toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Le Hamas nie envisager la reconnaissance d’Israël


Le Hamas nie envisager la reconnaissance d’Israël

Israël a affirmé samedi qu’Abbas a administré le « coup de grâce au processus de paix »

AFPLe Hamas a nié dimanche le rapport du quotidien Washington Post voulant que le parti islamiste, qui contrôle la bande de Gaza, envisagerait de reconnaître Israël.

Un responsable du mouvement, Hassan Yousef, a déclaré que «la question de la reconnaissance ne sera pas évoquée aussi longtemps que notre pays est occupé. »

Loading...

Taher al-Nunu, conseiller en communication du chef du Hamas, Ismail Haniyeh, a également nié les rapports, ajoutant: « il s’agit d’une tentative visant à affaiblir les positions du Hamas et d’Israël ».

Le Washington Post a rapporté hier qu’al-Nunu lui avait confié que le Hamas envisage la reconnaissance d’Israël. Al-Nunu aurait toutefois précisé qu’une telle mesure devrait être discutée avec l’OLP dans le cadre des efforts pour former un nouveau gouvernement d’unité composé des deux factions rivales palestiniennes.

Il a également rappelé les remarques du leader palestinien Mahmoud Abbas, selon lesquelles l’accord conclu entre le Fatah et le Hamas la semaine dernière se concentre sur les questions internes palestiniennes, et non pas sur les questions de politique extérieure.

Mercredi, l’Organisation de libération de la Palestine (OLP) – reconnue internationalement comme le seul représentant du peuple palestinien – et les dirigeants islamistes du Hamas ont signé un accord de réconciliation.

Selon l’accord, qui est intervenu alors que les pourparlers de paix sous l’égide des États-Unie étaient en pause, les parties ont convenu de former un gouvernement d’unité dans cinq semaines, sous la présidence d’Abbas, qui gouverne la Cisjordanie.

« Coup de grâce »

Samedi, Israël a publié un communiqué officiel dans lequel il affirme que Mahmoud Abbas a donné le coup de grâce au processus de paix, en réaction au discours du président de l’Autorité palestinienne devant la direction de l’OLP.

Learn Hebrew online

Dans son discours à Ramallah, M. Abbas a réaffirmé qu’il était prêt à prolonger les pourparlers de paix, comme le réclame Israël, mais à condition que le gouvernement israélien libère des prisonniers, gèle la « colonisation » et accepte de discuter de la délimitation des frontières du futur Etat palestinien.

« Abou Mazen (le surnom de Mahmoud Abbas) a recyclé les mêmes conditions tout en sachant déjà qu’Israël ne les accepterait pas », a indiqué le bref communiqué israélien. Aujourd’hui il a administré le coup de grâce au processus de paix », a-t-il ajouté.

Dans ce communiqué, l’Etat hébreu a de nouveau accusé M. Abbas, chef de l’Organisation de libération de la Palestine (OLP), d’avoir noué une alliance avec le Hamas, une organisation terroriste qui appelle à la destruction d’Israël.AFP

Loading...

La nouvelle tentative de réconciliation nationale palestinienne a provoqué la fureur d’Israël qui considère le Hamas comme un groupe terroriste.

Le prochain gouvernement palestinien « rejettera la violence »

Le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas avait promis plus tôt samedi que le prochain gouvernement d’union avec le Hamas rejetterait la violence, répondant aux vœux de la communauté internationale, mais a réaffirmé qu’il ne reconnaîtrait jamais Israël comme Etat juif.

« Le prochain gouvernement obéira à ma politique », a-t-il dit aux membres du Conseil central palestinien (CCP), une instance dirigeante de l’Organisation de libération de la Palestine (OLP), réunis à Ramallah en Cisjordanie.

« Je reconnais l’Etat Israël, je rejette la violence et le terrorisme et je respecte les engagements internationaux », a-t-il assuré dans un discours de plus d’une heure, plus pédagogique que polémique.

Thaer Ghanaim (PPO/AFP)M. Abbas a souligné, dans son discours, que les négociations avec Israël ne seraient pas menées par le nouveau gouvernement mais par l’OLP qui « représente l’ensemble du peuple palestinien »

« Le (nouveau) gouvernement, lui, sera en charge de ce qui se passe à l’intérieur des territoires palestiniens », a-t-il dit. L’OLP est reconnue internationalement comme « l’unique représentant du peuple palestinien » et, à ce titre, seule habilitée à négocier en son nom.

L’Iran salue la « réconciliation » palestinienne « contre » Israël

L’Iran de son côté salué samedi la « réconciliation » entre l’OLP et le Hamas contre « le régime sioniste », a rapporté l’agence officielle Irna.

« La République islamique d’Iran salue la réconciliation des groupes palestiniens contre le régime sioniste (…) et contre les demandes excessives et les agressions du régime d’occupation de Qods » (Jérusalem), a déclaré la porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Marzieh Afkham, citée par Irna.

Le Quartette pour le Proche-Orient (Etats-Unis, Russie, Union européenne et ONU) exige du Hamas qu’il reconnaisse Israël ainsi que les accords déjà conclus entre cet Etat et l’OLP, et renonce à la lutte armée.

Mais M. Abbas a réitéré son refus de reconnaître Israël comme un « Etat juif », comme l’exige le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu.

« Nous n’accepterons jamais de reconnaître un Etat juif », a-t-il dit, rappelant que les Palestiniens avaient reconnu l’Etat d’Israël en 1993. M. Abbas a relevé que cette demande n’avait pas été faite à l’Egypte ou la Jordanie lorsque ces pays ont signé la paix avec l’Etat hébreu.

Le président de l’Autorité palestinienne a aussi répété qu’il était disposé à prolonger les pourparlers avec Israël au delà de l’échéance du 29 avril mais à condition que le gouvernement de Netanyahou libère des prisonniers, gèle la « colonisation » et accepte de discuter de la délimitation des frontières du futur Etat palestinien.

(avec AFP)





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 2 thoughts on “Le Hamas nie envisager la reconnaissance d’Israël

    1. CHOUCHOU

      Le Hamas et le Fatah ne sont pas sur la meme longueur d’onde , comment vont ils pouvoir s’accorder .
      Leur réconcilliation est vouée à l’échec
      Ca sera du bonheur pour Israel

    2. Victoria

      Il ne faut pas faire confiance a Mahmoud Abbas. Il n’arrete pas de jouer a la « Houdabiya » avec Israel. Comme l’ont déjà pratiquee ses predecesseurs.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *