toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Après l’Audit de l’UE, Ramallah pourrait bien devoir payer le prix de sa corruption.


Après l’Audit de l’UE, Ramallah pourrait bien devoir payer le prix de sa corruption.

Quand la police israélienne trouva des milliers de téléphones cellulaires de contrebande dans la voiture de Rawhi Fattouh, un haut responsable de  l’Autorité Palestinienne, ce dernier fut promptement renvoyé de son poste – pendant environ deux mois.

Consultant auprès de l’Autorité Palestinienne de Mahmoud Abbas, Fattouh fut réintégré en mai 2008 après que son chauffeur, un employé d’état, eût confessé la magouille sur laquelle la police israélienne avait mis la main lors de la fouille de la voiture de Fattouh à un point de contrôle frontière entre la Jordanie et la Rive Occidentale.

Le scandale devint international et attira l’attention des média, mais en 2011, l’enquête fut clôturée. Le procureur de l’A.P, Ahmed al-Moghani déclara que son service n’avait trouvé aucune information impliquant Fattouh.

Cependant, des voix s’élèvent pour dire que ce scandale et d’autres du même genre, sont monnaie courante et font partie d’un système de corruption qui mine l’A.P. depuis qu’elle a été mise en place sous Yasser Arafat après la signature des accords d’Oslo en 1993.

Laissé de côté pendant longtemps au niveau international du fait de questions plus urgentes à résoudre, ce problème commence à être regardé de très près par l’UE le plus grand bailleur de fonds de l’A.P. Depuis 1994, $7.7 milliards de fonds européens ont été transférés à  Ramallah.

En décembre la Cour Européenne d’Audit a rapporté que l’A.P avait utilisé l’argent européen pour payer des ouvriers de Gaza, dont certains n’avaient en réalité pas travaillé depuis sept ans. Le ministre du travail de l’A.P. Ahmed Majdalani a défendu les paiements, en disant que les employés avaient des familles à entretenir et ne pouvaient pas se les voir supprimer, mais le Parlement Européen a pris une position moins optimiste.

Le mois dernier, il a adopté une résolution non contraignante, en disant que les problèmes de paiements de salaires soulèvent des inquiétudes sur le blanchiment de l’argent et le financement du terrorisme.

Il a souligné le paiement controversé de salaires par l’Autorité Palestinienne à des familles de terroristes qui purgeaient leurs peines dans des prisons israéliennes. Dans une démarche sans précédent, le Parlement a réclamé que les futurs financements de l’UE soient conditionnés à la conformité par les palestiniens aux réformes recommandées.

“Jusqu’à présent, l’aide de l’UE était inconditionnelle,” a dit Guy Bechor, un expert israélien du monde arabe et un ancien conférencier  au Centre Interdisciplinaire d’Herzliya. “A présent, pour la première fois, nous voyons des avancées sérieuses en direction de la mise sous condition  et la transparence.”

Learn Hebrew online

Certains analystes font le lien entre la vigilance soudaine de l’Europe et la déception sur le récent effondrement des pourparlers de paix entre  Israël et l’Autorité palestinienne. L’ambassadeur de l’UE en Israël, Lars Faaborg-Andersen, avait averti en janvier qu’il y aurait un “prix à payer” pour les deux parties, si les entretiens échouaient.

D’autres évoquent la frustration sur les habitudes dépensières de  Ramallah et une fatigue générale des donateurs en Europe où un fort taux de chômage et une croissance économique en berne conduisent à des mesures de restrictions sur tout le continent.

“Comment l’Union Européenne peut-elle préserver sa crédibilité à l’intérieur de ses frontières, si elle paie des salaires à des gens qui ne font rien, tandis que  des millions de citoyens européens sont au chômage?” a écrit dans le Wall Street Journal du 9 avril, Michael Theurer, Président du Comité de contrôle budgétaire au Parlement Européen.

Dans son éditorial, Theurer reliait les problèmes de responsabilité de l’A.P. au succès du Hamas, l’équipe au pouvoir à Gaza qui est considérée comme un groupe terroriste par les Etats-Unis et l’Europe.

“Plus l’Autorité Palestinienne sera perçue comme corrompue par le peuple ‘palestinien’, plus ce dernier soutiendra le Hamas,” a-t-il écrit.
“Ainsi, pour promouvoir la paix et la stabilité, Bruxelles doit aider l’A.P. à construire des institutions fortes et transparentes.” La référence au Hamas soulève une autre complication potentielle pour les financements européens. Le mois dernier, le Hamas a signé un accord de réconciliation avec le mouvement Fatah de l’A.P. du Président Mahmoud Abbas.

Un gouvernement de l’A.P financé par l’UE, avec le Hamas à bord “ne signifierait pas seulement que l’UE finance le terrorisme mais qu’elle entrerait en conflit avec la solution à deux états qui est le but déclaré de ses financements,” a dit Arie Zuckerman du Congrès Juif Européen.

Sources : The JewishPress.com – 8 mai 2014 – Par Cnaan Liphshiz / JTA

http://www.jewishpress.com/news/breaking-news/after-eu-audit-corruption-could-become-an-expensive-problem-for-ramallah/2014/05/08/

A propos de l’auteur : Cnaan Liphshiz est le correspondant en Europe pour JTA News. Basé aux Pays Bas, il couvre la mosaïque de cultures, langues et traditions des juifs d’Europe. Né en Israël, il a travaillé comme correspondant étranger pour Ma’ariv et comme reporter pour Haaretz.

Traduction Europe Israël
© Copyright Europe Israël
 – reproduction autorisée avec mention de la source et lien actif

 

 







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 4 thoughts on “Après l’Audit de l’UE, Ramallah pourrait bien devoir payer le prix de sa corruption.

    1. Boubli lazare gerard

      Ces ordures de palos sont en fait des escrocs de la pire espèces et se foutent de leurs compatriotes totalement .leur soucis s’en mettre plein les poches ,comme yasser arafat (voir le luxe dans lequel vit sa pseudo veuve a la fesse toujours aussi légère !!!

    2. Eoné

      Salut,
      Rien ne devrait étonner le monde réel. Nommez-moi un groupe terroriste qui vit sans corruption, Nous le connaissons tous que chez les terroristes, TOUT TOURNE GRACE À LA CORRUPTION.
      ALORS YASER ÉGALE ABBAS RIEN N’A CHANGÉ ET RIEN NE CHANGERA
      Ce qui est mal’heureux c’est de voir les mauvaises intentions de l’u e et la France, etc contre Israël .Ses responsables ferment les yeux en encourageant les terroristes à avoir un  »pays » avec l’argent des citoyens Européens combien de milliard ses groupes terroristes ont reçu Rien n’a jamais changé et rien ne changera chez les terroristes.u.e se trompe en cherchant la mort d’israel .eux-aussi reculent sans savoir.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *