toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Espagne : les échoppes de kebab financent le djihad mondial. Par Soeren Kern


Espagne : les échoppes de kebab financent le djihad mondial. Par Soeren Kern

Photo à la Une : De gauche à droite : Mustafa Maya Amaya , Paul Cadic et Farik Cheikh , trois des djihadistes arrêtés par la police espagnole . (Source de l’image : ministère espagnol de l’Intérieur )

Au moins 2.000 djihadistes européens – beaucoup en provenance d’Espagne – se sont rendus en Syrie dans l’espoir de remplacer le régime d’Assad par un État islamique régi par la charia.

 » Il est clair que l’Espagne fait partie des objectifs stratégiques du djihad mondial. Nous ne sommes pas les seuls, mais nous sommes dans leur ligne de mire. » – Jorge Fernández Díaz, ministre de l’Intérieur, d’Espagne.

Loading...

Les polices d’Espagne et du Maroc ont démantelé un réseau djihadiste soupçonné de recruter des islamistes radicaux en Europe et de les envoyer vers des « foyers de tension » en Syrie et dans d’autres zones de conflit.

Selon les fonctionnaires espagnols, la cellule, basée dans le sud de l’Espagne, était l’une des plus importantes de ce type en Europe et responsable du plus grand recrutement de djihadistes, plus que tout autre réseau découvert en Espagne jusqu’à présent.

L’opération coup de poing dans laquelle sept djihadistes présumés ont été arrêtés a été menée le 14 Mars, trois jours seulement après que l’Espagne eût marqué le 10e anniversaire des attentats de la gare de Madrid en 2004 qui ont tué 191 personnes et blessé près de 2.000 .

Les fonctionnaires déclarent que les dernières arrestations démontrent que l’Espagne continue d’être au cœur des ambitions du mouvement djihadiste mondial, qui se dit engagé à établir un califat dans le monde entier.

Quatre des suspects ont été arrêtés en Espagne et les trois autres au Maroc. Parmi les suspects arrêtés en Espagne, l’un a été arrêté dans la ville méridionale de Malaga et les trois autres à Melilla, une enclave espagnole en Afrique du Nord. Les trois suspects arrêtés au Maroc étaient tous rentrés récemment des combats en Syrie.

Le présumé chef de la cellule est un espagnol en fauteuil roulant, converti à l’Islam et nommé Mustafa Maya Amaya. Maya, 51 ans, est né à Bruxelles après l’arrivée de ses parents espagnols en Belgique dans les années 1960 pour y chercher du travail. Après sa conversion à l’Islam, il a changé son prénom de Rafael à Mustafa.

Learn Hebrew online

Maya a finalement épousé une femme du Maroc, où il a vécu jusqu’en Décembre 2012, quand il fut arrêté par la police marocaine pour conspiration en vue de renverser la monarchie marocaine et la remplacer par un gouvernement islamique.

Après s’être échappé de prison au Maroc, Maya s’est réfugié à la frontière de Melilla et a été naturalisé citoyen espagnol. Les agents anti-terroristes espagnols disent que Maya est bien connu pour son plaidoyer en faveur de l’islam extrémiste – il a un jour déclaré au quotidien de Málaga ‘Diario Sur’ qu’il soutenait la manière dont les talibans en Afghanistan traitent les femmes – mais jusqu’à présent il n’avait pas été directement lié à des activités terroristes.

Selon les enquêteurs, Maya – qui a maintenu des liens étroits avec des cellules djihadistes en Belgique, France, Indonésie, Libye, Mali, Maroc, Tunisie, Turquie et Syrie – est soupçonné de recruter des dizaines de djihadistes volontaires sur Internet et à l’issu d’un processus de sélection rigoureux, il les envoie rejoindre des organisations terroristes au Moyen-Orient et en Afrique du Nord.

Loading...

Les groupes qui bénéficient des services de recrutement de Maya comprennent l’Etat islamique d’ Irak et du Levant (ISIL), un groupe dissident d’Al-Qaïda actif en Irak et en Syrie, Al- Qaïda au Maghreb islamique (AQMI), un groupe djihadiste sunnite engagé à établir un gouvernement islamique en Afrique du Nord et dans certaines parties de l’Espagne  et le Front al – Nusra, une branche d’Al -Qaïda opérant au Liban et en Syrie, où il se bat contre le régime du président syrien Bachar al -Assad.

La police espagnole a également arrêté Chafik Jalel Ben Amara Elmedjeri, un immigrant tunisien, déjà arrêté en Février 2006 pour ses actions de recrutement de djihadistes pour combattre les troupes américaines en Irak.

Elmedjeri, un spécialiste dans la falsification de documents, est également connu pour faire fonctionner l’une des meilleures échoppes de kebab à Málaga. Les analystes de terrorisme disent que l’on touche là à un autre problème : la plupart des dizaines de milliers de comptoirs de kebab et shawarma opérant en Espagne et dans d’autres régions d’Europe peuvent utiliser leurs ressources pour financer le djihad mondial en Syrie et ailleurs.

Les deux autres islamistes arrêtés en Espagne sont Paul Cadic et Farik Cheikh, des djihadistes français qui étaient sur ​​le point de rejoindre la Syrie.

Les responsables espagnols de la sécurité disent que les combattants islamistes aguerris qui sont de retour en Espagne après la Syrie, sont sous l’influence des groupes d’al -Qaïda et constituent une menace importante pour la sécurité nationale.

Au moins 2.000 djihadistes – dont de nombreux européens originaires d’Espagne – se sont rendus en Syrie dans l’espoir de remplacer le régime d’Assad par un État islamique régi par la charia.

Bien que les chiffres exacts ne soient pas connus, des sources de renseignement interrogées par le journal El Mundo basé à Madrid, disent que les djihadistes espagnols se rendent en Syrie (via le Maroc et la Turquie) au rythme d’environ 30 par mois. Dans de nombreux cas, les djihadistes se rendent en Syrie avec leurs femmes et leurs enfants.

D’autres sources de renseignement interrogées par le journal en ligne El Confidencial croient que plus de 250 djihadistes espagnols combattent actuellement en Syrie et que près de 100 d’entre eux ont été recrutés par la cellule qui vient d’être neutralisée.

 » Ce fut une très grosse opération qui a démantelé une cellule internationale, sans doute la plus grande et la plus active d’Espagne et l’une des plus grandes et des plus actives actuellement en Europe,  » a déclaré le ministre espagnol de l’Intérieur Jorge Fernández Díaz lors d’une conférence de presse à Madrid le 14 Mars.

Fernández Díaz – qui a révélé qu’un total de 472 extrémistes islamistes présumés ont été arrêtés en Espagne depuis les attentats de Madrid en Mars 2004 – a également dit que l’Espagne restait un objectif important pour les djihadistes mondiaux, qui utilisent fréquemment le terme « Al -Andalus » en se référant à la péninsule ibérique.

Al -Andalus est le nom arabe donné à ces régions d’Espagne, Portugal et France qui furent occupées par les conquérants musulmans de 711 à 1492. Beaucoup de musulmans – s’appuyant sur la doctrine islamique selon laquelle tous les territoires occupés par les musulmans une fois doivent pour toujours rester sous domination musulmane – croient que l’Espagne leur appartient toujours et qu’ils ont un droit au retour pour y établir la loi islamique.

 » Il est clair que l’Espagne fait partie des objectifs stratégiques du djihad mondial « , a déclaré Fernández Díaz.  » Nous ne sommes pas les seuls, mais nous sommes dans leur ligne de mire. « 

Sources: The Gatestone Institute – 18 mars 2014 – Par Soeren Kern

http://www.gatestoneinstitute.org/4219/spain-jihadists-recruitment

Traduction Nancy Verdier

© Copyright Europe Israël – reproduction autorisée avec mention de la source et lien actif







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 2 thoughts on “Espagne : les échoppes de kebab financent le djihad mondial. Par Soeren Kern

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *