toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Djihadisme : et si l’état commençait par fermer les librairies salafistes de Paris ?


Djihadisme : et si l’état commençait par fermer les librairies salafistes de Paris ?

Photo: rue Jean-Pierre Timbaud à Paris  jalonnée de librairies salafistes ainsi qu’une mosquée radicale.

Au coeur de Paris, une petite dizaine de librairies concentrées surtout dans le 11ème et 20 ème arrondissement, diffusent les livres phares du salafisme et wahhabisme, édités souvent en Arabie Saoudite. Ces librairies sont parfaitement identifiées par la police. D’ailleurs elles exposaient au congrès de l’UOIF le weekend dernier en mettant en avant leurs meilleures ventes, des livres appelant à un djihad offensif sans aucune équivoque possible contre les non musulmans. Aussi, ces ouvrages codifient la mise à mort des apostats, des homosexuels et des « hérétiques ».

Alors que le ministère de l’Intérieur déploie des moyens compliqués pour traquer les sites web djihadistes souvent hébergés à l’étranger, il laisse tranquille leurs pendants boutiquiers qui ont pignon sur rue.

Pourquoi? Peut être car leurs fidèles sont si nombreux en région parisienne qu’une fermeture autoritaire déclencherait en retour des réactions violentes. Trop nombreux, trop ingérables. Le magma islamiste de la région parisienne a grossi si vite ces vingt dernières années que nous avons peut être atteint le point de non retour. Il fallait taper fort au début des années 90. Rien qu’en Seine-et-Marne, la police a recensé « une dizaine de points de fixations » salafistes, comprendre des mosquées (Le Figaro du 10/10/2012).

Les résidents des principaux pays pourvoyeurs bénéficient chaque année de 140 000 visas « touristiques » minimum pour l’Algérie , 160 000 pour le Maroc, 80 000 pour la Tunisie.  Ils viennent pour visiter les châteaux de la Loire c’est bien connu.

Observatoire de l’islamisation, avril 2014.

http://www.islamisation.fr/archive/2014/04/24/djihadisme-et-si-l-etat-commencait-par-fermer-les-librairies-5354468.html







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 9 thoughts on “Djihadisme : et si l’état commençait par fermer les librairies salafistes de Paris ?

    1. Nemo

      C’est aux associations de défense des droits de l’homme de déposer plainte contre les ouvrages incitant à la violence et au meurtre. La première étape est de faire interdire ces ouvrages qui contreviennent à nos lois.

    2. VINCENT

      Elles sont les premières ces associations à défendre ce qu’il faudrait que l’état interdise et ce n’est pas une histoire de partis.
      L’état c’est la France,mais hélas on se demande quelquefois si on y est vraiment en France !

    3. larretch

      ils sont tranquille les français sont mou du slip et d’autres ne savent plus si ils sont mâle ou femelle vive la france

    4. Emile Koch

      Et si l’existence de ces librairies permettait à la police de surveiller leurs clients?

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap