toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Dieudonné, lâchez-nous la quenelle parce que ceux à l’origine de ce plat délicieux étaient juifs !


Dieudonné, lâchez-nous la quenelle parce que ceux à l’origine de ce plat délicieux étaient juifs !

Depuis quelques temps la quenelle n’est plus seulement un plat, c’est devenu un salut douteux.

Vous l’avez peut-être vu ce salut, généralement sans que vous ne l’ayez demandé. C’était sur Facebook, une photo partagée par votre cousin, celui que vous ne croisez fort heureusement qu’aux enterrements et qui pense que les orages, l’attentat du 11 septembre (celui qui s’est déroulé aux USA, pas celui de 1973 au Chili) et l’élection de Mylène Angelier comme Miss Rhône-Alpes est le résultat d’un complot mondial.
Ou au détour d’un reportage sur une manifestation réactionnaire.
Ou en voyant des images de Jean-Marie Le Pen et du conseiller régional lyonnais FN Bruno Gollnisch effectuer la chose ?
À moins que vous promenant près d’un palais de justice, vous n’ayez aperçu un groupe d’individus sortant d’un procès pour incitation à la haine raciale procéder à ce signe de reconnaissance. Un salut main ouverte à proximité de l’épaule, bras opposé tendu vers le bas, paume ouverte et doigts joints. Visuellement cela donne une sorte de mélange entre un salut nazi et une évocation graveleuse.

Une invention du tristement célèbre Dieudonné, passé de l’humour de talent aux combats les plus douteux en faveur de différentes dictatures et du négationnisme de la réalité des camps de concentration. Ce qui ne l’empêche pas de remplir des salles.

Oui, la quenelle est partout. Je ne parle donc pas du délice culinaire que l’on produit dans nos meilleurs bouchons et par nos artisans experts. Je ne parle pas de ce plat, ses saveurs moelleuses, je ne parle pas de son doux côté familier. Certains ont, hélas, parfois des souvenirs plus douloureux de mauvaises quenelles industrielles mal cuites dans des cantines qui restent sur l’estomac pendant le cours de math. Mais ceux qui ont goûté le produit bien fait et cuisiné correctement, ce délice qu’il faut mériter puisqu’il met du temps à arriver sur la table quand on le commande au restaurant, le considèrent comme un incontournable.

Jusque-là et depuis son arrivée entre Rhône et Saône vers 1880, la quenelle était tout simplement, certains trouvant à l’excès, un des emblèmes de la cuisine lyonnaise, dans sa version familiale, populaire et traditionnelle. 
Depuis quelques temps elle n’est plus ce plat gouteux. Elle n’est dans le champ médiatique que le salut de mouvances diverses mais ayant toutes généralement en commun des idéologies les plus extrémistes, nageant dans les eaux du complotisme et l’antisémitisme. De quoi faire se retourner la mère Brazier et la mère Célestine dans leurs tombes !

C’est tout de même ennuyeux ce plat fédérateur renvoyé à des mouvances souvent antisémites. Certes si le made in Lyon est synonyme de qualité, le nom n’est pas déposé. Faut-il que Lyon fasse un procès pour atteinte à son image ? Ce serait peut-être un peu trop pittoresque même si il y aurait une dimension indéniablement goûtue.

Mais, même s’il ne faut pas trop espérer que cela change quoi que ce soit, une anecdote me vient. Elle est à faire se dresser les cheveux sur la tête de Dieudonné et de ses amis : le mot quenelle et l’ancêtre du plat qui lui correspond ont été amenés à Lyon par des gens de l’est de l’Europe. Ils l’appelaient quenape, qui est devenu quenelle. Quenape, un mot yiddish. Parce que ceux qui sont à l’origine de ce plat délicieux étaient juifs…

Bon appétit Dieudonné. Et lâchez-nous la quenelle. Merci.


Romain Blachier





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • One thought on “Dieudonné, lâchez-nous la quenelle parce que ceux à l’origine de ce plat délicieux étaient juifs !

    1. Tamara

      Remarquez comme Golnish le fait vraiment bien, tellement il adhère à la vraie raison de cet immonde geste qui ne laisse aucun doute quant à ses raisons haineuses !
      Tamara

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap