toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Colloque : José Maria Aznar, présente la « valeur ajoutée et stratégique » d’Israël, à des membres de l’UE.


Colloque : José Maria Aznar, présente la « valeur ajoutée et stratégique » d’Israël, à des membres de l’UE.

Un aperçu du colloque : «Valeur ajoutée : La valeur stratégique d’Israël pour  l’UE et ses États membres»
Voici le résumé d’un colloque qui a eu lieu le 30 janvier 2014, autour de José María Aznar, Premier Ministre d’Espagne de 1996 à 2004 et fondateur – directeur des Amis de l’Initiative Israël [FOI]. Ce résumé reflète les vues exprimées par son Président, non celles de La Henry Jackson Society ou de son personnel.

Pour voir la transcription complète de l’évènement cliquez ici [click here]

Lors de ce colloque, José María Aznar a présenté dans les grandes lignes, son rapport, Valeur ajoutée : La valeur stratégique d’Israël pour l’Union européenne et ses États membres [Value Added: Israel’s Strategic Worth to the European Union and its Member States,] produit conjointement par FOI et la Henry Jackson Society. Dans le cadre d’une campagne européenne restreinte mais en progression, pour attribuer à Israël une responsabilité stratégique en Europe, le rapport examine trois domaines clés : la sécurité, l’économie et la science (avec la technologie) et fait valoir qu’Israël, la seule démocratie du Moyen-Orient avec une économie formidablement novatrice – est stratégiquement vitale pour une Europe sûre, prospère et influente.

  • Sécurité : Israël est le sixième exportateur mondial de matériel militaire et de sécurité.

–        Il a été le premier pays au monde à produire des véhicules aériens sans pilote (drones) et est aujourd’hui le premier producteur mondial de drones. Les troupes britanniques, espagnoles et autres états de l’UE ont été protégées par des drones israéliens en Afghanistan.

–        La technologie israélienne protège des sanctuaires européens, comme la Tour Eiffel, le Vatican et le palais de Buckingham.

–        Israël a des capacités de renseignement de classe mondiale, et ses informations sur les États voyous du Moyen-Orient et les groupes terroristes (en particulier le Hezbollah) sont cruciales pour la sécurité de l’UE, confrontée à des menaces similaires.

 

  • Economie

–        L’UE est la principale source d’importations pour Israël et sa deuxième destination principale d’exportation après les États-Unis. Israël est le premier partenaire commercial de l’UE en Méditerranée orientale.

–        Le montant total des échanges commerciaux entre l’UE et Israël est d’environ 30 Md €, une relation d’échanges qui continue de croître d’année en année.

–        Israël a résisté à la crise économique mondiale mieux que n’importe quel pays de l’UE, et se place au troisième rang mondial en termes de croissance prévue.

Learn Hebrew online

–        Ayant récemment découvert de grands gisements de gaz naturel, Israël offre une stabilité énergétique à Europe. Israël est une alternative solide aux régimes autoritaires et peu fiables de Russie et des pays du Golfe Persique.

 

  • Science et technologies : Israël, au cours des deux dernières décennies est devenue une puissance incontournable en haute Technologie et Innovation :

–        Israël a plus d’entreprises du NASDAQ que tout autre pays en dehors de l’Amérique du Nord ;

–        Son niveau d’entreprenariat se classe au 3ème rang au niveau mondial;

–        11 % des près de 300 projets approuvés par le Conseil européen de la recherche en 2013 sont allés à de jeunes scientifiques israéliens, juste derrière l’Allemagne et le Royaume-Uni.

 

Conclusions et recommandations

  • Grâce à sa culture occidentale et les avantages qu’elle apporte l’Union européenne, Israël devrait devenir un membre à part entière de l’UE sans conditions préalables.
  • Malheureusement, les mesures discriminatoires récentes ne font que confirmer les soupçons israéliens de l’hostilité européenne :

–        L’Europe et Israël se sont affrontés sur le caractère prétendument disproportionné des campagnes militaires israéliennes à Gaza et au Liban, et sur le développement de ses constructions  en Judé-Samarie et Jérusalem-Est.

–        En 2013, la Commission européenne a émis des directives interdisant à des fonds de l’UE d’être investis dans des entités israéliennes au-delà des limites de « la ligne verte» d’avant 1967.

–        Les provocations palestiniennes ne sont pas condamnées par l’Union européenne comme le sont les colonies israéliennes.

–        Cette perception de l’hostilité pourrait inciter les Israéliens à être plus enclins à commercer avec les économies en croissance d’Extrême-Orient plutôt que de l’UE.

  • Au cours des questions, M. Aznar a fait valoir que, bien que la nouvelle initiative de paix au Moyen-Orient conduite par le Secrétaire  d’État américain John Kerry soit prometteuse, il est injuste et inconcevable qu’Israël signe un accord avec un Etat qui refuse le droit à l’existence de l’Etat juif.
  • L’Europe doit défendre Israël si nous voulons préserver l’Occident et son mode de vie.
  • Les relations d’Israël avec l’UE et ses Etats membres sont plus proches qu’on ne le dépeint et Israël est un atout extrêmement précieux pour l’Europe. Pour la sauvegarde de l’UE, cette relation stratégique doit être non seulement reconnue mais renforcée.

Sources Daily Alert – 6 février 2014 – Par Oren Kessler  et  Alice Bexson
www.dailyalert.org / Jerusalem Center for Public Affairs

Traduction Europe-Israël

© Copyright Europe Israël – reproduction autorisée avec mention de la source et lien actif







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 3 thoughts on “Colloque : José Maria Aznar, présente la « valeur ajoutée et stratégique » d’Israël, à des membres de l’UE.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *