toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Tout ce que Mahmoud Abbas n’a pas dit dans son discours aux Nations Unies


Tout ce que Mahmoud Abbas n’a pas dit dans son discours aux Nations Unies

 Ci- contre Mahmoud Abbas  fustigeant Israël lors de son discours à la tribune des Nations Unies le  27 septembre 2013. (photo crédit UN vidéo)
Abbas est plus préoccupé par les juifs qui visitent le Mont du Temple que par les milliers de palestiniens massacrés et expulsés de chez eux dans les pays arabes; il ne voit le mal que dans les actions d’Israël et les implantations juives.

Tandis que le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas prononçait son discours à l’Assemblée générale des Nations Unies la semaine dernière, l’un des fonctionnaires de Ramallah a révélé que 250.000 sur les quelque 600.000 palestiniens de Syrie ont été contraints de fuir leurs maisons depuis le début du conflit syrien.

Ce fonctionnaire, Mohamed Shtayyeh, membre du Comité central du Fatah, a déclaré que 93.000 des palestiniens déplacés avaient fui vers le Liban, l’Egypte, la Jordanie et la Turquie.

Il a ajouté que ceux qui ont fui vers les pays arabes voisins connaissaient des conditions difficiles.

Gaza. Blocus égyptien

Gaza. Blocus égyptien

Pourtant, dans son discours, M. Abbas a largement ignoré le sort de ces palestiniens. Par contre, il a préféré diriger sa critique envers Israël et les implantations.

Abbas n’a pas jugé nécessaire d’incriminer les parties belligérantes syriennes pour avoir massacré ou chassé de leurs maisons des familles palestiniennes.
Il n’a pas prononcé un mot non plus sur les mauvais traitements infligés par le Liban et les autorités égyptiennes aux réfugiés palestiniens.

Le seul moment où Abbas fit référence à la situation des réfugiés fut vers la fin de son discours, quand il déclara : « Au cours des dernières années et cette année, les réfugiés palestiniens ont payé – et continuent à payer – un lourd tribut pour les conflits et les troubles dans la région, malgré leur neutralité. Des dizaines de milliers de réfugiés ont été contraints de chercher de nouveaux endroits pour vivre »

Ici en 2012 à Alep, les maisons palestiniennes sont attaquées par les forces "rebelles".

Ici en 2012 à Alep, les maisons palestiniennes sont attaquées par des miliciens

Abbas, bien sûr, a escamoté le fait que près de 2.000 Palestiniens ont été tués et des milliers d’autres blessés en Syrie au cours des deux dernières années.

Mais il n’a certes pas oublié de mentionner dans son discours que 27 palestiniens ont été tués par les Forces de Défense d’Israël depuis le début de l’année.

Le discours d’Abbas montre que les dirigeants de l’Autorité Palestinienne considèrent la construction de nouveaux logements dans les colonies et les quartiers de Jérusalem comme étant plus grave que le déplacement d’un quart de million de palestiniens.

Pour la direction de l’Autorité Palestinienne, la barrière de sécurité en Judée-Samarie qui a mis fin aux attentats-suicides, est plus problématique que le meurtre et le déplacement de milliers de palestiniens en Syrie.

Sans surprise, Abbas n’a condamné aucun des pays arabes pour les maltraitances et l’humiliation des palestiniens, en particulier au cours des dernières années.

Alors quelle importance si les autorités égyptiennes abattent des réfugiés palestiniens fuyant la Syrie? Où est le problème quand les autorités libanaises imposent de sévères restrictions sur l’entrée des réfugiés palestiniens ? Quelle importance que des palestiniens soient tués chaque jour en Syrie à la fois par les forces de Bachar al -Assad et les forces «rebelles ».

Abbas ne semble pas avoir le temps de parler de la souffrance de son peuple aux mains des gouvernements arabes et les groupes terroristes.

Alors qu’il prononçait son discours, des milliers de palestiniens se sont retrouvés bloqués des deux côtés de la frontière entre la bande de Gaza et l’Egypte en raison de la fermeture du terminal par les autorités égyptiennes. Abbas n’a pas jugé utile de faire allusion, dans son discours au blocus égyptien de la bande de Gaza, qui non seulement met à mal le Hamas, mais aussi l’ensemble de la population.

Comme son discours l’a montré, il est plus préoccupé par les juifs en visite sur le Mont du Temple que par les milliers de palestiniens massacrés et expulsés de chez eux dans les pays arabes. Que des centaines de mosquées et d’églises soient détruites en Syrie et en Egypte n’est d’aucun intérêt pour Abbas, qui ne voit le mal que dans les actions d’Israël et les implantations juives.

Sources Gatestone Institute  – 2 octobre 2013 – Par Khaled Abu Toameh – Traduction Nancy Verdier

http://www.gatestoneinstitute.org/4001/abbas-un-speech

© Copyright Europe Israël – reproduction autorisée avec mention de la source et lien actif

 

 

 

 

 







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 3 thoughts on “Tout ce que Mahmoud Abbas n’a pas dit dans son discours aux Nations Unies

    1. moka

      Ben voyons quel est l intérêt de parler de la maltraitance des palestiniens au Liban, en Syrie. Tant qu Israël est le seul coupable tout le monde est content , de quoi raviver un peu plus la haine des juifs en Europe et dans le restant du monde.En oubliant ou en ignorant la souffrance des autres palestiniens en territoire arabo musulman , Abbas permet qu ils puissent continuer à êtres traité ainsi, abandonné à leur triste sort.Et encore , il est capable de dire que c est la faute d Israël si les palestiniens sont traités ainsi, ils ontu dû fuir Gaza ,car israël les ont chassés pour leur voler leur terre.

    2. moka

      Ben voyons quel est l intérêt de parler de la maltraitance des palestiniens au Liban, en Syrie. Tant qu Israël est le seul coupable tout le monde est content , de quoi raviver un peu plus la haine des juifs en Europe et dans le restant du monde.En oubliant ou en ignorant la souffrance des autres palestiniens en territoire arabo musulman , Abbas permet qu ils puissent continuer à êtres traité ainsi, abandonné à leur triste sort.Et encore , il est capable de dire que c est la faute d Israël si les palestiniens sont traités ainsi, ils ont dû fuir Gaza ,car israël les ont chassés pour leur voler leur terre.

    3. Lavigne Rosenzweig

      C’est simple, ISRAEL n’a pas les méthodes de l’Egypte….

      Le calme est revenu en Egypte avec du sang versé…ça passe ou ça casse…Il n’y a pas de sanction européenne contre eux. Imaginez les représailles!!!!
      Pourquoi OBAMA a t il arrêté son bras belliqueux et redresseur de tort contre la Syrie?
      Par un simple message de l’IRAN. Du genre, « tu attaques la Syrie, on viole et on tue tes filles ». Dialogue impossible, menace crédible, et le tour est joué….

      Je me souviens des mots de POPEK… »on n’est pas des sauvages, quand même!!!! » heureusement, diront les Menshs, dommage, répond le guerrier…Car lui, les méthodes de l’ennemi, il connait…

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap