toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Secrets d’Israël : quelques aventures plus tard


Secrets d’Israël : quelques aventures plus tard

Internet a du bon ! Il suffit de donner une adresse de destination dans  » google map « , et immédiatement je suis « localisée » et je peux choisir le bus qui me mènera à destination : cela résous mes difficultés à lire les horaires en hébreu. Un peu comme Waze pour un automobiliste.

En allant chercher un document au Ministère de l’intérieur, dans le bus qui se remplit, impossible de voir où je suis, car je suis entourée de personnes qui me cachent le paysage, et le panneau indiquant l’arrêt suivant ne fonctionne pas. Un monsieur âgé, assis à côté de moi,  me voyant me contorsionner me demande où je veux descendre. Dès ma réponse en hébreu  il me parle dans un espagnol parfait ! Une fois de plus mon accent espagnol fait des siennes ! Ce monsieur me raconte alors sa vie, il vient de Turquie, est arrivé en Israël bien avant l’indépendance, m’explique où il vit, le nombre de ses enfants, ce que fait sa famille et m’indique où descendre.

Arrivée au Ministère, une queue immense pour passer la sécurité, et une jeune femme se plaint à moi, elle arrivera en retard au travail. Elle désigne une autre femme qui est passée devant tout le monde, profitant d’une certaine désorganisation. Le fameux « culot » à l’israélienne…Là, mon hébreu  est en panne et nous continuons en anglais. Elle me pose des questions amicalement, depuis quand je suis en Israël, d’où je viens, me félicite d’avoir fait mon Alyah, me souhaite une bonne réussite, et me demande si elle peut m’aider ! Et en effet, quand arrive une personne qui distribue des numéros, elle lui explique ce que je viens chercher, lui demande si je dois vraiment faire la queue, et finalement obtient que j’aille directement au guichet ! Au guichet, l’employé me parle en hébreu mais passe immédiatement à l’anglais voyant mon hésitation. Il me donnera mon document avec une grande gentillesse.

Scènes inimaginables  en France.

Enfin tout n’est pas si rose. Je dois reconnaitre que j’ai vécu certaines déconvenues, de la part d’une administration et d’une association censées aider les nouveaux arrivants : leurs heures de rendez-vous sont exactement celles de mon Oulpan (cours d’hébreu) : du dimanche au jeudi de 9 h à 13 h.

Comment aller à un rendez vous à l’heure où je dois assister au cours, quand ce cours est indispensable pour arriver à me débrouiller ?

Je téléphone, pour essayer d’obtenir un rendez-vous plus approprié et là commence la petite torture habituelle du téléphone :  si vous souhaitez parler anglais, appuyez sur la touche 1, en hébreu sur la touche 2, en russe sur la touche 3 en espagnol sur la touche 4 et enfin en français sur la touche 5.
J’appuie sur la touche 5 et après un moment, on me répond…en hébreu.
Heureusement, je découvre sur Facebook l’aide indispensable, je vous en reparlerai.

Comme il fait beau, à Tel Aviv, je rejoins la promenade du bord de mer magnifique, avec ses décors pleins d’humour, et je regarde le soleil se coucher…tôt ! Car il fait nuit très tôt en Israël.

statue plage NC

.

Learn Hebrew online

plage  tel aviv. NC

En rentrant, je remarque que la cage où l’on jette les bouteilles en plastique s’est remplie, les israéliens sont les rois du recyclage du plastique et du papier !

reservoir bouteilles pour recyclage Tel Aviv

Quelques jours plus tard, à Jérusalem :

Les voitures sont devenues les reines de nos villes et les embouteillages ont considérablement augmenté  à Jérusalem : je mets plus de temps à me rendre de la gare routière de Jérusalem  au domicile de ma famille, rue Beit Lehem, , que de Tel Aviv à Jérusalem.

Delanoë a fait des émules, les autobus passent aussi au milieu de certaines rues, les rendant, comme à Paris difficiles à traverser pour les piétons. Mais les panneaux sont particulièrement explicites !

panneau trilingue  Jerusalem

Les arbres cassés par la tempête de neige jonchent encore les rues. Chez un ami, le magnifique palmier qui ornait l’entrée de sa maison a disparu, effondré sous le poids de la neige. De nombreux amis me parlent des quelques jours passés sans électricité, dans leur maison non chauffée.

arbres cassés par la neige jerusalem

Certains  « réservoirs à bouteilles », pour le recyclage, ont fait l’objet d’un soin particulier, et je m’aperçois que là aussi  les panneaux indicatifs sont en trois langues !

bouteilles jerusalem et panneau trilingue

L’ambiance est si différente à Jérusalem, les vacances scolaires françaises se font sentir, j’entends parler français dans toute la ville, les touristes se donnent rendez-vous dans un bistrot à Mamilla, ou au Kotel. mais pas de réveillon pour la nouvelle année 2014.

Et je rentre à Tel Aviv, Oulpan oblige.
A bientôt

Nanou Cohen © Copyright Europe Israël – reproduction autorisée avec mention de la source et lien actif

Mes aventures précédentes :

Secrets d’Israël – Babel et autres aventures

Secrets d’Israël : au début…







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 3 thoughts on “Secrets d’Israël : quelques aventures plus tard

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *