toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Focus sur l’association Corse-Israël


Focus sur l’association Corse-Israël

Nicolas Antonelli, président de l’association Corse-Israël, nous explique pourquoi les Corses sont aux côtés du peuple Juif et d’Israël.

L’association Corse-Israël a pour but d’entretenir des relations culturelles entre les deux pays. Elle a également pour but de prévenir l’exclusion : une pédagogie essentielle et qui couvre tous les aspects de la société.

Nicolas Antonelli sur Alta Frequenza interviewé par Maria Lanfranchi:

Loading...

Nicolas Antonelli pour Europe Israël:

« Aujourd’hui nous connaissons une grave crise économique et politique . Les extrêmes en profitent ( néo nazis et islamistes ) pour détourner l ‘attention des foules vers un bouc émissaire les juifs !

Une révolte est crée de toutes pièces artificiellement contre les juifs et Israël les chargeant de la responsabilité de tous les malheurs du monde comme au moyen-age…

Les masses défilent sans même savoir qu’elles sont manipulées . On se sert d’elles pour empêcher que les peuples ne prennent conscience de la crise et ne se réveillent contre les véritables responsables !

L’Europe , la France , la Corse perdent leur identité !

Nous sommes en train de mourir mais l’unique problème de tous c’est Israël et les juifs !

Learn Hebrew online

Les envahisseurs de demain ne parleront pas hébreu croyez moi !!!

Mais qui sont ces nazislamistes ?

Dieudonne et Soral par exemple ( agents iraniens ) qui ont pour mission de réconcilier l’extrême droite avec les musulmans sur fond d’antisémitisme et d’antisionisme qui est une véritable maladie mentale « T O C  » ( troubles obsessionnels complotistes )…

Loading...

Ils sont financés tous les deux par la république islamique d’Iran, ils avouent clairement avoir touché 6 millions d’euros pour financer un film ainsi que leur liste Antisioniste aux élections européennes, sauf que la fameuse liste n’a déclaré que quelques milliers d’euros dans ses comptes de campagne.

Ils avouent être des agents d’une puissance étrangère qui soutient Bachar Al Assad et les terroristes du Hezbollah, pour eux l’Islam chiite est la seule voie pour les Chrétiens de plus en plus minoritaires et isolés. »

© Europe Israël





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 29 thoughts on “Focus sur l’association Corse-Israël

    1. Anthony

      Vive les corses et vive Israël.
      On ne va pas de faire bouffer par ces mange merdes d arabes et autres continentaux.
      Bravo pour le site.

      Un corse qui vous découvre et qui vous considère déjà.

    2. Mina

      oui anthony, vivement qu’on file l’indépendance aux corses. les corses qui sefoutent des arabes , c’est l’hopital qui se fout de la charité:

      violent, assistés, une fierté mal placée… non vraiment, les corses et les arabes, c’est la même, d’ailleurs ils arborent une tête de maures sur leur drapeuax, ce n’est pas un hasard

    3. Laurence

      Heureusement que les Corses nous rejoignent . Les japonais se mettent avec les palestiniens ,les Corses embrassent la cause contre l’antisemitisme ça fait un équilibre

    4. David Bettelheim

      À Anthony et à Mina qui ont posté des commentaires ici, le racisme en général n’est pas bon! De plus, il exista (et il existe peut-être à nouveau…) des Arabes Animistes (certains diraient « Païens »…) Arabiques, et il exista des Arabes Juifs (issus d’Arabes soit d’individus en la dite Péninsule Arabique, ayant adopté le Judaïsme, et je pense du moins pour beaucoup d’entre eux, s’étant mélangés aussi avec des Juifs issus d’anciens Cananéens Israélites Judéens soit d’anciens Hébreux Israélites Judéens, et avant même que n’apparaisse la religion Islamique chez certains autres individus en cette Péninsule puis qu’elle ne s’y répande puis qu’elle ne se répande aussi en dehors même de cette Péninsule… et chez des non-Arabes…), et il exista des Arabes Chrétiens (issus d’individus ayant adopté le Christianisme en cette Péninsule et aussi en des temps appelés pré-islamiques…), et il existe encore des Arabes Juifs (ou des Juifs Arabes) (par exemples les Juifs Yéménites ou du moins beaucoup d’entre eux, descendants je pense certainement, du moins pour beaucoup d’entre eux, d’Arabes ayant adopté le Judaïsme (et je pense aussi, du moins pour beaucoup d’entre eux, d’anciens Hébreux s’étant mélangés à eux…) en des temps appelés souvent pré-islamiques…) et des Arabes Chrétiens (descendants je pense pour beaucoup d’entre eux, d’Arabes Chrétiens plus anciens, et peut-être aussi, du moins je pense que c’est le cas pour certains d’entre eux, de Chrétiens Croisés Européens s’étant installés au Moyen-Orient, et aussi d’anciens Cananéens Phéniciens en l’actuel Liban concernant beaucoup d’Arabes Chrétiens Libanais…)… Il peut tout à fait aussi y avoir des Arabes Bouddhistes ou autres encore… De plus, en l’ancienne Idumée, englobant il me semble le désert du Néguev ou du moins une partie de celui-ci et relevant politiquement aujourd’hui de l’État d’Israël, beaucoup d’anciens Edomnites eurent je crois des apports d’Arabes Nabatéens et Bédouins Sachous, et considérant cet historique, je pense qu’aujourd’hui encore, beaucoup de Juifs et de Chrétiens de cette Région, ou du moins que certains d’entre eux, ont des origines Arabes…
      Vouloir imaginer une prétendue « opposition cruciale et viscérale », et une prétendue « incompatibilité » entre le fait d’être Arabe et le fait d’être Juif et/ou autre encore, ne reflète pas selon moi certaines réalités historiques…

      David, Régis, Julien, Celtillos BETTELHEIM d’ABOVILLE…

    5. Esaü

      @.Laurence
      « Les japonais se mettent avec les palestiniens »
      Vous déconnez, très chère, les Japonnais sont trop fiers pour ça. Par contre les juifs font le choix de la Chine plustôt que le Japon pour des questions de buisness (cf conférence de Guy Meliere sur le Post Industrie). Alors on diffame le Japon pour plaire à la Chine. Vous voyez c’est très facile de faire ça.
      Quand aux corses il n’y a que 5% d’indépendentistes, j’en ai marre de ces français qui s’associent à toutes les contestations contre la France, et se permettent de parler à la place des corses qu’ils prétendent soutennir.

    6. Laurence

      @Esaù
      Vous devriez lire avec attention un article sur le Japon que j’ai lu hier sur Europe Israel il vous ouvrirait les yeux et ce peuple pendant la duxieme guerre mondiale s’est mis avec les nazis et avec les nazis il y avait le grand mufti de Jérusalem , tout ça pour vous dire ,Esaù, que l’histoire se répète .Tant que vous y etes lisez l’article « La guerre contre les juifs 1ere et 2eme partie toujours sur ce site .
      Pour ce qu’est des Corses si vous les connaissez un peu vous savez que c’est un peuple fier , qui à le sens de l’honneur…alors oui heureusement que les Corses rejoignent la cause contre l’antisémitisme .
      Ensuite je veux bien que nous en reparlions

    7. David Bettelheim

      Beaucoup de Japonais ne partagent pas les idées politiques d’un certains pouvoir politique passé au Japon (lors de la Seconde Guerre Mondiale.), et ne sont pas pour les cruautés que firent certains soldats relevant de ce pouvoir passé… Et je pense qu’en Corse comme au Japon et ailleurs, parmi toutes les personnes qui s’y trouvent, on peut trouver divers avis et diverses idéologies et dans certains cas opposé(e)s entre eux (ou entre elles, concernant des l’idéologies)… De plus, il me semble qu’il existe une ou quelques une communautés Juive(s) Japonaise(s) au Japon actuellement (à vérifier…)… C’est donc je pense en général du gros n’importe quoi de vouloir chercher à « mettre dans un même sac » (façon de parler…) tous les gens parce qu’ils sont d’un endroit ou d’un autre, et/ou parce qu’ils ont certaines origines (et ce que je dis là est valable aussi évidemment, concernant des Arabes Palestiniens)… 🙂

    8. David Bettelheim

      Beaucoup de Japonais ne partagent pas les idées politiques d’un certains pouvoir politique passé au Japon (lors de la Seconde Guerre Mondiale), et ne sont pas pour les cruautés ignobles et immondes que firent certains soldats relevant de ce pouvoir passé… Et je pense qu’en Corse comme au Japon et ailleurs, parmi toutes les personnes qui s’y trouvent, on peut trouver divers avis et diverses idéologies et dans certains cas opposé(e)s entre eux (ou entre elles, concernant des l’idéologies)… De plus, il me semble qu’il existe une ou quelques une communautés Juive(s) Japonaise(s) au Japon actuellement (à vérifier…)… C’est donc je pense en général du gros n’importe quoi de vouloir chercher à « mettre dans un même sac » (façon de parler…) tous les gens parce qu’ils sont d’un endroit ou d’un autre, et/ou parce qu’ils ont certaines origines (et ce que je dis là est valable aussi évidemment, concernant des Arabes Palestiniens)… 🙂

    9. David Bettelheim

      Beaucoup de Japonais ne partagent pas les idées politiques d’un certains pouvoir politique passé au Japon (lors de la Seconde Guerre Mondiale), et ne sont pas pour les cruautés ignobles et immondes que firent certains soldats relevant de ce pouvoir passé… Et je pense qu’en Corse comme au Japon et ailleurs, parmi toutes les personnes qui s’y trouvent, on peut trouver divers avis et diverses idéologies et dans certains cas opposé(e)s entre eux (ou entre elles, concernant des l’idéologies)… De plus, il me semble qu’il existe une ou quelques une communauté(s) Juive(s) Japonaise(s) au Japon actuellement (à vérifier…)… C’est donc je pense en général du gros n’importe quoi de vouloir chercher à « mettre dans un même sac » (façon de parler…) tous les gens parce qu’ils sont d’un endroit ou d’un autre, et/ou parce qu’ils ont certaines origines (et ce que je dis là est valable aussi évidemment, concernant des Arabes Palestiniens)…

    10. DANY83270

      Vive les Corses solidaires des Juifs ! et je salue respectueusement le plus illustre d’entre_eux , l’Empereur Napoléon Bonaparte, qui a été le premier homme d’Etat a avoir donné aux Juifs français la nationalité française et ordonné que leurs droits légitimes et historiques sur la Terre Promise soient reconnus par tous les pays du monde; je suis persuadé que si son destin n’avait pas été aussi tragique, le sort des Juifs aurait été meilleur; son souvenir restera toujours dans notre mémoire et nous seront éternellement reconnaissants à la Corse d’avoir fourni à la France ainsi qu’au monde entier un homme d’Etat exceptionnel .

    11. David Bettelheim

      Oups, j’aurais dû écrire « d’un certain pouvoir politique passé » plutôt que « d’un certains pouvoir politique passé », et plus loin, « quelques unes » plutôt que « quelques une »! 🙂

    12. David Bettelheim

      Et voici la copie d’un lien article de Wikipédia (copie que j’entoure de guillemets) :

      « Japon
      modifier 
      Les Relations entre Israël et le Japon ont commencé le 15 mai 1952 quand le Japon a reconnu Israël et qu’une légation israélienne s’est ouverte à Tokyo. En 1954, l’ambassadeur japonais en Turquie a assumé le rôle additionnel de ministre en Israël. En 1955, une légation japonaise avec un ministère plénipotentiaire s’est ouverte à Tel-Aviv. En 1963, les relations sont passées au niveau des ambassades, et le sont restées depuis. Les relations commerciales du Japon avec les nations arabes et l’Iran ont la priorité sur celles avec Israël.

      Années 1920Modifier
      En 1922, Yasue Norihiro et Inuzuka Koreshige, officiers du bureau consultatif des affaires juives de la Marine impériale japonaise, sont retournés à leur service militaire en Sibérie pour aider les Russes blancs contre l’Armée rouge. Ils sont devenus particulièrement intéressés par les affaires juives après avoir étudié les Protocoles des Sages de Sion, un texte qui s’avèrera être un faux document censé décrire un plan de conquête du monde par les Juifs. Au cours des années 1920, ils ont rédigé beaucoup de rapports sur les Juifs, et ont voyagé en Palestine sous mandat britannique pour rechercher et parler avec les chefs sionistes Chaim Weizmann et David Ben Gourion. Yasue a même traduit les Protocoles en Japonais (les différentes éditions de cette traduction font fréquemment parti des best-sellers au Japon). Le duo est parvenu à intéresser au judaïsme le Ministère japonais des Affaires étrangères, ou Gaimusho. Chaque ambassade et consulat japonais a reçu l’ordre de tenir le ministère informé des actions et des mouvements des communautés juives dans leurs pays respectifs.

      Le Plan FuguModifier
      Article détaillé : Plan Fugu.
      Le plan Fugu était une idée naissant en 1934, dans le Japon impérial, concentré sur l’idée d’installer des milliers, sinon des dizaines de milliers, de réfugiés juifs échappant à l’Europe occupée par les Nazis, en Mandchourie et à Shanghai alors sous occupation japonaise. Le gouvernement impérial voulait profiter de la prétendue richesse économique des Juifs tout en convainquant les États-Unis, grâce à la communauté juive américaine, d’accorder ses faveurs et d’investir au Japon. Le plan a été évoqué la première fois en 1934, et décidé en 1938 à la Conférence des Cinq Ministres, mais la signature du pacte tripartite en 1940, avec un certain nombre d’autres événements, a empêché son exécution intégrale.

      Le plan était à l’origine une idée d’un petit groupe de fonctionnaires militaires et de membres du gouvernement japonais menés par le capitaine Koreshige Inuzuka (犬塚惟重) et le colonel Norihiro Yasue (安江仙弘) qui sont devenus réputés pour être des « experts juifs » avec l’industriel Yoshisuke Aikawa (鮎川義介) et un certain nombre de fonctionnaires de l’armée du Guandong connue sous le nom de « faction mandchou ». Le plan fut nommé d’après le plat japonais « fugu », un poisson-ballon dont le poison, la tétrodotoxine, peut tuer si le plat n’est pas préparé avec une extrême précision. Le plan était naïvement basé sur les préjugés antisémites européens, comme décrits dans la version japonaise des Protocoles des Sages de Sion. Leur fausse image de puissance et de richesse des Juifs était due partiellement à leur expérience avec Jacob Schiff, un banquier juif américain qui, trente ans plus tôt, prêtait de l’argent au gouvernement japonais, ce qui lui a même permis de gagner la guerre russo-japonaise en 1905[réf. nécessaire].

      Les « experts juifs » ont joint leurs forces, dans une certaine mesure, avec la « faction mandchou » et les fonctionnaires militaires japonais qui souhaitaient pousser l’expansion japonaise en Mandchourie. Cette faction était dirigée par le colonel Seishirō Itagaki (板垣征四郎) et le lieutenant-colonel Kanji Ishiwara (石原莞爾), qui avaient du mal à attirer des colons japonais et des investissements en Mandchourie.

      En 1938, les fonctionnaires du gouvernement ont discuté les idées et les plans des « experts juifs » lors de la Conférence des Cinq Ministres.

      L’exécution du plan n’a jamais décollé réellement. En 1939, les juifs de Shanghai ont demandé qu’il n’y ait plus de réfugiés juifs envoyés à Shanghai, car leur communauté n’avait plus les capacités de s’en occuper.

      Seconde Guerre mondialeModifier
      Article détaillé : Ghetto de Shanghai.
      Le Japon et Israël s’opposent cependant sur un certain nombre de questions historiques controversées relatives à l’Holocauste et à la Deuxième Guerre mondiale. En 1939, l’Union soviétique a signé un pacte de non-agression avec l’Allemagne Nazie, rendant le voyage des juifs d’Europe vers le Japon bien plus difficile. Le gouvernement japonais signa le pacte tripartite avec l’Allemagne et l’Italie, éliminant complètement la possibilité de quelconque aide officielle pour le plan de Tokyo.

      Cependant, Chiune Sugihara, le consul japonais à Kovno en Lituanie, a commencé à fournir, contre les ordres de Tokyo, des visas de passage aux juifs pour partir d’Europe, leur permettant de voyager jusqu’au Japon et d’y rester pendant un temps limité, faisant une halte sur leur chemin vers leur destination définitive, à la colonie néerlandaise de Curaçao, où il n’y avait besoin d’aucun visa d’entrée. Des milliers de juifs ont reçu des visas de passage de sa part, ou par des moyens semblables. Certains ont même copié, à la main, le visa que Sugihara avait écrit. Après le processus épuisant de demande de visa de sortie du gouvernement soviétique, on permettait à beaucoup de juifs de traverser la Russie avec le chemin de fer transsibérien, prenant un bateau de Vladivostok à Tsuruga, pour être par la suite accueillis à Kobé au Japon.

      Plans d’installation
      Les plans permettant à des colons de s’installer, de 18 000 à 600 000 selon le montant du financement et le nombre de colons fournis par les communautés juives du monde entier. Il a été convenu, par tous les planificateurs, que les colons juifs auraient une liberté de religion totale, et une autonomie culturelle et éducative. Tandis que les Japonais se méfiaient de donner trop de liberté aux juifs mais ils estimaient que cette liberté serait nécessaire pour maintenir leur faveur, et leurs compétences économiques. Les fonctionnaires invités à approuver le plan ont insisté sur le fait que, si les installations devaient paraître autonomes, un contrôle était nécessaire, camouflé, pour garder les juifs sous étroite surveillance et sous contrôle. Ils craignaient que les juifs ne fassent mains basses sur les éléments du gouvernement japonais traditionnel et ceux de l’économie, d’après les descriptions fournies dans les Protocoles des Sages de Sion, « comme les juifs l’avaient fait dans beaucoup d’autres pays. »

      Impact
      Environ mille juifs ont été sauvés d’une mort presque certaine en Europe nazie par ces politiques pro-juives provisoires du Japon, et Chiune Sugihara (杉原千畝) s’est vu decerner le titre de Juste parmi les nations par le gouvernement israélien en 1985. De plus, la Mir Yechiva, un des plus grands centres d’étude rabbinique d’aujourd’hui, et la seule Yechiva européenne qui ait survécu à l’holocauste, grâce à ces événements.

      Après les années 1950Modifier
      En 1993, les deux pays ont signé la « convention entre le Japon et l’état d’Israël tendant à éviter les doubles impositions et à prévenir l’évasion fiscale en matière des impôts sur le revenu. » En 2000, les deux nations ont signé l’ « accord entre le gouvernement du Japon et le gouvernement de l’état d’Israël pour les services aériens. » Il y avait 708 ressortissants japonais en Israël en octobre 1999 et 604 ressortissants israéliens au Japon en décembre 1998.

      Le gouvernement japonais a nommé Yoshinori Katori, attaché de presse au ministère des affaires étrangères, comme ambassadeur en Israël le 1er août 2006. Katori a précédemment servi de ministre en Corée du Sud et de directeur général du bureau consulaire d’affaires avant d’assumer le poste courant août 2005. En septembre 2008, Katori termina son poste en Israël et fut remplacé par l’Ambassadeur Haruhisa Takeuchi le 1er décembre 2008.

      En juillet 2006, le Japon a annoncé un plan pour le « couloir de la paix pour la paix et la prospérité, » qui serait basé sur le développement économique et l’effort commun entre Israéliens et Palestiniens, plutôt que sur le contentieux continue du territoire. Shimon Peres a accordé beaucoup d’attention à ce projet pendant sa participation à une Conférence Internationale à New York en septembre 2006 qui était organisé par l’ancien Président des États-Unis Bill Clinton.

      En juillet 2008, le gouvernement japonais a réitéré son soutien au plan lors des entretiens entre Israéliens et Palestiniens, et a invité les deux côtés à continuer de travailler vers l’accomplissement du plan. Le Japon a également annoncé son soutien au projet de parc agro-industriel près de Jéricho, et il espère que le chantier commencera d’ici 2009.

      ÉconomieModifier
      Jusqu’aux années 1990, le Japon était le pays développé qui approuvait le plus les demandes arabes de boycotte d’Israël. En conséquence, les relations économiques ont été très limitées pendant la majeure partie de l’histoire d’Israël.

      Les exportations d’Israél vers le Japon, consistant principalement en diamants polis, produits chimiques, machines, appareillage électrique, et agrumes ont une valeur de 810 millions $US. Les exportations de Japonais vers Israël, consistant principalement en automobiles, machines, appareillage électrique, et produits chimiques, ont une valeur de 1,3 milliard $US.

      VisitesModifier
      Année En Israël Au Japon
      1985 Ministre des Affaires Étrangères Yitzhak Shamir
      1988 Ministre des Affaires Étrangères Sōsuke Uno
      1989 Président Chaim Herzog, Ministre des Affaires Étrangères Moshe Arens
      1990 Président Chaim Herzog
      1991 Ministre des Affaires Étrangères Taro Nakayama
      1992 Ministre des Affaires Étrangères Shimon Peres
      1994 Ministre des Affaires Étrangères Koji Kakizawa, Envoyé Spécial Kabun Muto Premier Ministre Yitzhak Rabin
      1995 Premier Ministre Tomiichi Murayama, Ministre des Affaires Étrangères et Envoyé Spécial Yōhei Kōno
      1996 Ministre des Affaires Étrangères Yukihiko Ikeda
      1997 Ministre des Affaires Étrangères David Levy, Premier Ministre Benjamin Netanyahu
      1999 Ministre des Affaires Étrangères Masahiko Kōmura, Secrétaire d’État aux Affaires Étrangères Nobutaka Machimura, Secrétaire d’État Principal aux Affaires Étrangères Shozo Azuma Vice-Ministre des Affaires Étrangères Nawaf Massalha
      2002 Ministre des Affaires Étrangères Yoriko Kawaguchi
      2003 Ministre des Affaires Étrangères Yoriko Kawaguchi
      2005 Ministre des Affaires Étrangères Nobutaka Machimura
      2006 Premier Ministre Jun’ichiro Koizumi
      2008 Premier Ministre Ehud Olmert
      CitationsModifier
      « Israël et le Japon sont situés aux extrémités opposées de l’Asie, mais c’est un fait qui les lie ensemble plutôt qu’il ne les sépare. Le vaste continent asiatique est leur trait d’union, et la conscience de leur destin asiatique est leur pensée commune. » ~ Premier ministre israélien David Ben Gourion, 1er juillet 1952.
      Israël et le Japon sont tous les deux d’« anciens pays qui ont ressuscité des cendres de la Deuxième Guerre mondiale et ont reconstruit les bases de nos cultures antiques qui ont prospéré, réussi et avancé. » ~ Ministre des Affaires Étrangères d’Israël Silvan Shalom, 17 janvier 2005.
      Voir aussiModifier
      Anti-Israël
      Relations entre Israël et l’Union européenne
      Relations entre Israël et les États-Unis
      Notes et référencesModifier
      (en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Israel–Japan relations » (voir la liste des auteurs)
      Rabbi Marvin Tokayer, The Fugu Plan. New York: Weatherhill, Inc. (1979)
      John Katz, Israeli-Japanese Relations 1948-1963 Tel Aviv: Saar (2007)
      Security Incidents Set Tone for Japanese PM’s Visit Ynetnews
      « Investigators launch probe into Japan boat crash » (Haaretz)
      « Friendly Relations With Japan »
      « EVS Receives Award from Israel-Japan Chamber of Commerce »
      « Japanese Policy in the Middle East »
      « The Influence of External Factors on Foreign Policy: A Case Study of Japanese Policies towards Israel -1973-2003- »
      « ADL Leaders, in Tokyo, Praise Japan’s Leadership in Global War Against Terrorism »
      « Japan’s Koizumi mulling visits to Israel, Palestinian territories »
      « Japan and the Middle East: Signs of Change? »
      Japan-Israel Fellowship
      v · d · m
      Politique étrangère d’Israël
      Avec les pays voisins Égypte · Jordanie · Liban · Syrie
      Avec les autres pays Azerbaïdjan · Allemagne · Brésil · États-Unis · Finlande · France · Géorgie · Grèce · Iran · Inde · Japon · Russie · Turquie
      Avec les instances internationales Union européenne (UE)
      Israël · Politique étrangère d’Israël
      v · d · m
      Politique étrangère japonaise
      Avec les pays voisins Chine · Corée du Nord · Corée du Sud · Philippines · Russie · Taïwan
      Avec les autres pays asiatiques Afghanistan · Bangladesh · Cambodge · Géorgie · Inde · Iran · Israël · Népal · Pakistan · Sri Lanka · Thaïlande · Turquie · Viêt Nam
      Avec les pays européens Allemagne · Autriche · Belgique · Danemark · France · Grèce · Italie · Kosovo · Lituanie · Monténégro · Pays-Bas · Royaume-Uni · Serbie · Ukraine
      Avec les autres pays Afrique du Sud · Angola · Australie · Barbade · Brésil · Canada · Colombie · Égypte · Éthiopie · États-Unis · Tonga · Venezuela
      Avec les instances internationales Union européenne (UE)
      Japon · Politique étrangère japonaise
      Portail des relations internationales
      Portail d’Israël
      Portail du Japon »

    13. Laurence

      Le gouvernement Japonais aide la pallestine de je ne sais combien de millons d’euros .La France aide la palestine chaque années de je ne sais combien de millions d’euros ,en France nous savons bien que pas tout le monde est d »accord avec ces dons de milllions d’euros ,mais le fait que le gouvernement français est plutôt avec les palestiniens qu’avec les israéliens. Non, Je me trompe?
      Pour ce qui est du japon dans les années 40, pas tous les japonais étais pour la guerre le fait est que le japon etaient avec les nazis
      Je ne mets pas tout le monde dans le meme sac simplement j’observe et les livres d’histoires disent la meme choses

    14. David Bettelheim

      Je suis opposé à des extrémismes fanatiques, qu’ils se disent « pro-Palestiniens » ou « pro-Israéliens » ou autres encore!

    15. David Bettelheim

      Et je suis pour des Israéliens et Palistiniens, entre autres, qui oeuvrent pour la Paix…

      Et oui, il existe aussi des Japonais très amis d’Israël…

    16. David Bettelheim

      Et je suis pour des Israéliens et Palestiniens, entre autres, qui oeuvrent pour la Paix…
      Et oui, il existe aussi des Japonais très amis d’Israël…

    17. Laurence

      David Betteleim
      Je suis d’accord avec vous j’aime les Israéliens et les palestiniens qui oueuvrent pour la paix .Mais la paix doit venir des deux sens

    18. David Bettelheim

      Oups, entre des parenthèses dans un message de moi plus haut, je voulais écrire « des idéologies » et pas « des l’idéologie »! 🙂

      À Laurence!!
      Bah désolé si en fait vous ne cherchiez pas à « mettre dans un même sac » (façon de parler…) tous les gens parce qu’ils ont une nationalité ou une autre, mais il m’avait pourtant semblé que c’était ou à peu près ce que vous cherchiez à faire… Et évidemment que je n’apprécie pas du tout un certain pouvoir politique passé qu’il y eut au Japon (lors de la Deuxième Guerre Mondiale…) et les actes (que j’ai qualifiés d’ignobles et d’immondes…) que firent beaucoup de soldats relevant de ce pouvoir politique passé (je suis aussi très opposé au fait qu’un certain autre pouvoir politique ait commandité les bombes atomiques sur les villes d’Hirochima et de Nagasaki (méthode que je qualifie aussi d’ignoble et d’immonde…), ce qui fit forcément des milliers de victimes innocentes…), mais je dis que beaucoup de Japonais sont aussi très opposés à ce politique passé qu’il y eut au Japon, et aux actes ignobles et immondes que firent beaucoup de soldats relevant de ce pouvoir politique passé… Et oui, il existe entre autres des Japonais très amis d’Israéliens et de Juifs en général…
      Quant à beaucoup de pouvoirs politiques Français contemporains, il me semble fort que, du moins en gros, ils se disent autant pour des Israéliens que pour des Palestiniens…

      Oui, la Paix doit venir des deux sens, et il n’y a pas « que des fanatiques d’un côté et aucun fanatique de l’autre »! Et selon moi tous les justes et tous les innocents comptent, qu’ils soient d’une nationalité et/ou d’une autre et d’une identité et/ou religion et/ou d’une autre!

    19. David Bettelheim

      Oups, et au début de mon message comportant la copie d’un article de Wikipédia, je voulais écrire « Et voici la copie d’un article de Wikipédia (copie que j’entoure de guillemets) », et non « Et voici la copie d’un lien article de Wikipédia (copie que j’entoure de guillemets) », le mot « lien » ayant été mis en trop par erreur de ma part! 🙂

    20. Laurence

      A David Betteleim
      La guerre est horrible et il faut se battre pour qu’il n’ yen ait plus
      Vous avez un article sur l’humanité de Tsahal sur le site Dreuz : A ne pas montrer au médias :des Pallestiniens sauvés par des Israéliens je vous conseil de le lire

    21. David Bettelheim

      Concernant un certain contexte Israélo-Palestinien, il y a je crois des justes et des innocents des deux cotés, et inversement, des extrémistes haineux et des fanatiques des deux côtés… et je pense aussi que c’est en général une grandeur que de chercher à soutenir des justes et des innocents quels qu’ils soient, et à avoir parfois aussi un esprit critique à bon escient… 🙂

    22. David Bettelheim

      Oups, la première fois que je voulais écrire le mot « côtés! dans mon message précédent celui-ci ici, j’avais par erreur écrit « cotés »! 🙂

    23. David Bettelheim

      Oups, la première fois que je voulais écrire le mot « côtés » dans mon message précédent celui-ci ici, j’avais par erreur écrit « cotés »! [C’est mieux écrit ainsi pour cette correction, et comme je voulais l’écrire!] 🙂

    24. orso

      Je suis juif et Corse et très fier de rappeler qu’AUCUN juif n’a été déporté de Corse.Pour quiconque connait vraiment les Corses et pas seulement à travers l’image caricaturale qu’en donne parfois le cinéma sait que l’honneur, la dignité et l’humanisme des Corses ne sont pas des valeurs de pacotille mais qu’elles sont bien réelles chez la plupart des Corses.La corse fut l première région libérée…En Corse les maghrébins ne brûlent pas de voitures n’agressent pas les juifs de Corse et ne défilent pas dans les rues aux cris de « Mort aux juifs ».Les Corses ne le permettraient pas..contrairement aux Parisiens qui au mieux s’en fichent et au pire s’en réjouissent.

    25. degrelle

      espece de sale ordure ! nicolas antonelli ,tu n’es pas corse ,tu as trahi la corse chretienne ! le sionisme que tu adore est antichrist et antichretien ! le sionisme se base sur le talmud juif qui traite jesus de batard ,marie de prostituée et les chretiens d’animaux domestiques impurs de moindre valeur qu’un chien que le juif doit dominer ,tromper ,voler ,exploiter et meme tuer si il le faut (talmud ereget roshi erod 2230) le sionisme considere que seul le juif est un etre humain qui doit dominer le monde tandis que nous goyim (non juifs ;chretiens ,musulmans et boudistes) nous ne sommes que des animaux domestiques d’ame animale ,uniquement crées pour servir de domestique au juif ! le but du sionisme est de detruire les nations et civilisations goyim en poussant les goyim (chretiens et musulmans) a s’entretuer afin de diviser pour regner ! c’est ainsi qu’israel et leurs valets les usa ,finance et favorisent l’islamisme terroriste(faux islam) ,l’islamophobie ,le racisme ,l’immigration massive et l ‘esprit racaille (la majorité des groupes rap racailleux sont dirigés par des juifs sionites) afin de diviser et balkaniser et pourrir les nations goyim (chretiennes et musulmnnes) de l’interieur pour permettre aux juifs sionistes de mieux les parasiter et les dominer (voir sur internet 1 israel tv insulte jesus 2 ces juifs qui haissent jesus 3 la doctrine du talmud sur les chretiens 4 les chretiens de nazareth sommés de partir (car martyrisées par les juifs israeliens en toute impunité) 5 al quaida c’est la cia 6 poussons les goys a s’entretuer ,rabbin ron chaya 7les immigrationistes ,diviser pour regner en se faisant hair 8 ban ki moon passe aux aveux :israel coopere avec al quaida 9 le mossad et l’armée israelienne entrainent daesh 10 freud ,le sionisme et la revolution sexuelle 11 l’armée rouge sioniste) chers freres chretiens corses ,les sionistes et l’etat d’israel sont vos ennemis et les ennemisde jesus ! ce « monsieur antonelli » est un traitre ! il a trahi la corse chretienne et jesus ! il devra bientot repondre de ses agissements ! evivva u fronte ! vive la corse chretienne ! mort au sionisme et mort a l’etat d’israel !

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *