toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Rassemblement du 30 janvier pour demander la libération de Jonathan Pollard place de la Madeleine à Paris


Rassemblement du 30 janvier pour demander la libération de Jonathan Pollard place de la Madeleine à Paris

A l’appel d’Europe Israël et du collectif Haverim, une centaine de personnes se sont rassemblées pour demander la libération de Jonathan Pollard à Paris sur la Place de la Madeleine le jeudi 30 janvier 2014. Diverses personnes ont pris la parole notamment  le député Meyer Habib qui a prononcé un vibrant plaidoyer en faveur de la libération de Jonathan Pollard.

Eilat Le Goan, initiatrice de ce rassemblement, a fait le discours suivant:

« Mes chers amis,

En ce 30 janvier, nous sommes rassemblés devant l’Ambassade américaine pour témoigner de notre soutien à Jonathan Pollard et réclamer sa libération parce qu’il était grand temps qu’une manifestation comme celle-ci soit organisée en France !

Permettez-moi tout d’abord de saluer la présence de chacun d’entre vous et ce, durant une période particulièrement agitée pour les militants que nous sommes à l’heure où la France doit de nouveau faire face à l’essor inquiétant d’un antisémitisme de masse.

Ce soir, malgré des conditions climatiques qui ne sont pas idéales, je vois un certain nombre de jeunes mais aussi des pères et des mères de famille ainsi que des grands-parents. Tous, sans exception, sont venus soutenir Jonathan Pollard ! Oui, la communauté juive et les amis d’Israël sont plus que jamais unis dans la diversité ! C’est bien le constat que je dresse avec fierté en voyant notre mobilisation.

Si vous êtes là ce soir, c’est sûrement parce que vous avez eu l’intime conviction qu’il fallait faire le déplacement pour rendre hommage à celui qui a pris tant de risques, qui a fait tant de sacrifices, qui a passé tant d’années en prison pour un seul et unique but, celui de garantir la sécurité de l’Etat d’Israël.

Nous sommes des républicains et des citoyens français à part entière. Mais en tant que juifs nous avons conscience que l’Etat d’Israël est le seul pays sur lequel nous pourrons toujours compter pour trouver refuge si jamais par malheur les héritiers de Pétain et d’Hitler revenaient un jour au pouvoir.

D’une certaine manière, Jonathan Pollard a donc sacrifié sa vie pour garantir la sécurité de l’Etat juif. NON, ce geste-là ne relève pas de la trahison ! Mais c’est bien au contraire un geste d’amour pour la Terre et le Peuple d’Israël !

Depuis, 29 années se sont écoulées mais Jonathan Pollard est toujours derrière les barreaux. Aujourd’hui, je fête mes 31 ans et j’ai toujours grandi avec l’histoire de Pollard en tête. J’ai encore cet espoir, année après année, de pouvoir fêter sa libération.

Je garde aussi en mémoire le souvenir de ces autocollants à l’effigie de Jonathan Pollard qu’on peut voir à travers les rues de Tel Aviv, de Jérusalem et d’Ariel. Je me rappelle de ces affiches placardées à travers Israël qui proclamaient avec force : « Rotsim ete Pollard babayite », « nous voulons Pollard à la maison » !

Mais au fait, pourquoi Jonathan Pollard est-il encore en détention ? Au début des années 80, c’est en tant qu’analyste de la marine américaine qu’il découvre que certaines informations pourtant vitales pour la sécurité d’Israël ne sont pas transmises par les américains à leurs plus fidèles alliés au Moyen-Orient. Ces informations portaient non seulement sur différents projets d’attaques terroristes visant des cibles israéliennes mais aussi sur les programmes d’armement chimique et nucléaire de pays ennemis qui menaçaient l’existence même de l’Etat juif à l’image de l’Irak, de l’Iran et de la Syrie.

A la suite des accords bilatéraux de 1983 et en tant que pays allié des Etats-Unis, Israël était pourtant en droit d’avoir accès à ces informations qui ne portaient aucunement atteinte aux intérêts américains.

En 1985, l’action de Jonathan Pollard est découverte. Privé de sa liberté pour avoir transféré des « informations classifiées à un pays allié sans intention de nuire aux Etats-Unis », il a été condamné à la perpétuité pour un type de délit qui est habituellement sanctionné par deux à quatre années d’emprisonnement. Ce soir, nous sommes également venus dénoncer une injustice historique.

Aujourd’hui, Jonathan Pollard est fatigué, il est malade et il a plus que jamais besoin de notre soutien. La quatrième vague de libération de terroristes palestiniens, l’avancée du « processus de paix », le départ prochain à la retraite du président Shimon Pérès ou encore les polémiques récentes liées à l’existence d’un vaste programme d’espionnage américain auprès de pays pourtant alliés constituent autant d’occasions pour exiger une grâce présidentielle en faveur de Jonathan parce qu’il n’est pas un « traître » mais un véritable justicier devenu par la force des choses un modèle en matière d’abnégation et de sionisme !

C’est un cri du cœur et un appel à la raison adressé au président Barack Obama : libérez Jonathan Pollard MAINTENANT !

Eilat Le Goan« 

Reproduction encouragée avec la mention suivante:

© Europe Israël





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap