toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Grande-Bretagne : Des « Organismes de Bienfaisance » soutiennent le Hamas et prônent ouvertement la haine et le Jihad contre les non-musulmans.


Grande-Bretagne : Des « Organismes de  Bienfaisance » soutiennent le Hamas et prônent ouvertement la haine et le Jihad contre les non-musulmans.

 Ci-contre : Echange de salutations chaleureuses entre l‘administrateur d’ INTERPAL Essam Yusuf et le dirigeant terroriste palestinien du Hamas, Ismail Haniyeh, chef de file dans la bande de Gaza .

 La Commission des Organisations Caritatives de Grande-Bretagne, n’a toujours pris aucune décision quant à la fermeture de ces organismes islamiques soit disant de bienfaisance, qui ouvertement, lors de symposiums géants sur le territoire britannique,  prônent la haine et le massacre des populations non musulmanes d’Europe, fustigent Israël, les juifs et les chrétiens. Au nom de quoi les laisse-t-on agir et proférer de telles menaces contre les citoyens? Au nom de la liberté d’expression ? Par crainte d’être taxé « d’islamophobe » ? 
S’il y a des dérives côtés musulmans et islamiques, c’est aussi parce que nos démocraties partent à la dérive et sont représentées par des acteurs politiques et sociaux sans colonne vertébrale.

 

*****

Depuis le temps que le président de la Commission des Organismes de bienfaisance promet de sévir contre les groupes qui favorisent l’extrémisme, INTERPAL a néanmoins organisé un certain nombre d’événements qui ont une fois de plus, démontré que les organisations extrémistes continuent impunément d’abuser de leur statut d’organisme caritatif.

Le 12 Septembre, William Shawcross, président de la Commission des Organismes Caritatifs de Grande-Bretagne, s’est adressé à une foule de grands experts et des représentants des secteurs caritatifs et financiers britanniques, et a annoncé [announced] que :

Nous intensifions nos efforts pour prévenir et lutter contre les abus terroristes des organismes de bienfaisance. L’utilisation abusive des organismes de bienfaisance à des fins terroristes représente une inversion méprisable de tout ce que représente un organisme caritatif  et nous allons nous battre contre cela sans quartier. Et nous avons émis des orientations très claires à destination des organismes de bienfaisance concernant des orateurs extrémistes et controversés. Il est inacceptable pour les organismes de bienfaisance de promouvoir les points de vue des personnes qui encouragent la violence et le terrorisme.

Nous accueillions volontiers donc, la promesse faite par Shawcross que les organisations pro -terroristes ne seront plus libres d’user du monopole moral que leur confère le statut d’association de bienfaisance pour camoufler leurs activités extrémistes.

Malheureusement, les organismes de bienfaisance accusés d’extrémisme ne semblent être concernés par aucune des modifications proposées. Interpal, par exemple, une importante organisation caritative britannique soutenue par un certain nombre de politiciens britanniques et des membres du Cabinet, est, aux Etats-Unis, désignée comme organisation terroriste. Un profil complet d’Interpal [comprehensive profile], […] publié par l’Institut Gatestone en Janvier 2013, a examiné les liens de cet organisme de bienfaisance avec des groupes terroristes ainsi que les soutiens en faveur d’ idées extrémistes exprimés par ses administrateurs et par le personnel.

Ce n’est pas la première fois que des mesures sont promises. Déjà en Juin, Shawcross avait déclaré [stated]: «Dans la commission nous savons que des actions de subversion à des fins terroristes vont à l’encontre de la générosité innée et spontanée de la bienfaisance.  Le pays tout entier a été horrifié par les actes terroristes dont nous avons été témoins au cours des dernières années. Nous  redoublerons nos efforts contre la subversion terroriste des organismes de bienfaisance ».

Depuis le temps que le président de la Commission des organismes caritatifs   promet de sévir contre les groupes qui favorisent l’extrémisme, Interpal a organisé un certain nombre d’événements qui, une fois encore, démontrent que les organisations extrémistes continuent d’abuser de leur statut d’organisme caritatif sans être sanctionnés.

Caritative2

Le 21 Septembre, Interpal a organisé un événement intitulé « Courage et Compassion en Crise » au centre communautaire Queens Park à Bradford. L’orateur était Uthman Lateef, un prédicateur islamiste qui détient une maîtrise de spécialité sur les «Etudes des croisés » de l’Université de Damas. Dans un enregistrement audio que s’est procuré [obtained] l’Institut Gatestone, Lateef prône la destruction violente du monde non -musulman et exprime son soutien aux terroristes condamnés.

En 2009, Lateef a parlé [spoke] sur la même plateforme que le défunt leader d’Al Qaïda Anwar Awlaki au Centre musulman de Londres ( en 2011, Awlaki a été tué dans une frappe de drone US) . Lateef affirme [claims] que le Dajjal [Anti- Christ ] sera un Juif, qui dirigera 70.000 soldats juifs dans une tentative apocalyptique de destruction du peuple musulman .

Lateef est un ardent défenseur de Muhammad Hamid, qu’il décrit [describes] comme « notre cher frère … enfermé injustement sous de fausses accusations de terrorisme. » Hamid est un « instructeur terroriste» condamné à la réclusion pour avoir  dirigé des camps de type militaire pour des futurs kamikazes et autres terroristes. Hamid, qui s’appelle lui-même ‘ Oussama ben London  » a été impliqué dans les attentats à la bombe du métro en 2005, tout comme le tueur de Woolwich, Michael Adebolajo .

Le Centre communautaire de Queens Park où l’événement s’est tenu, est un bâtiment géré par le gouvernement [government-run] et financé par les contribuables.

L’oraison de Lateef a permis de lever £ 1600 pour les oeuvres d’Interpal qui, comme précédemment illustré [ previously illustrated], apporte son soutien à l’organisation terroriste palestinienne, Hamas .

caritative3

Pour le 6 Octobre, par exemple, Interpal avait annoncé un autre événement qui peut faire paraître le discours de Lateef  positivement innocent….

Parmi les intervenants:

Abdul Hakim Quick – un prédicateur islamique de l’Académie de Recherche en Education, qui a demandé [called] à Dieu de «nettoyer et purifier Al -Aqsa de la saleté des Yahood [les Juifs] » et de « nettoyer toutes les terres de la souillure de Kafirun [ les non -croyants ]».  Il a également déclaré : « Ils ont dit  » quelle est la position de l’Islam sur l’homosexualité ? Et je leur ai répondu. Mettez mon nom dans la presse. La punition est la mort. Et je ne vais pas changer cette religion.  » »

Murtazah Khan – un prédicateur islamiste britannique qui enseigne à l’Ecole Primaire Al Noor, une école musulmane à Londres. Khan a exprimé ouvertement la haine pour les chrétiens et les juifs : «Ceux qui attirent la colère d’Allah sur eux, ce sont les juifs, les chrétiens. Nous sommes devenus Juifs dans notre mode vestimentaire, Juifs dans notre alimentation, Juifs dans tout ce que nous faisons … et les gens ne se sont toujours pas réveillés pour comprendre le fait que ces gens sont nos ennemis»

Dans une conférence intitulée «La mort et la tombe », Khan incite les musulmans britanniques à la violence, et fait l’éloge [praised] du « martyr » tel qu’il est exalté dans l’islam : « La forme ultime du martyr pour un homme est de mourir dans la voie d’Allah. C’est  pourquoi il est toujours considéré comme qital. Un combat qui n’est pas le jihad, comme certains essaient de le comprendre, parce que jihad est traduit par lutte, mais le sens réel est qital, combat » Khan soutient [supports] les attaques-suicide à la bombe en Israël, en Irak et en Tchétchénie, et prône [advocates] l’assassinat des homosexuels.

Ibrahim Hewitt – l’un des administrateurs d’Interpal. Hewitt a déclaré [said]: « Par leur comportement et le fait qu’ils saccagent  et détruisent des mosquées et des églises, les Juifs ont démontré qu’on ne peut leur confier la sainteté et la sécurité de cette Terre Sainte ». Dans une brochure écrite par Hewitt, intitulée Que dit l’islam ?, Il préconise la peine de mort pour les apostats et les adultères, et exige que les homosexuels subissent des  » punitions sévères  » pour leur  » grand péché  » [Ibrahim Hewitt, Que dit l’islam ? Muslim Educational Trust, Avril 2004].

Muslim Belal – un «poète de scène », dont le nom est en fait Ashley Chin. En 2005, il participe à l’événement Paix et Unité Mondiale, un grand congrès organisé par les Frères musulmans à Londres. En 2010, The Daily Telegraph a rapporté [reported ] que lors de ce congrès, « des articles glorifiant le terrorisme étaient en vente libre … On trouvait également des ‘bandeaux shahada’ comme ceux portés par de nombreux kamikazes palestiniens … Les bandeaux contiennent le témoignage des kamikazes ». Belal a composé ‘Nasheeds’ [ un recueil de chansons islamiques sans instruments ] qui font la promotion de l’islam fondamentaliste, dont l’une exprime [expresses] son soutien à Aafia Siddiqui, une criminelle condamnée et qui  lors de son arrestation était porteuse de documents de planification d’attaques chimiques contre des cibles civiles. Lors de son procès, Siddiqui a essayé de se débarrasser de ses avocats parce qu’ils étaient juifs, et que selon elles ce sont des gens « cruels, ingrats, qui vous mettent un poignard dans le dos ».

Abou Oussama ad – Dhahabi – un imam à la mosquée de Green Lane à Birmingham. Dhahabi (également orthographié Thahabi) a exprimé son soutien à Oussama ben Laden et a dit [said]  : « Si je devais qualifier les homosexuels de sales pervers, de sales chiens, qui devraient être assassinés, c’est ma liberté de parole, n’est-ce pas » Dhahabi , selon un rapport [report] publié par le Centre pour la Cohésion Sociale, aussi « prône la guerre sainte dans un état islamique ; prêche la haine contre les non- musulmans, et la peine de mort pour  l’apostasie et l’homosexualité. Et que les femmes sont inférieures aux hommes »

A la suite des promesses faites par la Commission de Bienfaisance de sévir contre l’extrémisme, comment se fait-il qu’Interpal soit capable d’organiser ces événements et de promouvoir ces orateurs, en dépit de son statut d’organisme de bienfaisance? Interpal fait probablement le pari que la Commission ne pourra jamais obtenir de soutien politique pour agir efficacement. Quelle que soit la vigueur de Shawcross dans sa lutte contre les dérives au statut de la Bienfaisance, la légitimité accordée aux groupes extrémistes à la fois politiquement et démographiquement signifie que des sanctions efficaces contre ces groupes soient peu susceptibles d’être concrétisées.

Même les dirigeants politiques qui ont directement observé la violence qui résulte de groupes extrémistes refusent d’agir. Shawcross a indiqué [mentioned ] dans son discours, par exemple, que : «Durant la dernière décennie, des groupes d’étudiants dans les universités de Londres ont invité fréquemment le propagandiste islamiste Anwar Al Awlaki à s’exprimer  en personne ou par vidéo. Ce sont ses sermons qui ont incité un jeune étudiant musulman britannique à faire une tentative de meurtre contre le député, Stephen Timms. Ce fut un miracle que Timms ait survécu à cette attaque à l’arme blanche. »

La vie d'Al-Awlaki est pleine de contradictions. Son père fut étudiant-boursier Fulbright, puis universitaire américain et aussi  membre du gouvernement Yemenite.  Al-Awlaki vécut aux Etats-Unis jusqu'à l'âge de sept ans, retourna au Yemen, puis de nouveau aux Etats-Unis où il fréquenta le lycée. Tout jeune adolescent il passa un été en Afghanistan  aux milieu des combattants moujaheddin qui dans cette période pre-Taliban, combattaient les russes.

La vie d’Al-Awlaki est pleine de contradictions. Son père fut étudiant-boursier Fulbright, puis universitaire américain et aussi membre du gouvernement Yemenite. Al-Awlaki vécut aux Etats-Unis jusqu’à l’âge de sept ans, retourna au Yemen, puis de nouveau aux Etats-Unis où il fréquenta le lycée. Tout jeune adolescent il passa un été en Afghanistan aux milieu des combattants moujaheddin qui dans cette période pre-Taliban, combattaient les russes.

Stephen Timms, six mois seulement après avoir été poignardé par cette radicale islamiste, a déclaré son soutien à l’ Al Muntada Trust, un organisme de bienfaisance salafiste accusé par les médias nigérians de financer Boko Haram [funding], un groupe terroriste affilié à Al -Qaïda. Al Muntada accueille régulièrement des événements et des conférences avec des orateurs tels que Muhammad Al Arifi, qui encourage le jihad contre les « non-croyants »[ encourages], et estime que « la dévotion au djihad pour la cause d’Allah, et le désir de répandre le sang, de briser les crânes et de rompre les membres pour l’amour d’Allah et pour la défense de sa religion, est  sans aucun doute, un honneur pour le croyant. »

La Commission des Organismes Caritatifs pourra-t-elle enfin fermer ces organismes de bienfaisance qui favorisent l’extrémisme et dont les fiduciaires expriment leur soutien à des groupes terroristes? Ou est-ce une fois de plus, pure rhétorique vide de sens?

 Sources : The Gatestone Institute – 4 octobre 2013 – Par Samuel Westrop – Traduction Nancy Verdier

 

© Copyright Europe Israël – reproduction autorisée avec mention de la source et lien actif

 







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 7 thoughts on “Grande-Bretagne : Des « Organismes de Bienfaisance » soutiennent le Hamas et prônent ouvertement la haine et le Jihad contre les non-musulmans.

    1. Samuel

      C’est VRAI les Islamo-Nazi n’aiment pas les Juifs , mais il faut reconnaître
      que les Juifs n’aiment pas les Islamo-Nazi .
      C’est VRAI les assassins de Juifs n’aiment pas les Juifs mais il faut reconnaître que les Juifs n’aiment pas les assassins de Juifs .
      L’ONU et L’UNESCO ainsi que le MRAP etc… demandes aux protagonistes de faire un effort chacun de son côté .
      Soit , les assassins de Juifs tuent un peu moins de Juifs et les Juifs aiment un peu plus les assassins de JUIFS.
      CQFD .

    2. steven L

      The secular world main enemies are the Jews and Christians. For the seculars, the Muslims are still far away! The same scenario is taking place in the US. The left is supporting the MBs against the non left.

    3. Robert Davis

      Il est évident que les terroristes déguisés en organisations caritatives se moquent complètement de ce que leur organisation faitière peut dire s’il n’y a pas de sanctions. Ces dirigeants qui ne prennent pas des mesures d’expulsion en masse ne devraient plus être maintenus àeurs postes,Cameron le premier. Il est dommage que l’extrême droite anglaise soit dirigée par des énèrgumènes pour qui on ne peut pas voter et qu’ils n’aient pas une personne convenable comme Marine à leur tête. Les électeurs pourraient balater tous ces politicards sans valeur,sans le moindre cran,ces viandes flasques ambulantes qui coûtent cher au contribuable et ne servent à rien d’autre qu’à ENCOMBRER le Parlement et les postes ministériels. Il faut absolumment trouver un moyen pour les VIRER.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap