toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Israël : le financier du Hamas se met à table, n’épargnant personne et révèle les activités du groupe terroriste


Israël : le financier du Hamas se met à table, n’épargnant personne et révèle les activités du groupe terroriste

Cela fait depuis presque 3 ans  que dure… L’arrestation du conseiller financier du Hamas est la cerise sur le gâteau, et tombe à pic pour dévoiler les manoeuvres machiavéliques du Hamas et de ses parrains. L’accord Hamas qui n’est qu’une diversion permet au Hamas de prendre d’avantage d’influence tant à Jérusalem qu’en Judée-Samarie.

Petit retour en arrière et résumé de la situation

La guerre a commencé à faire rage en Syrie, l’Iran un des principaux financiers du groupe terroriste Hamas dont le siège du politburo se trouve alors à Damas est sommé par Téhéran de soutenir le gouvernement d’Assad, d’envoyer des combattants, de prendre une par active aux combats et de continuer leur entreprise de terreur contre l’Etat hébreu, Meshaal (chef politique du Hamas) rechigne à soutenir Assad, et se voit expulsé de Syrie lui et son bureau. Après une halte en Jordanie, Meshaal est accueilli au Qatar.

Loading...

L’Iran furieux menace de couper les financements au Hamas ce qu’il fini par faire complètement et avantage l’autre groupe sanguinaire de Gaza le djihad islamique.

Le ‘Hamas s’inquiète de cette perte de fonds importante mais se tourne vers un autre « bienfaiteur », l’Emir du Qatar. D’autant renforcé du fait de la prise de pouvoir des frères musulmans avec Morsi, le Hamas met alors en place une stratégie qui vise à renforcer ses positions à Jérusalem et en Judée-Samarie. L’Emir du Qatar lui-même est allée à Gaza pour financer des infrastructures (Ca c’est pour la vitrine) mais aussi pour recevoir des fonds nécessaires à diverses actions permettant aux frères musulmans de s’implanter durablement en vue d’éliminer l’épine du pied des islamistes, épine qui se nomme Abbas et son entité.

Le Hamas par le biais de son conseiller financier (celui qui vient d’être arrêté) à l’objectif d’assurer ses arrières, du fait de la perte du financement de l’Iran et investit massivement dans l’immobilier dans les pays du golfe, Arabie saoudite comprise.

Le Qatar ouvre même un fond d’investissement pour Jérusalem d’1 milliard de dollars pour lequel il contribue à hauteur de 250 millions. La Turquie, elle aussi suit le mouvement et injecte des fonds massifs pour ses amis terroristes de la bande de Gaza. Ce fond serait géré par la Banque islamique de développement qui relève de l’Organisation de la Coopération islamique (OCI), basée à Djeddah en Arabie saoudite.

A quoi sert donc ces nouveaux financement massifs.

A déstabiliser les frères ennemis de toujours, les terroristes de Ramallah sous l’égide d’Abbas, OLP, Fatah …en implantant des bases en Judée-Samarie et à Jérusalem

Learn Hebrew online

A financer des projets à Jérusalem immobiliers ou commerciaux qui deviendront de véritables bases terroristes au sein même de la capitale.

En se servant du Mouvement islamique dirigé par Raed Salah pour mettre en place des brigades permanentes (composées notamment d’Arabes israéliens) sur le mont du temple, organisant ainsi des émeutes à chaque visite de pèlerins juifs.

Ces jeunes perçoivent un salaire rondelet (env 1000 euros), restent 24h sur 24 à soi-disant étudier le Coran sur l’esplanade du temple, et au moindre ordre reçu deviennent des émeutiers incontrôlables et dangereux.

Loading...

Ces jeunes utilisés permettent au Hamas, aux frères musulmans dont Salah est un des membres extrémistes de ne pas être mis en cause directement.

On se souvient que sous Moubarak et dans la perspective de la chute de celui-ci, Abbas et le Hamas avaient tenté de se rapprocher dans un premier accord qui avait en fait capoté du fait de l’absence d’un consensus.

Les frères musulmans ayant gagné le pouvoir, ils pensaient que ce n’était qu’une question de mois pour investir la Judée-Smarie

Avec la chute de Morsi, le changement à la tête du Qatar (l’Emir remplacé par son fils), la « reprise » du « processus de paix,  le Hamas s’est retrouvé une nouvelle fois, dans de grosses difficultés pour mener à terme son objectif.

Meshaal, habile et grand ami des Qataris a vite compris que le vent tournait et à tout fait pour reconquérir la bienveillance de Téhéran.

Le Régime iranien se sentant enhardit du fait de la résistance d’Assad, de la participation active de ses affidés libanais le Hezbollah, du soutien inconditionnel de Moscou, de la molesse des Occidentaux face à cette crise et de la lâcheté de l’administration Obama qui s’est jeté dans les Jupons des iraniens, surtout dans ceux de Rouhani, le « modéré » a revu ses positions quant au Hamas et a décidé de recommencer à financer les terroristes de Gaza sous conditions. C’est ainsi qu’en vue d’un accord Hamas-fatah et une allégeance à Téhéran du Hamas, le Hamas se verra offrir des fonds importants et des armes sophistiquées

Abbas, illégitime au sein de sa population et ne pouvant berner plus longtemps les Occidentaux sur son objectif réel, celui de ne signer aucun traité de paix et détruire l’Etat d’Israël de manière sournoise, tout en continuant de profiter au maximum des fonds versés par les Occidentaux a décidé de cesser de négocier, et tenter de faire avaler à ces derniers un accord d’union nationale avec le Hamas encore une fois.

Les Occidentaux trouvent l’idée alléchante, pour laquelle Israël n’est évidemment pas dupe.

L’Iran quant à lui tente de se rapprocher de son coté de ses frères ennemis, les états du Golfe.

La prise en main de Sissi de l’Egypte après la chute de Morsi a privé le Hamas et autres terroristes d’une immense base arrière, le Sinaï, et la victoire écrasante de ce dernier ces jours-ci risquent encore plus de mettre à mal, les intentions meurtrières du Hamas.

La situation en Libye se détériorant à grande vitesse, et la surveillance constante du Soudan du nord, principaux fournisseurs en armes fournies par Téhéran se trouvent alors face à un Sissi bien décidé à relever son pays du chaos, et ne pas se laisser entrainer dans une spirale infernale telle qu’on l’a voit en Syrie.

L’arrestation le mois dernier de ce membre haut placé du gouvernement du Hamas révèle l’ampleur de la manipulation de l’accord Hamas Fatah, qui d’un coté perçoit des fonds iraniens, mettant ainsi    à portée de mains des gardiens de la révolution la Judée-Samarie et la bande de Gaza et Jérusalem, et de l’autre la poursuite des financements des pays du Golfe, visant au développement de structures terroristes dans ces mêmes endroits. Mais bien plus encore, Tuama a livré des informations sur une série d’entités internationales qui font partie du réseau mondial de financement du Hamas, comme les entités en Arabie saoudite, qui reçoivent des dons de partout dans le monde: L’Institution Al Qods et l’Union d’Allah dirigées par Youssef al Qardawi et auxquelles se rattachent toute une nébuleuse d’officine pro-palestiniennes agissantes en Europe et aux USA, collectant d’énormes fonds grâce à la propagande mensongère et aux actions menées telles les journées de soutien à la Palestine, expositions et autres manigances de ce genre.

Les aveux de Tuama n’ont épargné personne.

Aschkel pour la rédaction d’Iraël-flash





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 2 thoughts on “Israël : le financier du Hamas se met à table, n’épargnant personne et révèle les activités du groupe terroriste

    1. Laurence

      SIGNEZ TOUS LA PETITION SUR LE WEB

      UNITED WITH ISRAEL : KEEP JERUSALEM UNITED

      CAPITALE DU PEUPLE JUIF

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *