toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Obama ne comprend pas qui est Poutine


Obama ne comprend pas qui est Poutine

Une interview de Daniel Pipes par Olga Doleśniak-Harczuk, dans laquelle il présente ses analyses concernant la politique étrangère d’Obama.

1. Est-ce que Bachar al -Assad se conformera ou non aux demandes de l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques? Et que fera ou pourrait faire l’administration Obama si Assad ne s’y conforme pas ?

Bien que les rapports initiaux indiquent que Bashshar al -Assad se conforme aux exigences de l’OIAC , je serais surpris s’il continue dans ce sens parce que les armes chimiques sont cruciales pour maintenir son pouvoir . Je m’attends à ce que l’administration Obama attaque les installations du gouvernement syrien , sans attendre ou même sans vouloir cela pour faire une grande différence dans le déroulement de la guerre civile .

2. Est-ce que l’accord entre les États-Unis et la Russie peut ou non résoudre la crise en Syrie?

Pas du tout ; cela ne traite que des armes chimiques , et non pas de la beaucoup plus grande question de la guerre civile. Mettez cela en chiffres: les armes chimiques comptent pour seulement 1 pour cent des accidents mortels de la guerre civile jusqu’à aujourd’hui.

3. Pourquoi la Russie soutient-elle Bachar al -Assad ? ( Quels sont les intérêts économiques et politiques qui sont ici en jeu ) . Quel est le rôle de la Russie dans le soutien à al -Assad ?

Le Kremlin soutient Assad: pour défendre un allié , pour aider un allié iranien , afin d’aider les chrétiens de Syrie , pour garder l’installation navale à Tartous, et pour embêter le gouvernement américain. Le soutien de Moscou est un complément important à l’aide que Damas reçoit de Téhéran.

4. Le port syrien de Tartous est-il toujours une base importante pour la flotte méditerranéenne de la Russie au point de faire de ce facteur l’explication de l’intérêt de la Russie à l’issue de la guerre?

Oui, c’est un facteur ; non pas parce Tartous est important maintenant, mais parce qu’il pourrait l’être dans l’avenir .

Learn Hebrew online

5. Qui est le grand gagnant / le grand perdant dans l ‘«accord syrien» ?

Le président russe Vladimir Poutine est le grand gagnant , l’opposition syrienne est le plus grand perdant , suivie par Barack Obama , la Turquie et Israël.

6. Vous écrivez: C’est un privilège d’être un Américain qui travaille sur la politique étrangère , comme je l’ai fait depuis la fin des années 1970 , en participant à ma petite manière au grand projet de trouver la place de mon pays dans le monde. Mais maintenant , sous Barack Obama , les décisions prises à Washington ont considérablement diminué en importance . C’est troublant et consternant . Et ce n’est plus un privilège. La question est: quels sont à votre avis les plus grandes erreurs de la politique d’Obama envers :

le Moyen-Orient

Privilégier les islamistes.

– la Russie

Ne pas comprendre qui est Poutine .

– les Pays européens ( et en particulier envers la Pologne )

Prendre l’Europe ( et la Pologne en particulier ) comme acquis, ne pas prendre ses préoccupations en considération.

7.Vous écrivez aussi: le Qatar ( avec une population nationale de 225.000 habitants) a un impact sans doute 1.400 fois plus grand sur l’actualité que les États-Unis (avec une population de 314 millions ) . Quelle est la raison de cette grande disparité ?

Le gouvernement du Qatar a un but qu’il affiche et il se focalise sur ce but, le gouvernement américain n’en a pas.

8 . Après ce qui s’est passé dans le cas de la Syrie – est-ce que les États-Unis restent un partenaire crédible pour ses alliés?

Les alliés américains sont de plus en plus en train de repenser leur place dans le monde .

9 . The Jerusalem Post rapporte : les deux tiers des Israéliens juifs considèrent que le président américain Barack Obama ne parviendra pas à tenir sa promesse d’empêcher le développement d’armes nucléaires par l’Iran , alors que seulement 27 pour cent croient qu’il va réussir. Comment décririez-vous les relations actuelles entre les Etats-Unis et Israël? Est-ce que les Israéliens sont après l ‘«accord syrien » plus sceptiques envers l’administration d’Obama ? Que devrait faire Washington pour regagner la crédibilité perdue ?

Les relations israélo-américaines sont mieux que ce que j’attendais à ce stade, notamment en ce qui concerne la coopération militaire. Mais la question essentielle est celle de l’Iran et nous ne savons pas comment cela va tourner. Les Israéliens s’inquiètent avec d’autres à travers le monde au sujet de la faiblesse et du manque d’attention de l’ administration Obama. Washington pourrait regagner de la crédibilité en se mettant avec des amis et contre des ennemis .

10 . Quelle est la vraie menace iranienne aujourd’hui ? Est- ce que l’offensive de charme de Rouhani est seulement ( comme le prétend Israël ), une mise en scène pour l’ opinion publique mondiale ? Et encore: Quel est le rôle de la Russie dans le soutien de Téhéran ?

La menace iranienne est idéologique , terroriste et nucléaire. L’ offensive de charme de Rouhani est probablement destinée à retarder les sanctions , mais nous le saurons dans quelques jours , lorsque le énième pourparler aura lieu.

11 . Est- ce que les USA douze années après le 11 septembre et le début de « la guerre contre le terrorisme « sont plus en sécurité? Que pensez-vous lorsque vous vous rappelez le 11/9 ?

Les efforts de contre-terrorisme ont eu beaucoup de succès , mais les Etats-Unis sont encore plus pénétrés par l’islam radical qu’il ne l’était il y a douze ans . Ce dont je me souviens du 11/9 est essentiellement une question de colère que les agences américaines responsables aient été tellement incompétentes et n’aient pas protégé le pays.

12. Quels sont à votre avis les principales mauvaises conséquences du printemps arabe?

Je vois les bouleversements en cours au Moyen-Orient comme une transition nécessaire pour sortir de l’autocratie. Les conséquences sont affreuses mais elles ne peuvent pas être évitées.

13 . La Turquie était l’une des premières nations, qui a rejoint l’OTAN , et Ankara a été toujours à la recherche d’alliés en Occident. Mais maintenant , il semble bien qu’Ankara se sente un peu négligé. Et il veut acheter une défense antimissile chinoise …il y a comme qui dirait un problème inquiétant. Que sont devenues les bonnes relations qui existaient autrefois entre les Etats-Unis et la Turquie ? Quelle est l’importance de la Turquie comme  » pays qui met la pédale douce» [puissance douce (NDLT) ] entre l’Europe , l’Asie , le Moyen -Orient et Etats-Unis ?

Une étrange élection turque en 2002 a porté les islamistes au pouvoir et ces derniers se sont engagés dans un effort à long terme pour retirer la Turquie de l’ alliance occidentale . Je crains que la Turquie ne soit dans l’avenir notre principal problème au Moyen-Orient .

14. Vous avez étudié les mathématiques , mais finalement vous avez décidé de changer et d’étudier la langue arabe et l’histoire. Pourquoi ? Quelle en était la raison ?

En partie, ce fut parce que je ne comprenais plus ce que je faisais en mathématiques , en partie [aussi] parce que je me suis rendu en Afrique de l’Ouest et au Moyen-Orient et je voulais comprendre ces régions , leur composante islamique en particulier .

15. Vous avez étudié l’arabe et le Moyen-Orient, et après avoir obtenu votre diplôme vous avez passé deux ans au Caire. Était-ce à ce moment là que vous avez réalisé que l’Islam ou plutôt– l’islamisation pouvaient être une menace réelle ou est-ce que cette pensée vous est venue plus tard ?

Ma carrière a coïncidé avec les débuts de la vague islamiste qui domine maintenant . Je n’aurais jamais imaginé alors un phénomène comme les talibans ou Al- Qaïda ; l’ Islam semblait être en retrait, ne se développant pas .

16. Quelle fut et est encore la mission de Campus Watch ? Je me souviens d’ un temps où certains journalistes ont insinué que vous étiez  » un propagandiste anti- arabe». Quelle a été votre réaction à cette accusation ?

Campus Watch examine le travail des spécialistes des études du Moyen-Orient en Amérique du Nord . Pour ce qui est de l’accusation que je suis anti-arabe , je leur retourne l’accusation et je dis ce que ceux qui portent cette accusation, ce sont eux qui sont en fait anti- arabe. Un exemple : j’ai écrit trois livres contre le régime d’Assad entre 1990 et 1996. Deux décennies plus tard , il est clair pour le monde que j’avais raison de m’opposer au régime et que ceux qui l’excusaient étaient en fait hostiles aux intérêts des Syriens .

17. En 1990, vous avez écrit: « Les sociétés d’Europe occidentale ne sont pas préparées à l’immigration massive des peuples à peau sombre cuisinant des aliments étranges et maintenant des normes différentes en matière d’hygiène … Tous les immigrants apportent des coutumes et des attitudes exotiques, mais les coutumes musulmanes sont plus gênantes que la plupart des autres.  » A cette époque, c’était controversé, mais aujourd’hui de nombreux pays voient que vous aviez raison . En Allemagne, en Grande-Bretagne ou en France les coutumes musulmanes accompagnent un mode de vie qui est propre aux musulmans et ces derniers ne sont pas intéressés par ce que nous appelons «l’intégration» . Beaucoup de musulmans sont des gens sympas , mais nous avons aussi des musulmans très dangereux en Europe , qui continuent à mener leur propre guerre contre les valeurs chrétiennes et juives dans nos pays. La décapitation d’un soldat britannique à Londres, il y a quelques mois, a été un choc pour de nombreux Européens. La question est celle-ci : que pouvons- nous faire? Est-il trop tard pour changer notre politique envers les immigrés musulmans? Que suggéreriez-vous à ce sujet aux gouvernements des pays européens?

Les peuples occidentaux doivent être fiers de leur culture et croire en leur moralité , contrairement à l’ambiance multiculturelle qui domine et considère maintenant toutes les cultures et les moralités comme équivalentes .

18. Comment sera le monde dans vingt ans?

Je vois les États-Unis plus forts, l’ Europe plus faible, la Russie très faible, la Chine moins ambitieuse.

Questions personnelles

19. Avez- vous quelquefois visité Pologne ? A quoi pensez-vous quand vous pensez à la Pologne, le pays où vos parents – Irène et Richard Pipes- sont nés? Parlez-vous polonais ? Aimez-vous la cuisine polonaise?

J’ai visité la Pologne à plusieurs reprises, y compris avec mes parents , en commençant avec un groupe d’étudiants en 1976. Je suis très conscient du fait que les deux côtés de ma famille depuis plusieurs générations vivaient en Pologne. A ma naissance , mes parents avaient l’intention de devenir pleinement Américains , de sorte qu’ils ne m’enseignèrent pas le polonais . J’aime beaucoup la cuisine polonaise , mais pas trop souvent – ou je risquerais de prendre du poids.

20 . Votre père , le professeur Richard Pipes est venu il ya quelques semaines à Varsovie , où il prit part à la cérémonie de son 90e anniversaire à l’Université de Varsovie. Êtes-vous fier de votre père? Etes-vous toujours d’accord avec son point de vue sur la politique et l’histoire ou est-ce qu’il y a également une place pour les différents points de vue? Votre père semble avoir une très forte personnalité , quel effet cela fait d’être le fils du prof. Pipes ?

Je suis vraiment fier de mon père, pour de nombreuses raisons , mais surtout parce qu’il a développé une compréhension de l’URSS qui non seulement s’est avérée être juste, mais qu’il a dû se défendre contre des collègues qui pendant des décennies l’ont critiqué. Lui et moi sommes fondamentalement d’accord sur l’histoire et la politique ; nos désaccords ont tendance à être tactiques plutôt que stratégiques. En général, je suis plus conservateur que lui. Il a en effet une forte personnalité, ce que j’admire , et cela m’a aidé à définir mes propres points de vue et à mener ma propre carrière.

 

par Olga Doleśniak-Harczuk
Gazeta Polska
23 octobre 2013

http://fr.danielpipes.org/13580/obama-poutine

Version originale anglaise: Obama does not understand who Putin is
Adaptation française: Anne-Marie Delcambre de Champvert







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *