toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Yvan Attal : « L’antisémitisme se fait vraiment ressentir en France »‏


Yvan Attal : « L’antisémitisme se fait vraiment ressentir en France »‏

L’acteur-réalisateur Yvan Attal était l’invité des Grandes Gueules ce vendredi sur RMC. Olivier Truchot lui a demandé son avis sur le film 24 jours, la vérité sur l’affaire Ilan Halimi, qui sort le 30 avril.

L’affaire Halimi ? « C’est un crime qui nous concerne tous, a réagi Yvan Attal. L’antisémitisme c’est une chose qui se fait vraiment ressentir aujourd’hui (…). L’antisémitisme n’est jamais parti, le racisme en général est toujours là, et ça existera toujours.  Il faut toujours le combattre ».

L’acteur-réalisateur  a assuré qu’il n’a jamais pensé à quitter la France si le racisme et l’antisémitisme devenait trop présent : « Non, je suis Français et j’aime la France. Cette France-là est minoritaire et tous ensemble on peut la combattre. Ça vaut le coup de rester en France pour se bagarrer contre ça.





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 4 thoughts on “Yvan Attal : « L’antisémitisme se fait vraiment ressentir en France »‏

    1. Nemo

      Quand on voit le « niveau » et l’abjection dans laquelle se complaisent les antisémites dès qu’on leur donne le micro, on se dit que oui, il y a vraiment un « malaise dans la Culture » dans ce pays.

      Ils ne représentent qu’une frange immonde pour l’instant, mais l’expérience a montré ce qu’il en coûte de ne pas prendre au sérieux le problème. Et de les laisser épandre sur la place publique leurs miasmes.

    2. Robert Davis

      Foutons ces maudits dehors et l’anisémitisme disparaitra.Evidemment ilo resterait l’extrême gauche et l’extr^me droite pour lesquels aussi il faut rouvrir le BAGNE. Non seulement ils disparaitraient du circuit mais en plus on les fera travailler gratis pour payer leurs amendes.

    3. yoniiii

      hi

      il faut arretter de ce voiller la face

      la seul solution viable , c’est de partir d’eurabia
      car les chose ne feront que s’empirer

      environ 70% des population jeunes de environ 20 en eurorabiate
      seront de confession musulmanne

      par ailleurs , cette geurre de religion inter muzz au moyen orient n’est qu’a ses debut et ne fera que s’empirer
      eu aura des repercution violent en eurabia dans 10 ou 15 ans

      c’est des guerre civiles , inter religieuse entre muzzz et non muzz

      ce qui ce passe en moyen orient ce deroulera dans environ 15ans en eurabia

      alors la question est voulont nous creuver ici , dans ce conflit en eurabia

      ou partons nous dans un territoire plus sur
      les amerique

      ou un territoire ou l’ont pourra ce battre les armes a la main pour suver sa vie
      en israel

      nous sommes dans une 3e guerre mondiale qui ne veut pas dire sont nous
      dans un conflit mageur

      ce qui fait qu’il faut prendre des decision mageur pour rester en vie

      by

    4. boyer

      « C’est un peu facile de se casser », c’est vrai. Mais il faut être prêt à quitter car comme le dit un commentateur avant moi, vu l’écart de natalité, les musulmans seront majoritaires en Europe en général et en France en particulier vers le milieu de notre siècle. Ce n’est pas que les français soient dans leur ensemble antisémites, mais les émigres dans leur ensemble le sont à l’évidence.

      L’exemple de la dernière guerre doit éclairer notre chemin: il faut être prêt. En particulier quand on a une famille dont on est le responsable.

      Il ne faut pas simplement voir la moyenne nationale en ce qui concerne l’écart de natalité: les émigres se concentrent dans les grandes agglomérations et délaissent les campagnes, ce qui signifie qu’un jour, nos villes seront musulmanes et que les chrétiens se réfugieront dans les campagnes. Bonjour la situation !
      Ce jour là les chrétiens auront à souffrir ce qu’ils nous ont fait souffrir pendant 2 millénaires.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *