toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

A tous les BDS et autres antisionistes, négationistes : Désolés, les ashkénazes ne sont pas d’origine khazar.!!


A tous les BDS et autres antisionistes, négationistes : Désolés, les ashkénazes ne sont pas d’origine khazar.!!

Image à la Une : Un groupe de Juifs du Caucase vers 1876. 

Des études ne trouvent aucune preuve d’origine khazar chez les Juifs ashkénazes

Alors qu’il y a eu beaucoup de Juifs en Géorgie, Arménie et  Caucase, les affirmations prétendant que tous les Juifs d’Europe sont issus de l’empire Khazar du 8ème siècle, sont non seulement sans fondement, mais politiquement motivées. Doron Behar du Campus Rambam Health Care (Israël), Mait Metspalu et Bayazit Yunusbayev du Biocentre estonien, le Groupe de l’évolution en biologie d’Estonie, Yael Baran et Naama M. Kopelman de l’Université de Tel – Aviv (Israël) et plusieurs autres scientifiques, ont récemment publié une étude suggérant qu’il n’existe aucune preuve d’une origine khazar pour les Juifs ashkénazes à partir des données de l’ensemble du génome.
 
Les Khazars étaient un peuple turc dont l’empire semi-nomade s’étendait de la Russie du Sud jusqu’aux montagnes du Caucase et de l’Europe orientale à l’Asie centrale. La tradition raconte qu’aux  8e ou 9e siècles, leur roi se serait converti au judaïsme. À la fin du 19ème siècle, Ernest Renan et d’autres ont émis la proposition que les Juifs ashkénazes d’Europe avaient fui le royaume Khazar.

Loading...

Cette théorie a été utilisée par les antisémites pour suggérer que les Juifs européens proviennent d’une race asiatique barbare, et pour réfuter leurs liens ancestraux avec la terre d’Israël. Il y a un an tout juste, de nombreux ennemis de la réussite sioniste, à la fois juifs et non-juifs, se réjouirent des découvertes d’un certain Dr Eran Elhaik, un Juif israélien demi- iranien demi- italien. Ce généticien moléculaire travaillant à l’École de santé publique à l’Université Johns Hopkins de Baltimore, a établi que « l’élément dominant dans la composition génétique des Juifs d’Europe est Khazar.» et que pour les Juifs d’Europe centrale, c’est la plus grande partie de leur génome, 38 %. Pour les Juifs d’Europe de l’Est, on arrive à la même chose, à 30 %.
« La seule lacune dans le travail du Dr Elhik pour prouver sans l’ombre d’un doute que les Juifs sont en fait des Khazars, est qu’il n’y a pas de Khazars dans ces régions. Il n’y a que des gens qui vivent de nos jours là où il se peut qu’il y ait eu des Khazars 1200 ans plus tôt. »

Naturellement, l’un des plus grands partisans d’Elhaik est Shlomo Sand, qui enseigne sa propre version de l’histoire à l’Université de Tel Aviv, et qui a écrit le livre bizarre  » L’Invention du peuple juif. » Sand dit que l’étude d’Elhaïk reprend les idées qu’il a de longue date. «C’est tellement évident pour moi», a déclaré Sand dans une interview. «Certaines personnes, des historiens et même des scientifiques, ferment les yeux sur la vérité.»
Ainsi, en l’absence de données génétiques concernant les Khazars disparus depuis longtemps, Elhaik utilise des données provenant de populations qui y vivent maintenant : des Géorgiens, des Arméniens et des Caucasiens.
«Ce faisant Elhaik a découvert ce qu’il appelle la composante Khazar des Juifs d’Europe», indiquent en conclusion les bulletins d’informations de Janvier 2013. En bref, Elhaik dit, qu’il a prouvé que les juifs ashkénazes viennent du Caucase, pas du Moyen-Orient. Et la conclusion évidente est : préparez vos bagages et retournez dans votre véritable patrie.

« Jadis, dire que les Juifs étaient une race était antisémite, aujourd’hui dire qu’ils ne sont pas une race est antisémite. C’est fou comme l’histoire se joue de nous. »

Alors aujourd’hui et pour la énième fois, une nouvelle étude, disponible, représentant le travail d’un grand groupe de scientifiques, constate une fois encore que la théorie khazar est sans fondement, motivée, comme dans le cas du professeur Sand, par un désir ardent d’invalider le récit sioniste juif.

La nouvelle étude permet également d’effacer, une fois pour toutes, nous l’espérons, la confusion populaire de la possibilité de l’existence d’une race unique Khazar qui s’est réveillée un matin, et s’est auto-déclaré juif, puis est passée s’installer en Allemagne.

«L’origine et l’histoire de la population juive ashkénaze ont longtemps été d’un grand intérêt  et les progrès de l’analyse génétique à haut débit ont récemment fourni une nouvelle approche pour enquêter sur ces sujets», affirme le résumé de l’étude.
«Nous comme d’autres avons soutenu, sur la base de données du génome la thèse que la population juive ashkénaze tire ses origines d’une combinaison de sources remontant à la fois à l’Europe et au Moyen-Orient.»

Learn Hebrew online

  L’analyse de certaines de nos données, affirmant qu’une grande partie de l’ascendance de la population ashkénaze est originaire des Khazars, un groupe turcophone qui vivait au nord de la région du Caucase il y a environ 1000 ans n’est pas probante.  Parce que la population Khazar n’a laissé à l’évidence aucun descendant moderne pouvant  permettre un test clair en faveur d’une contribution à l’ascendance juive ashkénaze. Si bien que l’examen de l’hypothèse Khazar à l’aide de la génétique  est difficile.

 “En d’autres termes, l’utilisation d’un mélange génétique spéculatif n’est pas scientifique, mais politique. En outre, parce que seules des données génétiques limitées sont disponibles à partir de la région du Caucase », précise le rapport de recherche publié récemment, « et parce que ces données ont été concentrées dans des populations qui sont génétiquement proches des populations du Moyen-Orient, l’attribution d’une quelconque similarité génétique Ashkenaze – Caucase assimilée à une ascendance khazar plutôt qu’à l’ascendance commune du Moyen-Orient ancestrale est problématique ».
« Ici, grâce à des génotypes sur des échantillons nouvellement recueillis et à leur intégration avec des données de plusieurs de nos études antérieures, nous avons réuni le plus grand nombre de données disponibles à ce jour pour l’évaluation des origines génétiques des juifs ashkénazes. « 

Cet ensemble de données contient des polymorphismes de nucléotides du génome en 1774 échantillons provenant de 106 populations juives et non -juives qui couvrent les éventuelles régions d’ascendance ashkénaze potentielle : l’Europe, le Moyen-Orient et la région historiquement associée au Khazar Khaganate.  » L’ensemble de données comprend 261 échantillons provenant de 15 populations de la région du Caucase et de la région se trouvant directement à son nord, échantillons qui n’ont pas encore été inclus à côté d’échantillons juifs ashkénazes dans les études génomiques. » 

Loading...

« Avec l’utilisation d’une variété de techniques standard pour l’analyse de la structure génétique de la population, nous constatons que les Juifs ashkénazes partagent la plus grande partie de leur ascendance génétique avec d’autres populations juives et parmi les populations non – juives, avec des groupes venus d’Europe et du Moyen-Orient. »

On ne trouve aucune similitude particulière évidente des Juifs ashkénazes avec les populations du Caucase, en particulier avec les populations qui représentent le mieux la région Khazar. Ainsi, l’analyse comparée des Juifs ashkénazes avec un large échantillon de la région du Khaganate Khazar corrobore les résultats antérieurs montrant que les Juifs ashkénazes tirent leurs origines principalement des populations venues du Moyen-Orient et d’Europe, qu’ils possèdent une part considérable d’ancêtres communs avec d’autres populations juives et qu’il n’y a pas d’indication d’une contribution génétique significative soit de l’intérieur ou du nord de la région du Caucase.

Bien sûr, le fait qu’une importante étude ne voit aucun fondement à la théorie Khazar ne la fera pas disparaître pour autant. Mais la prochaine fois que vous croiserez un universitaire qui en fera la promotion, consultez ses motivations. Elles devraient être clairement décelables.

Par : Yori Yanover  – Traduction Europe-Israël

En savoir plus: http://www.jewishpress.com/news/breaking-news/study-finds-no-evidence-of-khazar-origin-for-ashkenazi-jews/2014/02/23/0/

© Copyright Europe Israël – reproduction autorisée avec mention de la source et lien actif

 







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 8 thoughts on “A tous les BDS et autres antisionistes, négationistes : Désolés, les ashkénazes ne sont pas d’origine khazar.!!

    1. Robert Davis

      NON,l’Histoire ne se joue pas de nous car il a été démontré des millions de fois que « la raison du plus fort est toujours la meilleure »! La Fontaine n’a pas inventé cette vérité et face à plus d »un milliard de musulmans et plus d’un milliard de chrétiens,les juifs sont ou semblent faibles. Il ne faut pas chercher ailleurs la raison pour laquelle la situation quelle qu’elle soit est défavorable aux juifs en pratique. La leçon de cette histoire c’est qu’il FAUT ETRE FORT et c’est aussi la raison pour laquelle nos ennemis ne veulent pas que les juifs soient forts et veulent détruire leur Etat par tous les moyens. Des « palestiniens » tout le monde s’en fout complètement preuve en est que tous les états peuvent les massacrer sauf Israel qui n’a pas le droit de les toucher pour se défendre. Ce n’est pas les toucher qui les gêne mais…se défendre! Car en se défendant ils montrent qu’ils sont forts et le deviennent encore plus.

    2. Dagan James

      Les preuves pour établir l’existence d’un Peuple juif au Moyen-orient et sa présence millénaire ne manquent pas. Outre la Bible, la présence continue de Juifs dans la région, les découvertes archéologiques…Il se trouve actuellement, en Israel, de sales individus, effrontément , négationnistes, à l’instar des pires antisionistes, tel Shlomo Sand, cité dans l’article ci-dessus. Ce dernier jouit d’une situation privilégiée , dans un pays, qu’en théorie, il ne reconnaît pas.et milite dans le sens de sa thèse. Il s’allie aux arabes contestataires israéliens et conteste l’Histoire du Peuple juif par ses écrits diffamatoires propagés dans le monde. N’est-ce pas le comble de la tolérance et du laxisme du gouvernement israélien?? Des négationnistes sont poursuivis ou dénoncés partout en Occident, SAUF EN ISRAEL. A trop vouloir, à tort ou à raison, faire montre de souplesse, le Gouvernement israélien se ridiculise en encourageant tous les comportements déviationnistes possibles !!

    3. Ratfucker

      Entretien de Shlomo Sand avec Daniel Mermet, « là-bas si j’y suis ».
      « Et puis, je crois que ce n’est pas le seul cas d’invention d’un peuple. Je pense par exemple qu’à la fin du XIXe siècle, on a inventé le peuple français. Le peuple français n’existe pas en tant que tel depuis plus de 500 ans, comme on a alors essayé de le faire croire. » Ce qui justifie que le slogan « la France aux Français » est une manifestation raciste, alors que « l’Algérie aux Algériens » est politiquement correct. En attendant que les Mermet, Morin, Benbassa et autres multiculturalistes aveugles ne nous imposent « la France aux Arabes » comme pilier central de la pensée unique.

    4. Épée de damoclès

      On est tous ensemble. D ou on vient on ne sait peut être pas. Mais ou on va c est vers Israël et qui nous l a donné on sait aussi. Le reste…

    5. jak40

      La dispute est vaine mais les faits sont têtus: les Khazars nécessairement Q(1b ou sous clades) Altaïques, sont minoritaires dans la population Nord Caucase et a fortiori les Juifs de cette origine médiévale (De Kiev à la Georgie)…Actuellement il y a 6% de Q1b chez les Ashkénazes….Loi-même j’ai 0,1% d’autosomes en cluster Yakoute!!!!!
      La politique est l’affaire des imbéciles et les ignares s’y trouvent bien à l’aise!

    6. David Bettelheim d'Aboville

      La réalité est je pense bien loin de certaines idéologies smplistes et réductrices, d’un bord comme d’un autre, fussent-elles situées à des extrêmes opposés entre elles… Je crois que oui, beaucoup de Juifs dans le Monde descendent bien d’anciens Cananéens Israélites Judéens, mais aussi d’Arabes (comme au moins beaucoup de Cananéens en général je pense…) et/ou de Berbères et/ou de Celtes et/ou de Germains et/ou de Celto-Germaniques et/ou de Latins et autres Italiques et/ou de Grecs et/ou de différents Turcs (dont de Huns et de Khazars…) et Turco-Finnois et Turco-Mongols et/ou de Chinois (etc…) selon les cas… Je ne pense pas que des Khazars se sont volatilisés sans laisser aucune trace, mais je pense que beaucoup de populations passées ont laissé des descendants… La vérité est je pense bien plus complexe que certaines idéologies simplistes et réductrices, d’un bord ou d’un autre, et je crois bien que d’une manière générale, une ascendance n’empêche pas une autre ascendance…

    7. David Bettelheim d'Aboville

      Et je crois que tous les êtres vivants sur cette Terre ont chacun des origines diverses et que toutes les populations humaines sur cette Terre ont reçu des apports extérieurs au elles depuis leurs apparitions sur cette Terre…

    8. David Bettelheim d'Aboville

      Oups ! Désolé ! Je voulais écrire  »des apports extérieurs à elles », dans mon commentaire précédent celui-ci ici, et pas  »des apports extérieurs au elles », comme je vois que je l’avais écrit par erreur ! 🙂

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *