toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Confessions d’un lyncheur de Ramallah: « je lui ai dévissé le crâne, j’étais assoiffé de sang ! »


Confessions d’un lyncheur de Ramallah: « je lui ai dévissé le crâne, j’étais assoiffé de sang ! »

Le tribunal de Jérusalem a publié mardi les témoignages d’un certain nombre de palestiniens qui ont été impliqués dans le lynchage sanguinaire de deux réservistes de Tsahal, Yossi Avrahami et Vadim Nurzhitz, à Ramallah il y a plus de 13 ans.

Ce lynchage, d’une barbarie qui est commune aux palestiniens, avait été filmée par la télévision italienne. Le cadreur avait ensuite « présenté ses excuses officielles » à l’Autorité Palestinienne pour avoir permis la diffusion de la vidéo dans le monde entier…

Quoi qu’il en soit, les témoignages sont publiés ce matin dans le Yediot Ahronot.

Les meurtres d’Avrahami et Nurzhitz ont eu lieu au début de la deuxième Intifada, au sein même de la station de police de Ramallah, où les deux ont été emmenés après leur entrée accidentellement la ville.

Une foule d’émeutiers avait pris d’assaut le bâtiment et les soldats ont été battu et poignardé à mort.

La foule a alors traîné les corps mutilés des soldats dans le centre de Ramallah…

« Nous étions assoiffé de sang ! Je suis arrivé dans la salle, j’ai vu un soldat israélien, étendu sur le sol, face à la porte » explique Aziz Salha, l’un des assassins. « Je me suis approché. J’ai vu un couteau planté dans son dos, près de l’épaule droite. J’ai retiré le couteau et… Je l’ai poignardé encore 2 ou trois fois. D’autres continuaient à la frapper. J’ai mis ma main sur sa bouche, l’autre sur son épaule, et je lui ai dévissé le crâne. »

« J’ai vu que mes mains étaient trempées de sang… ma chemise aussi. Je suis donc allé à la fenêtre ou j’ai agité mes mains pour faire plaisir aux gens qui étaient dans la cour ! »

Salha a été arrêté par Israël en 2001 et condamné à la prison à vie… Mais a été libéré dans le cadre de l’accord Shalit.

Learn Hebrew online

Raed Sheikh , un agent de la police palestinienne qui a admis avoir participé au lynchage ainsi, a dit qu’il avait battu l’un des soldats israéliens avec une tige de métal.

Screen Shot 2013-12-25 at 1.19.26 PM

« J’ai pris un tuyau de fer d’environ 25 centimètres de long, et je suis allé à la salle où les deux réservistes étiaent. J’ai vu le soldat d’origine russe vivant et sur ​​ses pieds… Je me suis approché, j’ai commencé à le frapper sur tout son corps. Puis à la tête. Il a commencé à faire un petit grognement. J’ai continué à le frapper… Et d’autres l’attaquaient. »

Lundi, Israël devrait libérer 26 autres terroristes du même calibre. 

Par Ariel Melles – JSSNews





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 6 thoughts on “Confessions d’un lyncheur de Ramallah: « je lui ai dévissé le crâne, j’étais assoiffé de sang ! »

    1. Isaie

      Je puis dire que pour ces hommes, l’éternité sera terrible. je n’oublie pas la bénédiction et la malédiction qui pèse sur ceux qui maudissent la postérité d’Abraham par Jacob/Israël.
      Ils obéissent à Satan et leur éternité sera avec lui dans le lieu de la réprobation éternelle.
      Ils n’ont qu’une seule chance de salut:
      Se convertir à Yeshoua Hamashiah, se repentir et le vouloir comme leur Seigneur et Sauveur.

    2. yohanam

       » Vous avez appris qu’il a été dit : Œil pour œil, dent pour dent. Eh bien moi, je vous dis de ne pas riposter au méchant ; mais si quelqu’un te gifle sur la joue droite, tends-lui encore l’autre. Et si quelqu’un veut te faire un procès et prendre ta tunique, laisse-lui encore ton manteau. Et si quelqu’un te réquisitionne pour faire mille pas, fais-en deux mille avec lui. Donne à qui te demande ; ne te détourne pas de celui qui veut t’emprunter. (parole de Yeshua Ha Mashei’à dans la Brit hadasha)» mais Yeshua n’a pas dit de ne pas riposter si on te refrappe à nouveau; on est juif, juif messianique, chrétien messiannique mais pas crétin. Oui, si cet homme ne se repent pas c’est l’enfer qui l’attend pour l’éternité et pire sera la condition en enfer pour ceux qui les poussent à faire cela.

    3. Michel

      pffffffffffffff faut arrêter Isaie et Yoharam. le talmud enseigne:
      Si quelqu’un veut te tuer, lève toi et tue-le.
      Non mais.

    4. Ratfucker

      La responsabilité de Charles Enderlin est écrasante: c’est à la suite de l’imposture de son reportage sur la fausse mort de Mohamed al Dura qu’a eu lieu ce déchaînement de sauvagerie. Et cela ne l’empêche pas de continuer à parader à Jérusalem et à Paris, sous la haute protection de Jacques Attali et d’autres personnages importants de la nomenklature israélienne.

    5. Oxydent75

      @Michel
      C’est exactement cela/ Car chez ce genre de tueurs fanatiques islamistes, il existe une haine du Juif, du Chrétien, du mécréant telle, qu’il en devient une bête sauvage. Alors… A éliminer avant qu’il continue de nuire.

    6. Et si......

      Elle ne montre que la foule et un lyncheur à la fenêtre couvert de sang du lynchage, d’une sauvagerie inouïe, vu à la TV, en 2000/2001. Ce qui se passait à l’intérieur a été filmé et c’était l’horreur. La raison de ce sang sur ce sauvage assoiffé de sang, est qu’il avait les mains dans la poitrine d’un corps – les deux étaient adossés à un mur, assis sur une table et, face à eux les lyncheurs – il lui sortait ses organes… je suis restée figée devant ce spectacle d’horreur. Ensuite, les deux corps comme des pantins désarticulés, jetés par la fenêtre. J’ignore comment Le caméraman italien, a pu s’échapper de cette horde. On nous a dit qu’il a pris ses jambes à son coup, ayant été aperçu… La vidéo complète a été diffusée dans le monde entier.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *