toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

L’Autorité Palestinienne refuse de payer sa dette d’électricité à Israël


L’Autorité Palestinienne refuse de payer sa dette d’électricité à Israël

La facture d’électricité impayée de l’Autorité palestinienne a grimpé de manière impressionnante à 400 millions de shekels (110 millions de dollars). A présent la Société d’électricité du District de Jérusalem a lancé un ultimatum à l’AP de payer sa dette, ou d’accepter une hausse des tarifs.

Le JDEC est un distributeur privé qui est fourni par la compagnie israélienne d’électricité et qui revend de l’électricité aux arabes dans l’ensemble du territoire de l’AP et de secteurs de Jérusalem-Est. La longue histoire de factures d’électricité impayées à la fois par les organismes gouvernementaux et les résidents a abouti à un 1,37 milliard de shekels (389 millions de dollars) de dette à la société, un chiffre qui continue de croître d’environ 70 à 80.000.000 NIS (20-22 millions de dollars) par mois. Moins de 70 % des résidents de la région payent leurs factures d’électricité en temps opportun, voire pas du tout.

 Actuellement, les résidents «palestiniens» [Palestinian residents] bénéficient de tarifs d’électricité plus bas que leurs homologues israéliens. Si l’Autorité palestinienne est dans l’incapité de payer ses factures en suspens, le JDEC aimerait relever ses tarifs pour les aligner à ceux des Israéliens afin de réduire sa dette à la CEI .

Dans le passé, la CEI a récupéré une partie de l’argent qui lui était dû par des transferts de paiements retenus par le gouvernement israélien sur des taxes qu’il perçoit pour le compte de l’Autorité palestinienne. Depuis que le Secrétaire d’Etat américain John Kerry a commencé ses efforts diplomatiques dans la région, de telles tactiques ont cependant été évitées.

Le Président de CEI, Yiftah Ron – Tal a dit au Comité des finances de la Knesset mardi que s’il avait le pouvoir de le faire, il aurait fermé l’alimentation électrique de l’AP depuis longtemps.

 «Si un citoyen ordinaire ne paye pas sa facture d’électricité, nous lui coupons l’alimentation en énergie au bout d’une semaine. Mais ici, malgré une énorme dette, nous sommes obligés de continuer à fournir au réseau électrique de l’AP. Nous sommes ligotés.» La CEI appartient à l’État, et est donc soumise aux politiques déterminées par la Knesset. «Le gouvernement a divers intérêts, et comme nous sommes une entreprise gouvernementale,  nous devons nous plier à ses diktats», a déclaré Ron – Tal. Il a reconnu, toutefois, que « le Premier ministre Binyamin Netanyahu est déterminé à recueillir l’argent.»

Le Directeur de JDEC, Hisham al – Omari rejette la  solution de déconnexion des villes palestiniennes de la grille électrique [electric grid ] comme moyen de résoudre la crise de la dette. L’impact des factures impayées peut être de grande envergure, cependant. Selon Ron – Tal, les Israéliens pourraient être forcés d’assumer le fardeau, sous  forme d’une autre augmentation des tarifs de la CEI.
Le Président du Comité des finances, MK Nissan Slomiansky (Habayit Hayehudi) a dit: « Il est possible que nous soyons obligés de mettre en place une révolte des consommateurs. S’il y a des gens qui ne paient pas la CEI et que c’est OK, alors nous aussi, nous n’allons plus payer non plus.»

La CEI a aussi ses propres contraintes financières et est aussi  endettée, mais Ron – Tal a souligné que cela n’a pas empêché la société de s’acquitter de ses responsabilités. «Au cours de la récente tempête de neige, nos gens sont allés directement sur place réparer immédiatement les infrastructures», malgré les difficultés, a-t-il dit.

Par  Ahuva Balofsky 28 février 2014 – Traduction Europe Israël 
Read more at http://www.breakingisraelnews.com/11629/pa-refuses-pay-electricity-debt-israel/#BAhtHx7jB1eeiOIj.99

© Copyright Europe Israël – reproduction autorisée avec mention de la source et lien actif

 







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap