toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Retrait d’Israël de Cisjordanie pour un Fatahland terroriste ?


Retrait d’Israël de Cisjordanie pour un Fatahland terroriste ?

Michel Garroté –  Mahmoud Abbas a proposé, mardi 28 janvier 2014, qu’Israël procède à un retrait progressif en trois ans de la Judée et de la Samarie dites « Cisjordanie » dans le cadre d’un futur accord de paix au Proche-Orient. « Je dis cela clairement : quiconque propose dix ou 15 ans comme période de transition ne veut pas se retirer », a déclaré Mahmoud Abbas lors d’une conférence sur la sécurité organisée par le cercle de réflexion INSS de l’université de Tel-Aviv.

« Nous disons qu’une période de transition ne doit pas excéder trois ans, durant laquelle Israël pourra se retirer progressivement », a-t-il ajouté. Par le passé, Abbas n’avait évoqué qu’en termes généraux un retrait graduel de « Cisjordanie » au terme d’un accord de paix définitif, similaire au retrait d’Israël du Sinaï qui a duré trois ans, après la signature d’un traité de paix avec l’Egypte en 1979.

La demande d’Israël d’une présence militaire dans la vallée du Jourdain, qui devrait être la frontière orientale d’un futur « Etat palestinien en Cisjordanie et dans la bande de Gaza », est un des contentieux des négociations de paix. Israël estime à juste titre qu’un tel déploiement est vital pour sa sécurité et que sinon, la « Cisjordanie » risque de devenir une base pour des attaques terroristes.

Semblant tenir compte des craintes israéliennes, Abbas a déclaré que les Palestiniens voulaient bien qu’une tierce partie, telle que l’Otan, prenne la place d’Israël après le retrait pour assurer aux deux parties que les choses continueront normalement.

Lors de la conférence, le ministre israélien de la Défense Moshe Yaalon a mis en doute les « engagements » palestiniens. « Nous avons compté 1’040 cas traités par les services de sécurité palestiniens en 2013. Combien d’entre eux ont abouti devant la justice ? », a demandé le ministre à la conférence. Sur la même période, Israël a arrêté 3’000 Palestiniens dont la plupart ont été ensuite emprisonnés.

Prié de dire ce que faisait l’Autorité palestinienne pour maintenir le calme en « Cisjordanie », Abbas a prétendu : « L’ensemble des forces de sécurité se consacrent à leur devoir de prévenir la contrebande d’armes et leur utilisation au sein de l’Autorité palestinienne ou Israël ».

 

Michel Garroté réd en chef www.dreuz.info

Source :

http://fr.news.yahoo.com/mahmoud-abbas-propose-un-retrait-d-39-isra%C3%ABl-165305393.html

 





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 2 thoughts on “Retrait d’Israël de Cisjordanie pour un Fatahland terroriste ?

    1. Serge Belley

      NON mais il faudrait être SUICIDAIRE pour accepter un tel marché de dupe. Israël n’a pas besoin d’un autre GAZA de plus a sa frontière.

    2. MisterClairevoyant

      700km de frontières de plus à tenir face au terrorisme palestinien? Cela n’est pas tenable, et aucun pays serait capable de surveiller un guêpier de terroristes enragés, car c’est cela qu’on lui enseigne dans les écoles palestiniennes, avec un tel lavage de cerveau, payé par l’UE, les États Unis et les pays du Golfe Persique; serrai du suicidaire, lui céder la Vallée du Jourdain, en échange d’un torchon de papier signé par des terroristes. Et peu importe qu’ils reconnaissent ou pas qu’Israël est un état Juif. On n’a rien à lui donner en échange. Point Final!

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap