toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Que cachent les efforts de séduction d’Abbas en direction du Hamas ?


Que cachent  les efforts de séduction d’Abbas en direction du Hamas ?

 Image à la Une : Le Président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas avec le chef du Hamas Ismaïl Haniyeh à Gaza, en Février 2007, avant la prise de contrôle total de la bande de Gaza par le Hamas. (Source de l’image : MaanImages )

Pour Abbas, la réconciliation avec le Hamas est encore une autre arme légitime pour contraindre les Israéliens et les États-Unis à se soumettre à ses exigences et conditions préalables. Il reste maintenant à voir si l’administration américaine va mordre à l’hameçon.

Maintenant que le Président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas a réussi à surprendre les États-Unis et Israël avec sa décision de demander l’adhésion palestinienne à 15 institutions et traités internationaux, il semble réserver une autre surprise aux Américains et aux Israéliens : un accord d’unité avec le Hamas.

Loading...

En début de semaine, le Premier ministre du Hamas, Ismail Haniyeh a également été surpris de recevoir un appel téléphonique de Azzam al- Ahmed, proche conseiller de M. Abbas.

Le but de l’appel était de demander à Haniyeh une autorisation pour une visite de hauts responsables du Fatah dans la bande de Gaza afin de discuter de l’unité et de la réconciliation entre les deux partis rivaux.

Le bureau de Haniyeh a répondu qu’il serait favorable à une visite dans la bande de Gaza « par souci d’unité et pour protéger les intérêts nationaux des palestiniens.»

L’effort renouvelé d’Abbas pour unir ses forces à celles du Hamas s’était manifesté,  alors même que l’émissaire américain Martin Indyk s’afférait à prévenir la rupture des pourparlers israélo-palestiniens à la suite de la décision surprise de Abbas de demander l’adhésion à des organisations et conventions internationales.

La crise actuelle dans les pourparlers de paix a incité de nombreux palestiniens, y compris les partisans d’Abbas, de renouveler les appels à l’unité entre le Fatah et le Hamas comme moyen de faire face à la pression israélo-américaine.

Adli Sadek, chroniqueur affilié à Abbas, a déclaré que les palestiniens  « n’ont pas d’autre choix que de s’unir afin de maintenir leur position nationale et de respecter leur objectif d’indépendance et de la liberté. »

Learn Hebrew online

Sadek et d’autres ont déclaré que les palestiniens sentaient maintenant le besoin d’une «stratégie nationale unifiée et réaliste» pour faire face à Israël et «renforcer leur pouvoir politique».

Abbas aurait été encouragé par la réponse positive du Hamas à sa demande. Peu de temps après qu’Abbas eût annoncé son plan, le porte-parole du Hamas Ehab al – Ghissin l’a félicité pour cette «bonne décision ».

Ce n’est pas la première fois que M. Abbas joue la carte du Hamas comme moyen de pression sur Israël et les Etats-Unis.

Loading...

Depuis la reprise des pourparlers israélo-palestiniens il y a sept mois, Abbas a fait un certain nombre de tentatives pour montrer aux Israéliens et aux Américains qu’il n’avait pas abandonné son désir de parvenir à une réconciliation avec le Hamas.

En début d’année, dès les premiers signes de crise dans les pourparlers de paix, Abbas a dépêché une délégation de haut responsables du Fatah dans la bande de Gaza pour des entretiens avec les dirigeants du Hamas sur les moyens de mettre fin au différend entre eux.

Les représentants du Hamas et du Fatah ont depuis tenu une série de réunions dans les pays arabes dans le but de parvenir à la réconciliation et à l’unité.

Plus récemment, le chef de l’OLP, et négociateur, Saeb Erekat, a lancé une proposition qui appelle le Hamas et le Jihad islamique à se joindre à l’OLP et à constituer un gouvernement palestinien d’union nationale.

La proposition d’Erekat apparaît comme un élément de la tentative de l’Autorité palestinienne pour faire pression sur Israël et les Etats-Unis.

Le message de l’Autorité palestinienne en direction d’Israël et des États-Unis est le suivant : Soit vous cédez à nos exigences, sinon nous faisons bloc avec les forces du Hamas.

Abbas sait que les Israéliens et les Américains sont fermement opposés à une telle mesure, en particulier du fait de l’opposition farouche du Hamas à tout processus de paix et ses menaces permanentes pour éliminer Israël.

Tout rapprochement entre le Fatah d’Abbas et le Hamas ne ferait que faciliter le rêve du mouvement islamiste d’étendre son contrôle de la bande de Gaza à la Judée-Samarie.

Le Hamas, pour sa part, semble se méfier des tentatives renouvelées d’Abbas pour parvenir à la réconciliation et à l’unité entre les deux parties.

Des représentants du Hamas disent que pendant qu’Abbas parle de mettre fin au différend, ses forces de sécurité poursuivent leur répression contre  les partisans du Hamas en Judée-Samarie.

«Abbas n’est probablement pas satisfait de l’action de ses forces de sécurité contre les cadres du Hamas en Judée-Samarie», a déclaré Ibrahim al – Madhoun du Hamas. «Mais il ne fait rien pour empêcher ou limiter la répression.»

Même certains des loyalistes du Fatah d’Abbas ont exprimé leur scepticisme quant aux perspectives de fin de conflit avec le Hamas, ajoutant que la distance qui sépare les deux parties reste plus grande que jamais.

«Le Hamas ne veut pas de réconciliation», a déclaré Faisal Abu Shahla du Fatah. «Chaque fois que nous sommes sur le point de mettre fin au différend, le Hamas nous sort de nouveaux prétextes »

Abbas mène actuellement une bataille visant à soutirer autant de concessions que possible d’Israël et des États-Unis. Sa décision de demander l’adhésion dans 15 organisations internationales et traités est un moyen d’intensifier la pression sur le gouvernement israélien et sur l’administration des États-Unis pour qu’ils acceptent ses exigences pour la poursuite des pourparlers de paix.

La sincérité d’Abbas quant à la réconciliation avec le Hamas n’est pas certaine. Il sait qu’une telle démarche pourrait être contre-productive et que le Hamas pourrait profiter de cette réconciliation pour pousser ses pions et prendre le contrôle de la Judée-Samarie.

Mais pour Abbas, la question de la réconciliation avec le Hamas est encore une autre arme légitime pour contraindre les Israéliens et les Américains à se soumettre à ses exigences et conditions préalables. Il reste maintenant à voir si l’administration américaine va mordre à l’hameçon.

Sources: The Gatestone Institute – 8 avril 2014 – Par Khaled Abu Toameh
http://www.gatestoneinstitute.org/4253/abbas-hamas-reconciliation

Traduction Nancy Verdier

© Copyright Europe Israël – reproduction autorisée avec mention de la source et lien actif

 







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • One thought on “Que cachent les efforts de séduction d’Abbas en direction du Hamas ?

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *