaquer sur leurs programmes politiques et démystifier leur idéologie ont eux aussi recours à la litanie religieuse transformant la compétition politique en une joute de procession bigote..

En faisant de la religion le coeur du débat politique, ils ont réussi à contraindre leurs antagonistes à se positionner par rapport à la religion et non par rapport aux priorités du pays. Reléguant dans l’ombre les vrais besoins du pays pour donner la priorité à ce qui devrait être de l’ordre des futilités. Faire d’un faux-problème un problème de fond. Sauver les âmes plutôt que de sauver les hommes de la misère économique. Le placebo devenu un remède  essentiel pour sauver le pays du naufrage. Maintenir le peuple sous la chape de plomb de la religion pour le priver d’oxygène jusqu’à ce qu’il finisse par perdre l’âme que celle  la secte charlatanesque d’Ennahdha pourrait lui rendre.

Passés orfèvres dans la manipulation de l’opinion, ils excellent dans le jeu du contre-pied et  l’art du volte-face et de la pirouette. Ils jouent constamment aux pompiers pyromanes. Occuper le terrain, créer l ‘événement, être au coeur du débat, le susciter, faire monter les enchères afin d’obtenir les concessions les plus inespérées de la part des leurs rivaux.

Habiles, pervers et fins stratèges, ils savent que le terrain leur est favorable, ils  se fondent dans le paysage pour mieux surprendre leurs proies et les dépecer. Ils ne sont pas Dr Jeckill et Mr Hyde. Ils sont polymorphes et se déclinent en quatre variantes: djihadiste, salafiste, qoutbiste de Said Qoutb et wahhabite véritable mître d’ oeuvre de l’islamisme impérial et hégémonique. Les islamistes quels qu’ils soient puisent leur source idéologique dans la pensée anthropomorphe et spéculative d’ibn Taymmiya mort en prison en 1328  à Damas d’origine kurde, ressemblent à ces serpents des marais de la mythologie grecque, qu’on appelle les hydres.

Salem Ben Ammar | mai 24, 2014 à 11:23   | Catégories: Uncategorized | URL:http://wp.me/p3CaYe-4RP







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 6 thoughts on “L’islamisme n’aura de cesse tant qu’il n’aura pas exterminé tous les infidèles et les musulmans soucieux de leur humanité. Par Salem Ben Ammar

    1. Laurence

      Et oui malheureusement quand nous le crions au monde que l’Islam est conquérant et sanguinaire certaines personnes se font soit tuées , soit avec une fatwa sur la tete , soit traité de raciste d’islamophobie
      Malheureusement il n’ y a pas suffisemment de personnes qui soient de notre coté c’est à dire le BIEN, La LIBERTE, ET la JUSTICE …

    2. EDL

      L’ennemi est bête. Il croit que c’est nous, l’ennemi, alors que c’est lui… (Desproges)

    3. Nemo

      Laurence, vous aurez constaté tout comme moi que toute vérité suscite quasi automatiquement la production d’écrans de fumée trollesque et taqyesque …. de toujours les mêmes internautes attirés comme des mouches.

    4. michel boissonneault

      les muzz qui se soucie de leur humanité , humanité de destruction , de meurtre et d’extermination

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *