toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Le groupe de Belmokhtar appelle les musulmans français à perpétrer des attentats sur le sol français.


Le groupe de Belmokhtar appelle les musulmans français à perpétrer des attentats sur le sol français.

Le groupe de Belmokhtar révèle l’identité de bombes humaines tunisiennes et égyptiennes ; appelle les musulmans français à perpétrer des attentats sur le sol français, menace de prendre pour cibles les intérêts français.

Le 9 septembre 2013, le groupe Al-Muwaqi´un Bi Dimaa mettait en ligne une vidéo montrant des entraînements et opérations dans plusieurs régions du Sahara. Des informations sur la vidéo avaient été divulguées quelques jours plus tôt sur le site de l’agence de presse mauritanienne Nouakchott, [1] comme la nationalité de bombes humaines du groupe Al-Muwaqi´un Bi Dimaa. On note la présence de plusieurs terroristes-suicides tunisiens et égyptiens ayant pris part à des opérations majeures d’Al-Muwaqi´un Bi Dimaa cette année.

La vidéo, en hommage à Abd Al-Hamid Abou Zayd, haut-commandant islamique d’Al-Qaïda au Maghreb (AQMI) tué dans un raid aérien français au nord du Mali, contient les éléments typiques de ce genre de vidéos : une présentation des moudjahidines comme étant des gardiens de la Oumma face à l´ennemi ; la présence de nasheed djihadistes ; des testaments de martyrs ; des séquences d’entraînements militaires et de préparation d’attentats.

Loading...

Quelques éléments clés apparaissent dans cette vidéo :

Mokhtar Belmokhtar, le chef d´Al-Muwaqi´un Bi Dimaa, apparaît à différents endroits : soit il participe personnellement à l’entraînement de ses hommes, soit il s’adresse à ses combattants. Belmokhtar, qui dans le passé préférait faire profil bas et éviter les apparitions publiques, semble avoir changé de stratégie, notamment après la création de son groupe, Al-Muwaqi´un Bi Dimaa, l´année dernière. La multiplication des apparitions publiques de Belmokhtar, les attaques de son groupe contre des cibles et des ressortissants occidentaux et ses efforts visant à se faire sa place dans réseau mondial d’Al-Qaïda, révèlent l´intention de continuer à jouer un rôle important même après son départ d´AQMI, et de se présenter comme un acteur majeur au sein des groupes djihadistes opérant dans le Sahara.

En outre, la vidéo montre un important contingent de combattants muhajirines (étrangers) dans les rangs d´Al-Muwaqi´un Bi Dimaa ; parmi eux plusieurs Tunisiens et Egyptiens. La vidéo présente quelques-uns de ces combattants, notamment des bombes humaines qui ont participé aux attaques contre les installations pétrolières d´Ain Aminas [2], aux attentats conjoints contre une base militaire dans la ville d´Agadez et un centre d´uranium français dans la ville d´Arlit, au Niger, en mai 2013.

Dans une séquence de la vidéo, Abou Osama Al-Masri (« l´Egyptien ») incite un groupe de combattants à prendre pour cibles les intérêts et les ressortissants français. Al-Masri s’adresse en particulier aux musulmans résidant en France et les appelle à imiter Mohammed Merah : « Chaque frère musulman en France, qu’il soit de nationalité tunisienne, algérienne [ou] marocaine… tous, indépendamment de leur adhésion au minhaj [voie] du djihad ou autre, sont [considérés comme] des musulmans, et ont l’obligation [de mener] le djihad al-dafi [djihad défensif], et ont l’obligation de venger leurs frères ». Al-Masri ajoute : « La jeunesse musulmane qui se trouve en France a une obligation majeure [de perpétrer des attentats] même avec un couteau, une pierre, même en entrant [quelque part] pour gifler deux ou trois Français… tout est bon ! Ce qui compte pour nous est d’entendre que quand il [l´agresseur] attaque le Français, il le fait pour Allah, [et] pour venger les musulmans, et leur honneur. »

A un autre endroit, un commandant de champ nommé Omar Ould Hama émet un message en français, s’adressant à la France en particulier, mais aussi aux Etats-Unis et aux pays membres de l´OTAN. Ould Hama menace de viser la France sur son sol, ainsi que les intérêts économiques et militaires français à travers le monde.

Concernant l´attaque d’Ain Aminas, la vidéo nomme au moins trois étrangers qui y ont participé : Battar Al-Masri, Abou Hajar Al-Masri et Azzam Al-Tunisi.

Learn Hebrew online

Quant aux attaques conjointes au Niger, perpétrées avec le groupe Al-Tawhid Wal-Jihad en Afrique de l´Ouest (MUJAO), les individus nommés sont : Farouq Al-Tunisi, Khubaib Al-Ansari, Abou Ali Al-Nigeri, Muntasir Al-Maghrebi, Abou Abdallah Al-Sudani, Jafar Al-Ansari, Salman Al-Sahrawi (MUJAO), Jafar Al-Sahrawi, Muhammad Al-Ansari, and Muhanad Al-Tunisi.

© www.europe-israel.org

Notes :

Loading...

[1] Voir le rapport de MEMRI JTTM, Belmokhtar´s Group Releases Video Detailing Oil Facility Attack In Algeria, Attack Against French Company, Military Base In Niger, 4 septembre 2013.





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 2 thoughts on “Le groupe de Belmokhtar appelle les musulmans français à perpétrer des attentats sur le sol français.

    1. andrep

      Ca leur pendait au nez depuis bien longtemps…
      Les gauchos vont bien rigoler qd on les fera aussi sauter sur des bombes.
      J espere simplement que des gouvernements islamo collabos sauteront eux aussi.(au figuré,car eux ne sauterons jamais sur des bombes trop bien proteges par leurs prerogatives…)

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *