toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Conformément au Droit international, Israël va construire 1730 logements au delà de la ligne de 1967


Conformément au Droit international, Israël va construire 1730 logements au delà de la ligne de 1967

N’en déplaise aux experts qui comprennent le Droit international et les résolutions de l’ONU aussi bien que ma grand-tante le fonctionnement du nouvel iPhone 5S d’Apple, le ministère du logement israélien vient de déclarer que 1,730 nouveau logements vont être construits au delà de la ligne verte, conformément au droit international*.

Le ministère envisage de construire 698 logements dans la partie Est de Jérusalem et 1 030 maisons en Judée et Samarie. L’annonce a été faite – c’est un pur hasard – juste avant la visite du secrétaire d’Etat américain John Kerry, et une semaine après que le premier ministre Benjamin Netanyahou a déclaré avoir l’intention de construire « des milliers de logements » dans cette région.

Dans le détail :

israel-today5

  • 698 logements seront construits dans les quartiers juifs de l’est de Jérusalem, soit :
    • 387 maisons et appartements à Ramat Shlomo,
    • 311 à Gilo,
  • 1,030 logements seront construits en Judée Samarie, la plupart près des lignes antérieures à la guerre de 1967 ou à l’intérieur des blocs qu’Israël entend conserver dans l’éventualité d’un accord avec les arabes palestiniens, soit :
    • 284 appartements situés à Elkana, à 3.1 km des lignes de 67,
    • 196 logements à Karnei Shomron, à 9 km des lignes,
    • 114 maisons à Ma’aleh Adumim, à 4,5 km des lignes pré-1967,
    • 102 à Givat Ze’ev, à 4,9 km des lignes,
    • 238 maisons et appartements à Beitar Illit, à 400 m des lignes,
    • 80 à Geva Binyamin, situés à 6,6 km des lignes,
    • et 18 maisons à Ariel, situé à 16,1 mk de la ligne de 67.

L’objectif est de faire en sorte que l’offre dépasse la demande et contribue à détendre le prix de l’immobilier.

* Rappel du droit international en trois points :

1) Le traité de San Remo de 1920 de la Société des Nations, gérait le sort des territoires de l’Empire ottoman qui venait de s’effondrer, et créait une structure politique dans une zone géographique qu’il a appelé Palestine. Le Mandat d’administration en a été donné à la Grande-Bretagne, en 1922, par cette Société des Nations. L’article 6 stipule :

– la Grande-Bretagne, « doit encourager des implantations par les Juifs sur la terre [de Palestine à l’est du Jourdain car la Palestine située à l’ouest venait d’être donnée au futur royaume de Jordanie], y compris des terres d’État non indispensables à l’usage public. »

– « Le Mandat reconnait le lien historique du peuple juif avec la Palestine, et appelle à l’établissement d’un foyer national pour le peuple juif ».

2) La prétendue « ligne verte » ou « ligne de 1967″, ou « ligne pré-1967″, n’est pas une frontière. C’est là que les armées rivales ont cessé de se battre et ont accepté un cessez-le-feu dans la guerre de 1948-1949. Il n’a ni signification administrative, ni géographique, ni topographique, ni même conventionnelle.

3) La résolution 80 de la charte de l’ONU, qui a force de traité international appliquée au cas de la Palestine, explique que les Droits qui ont été donnés aux Juifs en Palestine en 1922 ne peuvent être modifiés d’aucune façon. L’ONU est bloquée par cet article 80. Elle n’est même pas autorisée à le modifier. L’ONU n’a donc aucune possibilité de transférer une partie des Droits qui ont été donnés au peuple juif sur la Palestine à une entité non-juive, l’Autorité palestinienne en l’occurrence. Tous les juristes de l’ONU le savent, et buttent sur cette résolution incontournable.

Et donc, pour conclure, lorsque le ministre belge Didier Reynders commente cette annonce de nouvelles constructions par un « Je rappelle que les colonies sont illégales aux yeux du droit international et constituent un obstacle à la paix », le ministre fait surtout la preuve d’une surprenante lacune professionnelle pour un Ministre des affaires étrangères, et, si les journalistes spécialisés en géopolitique faisaient correctement leur travail et le priaient de citer les articles du droit international qui rendent illégales ces constructions, il serait, évidemment, dans l’incapacité totale de répondre.

 © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 8 thoughts on “Conformément au Droit international, Israël va construire 1730 logements au delà de la ligne de 1967

    1. Marc Gross

      Resolution 80 de la charte de l’Onu????
      Je cherche le texte d’une telle resolution mais je ne trouve rien.

    2. Youssef

      Israël est légitime sur tout le territoire de la Palestine, tel qu’il l’a été rétrocédé au peuple juif en 1948 par la Grande Bretagne.

      L’ONU dans sa résolution de 1947 n’a jamais partagé la Palestine en deux pays, l’un juif, l’autre arabe. La ligne de séparation est appelée « Ligne verte », parce qu’il n’y a jamais eu de frontière. L’ONU en accordant aux juifs de retrouver leur terre a suggéré que les arabes s’entendent avec les juifs. (Moins de 10% du territoire de la Palestine était occupé par les arabes en 1948). Les arabes ont toujours refusé le dialogue, par contre ils ont attaqué les juifs le 15 Mai 1948, le lendemain de la proclamation d’indépendance de l’Etat d’Israël du 14 Mai. Les seules lignes de séparation qui peuvent exister, ne sont que des lignes de cessez-le-feu.

      La résolution 80 de la charte de l’ONU a force de traité international car la Charte des Nations Unies dans son entier est un traité international. Appliquée au cas de la Palestine, elle explique que les Droits qui ont été donnés aux Juifs sur la terre d’Israël ne peuvent être modifiés d’aucune façon, sauf si un accord de tutelle entre les États ou parties concernées avait transformé le mandat en tutelle, ou en «territoire sous tutelle ».

      En vertu du chapitre 12 de la même Charte, l’ONU avait une fenêtre de trois ans pour ce faire, entre le 24 Octobre 1945 (date où la Charte des Nations Unies est entrée en vigueur) et le 14/15 mai 1948, date où le mandat a expiré, et l’Etat d’Israël a été proclamé.

      L’ONU n’a donc aucune possibilité de transférer une partie des Droits qui ont été donnés au peuple juif sur la Palestine à une entité non-juive, l’Autorité Arabe de Palestine en l’occurrence. Tous les juristes de l’ONU le savent, et buttent sur cette résolution incontournable.

      Par extension, ni l’Europe, ni les Etats Unis, ne peuvent forcer Israël à céder quoi que ce soit. C’est pour cette raison que l’Europe invente des montages machiavéliques – Tels les dons, en centaines de millions d’Euros fait aux arabes – Discrédite les juifs dans le monde entier – Attise les haines, encourage l’antisémitisme et tente de boycotter l’état d’Israël.

      Israël ne doit en aucun cas céder.

    3. Ixiane

      Oui, c’était le 24-7-1922
      La SDN ratifie le mandat donné à la G-B qui prévoit une agence juive (art 4). La G-B facilitera l’immigration juive et mettra en place un système agraire visant à faciliter la colonisation et la culture intensive des terres (art 6 et art.11).
      TOUTE MODIFICATION DES TERMES DU MANDAT DEVRA ETRE SOUMISE A L’APPROBATION DU CONSEIL DE LA SDN ( article 27)
      Et pourtant …

      Mais, sans doute sous la pression arabe,
      La G-B violera cette prescription par le Livre Blanc de 1939 !

      Voilà pourquoi ISRAEL est dans son plein droit, la SDN a rendu la Terre d’Israël à qui de droit ! et comment faire pour annuler la validité de ce Mandat ??

      Et tous les partages ultérieurs n’ont aucune valeur, étant d’office refusés par les arabes!!!
      Et après l’heure ce n’est plus l’heure !!!!

    4. Ixiane

      ET toutes les résolutions, par ex la 181 sur le partage, et les suivantes, que peuvent-elles avoir comme valeur, si la 1ère qui n’a pas été abrogée par la SDN , court toujours ???

      C’est ce que j’ai cru comprendre; si je me trompe, reprenez-moi !

    5. MisterClaivoyant

      Les accords entre Israël et la Jordanie, ont fixé leur frontière en 88 le long du Jourdain, la Mer Morte et jusqu’à la mer Rouge. En se retirant des territoires que la Société des Nations avaient accordait à Israël en 1922.
      Les palestiniens jordaniens qui se trouvent à l’ouest du Jourdain, n’ont pas d’autre pays a eux, que la Jordanie, d’ailleurs, beaucoup de palestiniens possèdent des cartes d’identité et des passeports jordaniens.
      Israël ne doit pas céder plus d’autonomie aux palestiniens de Judée et Samarie, (il serrait accorder des frontières internes dans l’état d’Israël,) puis ils interpréteraient cela, pour de la faiblesse, la cession des terres d’Israël, pour construire un pays palestinien greffé sur le dos d’Israël, (est trop dangereux et nous amènerait rapidement à la 3ème guerre Mondial), le seul pays accordait aux palestinien et aux bédouins jordaniens c’est la Jordanie. Si le monde Occidental pense qu’en laissant tomber Israël comme ils ont laissait tomber le Royaume des Croisés ou Constantinople, le monde musulman va arrêter de demander de s’implanter d’avantage en Europe, Asie, Afrique, Amérique ou en Océanie. C’est une grave erreur! Bien au contraire, ils forceront à l’ONU pour qu’il leur accorde Bruxelles, Moscou, Grenade, Poitiers; Paris, Marseille, la Ville du Cap, New York, Rio de Janeiro et le château de Versailles pour gouverner le monde. Oui, les musulmans ont construit dans des villes conquises aux chrétiens et au autres religions et e ce sont pas privés de construire, puis ils continuent d’acheter et de construire des maisons, des mosquées et des banques dans tous les pays du monde. Si Israël ne construit pas assez partout sur le territoire accordé par la Société des Nations en 1922, puis libéré en 1967, Israël est promis au nettoyage ethnique, d’abord en Judée-Samarie selon M. Abbas, et le Hamas va plus loin, après dans le reste d’Israël.
      Ce n’est pas parce que le monde du pétrole commande l’UNESCO, l’ONU et l’économie mondial, qu’Israël doit se vendre au chantage et à la peur. Ou alors, il va tout droit vers une prochaine Shoah.
      Je n’ai pas de la haine contre le monde musulman, mais je fais le constat, où elles sont les choses à la datte d’Aujourd’hui.
      Si par malheur, on impose la création d’un État Palestinien à Israël, la 3ème Guerre Mondiale commencera là, très vite, et on est tous responsables.
      Salut!

    6. Severine03

      Bonjour,

      Pour ma part que se soit pour le plan la construction bref le tout j’ai fais ça avec Maison Ideoz une boite de la Rochelle.
      l’avantage c’est qu’ils ont déjà des plans et ça aide pas mal je trouve.
      je vois arriver l’hesitation mais au final ma maison c’est comme si je « l’avais faite » de A à Z.
      Ca s’est passé au top .

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap