toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Le Jihad au féminin : le Hezbollah recrute des femmes-terroristes


Le Jihad au féminin : le Hezbollah recrute des femmes-terroristes

Tandis que le Hezbollah étend son influence terroriste à travers le monde, de nouvelles recrues inattendues ont rejoint les rangs de ce mouvement de terreur : les femmes du Hezbollah. “La liste des femmes prêtes à commettre un attentat-suicide au sein du Hezbollah est aussi longue que celle des hommes”, explique celle qui a pris la tête de ce bataillon terroriste sans précédent.

Les leaders du Hezbollah ont, ces dernières années, encouragé l’implication des femmes au sein des réseaux de l’organisation terroriste. En juillet 2013, le leader du Hezbollah Hassan Nasrallah s’est exprimé face à une assemblée de femmes en insistant sur le rôle primordial qu’elles pouvaient jouer dans les activités terroristes de l’organisation. Nasrallah a ajouté qu’elles devaient “être intégrées dans chacune des activités du Hezbollah.”

Les femmes prennent part aux combats terroristes

Au cours d’un interview avec le journal Al Rai du Koweit en 2010, Rima Fahri, une femme ayant atteint un poste haut placé dans l’organisation terroriste, a déclaré que “toutes les femmes du Liban du Sud sont considérées comme des combattantes dans les rangs de la résistance.” Fahri a ajouté que les femmes ne sont en aucun cas “déconnectées de la lutte du Hezbollah” et qu’elles en “prennent part d’une façon ou d’une autre.”

Au cours de l’entretien, Fahri a confirmé la volonté du Hezbollah à intégrer et à mêler les femmes à ses activités terroristes, et même à leur faire commettre des attentats-suicides. “La femme, comme l’homme, est en guerre spirituelle avec l’ennemi”, a expliqué Fahri. “La liste des femmes prêtes à commettre un attentat-suicide au sein du Hezbollah est aussi longue que celle des hommes. S’il devient nécessaire que les femmes prennent part aux activités de Jihad, il n’y a aucune raison qu’elles ne le fassent pas, idéologiquement et techniquement.”

Rima Fahri

Les femmes jouent des rôles très variés au sein de l’organisation terroriste. Elles récoltent des dons financiers qui sont ajoutées aux recettes provenant des ventes illégales de drogue et des sommes reçues par l’Iran et la Syrie qui soutiennent le Hezbollah dans ses opérations terroristes à travers le monde. Nombreuses sont les femmes qui sont au contact direct des terroristes. Elles les préparent à la guerre ou encore les soignent au cours des combats. Un plus petit nombre de femmes s’est retrouvé directement sur le champs de bataille lors de combats, de mission de récolte de renseignements ou d’analyse des mouvements des soldats de Tsahal.

Au cours des dernières années, le Hezbollah a mis en place des divisions dédiées au leadership féminin au sein de l’organisation. Les divisions, appelées “Direction Féminine” permettent aux femmes de prendre des décisions sur un éventail de questions, y compris la culture, l’éducation et les médias dans le but de mobiliser plus efficacement les femmes dans son but terroriste.

Hezbollah : cartel de la drogue

De l’influence mais pas d’égalité

Malgré le rôle croissant des femmes, le Hezbollah continue de mettre l’accent sur le statut inférieur des femmes en général. Les femmes sont privées de certains droits fondamentaux réservés aux hommes. Par exemple, tandis que les femmes du Hezbollah peuvent représenter l’organisation terroriste aux élections municipales, elles ne sont pas autorisées à se présenter au parlement libanais.

En 2010, le Hezbollah a lancé une vaste campagne visant à convaincre les femmes libanaises de porter le Hijab – le foulard traditionnel pour les femmes musulmanes. Une publicité proclamait que le Hijab “protège la place des femmes”, tandis qu’un autre décrivait le voile comme la “forteresse de la chasteté”. La campagne du Hezbollah faisait partie d’un effort de propagande plus large qui consistait à promouvoir les valeurs islamiques et maintenir un statut inférieur des femmes.

Hezbollah-world

Sans surprise, il n’y a pas de femmes à la tête de la direction de l’organisation. Tandis que le Hezbollah continue à exploiter indistinctement la population libanaise – femmes et hommes – les valeurs oppressives restent au cœur de l’idéologie de ce groupe terroriste.

Armée de défense d’Israël







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 9 thoughts on “Le Jihad au féminin : le Hezbollah recrute des femmes-terroristes

    1. Robert Davis

      Il faut qu’Israel cesse de laisser s’étendre ce mouvement! Il faut bombarder MASSIVEMENT le sud de Beyrout dont la populace alimente de hezbollah et faire des milliers et des dizaines de milliers de morts au MINIMUM à chaque bombardement avec ou sans pretexte direct. Actuellement la terreur est en train de gagner cette bataille sinon la guerre.

    2. Men

      « Commentation » des images :

      Première image « commentationnée » :
      Une femme voilée se trouve devant son potager et plante des drapeaux jaunes pour distinguer les navets des courgettes car son potager est trop foutoire et tout y est planté avec une trop grande densité sans avoir même pensé à organiser des allées pour y circuler (dans le haut, on aperçoit quelques plants de tomates pour faire des tagines).

      Deuxième image :
      Quelques fêlés bien alignés et qui ont mal à la tête (d’où leur bandeau autour du crâne), ont décidé ensemble de se pincer le sein droit très fort ; comme ça, ils ne pensent plus à leur mal de crâne parce que ça fait très très mal, quand même de se pincer le sein!

      Troisième image :
      Un boudin en train de chanter de façon fervente (voir ses mains jointes car elle a fait ses classes dans un couvent) des chansons pour encourager les troupes :
      « Malbrough s’en va t’en guerre, Mironton, mironton, mirontaine,
      Malbrough s’en va t’en guerre, Ne sait quand reviendra…

      La Noire est la fille du canton
      Qui se fout du qu’en dira-t-on,
      Nous nous foutons de ses vertus,
      Puisqu’elle a les tétons pointus.

      Mein Name ist Anne-Marie,
      Ein jeder kent mich schon,
      Ich bin ja die Tochter, vom ganzen Bataillon…

      Rosalie, c’est ton histoire
      Que nous chantons à ta gloire
      Verse à boire !
      Tout en vidant nos bidons,
      Buvons donc !…

      Non rien de rien, Non je ne regrette rien
      Ni le mal qu’on m’a fait, Ni la prise du corps d’armée d’Alger.
      Non rien de rien, Non je ne regrette rien
      Au REP les officiers, Sont tous fiers du passé… »
      Etc..

      Quatrième image :
      Des débiles mentaux s’entraînent à patienter au bar le temps qu’on leur serve la bière qu’ils ont commandée

      Cinquième image :
      Une bande d’abrutis complets (surtout le premier) très fière d’avoir retiré tous les drapeaux que la mégère de la première image avait plantés dans son potager ; Ce qui fait qu’elle a plus qu’à tout recommencer !

      Sixième image :
      Ah bah non, y’en a pas… 😀

    3. michel boissonneault

      homme-terroriste où femme-terroriste , cela fait aucune différence car
      le résultat est que ce sont des chiens qui ont la rage et lorsque qu’un
      animal a la rage il y a un seul remède …. il faut abattre l’animal car
      l’animal est un danger pour tout le monde

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap