toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

L’anéantissement des chrétiens du Moyen-Orient. Par Ron Prosor, ambassadeur d’Israël aux Nations Unies.


L’anéantissement des chrétiens du Moyen-Orient. Par Ron Prosor, ambassadeur d’Israël aux Nations Unies.

Sous la férule des Nations à majorité musulmane, les disciples de Jésus subissent le sort des Juifs.

Cette semaine, tandis que les Juifs célèbrent Pessah, la Pâque juive, ils commémorent l’histoire biblique de l’Exode décrivant une série de fléaux infligés à l’Egypte ancienne et la libération des Israélites qui seront conduits sur le chemin de la Terre Sainte. Mais depuis le siècle dernier, un autre exode, séquelle du fléau de la persécution, balaie le Moyen-Orient et  vide la région de sa population chrétienne. La persécution est particulièrement virulente aujourd’hui.

Le Moyen-Orient est peut-être le lieu de naissance de trois religions monothéistes, mais certains pays arabes semblent décidés à en faire le lieu de sépulture pour l’une d’elles. Depuis 2000 ans, les communautés chrétiennes émaillent la région, enrichissant le monde arabe de leur littérature, leur culture et le commerce. Au tournant du 20e siècle, les chrétiens constituaient 26 % de la population du Moyen-Orient. Aujourd’hui, ce chiffre a chuté à moins de 10%. Des gouvernements intolérants et extrémistes chassent les communautés chrétiennes qui vivent au Moyen-Orient depuis la naissance de leur foi.

Dans les décombres de villes syriennes comme Alep et Damas, les chrétiens qui refusaient de se convertir à l’islam ont été enlevés, abattus et décapités par les combattants de l’opposition islamiste. En Égypte, des hordes de membres des Frères musulmans brûlent les églises chrétiennes coptes de la même manière qu’ils ont jadis effacé les synagogues juives. Et en Irak, les terroristes ciblent délibérément des fidèles chrétiens. Noël dernier, 26 personnes ont été tuées quand une bombe a dévasté une foule de fidèles sortant d’une église dans le quartier de Dora au sud de Bagdad.


Syrie horreur

Des scènes insupportables :

A travers tout le Moyen-Orient, les chrétiens sont en train d’y laisser la vie, leur liberté, leurs entreprises et leurs lieux de culte. Il n’est pas étonnant que les chrétiens autochtones aient cherché refuge dans les pays voisins mais, dans de nombreux cas, ils n’ont pas été accueillis à bras ouverts. Au cours des 10 dernières années, près des deux tiers des 1,5 million de chrétiens d’Irak ont été chassés de leurs foyers. Beaucoup se sont installés en Syrie avant de devenir une fois de plus victimes de la persécution implacable. La population chrétienne de la Syrie a chuté de 30 % dans les années 1920 à moins de 10 % aujourd’hui.

En Janvier, un rapport de l’organisation chrétienne à but non lucratif et non confessionnelle ‘Portes Ouvertes’ a fourni des documents sur les 10 pays les plus oppressifs pour les chrétiens; neuf étaient des États à majorité musulmane, très marqués par leur extrémisme islamique, et le 10e était la Corée du Nord. Ces régimes tyranniques défendent les lois archaïques sur le blasphème et des lois de diffamation des religions sous couvert de la protection de l’expression religieuse. En vérité, ces mesures représentent une répression systématique de groupes non – musulmans.

L’an passé, en Arabie Saoudite, deux hommes ont été poursuivis pour le «crime» d’avoir converti une femme au christianisme et de l’avoir aidé à fuir le royaume islamique. Selon le Saudi Gazette, l’un des hommes, un Libanais, a été condamné à six ans de prison et 300 coups de fouet, et l’autre homme, un Saoudien, a été condamné à deux ans et 200 coups de fouet. Ce sont des peines relativement légères en Arabie Saoudite, où la conversion à une autre religion est passible de mort.

Le «système de justice» dans d’autres pays islamiques n’est pas particulièrement juste pour les citoyens arabes, mais il est particulièrement accablant pour les chrétiens. Les islamistes radicaux dans la ville nord de la Syrie, Raqqa, utilisent une ancienne loi appelé le «pacte dhimmi  » pour soutirer de l’argent des chrétiens locaux. La communauté est confrontée à un choix sinistre : payer une taxe et se soumettre à une liste de restrictions religieuses ou «subir le fil de l’épée».

Learn Hebrew online

Dans la République islamique d’Iran, les expressions de la dissidence politique sont considérées comme des actes de blasphème. L’été dernier, trois chrétiens iraniens capturés en train de vendre des Bibles ont été reconnus coupables de «crimes contre la sécurité de l’État» et condamnés à 10 ans de prison. Ils ont eu relativement de la chance. Le régime a exécuté des dizaines de personnes pour les crimes dits de  «guerre contre Dieu» et «propagation de la corruption sur Terre.»

Les scènes qui se déroulent au Moyen-Orient sont inquiétantes par leur familiarité. A la fin de la Seconde Guerre mondiale, près d’un million de Juifs vivaient dans les pays arabes. La création d’Israël en 1948 a précipité une invasion de cinq armées arabes. N’étant pas en mesure d’anéantir militairement le nouvel état, les dirigeants arabes ont lancé une campagne de terreur et d’expulsion qui a décimé leurs anciennes communautés juives. Ils ont réussi à évincer 800 000 Juifs de leurs terres.

Aujourd’hui, Israël, que je représente aux Nations Unies, est le seul pays au Moyen-Orient où la population chrétienne prospère. La communauté chrétienne d’Israël est passée  de 34 000 en 1948 à 140 000 aujourd’hui, en grande partie en raison des libertés dont les chrétiens bénéficient.

Makram Khoury

 

L’acteur arabe chrétien, Makram Khoury

Des salles d’audience aux salles de classe et des Chambres du Parlement aux Chambres de Commerce, les chrétiens israéliens dominent dans tous les domaines et disciplines. Salim Joubran, un chrétien arabe israélien, officie comme juge de la Cour Suprême depuis 2003 et Makram Khoury est l’un des acteurs les plus connus en Israël et le plus jeune artiste à recevoir le Prix Israël, notre plus haute distinction civile.

Le Père Gabriel Nadaf, un prêtre orthodoxe grec vivant en Israël, m’a dit récemment : «Les droits de l’homme ne sont pas acquis une fois pour toutes. Les chrétiens dans une grande partie du Moyen-Orient ont été massacrés et persécutés pour leur foi, mais ici, en Israël ils sont protégés».

Nations qui foulent aux pieds les droits de leurs peuples sèment les germes de l’instabilité et de la violence. Les soulèvements qui ont éclaté à travers le Moyen-Orient sont la preuve que le Saint Graal de la région est devenue la recherche de la liberté, de la démocratie et de l’égalité. Espérons que cette quête porte ses fruits avant qu’il ne soit trop tard pour le restant des chrétiens de la région.

M. Prosor est l’ambassadeur d’Israël à l’Organisation des Nations Unies.

Publié dans le Wall Street Journal – 16 avril 2014 – 

Traduction Nancy Verdier

http://online.wsj.com/news/articles/SB10001424052702303630904579417482632439814?mod=rss_opinion_main&mg=reno64-wsj&url=http%3A%2F%2Fonline.wsj.com%2Farticle%2FSB10001424052702303630904579417482632439814.html%3Fmod%3Drss_opinion_main







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • One thought on “L’anéantissement des chrétiens du Moyen-Orient. Par Ron Prosor, ambassadeur d’Israël aux Nations Unies.

    1. Alain Simard

      Montréal le 21 avril 2014

      Il n’y a pas de fierté de sourire en montrant des têtes coupées.
      A travers tout le Moyen-Orient, les chrétiens sont en train d’y laisser la vie face à des individus sanguinaire.

      Exode.

      20.13

      Tu ne tueras point.

      21.12

      Celui qui frappera un homme mortellement sera puni de mort.

      Alain Simard.
      Montréal, Québec, Canada.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *