toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Le Prix d’Israël sera décerné à cette femme, pionnière dans le traitement de la maladie d’Alzheimer


Le Prix d’Israël sera décerné à cette femme, pionnière dans le traitement de la maladie d’Alzheimer

Image à la Une :

Professeur Marta Weinstock -Rosin de l’Ecole de pharmacie de la Faculté de médecine a développé Exelon, un médicament prescrit pour les personnes atteintes de symptômes légers de la maladie d’Alzheimer. Exelon peut ralentir la progression de la maladie dans une proportion significative et améliorer la fonction cognitive chez certains sujets. Exelon est fabriqué par Novartis (Suisse). (Photo: Nati Shohat/Flash90 )

Professeur Marta Weinstock -Rosin se verra attribuer le Prix d’Israël, la plus haute distinction du pays, pour ses contributions dans le domaine de la médecine. Weinstock -Rosin, née à Vienne en 1939, a connu l’adversité dans ses recherches pour développer, Exelon, le premier traitement de la maladie d’Alzheimer au monde, commercialisé par Novartis.

Weinstock -Rosin a fui Vienne avec sa famille à l’arrivée des nazis. Elle n’avait que quatre ans à l’époque. Elle a grandi en Angleterre, où elle a dû se battre pour le droit d’étudier les sciences. Les filles à l’école, a-t-elle déclaré au magazine Globes, n’avait pas un programme scientifique suffisamment rigoureux, alors elle a étudié à l’école de garçons. Quand elle fait sa demande d’inscription et a été admise à la faculté de médecine, son père était inquiet qu’elle ne se marierait jamais.

 Weinstock -Rosin s’est pourtant mariée. Son mari, le professeur Arnold Rosin, est un gérontologue de renom. Elle a obtenu son diplôme de pharmacie, et sa maîtrise en pharmacologie à l’Université de Londres, puis un doctorat en pharmacologie à la Faculté de médecine de l’Hôpital St. Mary, et retourna à l’Université de Londres en tant que Maître de Conférences. En tant que mère de famille, juive pratiquante et femme active professionnellement, Weinstock -Rosin a été confrontée à l’opposition et au ridicule dans toute sa carrière dans le milieu universitaire britannique, mais la goutte d’eau de trop fut le refus de son avancement avec le message  » Vous n’êtes pas des nôtres. Vous ne mangez pas avec nous et vous ne mangez pas avec nous et vous n’êtes jamais là pour les fêtes de Noël. » Après cela, en 1969, elle, son mari et leurs enfants émigrèrent en Israël. Aujourd’hui, le couple a quatre enfants et vingt petits-enfants

Rosin a obtenu un poste à l’hôpital de Rehovot et Weinstock -Rosin a rejoint la faculté de l’Université de Tel Aviv. Elle a pris ensuite une année sabbatique de recherche aux États-Unis au National Institutes of Health
(NIH) et a reçu une subvention de la NIH sur des recherches pour l’abus des drogues et le mécanisme d’action des opiacés en 1976-1977. Par la suite, en 1981, elle devint professeur à l’Université hébraïque de Jérusalem. En 1983, elle fut nommée directeur de l’Ecole de Pharmacie de l’université. C’est là qu’elle a développé le Rivastigmine, commercialisé sous le nom Exelon.

 C’est au hasard de la lecture d’un article dans la revue Science qu’elle fut conduite à cette percée étonnante. Weinstock -Rosin travaillait alors sur des recherches pour contrer les effets des opiacés sur la respiration, mais le médicament qu’elle a développé, tout en ayant l’effet souhaité sur l’acétylcholine du cerveau, n’atteignait pas atteint le tronc cérébral, comme il le fallait. Il ne fonctionnait que dans le lobe frontal du cerveau.

«J’ai toujours été fascinée par la science», dit-elle à la revue Globes «et tout à coup, ou c’était peut-être un message du ciel, j’ai lu que la maladie d’Alzheimer était caractérisée par un déficit en acétylcholine dans l’hippocampe et le lobe frontal du cerveau, dont l’absence est liée à la déficience cognitive. Je me souviens que j’étais là, avec personne à qui parler, mais je me suis précipitée au laboratoire et je me suis dit : «Je dois travailler dans une autre direction»

Novartis a fait l’acquisition d’Exelon auprès de Yissum, la société de transfert technologique de l’Université hébraïque. En 2012, il a généré plus de 1 milliard de dollars de ventes. Exelon est le seul timbre transdermique approuvé par la FDA pour le traitement de la maladie d’Alzheimer.

Weinstock -Rosin a également co- développé Ladostigil, aux côtés du Professeur Moussa Youdim du Technion, Institut Israélien de Technologie. Au cours de ses recherches, Weinstock-Rosin a découvert qu’à faibles doses, Ladostigil empêche la dégénérescence cérébrale et les troubles de la mémoire chez les rats âgés. Le médicament est actuellement en cours d’essais cliniques de phase II en Israël et en Europe pour la prévention de la maladie d’Alzheimer.

Le Prix Israël est traditionnellement décerné lors d’une cérémonie qui a lieu le Jour de l’Indépendance d’Israël, en présence du Premier ministre, du président, du président de la Knesset et du président de la Cour suprême.

 Par Ahuva Balofsky

http://www.breakingisraelnews.com/12449/israel-prize-awarded-woman-pioneered-alzheimers-treatment/#CWpiL4xdIIlWVDcG.99

Traduction Europe Israël

© Copyright Europe Israël – reproduction autorisée avec mention de la source et lien actif







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 2 thoughts on “Le Prix d’Israël sera décerné à cette femme, pionnière dans le traitement de la maladie d’Alzheimer

    1. ARNAUD Françoise

      je suis atteinte par la maladie et je viens de subir un ponction lombaire pour déterminer la gravité de la maladie
      il en ressort que je suis atteinte de 2 pour cent
      résltat de la ponction fait a brive en correze
      pouvez vous me contacter
      j’ai ttres peur pour mon avenir er je ne veux pas finir comme mon pere sa mere et sa grand mere
      je savais que je l,aurai un jour j’ai 62 ans
      aidez moi
      merci

    2. Christian De Lablatinière

      @ ARNAUD Françoise : vous devriez prendre contact avec les höpitaux israéliens pour vous aider à soigner votre maladie.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap