toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

L’art de ne pas profiter des cadeaux, par Shraga Blum


L’art de ne pas profiter des cadeaux, par Shraga Blum

 

La fête de Hanouca m’inspire cette réflexion : « Pourquoi les dirigeants israéliens ne prennent-ils pas la peine d’ouvrir et utiliser les cadeaux qui leur sont offerts » ? En effet, chaque jour, les médias et les dirigeants du Fatah offrent à Israël sur un plateau de quoi démasquer Abou Mazen et ses acolytes et de quoi délégitimer totalement la cause factice qu’ils défendent. Cela est vrai depuis des décennies et on a le sentiment que la diplomatie israélienne et ceux qui la fixent dédaignent entrer dans cette arène et ne se réveillent pour quelques heures que lorsqu’il y a assassinat de juifs. Et c’est la même chose concernant les arguments juridiques solides en faveur de la propriété juive sur les territoires de Judée et Samarie ou de Jérusalem.

Après l’attitude insultante de John Kerry envers Israël, avec ses menaces d’Intifada, face aux coups de boutoir des médias et sous les incessantes attaques de la gauche israélienne et de ses représentants au gouvernement (Livni, Perry, Peretz, Shelah etc.) il sera intéressant de voir la réaction (ou la non réaction) de nos responsables après le merveilleux cadeau qui vient de nous être offert par l’un des personnages emblématiques du Fatah. J’ai nommé Nabil Shaat.

Ce dernier, interviewé par « Maariv » a tout simplement avoué « que l’AP poursuivrait les pourparlers jusqu’à la fin des neuf mois prévus afin que tous les prisonniers (terroristes) soient libérés ». Déjà lors de la visite de François Hollande à Ramallah, le chef de l’AP annonçait une énorme concession faite au président français : ne pas quitter la table des négociations avant la fin des neuf mois ! Voilà l’objectif que s’est en réalité fixé la direction de l’AP dès le début : quitter les pourparlers sans voir fait la moindre concession, en désignant Israël de l’échec des négociations, mais en brandissant avec fierté face à la rue palestinienne la libération d’une centaine de terroristes. Et le tout, avec l’aimable collaboration du gouvernement israélien. Nabil Shaat a également prévenu « qu’après cette période, l’AP avait déjà prévu de poursuivre ses initiatives unilatérales devant les instances internationales ».

Netanyahou va-t-il rebondir sur ces révélations – qui ne sont d’ailleurs pas surprenantes – en stoppant les deux dernières étapes de libération des terroristes ? Rien n’est moins sûr. Bien que la décision de libérer les terroristes en quatre phases a été conditionnée par l’avancement des pourparlers, ni la rigidité et la mauvais foi palestiniennes ni la recrudescence du terrorisme meurtrier n’ont jusqu’à présent modifié en quoi que ce soit l’entêtement israélien à vouloir être la seule partie à tenir ses engagements. Il est vrai qu’il ne faut pas contrarier l’allié américain qui montre ces derniers temps tant de solidarité et de sollicitude envers son « allié » israélien…

Nabil Shaat n’en est d’ailleurs pas à sa première. Ce compagnon de route d’Arafat a fait plusieurs déclarations en langue anglaise « sur l’abandon de la lutte armée par l’AP », précisant ensuite en langue arabe dans les médias de l’AP « qu’il ne s’agissait-là que d’une décision tactique et temporaire, la violence étant actuellement moins payant que la diplomatie ».

Ces cadeaux faits à Israël devraient être délicatement soulevés et jetés à la figure d’un John Kerry ou d’une Catherine Ashton, qui passent leur temps à désigner Israël comme le responsable du gel des pourparlers et rendent d’avance l’Etat hébreu responsable d’une flambée de violence qu’eux-mêmes favorisent par leur attitude irresponsable.

Mais nous allions presque oublier ces fameux « intérêts stratégiques », et cette « vision globale de la situation » refrain à chaque fois invoqués par les dirigeants israéliens pour justifier les couleuvres qu’ils avalent les unes après les autres.

 

Shraga Blum © Copyright Europe Israël – reproduction autorisée avec mention de la source et lien actif







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap