toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Livre: « Le Complexe occidental » : petit traité de déculpabilisation. Par Alexandre Del Valle


Livre: « Le Complexe occidental » : petit traité de déculpabilisation. Par Alexandre Del Valle

Le nouveau livre-évènement d’Alexandre del Valle, paru cette semaine aux éditions du Toucan

Les Occidentaux doivent répondre, selon Alexandre Del Valle, au plus grave défi qui se pose à eux : le virus de la haine de soi collective et de la culpabilisation, miroir de la détestation dont ils sont l’objet de la part des totalitarismes modernes.

Selon cette thèse, la solution n’est pas de dénoncer l’Autre, les dangers extérieurs et de répandre ainsi le pessimisme, mais de redonner confiance aux Occidentaux en leur montrant que leur civilisation chrétienne est fondamentalement digne de respect.

Loading...

Bref, un manuel de « réarmement moral » !

 L’idée centrale du dernier essai d’Alexandre del Valle repose sur la conviction que la pire menace pour les sociétés occidentales réside non pas dans les dangers extérieurs, mais essentiellement dans le syndrome de la culpabilisation généralisée.

Véritable pathologie sociale, l’idéologie de la haine de soi et du désespoir et la dépression collective, qui en découlent, est bien plus dangereuse pour l’Occident que tout autre type de péril car elle aboutit à lui faire perdre progressivement ses défenses immunitaires. L’autoflagellation qui pousse à blâmer systématiquement son propre camp, présenté comme coupable et mauvais par nature, puis à défendre le camp adverse, paré de toutes les vertus ou présenté comme victime, s’apparente à une véritable guerre psychologique livrée contre sa propre collectivité. Or la stratégie et la géopolitique enseignent qu’une nation doit au contraire délivrer une image valorisante et positive d’elle-même afin de mobiliser ses troupes – notamment face à des adversaires potentiels – et d’assurer la cohésion.

A contrario, les nations décomplexées qui affichent des valeurs et une identité fortes peuvent trouver dans l’estime d’elles-mêmes et dans leur confiance en l’avenir l’énergie et la volonté nécessaires pour vaincre toute sorte de péril.

Les pays occidentaux ne pourront relever les défis cruciaux du nouveau monde multipolaire et de la globalisation que s’ils soignent leur dépression et suivent une thérapie globale de déculpabilisation, clef de l’estime de soi et du respect de l’autre.

A l’aune de ces constats, l’ouvrage de Del Valle vise tout d’abord à décrypter le processus de désinformation qui a présidé à l’idéologie de la culpabilisation, – communément appelée « terrorisme intellectuel » (Jean Sevillia) -, fruit d’une action subversive multiforme que les sottes théories du complot ne peuvent expliquer dans leur complexité. Le décryptage de ce processus subversif passe d’ailleurs selon l’auteur par la « désoccultation « des principaux « mythes fondateurs » du politiquement correct et des « empires idéologiques» qui les actionnent.

Learn Hebrew online

L’ouvrage propose dans un second temps une véritable « thérapie de réarmement moral ».

Et dans un troisième temps, prenant acte de l’émergence d’un monde multipolaire caractérisé par une demande de « désoccidentalisation du monde », il invite les nations occidentales à substituer à leurs prétentions universalistes, à certains égards suicidaires et contre-productives, un recentrage stratégique et identitaire autour de leurs propres intérêts géo-civilisationnels et leurs valeurs chrétiennes.

« Vaincre la dépression collective et le terrorisme intellectuel »

Contrairement à nombre d’auteurs qui ont avant lui décrit le « sanglot de l’Homme Blanc » ou la « repentance », Alexandre del Valle ne se contente pas de dénoncer quelque chose de quasi inéluctable, ce qui contribuerait selon lui à alimenter le pessimisme et la dépression collective,

Loading...

mais il propose des solutions de « réarmement moral » et des pistes pour œuvrer à la renaissance de la civilisation occidentale.

Si l’autoflagellation inculquée aux Occidentaux depuis des décennies dans le cadre d’un enseignement de la haine de soi est la cause de la dépression européenne, alors l’enseignement de l’estime de soi et la réaffirmation de son bon droit seront selon l’auteur la clef de sa guérison.

Ce réarmement moral et psychologique de l’Occident, de l’Europe et de la France ne passera aucunement par une réaction négative ou haineuse contre des groupes bouc-émissaires supposés à tort responsables du déclin. Mais il passera, au contraire, exactement comme dans le traitement des personnes déprimées, par une « cure de déculpabilisation » et par une thérapie positive fondée sur l’enseignement de « l’amour soi ».

Le fait de se réapproprier son identité, d’en être fier et de promouvoir l’amour de sa patrie ne consistera pas à rejeter nos responsabilités sur les Autres, que l’on présente trop souvent comme surpuissants et invincibles, ce qui contribue à la démoralisation de notre camp occidental déprimé au plus haut point, mais au contraire par une démarche de « responsabilisation active » de nos élites politiques qui doivent être interpellées et apostrophées lorsqu’elles ne servent pas l’intérêt commun.

Face au danger de disparition du lien social qui condamne à terme la France et les vieilles nations d’Europe à une guerre civile larvée et livre déjà nombre de banlieues aux guérillas urbaines, l’auteur affirme que le « patriotisme assimilateur » peut permettre de relever les défis de l’intégration, de l’immigration et du danger islamiste radical, car le secret de tout pouvoir et du bon fonctionnement de toute nation est avant tout fondé sur la capacité à créer un « vouloir-vivre » ensemble, lequel passe par l’amour de la patrie et donc l’enseignement de l’amour de soi collectif.

Parallèlement au « patriotisme intégrateur » et à la « thérapie de l’amour de soi » qui répond à « l’enseignement du mépris de soi », l’auteur propose du point de vue géopolitique global de promouvoir à la fois un monde multipolaire fondé sur le respect des souveraineté nationales, puis un « Panoccident » qui serait le fruit d’une « réconciliation entre « l’Occident catholico-protestant et le monde russo-orthodoxe ». Une idée forte d’une brûlante actualité qui montre à quel point la crise en Crimée aux relents de guerre froide et de russophobie participe d’une dangereuse division de la civilisation judéo-chrétienne au seul profit des totalitarismes anti-occidentaux qui se frottent les mains…

Alexandre del Valle, « Le complexe occidental, petit traité de déculpabilisation », éditions du Toucan, 2014.

Pour acheter le livre sur amazone : 


Opt In Image
Abonnez vous à notre Newsletter

Restez connectés à Europe Israël news  premier site européen, avec plus d'un million de visiteurs par mois. Déjà plus de 63 000 Inscrits à notre newsletter.

  • Soutient Israël, la seule démocratie du Moyen Orient
  • Lutte contre la désinformation sur Israël et le Moyen Orient
  • Lutte contre l'antisémitisme
  • Défend les Chrétiens d'Orient




Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 3 thoughts on “Livre: « Le Complexe occidental » : petit traité de déculpabilisation. Par Alexandre Del Valle

    1. Robert Davis

      Oui mais il faut distinguer 2 totalitarismes en Occident actuellement : le PETIT différend entre les russes et l’europe occidentale sur …l’ukraine et la crimée dont on peut dire saqns éxagérer qu’il ne présente aucun danger si Poutin veut se « réapproprier » la moitié de l’ukraine plus ou moins LOINTAINE et…le totalitarisme impérialiste et religieux de l’islam qui nous a déjà ENVAHI et qui nous menace directement à l’intérieur de l’Europe et d’Israel. Ce totalitarisme ne peut pas être ignoré à défaut de quoi on se retriuverait comme dans les caricatures arabes montrant un…shimon perez dans son lit avec un arabe le couteau à la main s’apprêtant à l’égorger!!! cette caricature est assez réaliste!

    2. sylvie b

      pour illustrer ce propos mes parents et grands parents après les pogroms de moldavie, d’ukraine de pologne et d’ailleurs s’installèrent en France en clamant  » heureux comme un juif et D. en France « 

    3. yoniii

      hi

      Face au danger de disparition du lien social qui condamne à terme la France et les vieilles nations d’Europe à une guerre civile larvée et livre déjà nombre de banlieues aux guérillas urbaines,

      l’auteur affirme que le « patriotisme assimilateur » piont a

      peut permettre de relever les défis de l’intégration, de l’immigration et du danger islamiste radical, car le secret de tout pouvoir et du bon fonctionnement de toute nation est avant tout fondé sur la capacité à créer

      un « vouloir-vivre » ensemble, point b

      lequel passe par l’amour de la patrie et donc l’enseignement de l’amour de soi collectif.

      l’auteur affirme que le « patriotisme assimilateur » piont a

      un « vouloir-vivre » ensemble, point b

      ses deux piont sont contradictoire en soient
      sans compter qu’il y a aussi une contradiction entre

      patriotisme et l’ assimilateur

      neanmions
      ils sseriant bon de voir certainne realité

      1) l’islame a en liu meme ontreasequement une certainne forme de faschisme religieux , genocidaire de ce qui n’est pas islamique

      poar ailleurs , la notion entre musulman et non musulman

      et extreme profonde car cela va meme jusqua distiicgué

      le musulman ( humain)

      et le non musulamn ( non humain )

      beaucoupo de musulman ce designe eux meme d’huamin
      pourquoi font ils cela . si ils ne faisaient pas distingtion entre eux ( humain) et les autre non muzz ( non humain )

      par ailleurs , ce qui ce deroule actuellment la 3e guerre moçndiale entre l’islame

      et je dis ben l’islmae et le reste de la planete les non muzz , les non humain

      face a un tel processus genocidaire de l’autre

      aucune paix reél , au vivre ensemble

      aucun patriotisme assimilateur

      ne peut exister

      car l’autre les humain les musulman

      ne consederenrt nullment le non musulman , le non humain
      comme etant leur egale , comme huamin , et donc doit etre de faite aneantie
      ou convertie de force en un muzz

      by

      je sius navré de dire que alexandre dell vall , a une vision naive , et erronée du probleme

      by

      c’est a l’islame de changer sareligion , sa jurisprudence , ses lois

      pour devenir plus humain

      by

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *