toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

A l’hôpital Rambam, les chirurgiens sauvent la vie d’un enfant syrien


A l’hôpital Rambam, les chirurgiens sauvent la vie d’un enfant syrien

Le père d’un enfant syrien gravement blessé supplie les médecins israéliens : «Sauvez mon fils – Je n’ai plus que lui»

Sur la photo: « K » avec deux spécialistes en neurochirurgie de l’hôpital Rambam, le Dr Joseph Juilburd (à gauche ) et le Dr Sergey Abeshaus (à droite). (Photo: Pioter Fliter / RHCC)

On estime à 130 000 le nombre de personnes tuées en Syrie, et à plusieurs millions celui des personnes déplacées au cours des trois dernières années de guerre civile. Pendant ce temps, Israël a été aux avant-postes pour fournir des soins médicaux aux Syriens blessés [wounded Syrians] – avec quelque 700 Syriens ayant reçu un traitement médical dans des hôpitaux israéliens ainsi qu’à l’hôpital de campagne de Tsahal le long de la frontière israélo-syrienne.

Il y a six semaines, un syrien et son fils âgé de 6 ans,  » K « , qui était dans un état critique, sont arrivés à l’Unité de soins du Campus Rambam [arrived to Rambam]  à la suite d’une explosion dévastatrice qui a détruit leur maison en Syrie. La sœur et la mère  » K  » mortellement atteintes ont succombé à leurs blessures en Syrie.

Accompagné de son père, le jeune « K », âgé de 6 ans, a été évacué depuis la frontière syrienne [ Syria, to the border,] vers le Campus Rambam, avec son frère aîné de 11 ans. En cours de route, le frère de « K » est mort; sa sœur et sa mère avaient déjà trouvé la mort en Syrie – toutes deux mortellement blessées dans l’explosion.

« K » et son père étaient seuls restés en vie.

À son arrivée,  « K » a été admis d’urgence à l’unité de chirurgie où les médecins ont passé des heures à lutter pour sa vie. La force de l’explosion avait provoqué un gonflement sévère de son cerveau, conduisant à une pression intracrânienne élevée. Des interventions subséquentes dans les jours suivants ont nécessité le dégagement d’une partie de l’os du crâne pour faire de la place au cerveau gonflé et permettre une guérison. Durant près de trois semaines « K » resta inconscient dans l’unité de soins intensifs pédiatriques de Rambam, soigneusement surveillé par le personnel très impliqué. Lentement la pression a été réduite. « K » a repris enfin conscience et a commençé à communiquer.

 «Lorsque l’enfant est arrivé à Rambam, il était dans le coma et presque mort », dit le Dr Sergey Abeshaus, un neurochirurgien chevronné de Rambam, qui a également pratiqué l’intervention sur K. «Je me souviens avoir rencontré le père de K avant l’intervention et il nous a dit : « Faites tout votre possible pour le sauver, il est tout ce qui me reste.»

Après avoir subi deux interventions pour rattacher les os de son crâne « K » a été déplacé à l’unité de chirurgie pédiatrique. Un orthophoniste, un otorino- laryngologiste, un physiothérapeute et d’autres spécialistes  ont alors travaillé avec « K » effectuant de tests, d’examens et de traitements pour l’aider à retrouver autant que possible ses fonctions.

Il y a trois jours « K » a été remis à la garde de son père, tenant debout et capable de marcher.

«En tant que seul établissement de qualité pour la traumatologie dans le nord d’Israël et l’un des plus grands hôpitaux du pays, Rambam a une grande expérience dans ce genre de blessures» a dit le Dr Abeshaus.

«Malheureusement, nous traitons beaucoup d’enfants [children]  souffrant de traumatismes crâniens à la suite d’évènements traumatisants comme des chutes de plusieurs mètres de hauteur. Dans ce cas précis, nous avons utilisé notre expérience pour sauver un petit garçon qui venant d’une zone de guerre était entre la vie et la mort. Comme toutes les familles dont nous traitons les enfants, nous nous sommes séparés du père de K en bons amis. Finalement, nous avons fait exactement ce qu’il avait demandé, nous avons fait tout ce qui était en notre pouvoir pour sauver  » K. ».  «Nous lui souhaitons une vie longue et heureuse».

 Anav Silverman, 21 février 2014
Read more at http://www.breakingisraelnews.com/11228/syrian-father-asks-israeli-doctors-save-son-hes-left/#JZPx6JoAEKXSafVA.99

Traduction Europe-Israël
© Copyright Europe Israël – reproduction autorisée avec mention de la source et lien actif







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap