toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Entre l’Alyah et la poussée vers Israël des juifs de France


Entre l’Alyah et la poussée vers Israël des juifs de France

Rien ne sert de se mentir, une partie des immigrants vers Israël sont des juifs qui n’ont plus confiance en la nouvelle France.
L’Alyah n’est plus un acte idéologique volontaire mais une solution sécuritaire. Ont-ils raison?

Après 30 ans d’immigration arabo-musulmane, 20 ans d’idéologie palestinienne, 20 ans d’idéologie tiers mondiste post chrétienne, 15 ans de complotisme antisémite sur le net, la France a changé.

Ainsi, des français ou « néo-français » sont tout à fait à l’aise avec ce genre de déclaration que l’on compte aujourd’hui par milliers  :
998545_553738614673344_1709649604_n

Loading...

« j’ai un conseil pour toi, il faut te préparer parce les années 30 n’étaient que la première partie du match »
Richard H. dans un échange avec un jeune juif sur internet.

Certains expliqueront que ce n’est pas la France mais le gouvernement, d’autres s’étaleront sur le libéralisme, l’Europe, les banques, le gauchisme,  l’islam, la post-colonisation, la Shoah et ses conséquences, les droits de l’Homme… C’est sans doute un peu tout cela en même temps.

Quelles sont les perspectives d’avenir proposées aux français en 2014?
Trois solutions:
1 – Faire corps avec la nouvelle France, se métisser ou laisser se métisser ses enfants. A terme vivre dans une sorte de Liban 2.
2 – Voter extrême droite en espérant que la famille Lepen mette en place une sorte de dictature miltairo-racialiste garantissant à la France un avenir qui ressemblerait à son passé.
3 – Se retirer dans les Pyrénées, attendre la fin des hostilités et se faire oublier.

Quelles sont les perspectives d’avenir proposées aux juifs en 2014?
1 – Faire corps avec la nouvelle France, se métisser ou laisser se métisser ses enfants, laissant tomber 2500 ans de judaïsme.
2 – Pratiquer dans une cave en attendant le Machiah
3 – Faire son Alyah

Les français (dans leur ensemble) ne sont pas responsables de ce qu’il se passe en terre de France. Ils ont subi des vagues et des vagues d’idéologie hostile anti France, passant par le gaullisme pan-arabe,  le communisme, la haine de soi et la dislocation des identités européennes au nom d’un mondialisme fou.
En revanche, ils vont vivre dans moins de 2 ans des massacres sanglants, des pillages et des viols. C’est extrêmement triste, d’autant qu’ils ne sont pas mentalement prêts à défendre leur famille, à partager, à se protéger et à tuer pour vivre.
Mais ils le sont bien plus que les juifs de France.

La culture juive française à toujours été la soumission à la République. Les juifs se localisent principalement dans les grands complexes urbains d’île de France ou dans les grandes villes de l’Hexagone. Leurs métiers sont majoritairement celui de salariés et seuls 18 % sont à leur compte. Ils sont rarement propriétaire et leur niveau de vie se situe légèrement en dessous de la classe moyenne.

Learn Hebrew online

Il faut absolument que ceux qui peuvent dès aujourd’hui faire leur alyah le fassent.
N’imaginez pas être indispensables à la France ou tenir « un front de combat » contre antisémitisme. Ce n’est pas votre role.
L’Alyah a sauvé des millions de gens de la guerre et de la famine.
Si l’Alyah est un projet qu’il devienne votre principal objectif.

Israël débloque des millions d’euros pour vous accueillir.
N’ayez pas peur, l’Alyah est un processus simple et extrêmement bien rodé.
Une fois sur place, Israël vous donne de l’argent (jusqu’à 1 an et demi d’aides), et vous permet de suivre une formation, d’apprendre la langue en douceur, à votre rythme. Si vous ne savez pas où loger, Israël vous soutient et peut vous loger dans des villes nouvelles en périphérie des grandes villes. Vous avez accès à des prêts bancaires à taux zéro pour créer votre entreprise, des assocations financent vos idées (par exemple récemment: un salon de coiffure, un restaurant sushi, un callcenter etc…).

Faites votre Montée (Alyah) avant de subir la Poussée islamofasciste.
Que vous soyez pratiquants ou pas, jeunes ou plus âges, n’ayez crainte. En Israël une vraie solidarité se met rapidement en place. Les juifs déjà installés vous attendent tous, vous espèrent et vous soutiendront. Nous vous soutiendrons.

Loading...

Organisez vous. Maintenant. Nous n’avons pas besoin de martyrs.

Axel Rehouv’, Tel-Aviv pour Europe-Israel.org

 





Journaliste pigiste Franco-israelien, titulaire d'un master d'histoire du Moyen-Orient à l'université de Jérusalem



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 54 thoughts on “Entre l’Alyah et la poussée vers Israël des juifs de France

    1. Nemo

      A propos de l’article, je ne suis pas du tout d’accord avec le fait de dire qu’il n’est pas du rôle des Juifs de France de « tenir un front de combat » contre l’antisémitisme.
      L’antisémitisme est le parangon de tous les racismes, et comme le disait Hannah Arendt, Benny Lévy et bien d’autres : si tu es attaqué en tant que Juif, c’est en tant que Juif que tu dois te défendre !
      Et il en va exactement de même en ce qui concerne la critique obsessionnelle du seul pays des Juifs, qui relève exactement des mêmes motifs.

    2. valerie

      tous ces commentaires et reflexions sur les vacances gachees par une location de voiture….c’est pathetique!
      On dirait des caprices de gosse!

      et pour repondre a votre question (non formulee),j’habite en Israel depuis pres de 22 ans maintenant,donc je sais de quoi je parle.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *