toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Réponse du président François Hollande: « Il n’est pas question de remettre en cause la circoncision en France »


Réponse du président François Hollande: « Il n’est pas question de remettre en cause la circoncision en France »

Le Président de la République François Hollande a été interpellé suite à la décision du Conseil de l’Europe de vouloir faire interdire la circoncision en assimilant la circoncision à l’excision des jeunes filles.

Dans un courrier du 30 octobre, François Hollande, interrogé par le Consistoire sur la résolution du Conseil de l’Europe qualifiant la circoncision de « violation de l’intégrité physique des enfants », affirme qu' »il n’est pas question de remettre en cause un geste symbolique du judaïsme – comme d’autres religions ».

 

Le président du Consistoire, Joël Mergui, a rendu publique vendredi une lettre que lui a adressée le 30 octobre le président de la République, selon laquelle « la France a une position constante fondée sur le libre exercice des cultes qui est, avec la liberté de conscience, au coeur du principe de laïcité ».

« Il n’est donc pas question de remettre en cause un geste symbolique du judaïsme – comme d’autres religions – dès lors que la circoncision est pratiquée dans le respect du cadre légal déjà existant en France, concernant notamment le consentement des deux parents et – le cas échéant – de l’enfant, leur responsabilité et celle du praticien », écrit M. Hollande.

Le président tient également « à réaffirmer que la France récuse absolument l’assimilation faite entre l’excision de jeunes filles et la circoncision rituelle des garçons ».

« Une mutilation inacceptable, souligne-t-il, lourde de conséquences physiques et psychiques pour les femmes qui en ont été victimes, ne saurait être comparée avec une pratique rituelle, répandue à travers le monde et parfois encouragée par le corps médical ».

M. Joël Mergui avait écrit le 22 octobre au président de la République au sujet d’une résolution du Conseil de l’Europe, adoptée le 1er octobre, qualifiant la circoncision rituelle de « violation de l’intégrité physique des enfants, selon les normes des droits de l’Homme ».

Le président du Consistoire avait souligné qu' »après les attaques à répétition contre l’abattage selon le rite religieux (shehita), un autre fondement du judaïsme était désormais directement visé. Si cette résolution n’a pas d’incidence législative directe, elle dénote néanmoins un esprit et un climat délétères à l’égard du judaïsme et provoque une vive émotion dans toute la communauté juive ».

Voici la réponse de François Hollande au Consistoire:

Learn Hebrew online
réponse François Hollande au Consistoire

réponse François Hollande au Consistoire

 





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *