toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Ce qu’Aymeric Caron n’a pas dit par Jean Szlamowicz


Ce qu’Aymeric Caron n’a pas dit par Jean Szlamowicz

Dans l’émission On n’est pas couché sur France 2, où Alexandre Arcady venait présenter son film sur l’assassinat d’Ilan Halimi, Aymeric Caron aurait justifié le crime de Mohamed Mehra par les enfants palestiniens «victimes de l’armée israélienne». Le passage a été coupé au montage.

Aymeric Caron n’a pas dit qu’il fallait tuer des Juifs faute d’Israéliens à se mettre sous la main.

Aymeric Caron n’a pas dit qu’on pouvait tuer des Juifs si c’était par vengeance et/ou pour une bonne raison.

Aymeric Caron n’a pas dit que les Arabes palestiniens sont des agneaux innocents et les Israéliens des bêtes fauves assoiffées de sang frais.

Mais il l’a fait entendre. C’est du reste ce qu’il semble penser.

En niant toute réalité politique et militaire, M. Caron montre l’étendue de sa mauvaise foi. M. Caron ne mentionne pas l’attention particulière de Tsahal à ne pas cibler les civils, ni la stratégie permanente chez les Arabes palestiniens consistant à utiliser les civils (et surtout les enfants) comme boucliers humains, sans parler des mises en scène et autres bidonnages avec des foules de photographes et de cameramen occidentaux dociles. Ces guet-apens médiatiques, il s’en réalise chaque jour pour alimenter les propos des nombreux Caron qui, en Europe, travaillent à justifier l’injustifiable.

L’argumentation de M. Caron obéit rigoureusement à la propagande jihadiste assimilant Israël au Mal et recycle la très moyenâgeuse accusation de meurtre rituel des Juifs tueurs d’enfants. Par son hyperbole démesurée, par la préméditation opportuniste et perverse de son intervention (il avait, semble-t-il, préparé ses petites fiches et savait très bien l’amalgame qu’il allait pouvoir alimenter), Aymeric Caron montre que le débat et la vérité lui importent moins que de donner des leçons et de justifier les pires horreurs.

En l’occurrence, pour contrer la réalité sadique des crimes de Fofana et la froideur idéologique de ceux de Mehra, il lui fallait construire un tableau équivalent sollicitant des enfants. Ce recours monstrueux à la figure de l’hypotypose — le portrait vivant et émotionnel — comme pseudo-argument est aujourd’hui couramment utilisé dans des mises en scène nombreuses. Stéphane Hessel en faisait autant (avec sa fameuse mention des « enfants innombrables et rieurs » de Gaza, sans doute pas ceux qui se forment au maniement de la mitraillette dans les camps d’entraînement du Hamas). Les Arabes palestiniens envoient d’ailleurs chaque jours des enfants provoquer des soldats israéliens dans l’espoir d’un incident qu’ils puissent filmer. Dans le même temps, ils envoient des missiles, perpètrent des assassinats (l’égorgement de la famille Vogel à Itamar par exemple) et célèbrent des terroristes qui ne tuent pas du tout par accident (Samir Kuntar, valeureux combattant du jihad qui a fracassé le crâne d’une petite fille de quatre ans, a eu droit à une fête de sortie de prison diffusée par Al-Jazeera). Je sais : ces dernières phrases sont aussi des hypotyposes. Mais elles décrivent des réalités dont M. Caron ne parlera jamais et qu’il préfère cacher (et puis, de toute façon, ses petites fiches de journaliste officiel sont écrites par des militants palestiniens). Il paraît que M. Caron est de gauche. Je ne savais pas que se faire le relai du jihad était une valeur de gauche.


Le sens des valeurs de M. Caron est tellement dévoyé qu’il ne s’est pas aperçu à quel point sa démonstration était inacceptable et ne pouvait être diffusée par France 2. En faisant des « enfants assassinés » la justification, pardon, l’« explication », des actes de Mohamed Mehra, il considère légitime de généraliser à tout un peuple une punition ne concernant que quelques uns, ceux qu’on a déclaré coupables de se défendre de 70 ans de tentative d’extermination. N’est-ce pas ce qu’on appelle un prétexte ?

Learn Hebrew online

Détrompez-vous! Les étranges indignations de Stéphane Hessel décryptées

En réalité, il exprime sous une forme arrogante d’une rare fatuité une séquence argumentative récurrente : l’antisémitisme, c’est la faute d’Israël. Autrement dit, l’antisémitisme, c’est la faute des Juifs. C’est un très vieil argument, aussi pervers que rebattu.

C’est oublier que la haine des Juifs par les musulmans de Palestine précède la création d’Israël de 1948. L’oncle d’Arafat, Hadj Amin al-Husseini, grand mufti de Jérusalem et maître à penser des Frères Musulmans et de l’OLP, n’avait pas attendu l’excuse des « enfants assassinés » pour collaborer avec Hitler. A l’époque, Aymeric Caron aurait sûrement pensé que l’obstacle à la paix, c’était les Juifs. Ça non plus, il ne l’a pas dit.

Reproduction autorisée avec la mention suivante:

© Par Jean Szlamowicz pour Europe Israël

Jean Szlamowicz est Maître de conférences à l’université de Paris-Sorbonne, auteur de Détrompez-vous! Les étranges indignations de Stéphane Hessel décryptées  (Intervalles).

 





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 18 thoughts on “Ce qu’Aymeric Caron n’a pas dit par Jean Szlamowicz

    1. sarfati

      Quelle différence entre ce triste sire et un Soral ?
      Oui, c’est ce genre d’interventions dans les media qui alimente l’antisémitisme.
      Mais il est fort à parier qu’il se fera passer pour un martyr victime des sionistes !

    2. CHOURAKI SUZANNE

      Un grand merçi pour vos articles qui sont réelles et vécu tous les jours pour les familles juives de France,et je prie tous les jours que cela ne recommence plus jamais, je suis une femme qui à vécu tous ses horreurs ,j’ai 84 ans et je ne voie toujours pas la fin . Shalon.

    3. Yéochoua

      Les masques tombent. C’est le deuxième antisémite en peu de temps à s’être fourvoyé, après le dénommé Dieudonné. Tous deux ont laissé tomber le masque de l’antisionisme qui leur sert de fer de lance contre les Juifs. Le gouvernement français s’est occupé du premier. S’occupera-t-il de celui-ci?

    4. Boubli

      Boycottons purement et simplement l’émission de ruquier ONPC. Essayions de provoquer une chute considérable d’audience de cette émission ,demandons a un maximum de personnalités de nous aider dans cette démarche jusqu’aux regrets de ruquier et au retrait définitif du salopard caron de l’émission !
      Il est vrai que la partialité de la chaîne a l’égard d’Israel ne faciliteront pas les choses !!!
      L’indice d’audience est capital pour la survie d’une émission ! Ne l’oublions pas

    5. Jo Benchetrit

      je ne pense pas qu’aymeric caron que j’aime bien de par son opposition au carnisme qui fait dans le monde 60 milliards de morts et à la corrida qui fait moins de morts mais du show avec de la torture, jene crois donc qu’il soit antisemite; mais il est antisioniste fanatiquement. sans aucune reflexion qui tienne, complètement soumis à la propagande propalestinienne orchestrée magistralement par la communication palestinienne.
      ilne chercait pas à soutenir Merah, mais à expliquer avec des arguments fallacieux soutenus à l’epoque je vous le rappelle sans que ça ne gene personne par Gueant!!!

    6. Mam

      Le plus inacceptable dans l affaire catin c est la chaîne fr2 et Mr ruquier qui devraient diffuser ce qui a été coupé pour dénoncer l antisémitisme ignoble de caron
      Mr ruquier et sa troupe journaliste auraient ainsi fait preuve d une démonstration de confusion amenant à l antisémitisme et la haine et participer à une mission humaniste de salut public puisque c est eux qui ont coupé l innommable propos de caron
      C est un cas d école de déontologie journalistique et de vérité
      Démontrez ainsi le mécanisme sournois de la pensée antisémite sous couvert de….
      Auront ils ce courage??nous demandons en qualité de telespectateurs la diffusion du rush coupe
      C est le respect de la vérité des faits
      Merci de transmettre à ruquier

    7. MARIA

      Comment ne pas avoir envie d’éliminer cette vermine nauséabonde qui fleurit en Europe et principalement en France /
      Qu’attendons nous pour nous défendre de ces pourris. Est-il possible de demander de l’aide à Israel pour nous apprendre à répliquer?
      depuis l’arrivée des arabes et des noirs musulmans la bête immonde est revenue. Ces gens que nous avons défendu ont permis de briser le tabou de l’anti-judaîsme après les crimes des chrétiens européens qui aujourd’hui comme durant la guerre se permettent de dzéclarer leur haine qui n’est que le rflet de la culpabilité de la collaboration de leurs ascendants avec les allemands et les nazis .
      Les arabes et les noirs ces racistes incapables de construire leur pays indépendant sont venus envahir l’Europe pour répandre le virus mortel de l’islam radical . La seule solution c’est d’éradiquer ce virus porté par eux et la bande à Caron et ses sbires puants la charogne

    8. EDL

      Ce qui est curieux, c’est que le Twitter de Ruquier annonce que « c’est Arcady qui à demandé la suppression du passage, pour le raconter à sa sauce aux médias ensuite… »

      Suffit de taper ça dans Google pour avoir plein d’infos

      Donc.. quelqu’un ment.. ou déforme…

      Qui ?

    9. Sandy

      Jo Benchetrit pense qu’être antisioniste est moins grave qu’être antisémite. Grosse erreur, c’est juste le contraire, être antisémite c’est détesté le juif en tant que juif; être antisioniste c’est vouloir l’extermination du peuple juif. Donc quand on est antisémite, on n’est pas forcément antisioniste; mais quand on est antisioniste on a été forcément avant antisémite. Un antisioniste est toujours aussi un antisémite. Ainsi Aymeric Caron, comme Hitler, comme le Mufti Al Husseini sont des antisémites devenuent antisionistes. Jo Benchetrit veut défendre Aymeric Caron parce que ce dernier est végétarien, mais là aussi il se trompe, car Hitler lui-même était végétarien. La question se pose si Aymeric Caron est végétarien pour faire comme son maître Hitler, ou il a trouvé le végétarisme tout seul, ce que je doute fort à son sujet. Il est vraiment temps pour l’antisémite et antisioniste Aymeric Caron d’allait se coucher pour de bon. C’est à Laurent Ruquier de le mettre dehors sur le champ, mais apparemment il le défend, donc il faudra se poser la question si Laurent Ruquier n’est pas à son tour antisémite et antisioniste. De toute façon, étant donné qu’A2 fonctionne avec l’argent du contribuable, il est temps aussi que le Gouvernement Français fasse le ménage là bas. Merci à Europe Israël d’avoir levé ce lapin.

    10. myriam

      Y a quoi à déformer ? C’est assez clair ! Ce pseudo intello, cette prêtendue référence morale donneuse de leçons, se permet l’ignominie absolue de justifier l’assassinat barbare d’enfants et d’un jeune torture à mort ! L’armée israélienne ne tue pas sciemment les enfants palestiniens, Mr caron ! Ce sont les palestiniens qui utilisent leurs enfants et leurs femmes comme boucliers humains, ce sont vos copains du Hamas et vos amis « résistants « comme samir kuntar qui fracasse le crâne d’une fillette israélienne de 4ans , ou la famille Fogel décimée dont les 3 jeunes enfants ont été égorgés dans leur sommeil ! L’antisionisme primaire et outrancier qui sévit dans les médias conduit à bien des dérives…

    11. EDL

      @ Myriam :

      Extraits du twitter de Ruquier, je m’interroge sur le fond, moi :

      Ruquier : « Faut arrêter avec ça. Qui a vu des propos choquants? Arcady déforme les propos de Caron dans une séquence qui a été coupée. Point.» Laurent Ruquier a choisi de répondre sur Twitter pour réagir à la polémique qui entoure la discussion, dans «On n’est pas couché» entre le chroniqueur Aymeric Caron et Alexandre Arcady »

      «Pendant plus d’une heure on a répété qu’il fallait aller voir ce film. Que c’était un film utile montrant un acte antisémite atroce», poursuit sur Twitter Laurent Ruquier selon lequel «c’est Alexandre Arcady qui a été choqué et souhaitait couper cette séquence! Pour finalement aller la raconter à sa façon ensuite!».

      Caron : Samedi, dans l’émission «Salut les Terriens!» de Canal +, Aymeric Caron a affirmé qu’il n’avait pas voulu «justifier le meurtre d’Ilan Halimi par le conflit israélo-palestinien», comme la mère du jeune homme assassiné l’en avait accusé. «J’ai été, moi, très meurtri par ce que j’ai pu entendre à mon sujet depuis quelques jours. Etre accusé, moi, d’antisémitisme, moi qui me bat depuis des années, que ce soit dans mon métier ou dans ma vie personnelle contre ça. Me retrouver, moi, désigné, pointé du doigt, pour ce que je ne cesse de dénoncer, je le vis très mal.»

      (ma) conclusion : Je n’ai aucune sympathie pour les uns ou les autres, mais y’en à qui mentent, et c’est pas glorieux.

      Enfin, bon, moi j’ai bien ma « ptite » idée.. à vous les votre.

    12. myriam

      Votre petite idée n’enlève rien a l’abjection du procédé utilisé par le chroniqueur qui sort ses fiches avec ses chiffres bidonnes du Hamas sur le conflit qu’il n’avait pas à mettre sur le tapis!
      Et à la place d’arcady j’aurais moi-aussi balance les sales méthodes du chroniqueur commissaire
      Je remarque par ailleurs que le chroniqueur ne dément pas les faits mais dément avoir voulu justifier l’injustifiable, et dit être blessé d’être accusé d’antisémitisme.

    13. EDL

      [Votre petite idée n’enlève rien a l’abjection du procédé utilisé par le chroniqueur qui sort ses fiches avec ses chiffres bidonnes du Hamas sur le conflit qu’il n’avait pas à mettre sur le tapis!]

      A CONDITION QUE ce soit passé comme ça (mais du coup, on en sait plus trop rien), vous avez ENTIÈREMENT RAISON !

      MAIS comme du coup on peut douter de tout, le seul moyen de le savoir c’est d’y avoir été, ou d’avoir des sources qui y étaient. Le reste, c’est de l’huile sur le feu (vous vous rappelez ? fabriquer de la haine là où il n’y en à pas)

      [Et à la place d’arcady j’aurais moi-aussi balance les sales méthodes du chroniqueur commissaire]

      Visiblement, je cite Ruquier, Arcady à demandé à couper la scène POUR POUVOIR la raconter à sa sauce. Dès lors, plus rien n’est crédible.

      Arcady dit que la production est venue le voir et lui aurait dit qu’ils allaient couper la scène
      Ruquier dit que personne n’à rien vu de choquant, et que c’est Arcady qui à fait cette demande, et que Arcady déforme les propos de Caron

      Y’a un MENTEUR… un gros… et qui ressort l’histoire ???? Arcady…

      Étrange…

      [Je remarque par ailleurs que le chroniqueur ne dément pas les faits mais dément avoir voulu justifier l’injustifiable, et dit être blessé d’être accusé d’antisémitisme.]

      Caron : « «Je tiens à être extrêmement clair là-dessus, a-t-il expliqué. Contrairement à ce qu’Arcady a pu entendre ou vouloir comprendre, à aucun moment, à aucun moment dans cette séquence, je ne justifie l’injustifiable, l’innommable, à savoir le meurtre d’un juif, la torture, le meurtre d’Ilan Halimi qui est inexcusable. Je n’ai fait que souligner quelque chose que je regrettais, que je dénonçais, à savoir que le conflit israélo-palestinien, la mort d’enfants palestiniens, étaient utilisés, récupérés par certaines personnes pour aller justifier l’injustifiable. C’est exactement ça que j’ai dit.» »

    14. myriam

      Tout ce que voulait caron c’est encore se rendre intéressant et se faire mousser sur le dos d’israël, tellement facile et sans danger ! Quand on met sur le tapis le conflit israélo palestinien pour parler de l’assassinat d’ilan Halimi on a une arrière pensée malsaine même s’il prétend dénoncer la récupération faite du conflit pour justifier l’injustifiable. Ce serait faire insulté à son intelligence que de penser qu’il ne savait pas les remous que cela allait susciter, en plus comme un fait exprès, cela correspond à la sortie de son bouquin quelle publicité ! Quelle aubaine ! Finalement il est trop fort ce caron, grand manipulateur, et arcady s’est fait avoir !

    15. Nemo

      Il est tout à fait normal que cette séquence ait été coupée car l’attitude du chroniqueur relève de l’incitation à la haine et de la justification du meurtre, peu importe que ce soit à la demande d’Arcady ou à l’initiative de la chaîne, qui a voulu sauver son chroniqueur et le responsable de l’émission du scandale ou de quelques procès.
      Il n’y a aucune raison de croire des gens qui ne sont pas capables de réaliser l’obscénité de leurs propos.

      Ce chroniqueur, qui s’est déjà illustré dans le passé de cette émission, par une attitude franchement agressive suspecte vis à vis de Finkielkraut ou de Véronique Genest, n’a fait, par ce dernier dérapage, que révéler son obsession et son parti-pris ignoble.

      Il devrait être mis à la porte.

    16. lambotte

      Ce Caron est une caricature insupportable de la gauche pseudo-morale, de surcroit d une arrogance inimaginable que reflete son visage de jeune chevalier de la vertu.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *