toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Point de vue d’un journaliste tunisien sur la politique pro-islamiste des Etats-Unis.


Point de vue d’un journaliste tunisien sur la politique pro-islamiste des Etats-Unis.

Photo : Manifestation pro-Sharia dans les rues de New-York.

Pourquoi les américains sont les artisans des « Révolutions du Printemps arabes » et leurs valets wahhabites en sont les bénéficiaires ?

Par  Salem Ben Ammar

Les américains et leur appareil de propagande d’al Jazeera ont berné tout le monde. En effet, ils ont scénarisé ces pseudos révolutions en spectacles hollywoodiens, avec les bons et les méchants, dont le but est d’évincer à bon compte les gêneurs dont Ben Ali, Mobarak et Khadhafi faisant croire que ce sont les peuples eux-mêmes qui ont mis un point d’honneur à reprendre leur destin politique en main. 
En guise de révolution populaire ils ont réussi à provoquer un état de chaos indescriptible avec des dommages incommensurables sur leur sécurité mettant en péril leur unité nationale. L’hégémonisme américain pour la propre survie de l’Empire du Mal en déclin ne recule devant rien pour retrouver sa vigueur économique et financière que de créer des nouveaux espaces bananiers en détruisant la souveraineté des peuples dont la religion notamment l’islam wahhabite, une véritable arme de guerre contre les peuples musulmans. 
C’est leur cheval de Troie et leur atout-maître pour les rendre malléables et résignés sur le modèle de l’Arabie Saoudite avec une oligarchie religieuse propriétaire des richesses énergétiques du pays totalement acquise aux intérêts américains. Qui mieux que la religion pour détourner les peuples de leur patriotisme économique afin de leur confisquer leur richesse naturelle ? 

Etouffer les velléités de liberté pour mieux les soumettre à la dictature du grand capital, tel est le vrai sens de la doctrine américaine dans le cadre de sa politique étrangère arabo-musulmane. 
Vivant sous la menace de l’émergence du nouveau bloc Brésil, Inde, Chine, Russie et Afrique du Sud (B.R.I.C.S.) les américains jouent leur va-tout wahhabite pour préserver son rang de super puissance en créant des nouvelles zones d’influence fédérées autour de la religion, dans le cas d’espèce l’islam, sur la base de l’Oumma sous la houlette de ses protégés qataro-saoudiens et le super intendant turc. 
Car les américains ont compris que pour mieux coloniser les peuples musulmans, il n’y a pas mieux que l’islam comme instrument de domination politique avec des acteurs locaux brandissant l’étendard de la religion. 
En réalité, ils n’ont fait que reproduire les scénarios de la conquête de l’Ouest en dressant les tribus indiennes les unes contre les autres afin de les affaiblir pour miner leur capacité d’union contre l’ennemi commun en leur imposant une sorte de Pax Americana sous la bonne garde d’agents indiens, l’équivalent aujourd’hui des agents islamistes.
Au regard des événements qui ébranlent depuis plus de 3 ans les pays du Croissant arabisé et les menaces qui pèsent sur l’Algérie, nul doute que la main Yankee n’est absolument étrangère dans le processus de l’état de dépérissement des pays du « Printemps arabe ».
Une seule question si les américains et leurs alliés voulaient réellement la démocratie dans ces pays pourquoi ont-ils résolument choisi le camp des forces obscurantistes miliciennes, n’hésitant pas à leur servir de caution morale et de sponsors ?

Salem Ben Ammar | février 18, 2014 à 1:46   | Catégories: Uncategorized | URL:http://wp.me/p3CaYe-3TD

 

Dans un article précédent Salem Ben Ammar avait déjà exprimé sa colère à l’égard de cette politique : 

Les américains à la conquête du monde arabisé grâce à leur cheval de Troie wahhabite

by Salem Ben Ammar

Le wahhabisme cheval de Troie des W.A.S.P. dans leur conquête du monde arabe

par Algerie Network on 10 mars 2013

Le drame que vivent actuellement les peuples tunisien, syrien, libyen, yéménite, égyptien, n’est pas inhérent à ces peuples, il concerne les peuples du monde entier.

Ils sont victimes d’enjeux géostratégiques, géo-impérialistes et géoéconomiques qui les dépassent et dont ils ne sont qu’une quantité négligeable. Aucun peuple au monde n’est à l’abri de ce type de drame et n’est en droit par conséquent de dire que cela n’arrive qu’aux autres. Quels autres justement alors que l’autre c’est aussi soi. Quand la terreur islamiste a déferlé sur l’Algérie avec la complicité active de la Maison Blanche, personne ne s’est soucié du sort du peuple algérien. Plus de 300.000 et des centaines de milliers de blessés ainsi que le traumatisme de tout un peuple dans l’indifférence criminelle de la communauté internationale. F. Mitterrand s’indignait face à la rupture brutale du soi-disant processus démocratique en Algérie qui n’était rien d’autre que son processus de wahhabisation que les patriotes algériens avaient su enrayer au prix de nouvelles années de braise et d’éviter à leurs voisins de subir l’onde de choc wahhabites .

Curieusement, malgré les appels de mises en garde réitérés des algériens meurtris par la terreur wahhabite, on a fait comme si la tragédie algérienne n’avait jamais existé et qu’elle relève d’un pur fantasme effaçant d’un seul trait de plume une des plus grandes tragédies de notre temps. Si l’Algérie n’avait pas résisté farouchement au wahhabisme, il y a tout lieu de penser qu’il y a longtemps qu’un pays comme la Tunisie serait tombé sous son joug colonial. L’Algérie à défaut d’avoir éradiqué la bête immonde wahhabite fécondée par les anglo-saxons a su retarder l’échéance de son implantation programmée en Tunisie comme ailleurs. Il n’en reste pas moins que ni les tunisiens ni aucun autre peuple n’a daigné de tendre la moindre oreille attentive aux suppliques de leurs amis algériens sur le péril wahhabite. Ainsi, l’indifférence et la politique de l’autruche restent les meilleurs alliés de la wahhabisation du monde arabophone.

Il est plus que temps de tirer enfin la leçon des 20 ans d’une guerre qui ne dit pas son nom mais qui n’est pas une guerre civile, elle est une guerre anticoloniale. Celle-là même qui menace dangereusement les pays du Printemps arabe comme les qualifient les stratèges de la Maison Blanche, passés maîtres dans l’art de flatter l’ego des musulmans, leur laissant croire qu’ils sont enfin passés de peuples dominions au statut des peuples majeurs. Forts de leur connaissance des structures mentales et culturelles de ces peuples, ils savent mieux que quiconque que le meilleur moyen d’endormir leur vigilance et de gagner leur sympathie est de les habiller d’habits de lumière. Au lieu d’une attaque frontale et un passage en force comme ils ont voulu le faire en Algérie, ils ont retenu les leçons de leurs échecs passés. Autrement dit, au lieu de réveiller l’hostilité de ces peuples vis-à-vis de leur pion wahhabite, ils se sont placés en meilleurs amis et alliés de ces peuples afin de pouvoir fixer leurs jalons islamistes sans que l’on y prenne garde. N’hésitant pas à jouer à la mère-poule de ceux qui sont supposés être ses pires ennemis, comme si les anglo-saxons étaient étrangers à l’émergence du wahhabisme depuis 1744. Les mouvements djihadistes ne sont en réalité que les ennemis de façade des grandes puissances qui savent que le wahhabisme et son corollaire l’obscurantisme est le meilleur atout politique pour maintenir les peuples arabophones en marge du concert des nations.

Seul l’abrutissement religieux de ces peuples est garant de leur propre pérennité énergétique et prospérité économique et financière. Le drame de ces peuples n’est pas seulement la résultante de leur propre histoire arabo-musulmane négatrice des libertés et qui n’est en aucun cas une fatalité contrairement aux idées reçues, il est également mais surtout l’expression d’une nouvelle politique impérialiste dont la finalité première est de dépouiller ces peuples de leurs richesses minérales, gazières et pétrolières.

Avec les anglo-saxons, les W.A.S.P., il ne peut et ne doit y avoir un partenariat gagnant-gagnant. Interdire par tout moyen, tel qu’on le voit en Syrie actuellement, l’accès de ces peuples à l’âge adulte, celui qui fait d’eux des peuples maîtres de leur destin politique et humain avec des dirigeants responsables et patriotes, soucieux des intérêts de leur nation que de ceux de leurs commanditaires. La stratégie des W.A.S.P. n’est pas diviser pour mieux coloniser, stériliser la pensée de ces peuples comme les nazis stérilisaient les handicapés en tirant profit de la religion dans son interprétation la plus obscurantiste et violente. Wahhabiser pour mieux surexploiter ces peuples, tel est le sens caché de la Realpolitik américaine pour les pays du Croissant arabophone.

source Benammar salem

 







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap