toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Une nouvelle nomination scandaleuse à l’ONU


Une nouvelle nomination scandaleuse à  l’ONU

Seuls les Etats-Unis peuvent mettre un terme à ces nominations outrageusement partisanes et problématiques

Image à la Une : Le juge Richard Goldstone (deuxième à partir de la droite) et Christine Chinkin (à droite) lors des audiences publiques en 2009 sur les violations présumées commises par Israël lors de l’opération Plomb durci (crédit photo : ONU / flash 90)

Cédant à nouveau à la pression de la puissance du groupe des pays arabes dans la course pour prendre le poste du controversé Richard Falk, le président du Conseil des droits de l’homme des Nations Unies a décidé d’ignorer le choix officiel du comité de vérification sur les antécédents, et a nommé Christine Chinkin – co-auteur du rapport Goldstone et professeur de droit à la London School of Economics – comme prochain rapporteur spécial de l’ONU sur « les violations par Israël des bases et des principes du droit international ».

Dans une deuxième décision très controversée, le président a également annoncé qu’il allait nommer la femme de Falk, ancien conseiller du gouvernement turc, Hilal Elver, à un autre poste éminent de l’ONU pour les droits de l’homme.

Le seul pouvoir qui puisse encore arrêter ces nominations outrageusement partisanes et problématiques avant la décision plénière de demain est celui de l’administration Obama

Lorsque le président du conseil, Baudelaire Ndong Ella, demain affectera  les postes, les représentants des États-Unis – s’ils sont à la hauteur de leurs engagements à faire en sorte que les membres des Droits de l’Hommes aux Nations Unies combattent les dérives, la politisation et les doubles standards – doivent prendre la parole, appeler à un vote, et voter NON.

Parce que l’ONU cherche désespérément à faire de telles nominations par consensus, le président peut changer d’avis s’il sait à l’avance et avec certitude que les Etats-Unis contesteront ces deux nominations controversées.

Si les États-Unis ne parviennent pas à demander un vote et à faire valoir ce qui est juste, ils auront perdu leur justification morale pour avoir suivi les directives d’un conseil qui aura servi à élire Poutine, le régime de Castro, le Parti communiste chinois et la Maison des Saoud.

Comme son mari Richard Falk, Elver a fait la promotion de la principale théorie mondiale de la conspiration sur le 9/11, a accusé Israël de «génocide » et  « d’apartheid de l’eau »  et accuse systématiquement la société occidentale pour les malheurs du monde, accusant l’Amérique et l’Europe d’islamophobie systémique et de racisme. UN Watch a ici [here] résumé son incompétence à satisfaire aux exigences minimales du poste.

UN Watch a lancé une campagne en ligne urgente [urgent online campaign] appelant le gouvernement américain à prendre des mesures dès demain.

Hier, dans une lettre agressive du Groupe des États arabes, le président du conseil a été averti en termes emphatiques qu’ « il n’y a qu’une seule candidate appropriée pour le poste », que « le professeur Chinkin remplit remarquablement les critères » et « que tout écart pourrait créer un dangereux précédent, qui nous voudrions éviter ».

Bien que Makarim Wibisono d’Indonésie ait été largement considéré par les diplomates comme le choix prévu, à la fin les Etats arabes, suivirent  l’exemple de Ramallah, ne voulant que Chinkin. Une juriste militante  pro-palestinienne, à leurs yeux, sera beaucoup plus efficace pour promouvoir leur programme BDS et leur vision du droit au niveau mondial, qu’un diplomate musulman.

Chinkin a été sévèrement critiquée par son compatriote, le célèbre expert des droits de l’homme de l’ONU, Sir Nigel Rodley et d’autres pour avoir omis de se désister de l’enquête Goldstone, alors qu’elle avait  publié une déclaration tenant  Israël pour coupable sur la question juridique soumise à la commission.

Sir Nigel, Président du Comité des droits de l’homme et un membre de l’académie anglaise, ont critiqué le refus de Chinkin à se récuser de la mission, en disant « il y avait malheureusement une base pour remettre en question  l’apparente partialité» à la suite de sa lettre publique.

« Si une telle déclaration a été faite par un membre d’un corps d’enquête en poste », écrit Rodley, « on pourrait s’attendre à ce qu’un tel membre se donne la peine à se récuser des audiences portant sur ces questions. »

Chinkin a également été critiquée par un grand groupe d’universitaires réunis à Chatham House, qui, en langage diplomatique, mais sans équivoque, l’a réprimandé en soulignant que « les missions d’enquête devraient éviter toute perception de partialité », que ses membres ne devraient pas « agir de  manière à nuire à leur impartialité» et devraient « donc faire preuve de tact en écrivant ou en prenant la parole à propos  des différends internationaux qui pouvaient faire l’objet d’ enquête. »

Lorsque Goldstone en 2011 s’est ouvertement rétracté des accusations de base du rapport Goldstone – selon lequel Israël aurait tué des civils volontairement – Chinkin s’est jointes à deux autres personnes pour l’attaquer.

UN Watch Briefing
Latest from the United Nations

 Vol. 486 |  March 28, 2014         

Share this link

tel: (41-22) 734-1472 • fax: (41-22) 734-1613
www.unwatch.org 
  

UN Watch is an independent human rights group founded in 1993 in Geneva, Switzerland,
receiving no financial support from any organization or government. We rely on the 
generosity of charitable donations. To support the vital work of UN Watch click here.

Copyright © 2014, UN Watch 

 

Traduction Europe-Israël







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap