toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

La soif de pouvoir contre l’épuisement de l’Occident. Les errements de l’administration Obama.


La soif de pouvoir contre l’épuisement de l’Occident. Les errements de l’administration Obama.

 Cette administration croit probablement, que si elle retarde la guerre – avec la probabilité que le monde soit aux prises avec un conflit encore plus meurtrier et coûteux au bout du compte – du moins personne ne pourra dire que le déclenchement a eu lieu sous sa responsabilité. C’est un tort. Si l’Iran devient une puissance nucléaire et dès qu’elle le sera, comme la Corée du Nord, l’événement passera dans l’histoire comme étant la faute des Américains – et surtout, ce repli, cette débâcle – seront ressentis comme l’héritage majeur de l’administration actuelle.

Des pays comme la Chine et la Russie ont facilement identifié les occasions historiques où l’Amérique a abandonné des bastions sensibles à valeur géopolitique comme le pétrole d’Arabie saoudite; le canal de Suez; les marchés arabes du Golfe pour les armes; la technologie et les échanges commerciaux et des sphères d’influence géostratégique.

 

*****

La politique de désengagement stratégique de l’Amérique au Moyen-Orient devient, chaque jour, plus apparente. Beaucoup de pays de la région, qui pendant des années ont bénéficié d’une protection américaine et de ressources,  sont mis à l’écart : les pays arabes du Golfe, l’Egypte, Israël et même  la Turquie. Cette politique pourrait bien, à long terme, avoir un effet domino sur les pays d’Europe, les laissant à la merci du bon vouloir des missiles iraniens avec leurs ogives nucléaires pointées en leur direction.

L’Amérique, qui apparemment n’est plus intéressée par les réserves de pétrole du Moyen-Orient, et se concentre davantage sur les questions d’Extrême-Orient et ses problèmes de politique intérieure, semble se précipiter pour signer des accords hâtifs mais dénués de sens avec les émissaires des ayatollahs. Le concept d’une alliance sunnite s’étendant de l’Arabie Saoudite à la Turquie semble avoir été remplacé par un pari naïf et irresponsable, compte tenu notamment de ce que l’on sait du président iranien Hassan Rouhani.[ Hassan Rouhani’s admitted record] L’administration américaine semble croire que les Iraniens qui ont inventé la technique religieuse chiite de dissimulation ciblée (de taqqyia) pourrait être fiable, et dire juste pour cette fois, la vérité.

Le désengagement de l’Amérique, qui nous ramène à son isolationnisme d’avant la Seconde Guerre mondiale, a coûté non seulement très cher aux États-Unis, mais aussi au monde entier. Chaque vide y compris dans les domaines du pouvoir et de la direction de l’état, est toujours rempli et pas toujours par des éléments corrects ou appropriés : l’explosion résultante est parfois mortelle. Le vide politique internationale des années 1930 a été comblé par les puissances de l’Axe et rejointes par d’autres nouveaux révisionnistes qui menaçaient d’asservir le monde et de le diviser à leur profit. Seule l’attaque sur Pearl Harbor a forcé l’Amérique, à une date très tardive, à se joindre à l’effort de guerre des Alliés, date à laquelle les forces des ténèbres ont non seulement causé des dommages incalculables sur l’Europe occidentale et orientale, mais ont également six mois après provoqué l’invasion de la Russie.

Kenneth Waltz (né en 1924 à Ann Arbor, Michigan et mort le 13 mai 2013 à Washington (district de Columbia)) est un politologue américain, enseignant à l'université Columbia. C'est un auteur important dans le domaine de la théorie des relations internationales. Il est l'un des fondateurs du néoréalisme (ou réalisme structurel).

Kenneth Waltz , né en 1924 à Ann Arbor, Michigan,  et mort le 13 mai 2013 à Washington est un politologue américain, enseignant à l’université Columbia. C’est un auteur important dans le domaine de la théorie des relations internationales. Il est l’un des fondateurs du néoréalisme (ou réalisme structurel).

Les forces actuelles de l’obscurité parlent des langues différentes de celles des années 1930, mais les motifs sous-jacents sont les mêmes – à savoir la soif de pouvoir et de domination – et elles cherchent à étendre leur influence au Moyen-Orient. Des pays comme la Chine et la Russie ont facilement identifié une occasion historique quand l’Amérique a abandonné ses bastions sensibles de grande valeur géopolitique comme le pétrole d’Arabie saoudite, le canal de Suez, les marchés arabes du Golfe pour les armes, la technologie et les relations commerciales et des sphères d’influence géostratégique d’importance militaire cruciale et d’influence régionale et mondiale.

Quelque part au Pakistan sunnite, les centrifugeuses tournent nuit et jour pour augmenter le stock de bombes atomiques payées par l’Arabie saoudite, sans doute pour être utilisées après l’exode américain actuel. Les sunnites et les chiites se massacrent déjà les uns les autres en Syrie, en Irak, au Yémen, à Bahreïn et au Liban. Des milliers de personnes à travers le Moyen-Orient sont tuées dans des conflits religieux et ethniques connexes.

Une idée répandue dans l'administration américaine? Pas seulement....

Une idée déraisonnable répandue dans l’administration américaine? Pas seulement….Sous l’impulsion américaine, l’Europe a cédé aux sirènes « modérées » iraniennes. Quel en sera le prix à payer pour l’humanité? Israël a compris depuis longtemps que les USA ont trahi leurs alliés.

La saga marginale et épuisante entre Israël et les palestiniens semble être une ruse internationale délibérée et dirigée par les Etats-Unis pour balayer les questions régionales réelles sous le tapis. Avant le soi-disant printemps arabe, nous avons pensé à tort que le problème palestinien était ce qui empêchait les Américains de former un front uni avec les Etats arabes sunnites, en même temps que le mythe que si ce problème était résolu, d’autres problèmes seraient plus faciles à résoudre. Il est maintenant évident que la Palestine est une question secondaire, pratiquement sans importance, surtout pour nous les Arabes. Ainsi, il est difficile de comprendre pourquoi le gouvernement actuel des États-Unis est tellement obsédé et déterminé à ignorer le chaos dans les états arabes et le massacre en Syrie, mais tente de forcer Israël et les Palestiniens à prendre des solutions irréalistes et non préparées – plutôt que de traiter des véritables poudrières qui mettent en danger la paix mondiale – avant tout, la course iranienne pour un arsenal nucléaire.

Il est clair que les États-Unis sont enclins à violer leurs engagements et obligations consistant à empêcher l’Iran d’acquérir des armes nucléaires. Nous avons déjà vu la servile lassitude des américains, si on se rappelle son précédent échec à empêcher la Corée du Nord de rejoindre le club nucléaire, triste preuve que les Américains n’ont apparemment rien appris au cours des cinquante dernières années.

Pour l’instant, il n’y a que les français, que nous considérons habituellement comme plutôt opportunistes, utilitaristes et égoïstes, à avoir résisté à la percée iranienne et avoir fait l’effort de déceler et de tempérer la fraude de l’Iran, tandis que les représentants des puissances occidentales souscrivaient à la formule «n’entendre aucun mal, ne voir aucun mal, ne dire aucun mal.»

L’Amérique a abandonné et trahi ses alliés au Moyen-Orient. Les islamistes sunnites disent avec une immense satisfaction que le sort d’Israël sera comme celui des Croisés de  » Palestine. » Tout comme l’Europe a envoyé les Croisés libérer Jérusalem et puis les a abandonnés au fil de l’épée de l’armée de Saladin, il en est de même des États-Unis qui tournent le dos à Israël, tandis que l’Europe tourne le dos à elle-même.

Dans la grande roue de l’histoire, les anciens pouvoirs renaissent de leurs cendres et comme l’Empire romain,  l’Amérique et ses alliés occidentaux, épuisés et ayant perdu toute motivation, vont se retrouver sous la roue – comme les États des Croisés au 12ème siècle – reproduisant la vision de l’historien arabe du 14ème siècle Ibn Khaldun, qui considérait l’histoire comme cyclique.

Les accords intérimaires de Genève: l'Iranien exulte, Laurent Fabius, ministre français des Affaires étrangères reste perplexe et sur la défensive....

Les accords intérimaires de Genève: l’Iranien exulte, Laurent Fabius, ministre français des Affaires étrangères reste perplexe et sur la défensive….

Sans aucun doute, le retrait américain final du Moyen-Orient mettra le feu aux piles d’uranium enrichi enterrées en profondeur dans les montagnes musulmanes et abandonnera la région à son sort. L’Amérique et ses alliés occidentaux sont en train de se fourvoyer volontairement dans une démarche qui leur sera très coûteuse du fait qu’ils délaissent leur responsabilité en ce qui concerne les capacités nucléaires renforcées de l’Iran, comme ils se trompent eux-mêmes en pensant que la levée des sanctions est  » une bonne affaire. « 

Cette administration croit probablement, que si elle retarde la guerre – avec la probabilité que le monde soit aux prises avec un conflit encore plus meurtrier et coûteux au bout du compte – du moins personne ne pourra dire que le déclenchement a eu lieu sous sa responsabilité. C’est un tort. Si l’Iran devient une puissance nucléaire et dès qu’elle le sera, comme la Corée du Nord, l’événement passera dans l’histoire comme étant la faute des Américains – et surtout, ce repli et cette débâcle – seront ressentis comme l’héritage majeur de l’administration actuelle.

Sources : The Gatestone Institute – 12 décembre 2013 – Par Ali Salim
Traduction Nancy Verdier
http://www.gatestoneinstitute.org/4083/western-exhaustion

© Copyright Europe Israël – reproduction autorisée avec mention de la source et lien actif

 







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap