toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Juifs en Suisse, un long fleuve pas si tranquille.


Juifs en Suisse, un long fleuve pas si tranquille.

Aujourd’hui, près de 17 000 Juifs vivent en Suisse. Si leurs communautés sont actuellement principalement actives dans les grandes villes, la vie religieuse et culturelle juive a laissé son empreinte dans bien d’autres endroits du pays, du Moyen Âge à nos jours.
Image à la Une : des réfugiés alsaciens à la frontière suisse en novembre 1944 (Keystone) 

« A vue d’esprit » raconte en 10 épisodes l’histoire des Juifs en Suisse, une histoire davantage marquée par les ruptures que la continuité.

Les premiers établissements durables de Juifs en Suisse remontent au XIIIe et XIVe siècle dans les principales villes.

Ils en seront systématiquement expulsés au XVe siècle.

Loading...

Dès cette époque et jusqu’au XVIIIe siècle, il n’existe pratiquement pas de traces de communautés juives en Suisse.

Seuls les villages argoviens de Lengnau et Endingen leur accordent le droit de résidence.

Ce n’est que lors des révisions constitutionnelles de 1866 et 1874 que les citoyens juifs obtiennent les mêmes droits et devoirs que leurs concitoyens chrétiens.

La population juive de Suisse, alors en croissance avec l’arrivée de Juifs d’Alsace, passe d’un milieu rural à un milieu urbain, créant des communautés dans une vingtaine de communes.

C’est notamment le cas dans le Jura neuchâtelois et bernois, ainsi qu’à Genève et Avenches.

Les Juifs travaillent alors comme négociants en tissus, épiciers, marchands de bétail ou horlogers, participant d’ailleurs à l’essor de l’industrie horlogère.

Learn Hebrew online

Et si des chrétiens de Suisse s’ouvrent au judaïsme et ses pratiquants, cela n’empêche pas la méfiance à l’encontre des Juifs de croître dans le pays, comme le traduit l’interdiction de l’abattage rituel par l’acceptation de l’initiative populaire en 1893.

La montée de l’antisémitisme en Europe, la Seconde Guerre mondiale et la Shoah seront des épreuves difficiles pour les Juifs de Suisse. « J’ai reçu des Suisses le fait de pouvoir rester en vie, ce que les Juifs ailleurs n’ont pas reçu.

Je devais aux uns et aux autres quelque chose », raconte Rolf Bloch, président du Fonds suisse en faveur des victimes de la Shoah.

Loading...

Depuis le milieu du XXe siècle, la présence des Juifs sur le territoire helvétique s’amenuise.

Assimilation, émigration et sécularisation en sont les causes principales.

« A vue d’esprit » vous fait découvrir les lieux, les étapes et l’héritage de cette grande histoire au travers de reportages, récits et rencontres.

Une série proposée par Catherine Erard, Pierre-Yves Moret et Evelyne Oberson.

La synagogue de Bâle aujourd’hui

Genève et les persécutions des Juifs au Moyen Âge

Des artisans et des commerçants juifs sont probablement venus en Suisse à l’époque romaine déjà, mais il n’existe pas ou presque de document historique ou archéologique qui le prouve, comme c’est pourtant le cas un peu plus au nord, à Trèves et à Cologne. La présence des Juifs est attestée dans la plupart des villes de Suisse dès le XIIIe siècle.

Dès le début du XIVe siècle, leur situation se détériore. Les antiques et fallacieux préjugés ainsi que les présomptions d’empoisonnement des sources et de meurtre rituel se propagent dans la population et conduiront à des persécutions et des mises à mort.

Comme partout en Europe, les Juifs sont soumis à des règles spécifiques discriminatoires.

Les Juifs à Genève n’échappent pas à cette réalité.

Installés durablement depuis 1396, ils sont contraints de vivre dès 1428 dans un espace fermé, situé vers les actuelles rue des Granges et place du Grand Mézel.

Cet espace est appelé « Cancel » et il est instauré un siècle avant la création du premier ghetto à Venise.

Le 28 décembre 1490, le Conseil de Genève ordonne leur expulsion.

Comme dans toutes les autres villes de Suisse, les Juifs auront l’interdiction de s’y établir jusqu’à l’orée du XIXe siècle.

Reportage et récit avec l’historien et guide Jean Plançon dans les rues de Genève.

Bibliographie Plançon Jean, « Histoire de la communauté juive de Carouge et de Genève, Vol I et II », Editions Slatkine, 2008 et 2010

Catherine Erard et Pierre-Yves Moret

RTS.ch

http://www.jforum.fr/forum/communaute/article/juifs-en-suisse-une-histoire-riche







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *