toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Son père: un Kommandant nazi jugé et exécuté après-guerre. Au terme de son existence – photos à l’appui – elle livre ce lourd secret.


Son père: un Kommandant nazi jugé et exécuté après-guerre. Au terme de son existence – photos à l’appui – elle livre ce lourd secret.

Ci-contre : Rudolf Höss est au centre entre dr. Josef Mengele (à gauche) et Joseph Kramer Kommandant du camp de Birkenau. (à droite)

 Son nom est Brigitte Höss (Birgit Hoess), fille du Kommandant nazi du camp d’extermination d’Auschwitz, Rudolf Höss. 
A 80 ans, elle ouvre l’album-photos de son père dont elle a caché l’existence. Elle a été élevée – dans le cadre cossu d’une résidence bourgeoise et confortable. – non loin du camp de concentration et d’extermination d’Auschwitz où son père était Kommandant. Elle y a vécu une vie familiale et une enfance sans nuage ….!!!!

Sur la gauche, fillette rieuse avec ses frères et soeurs.

Sur la gauche, fillette rieuse avec ses frères et soeurs.

Née Inge-Brigitt Höss le 18 août 1933, elle passa ses jeunes années à proximité des camps de concentration, déménageant d’un lieu à l’autre, au fur et à mesure que son père gravissait les échelons des VPO SS d’Hitler.

De l’âge de 7 ans à 11 ans elle a vécu dans une villa à côté d’Auschwitz , où sa famille résidait confortablement.  Ils avaient du personnel à leur service – beaucoup étaient des prisonniers –   et leur maison était décorée avec des meubles et des objets d’art volés aux juifs et aux prisonniers juifs que les SS sélectionnaient et dépouillaient avant de les envoyer à la chambre à gaz.

Depuis une des fenêtres de leur villa, ils pouvaient même voir le bloc des prisonniers et le crématorium.  Ce dont cette femme se souvient essentiellement avec tendresse, ce sont les visites qu’elle rendait aux chevaux et aux bergers du camp.

RH12

 Dans ses souvenirs conflictuels, et bien qu’elle soit aujourd’hui honteuse du passé de son père, qui fut responsable de la mort de  millions de juifs et de centaines de milliers de tziganes et de prisonniers politiques, elle maintient qu’il a été pour elle « l’homme le plus merveilleux au monde »….!!!!

On la voit en famille ci-dessous (à gauche sur la photo) avec son père le Kommandant Adolf Rainer Höss. C’est son neveu qui tient cette photo en main, le seul de la famille à montrer publiquement son dégoût pour les crimes commis par son grand-père. 

BH4

 

Rudolf Höss, a été cet infâme et notoire Kommandant du camp de la Mort d’Auschwitz.

 

RH4

RH5

 

En avril 1945, la guerre étant définitivement perdue pour les nazis, la famille s’enfuit vers le nord.

Ils attendaient le moment opportun pour s’enfuir en Amérique du Sud, mais en mars 1946 Hanns Alexander, le grand-oncle de Harding, les rattrapa.
Accusé de crimes de guerre, d’extermination et d’atrocités et après avoir témoigné à Nuremberg, Höss fut pendu à un gibet non loin des fours crématoires d’ Auschwitz en avril 1947. 

Höss fut pendu non loin du lieu de ses crimes atroces

Höss fut pendu non loin du lieu de ses crimes atroces

 

On voit ici Rudolf Höss lors de son procès à Nuremberg : 

RH11

Rudolf Höss, fut pendu en  1947 et  Brigitte et sa mère Hedwig, ses deux frères et soeurs se retrouvèrent dans une extrême pauvreté, inaptes à s’en  sortir et entachés  par leurs connexions avec le régime Nazi.  

Dans le courant des années 50, elle quitta l’Allemagne pour se refaire une vie en Espagne et devint mannequin chez Balenciaga. 

BH1

En Espagne, elle fit la connaissance d’un ingénieur américain d’origine irlandaise qui l’épousa ayant convenu avec elle de ne rien dire de son passé. En 1972, le couple s’installa à Washington.
Elle trouva un emploi dans une boutique de vêtements de luxe dont la clientèle était constituée d’épouses de sénateurs et diplomates et dont la propriétaire – une femme juive – , ne lui tint pas rigueur du passé nazi de son père, quand un soir, un peu alcoolisée, Brigitte Höss révéla ses origines. Elle fut stupéfaite de la réaction de sa patronne, cette femme juive plus que compréhensive qui lui permit de garder son emploi plus de 35 ans dans le même magasin.

Mais l’état d’esprit de Brigitte Höss quant à lui, n’a pas gagné en souplesse ni en compréhension au fil des années. Elle a confié à Harding lors de l’interview que son père « était triste au fond de lui-même ».
Elle a maintenu qu’il avait été « forcé » de faire des tas de choses, qu’il n’avait pas le choix.
« Il était obligé de le faire. Sa famille était menacée. Nous étions menacés s’il ne le faisait pas. Et il était un parmi des milliers de SS. Il y avait les autres qui l’auraient fait à sa place s’il refusait de le faire. »

Elle trouve moyen – même si elle ne conteste pas les atrocités d’Auschwitz et d’autres lieux – de s’interroger sur le nombre des victimes des camps. « Comment peut-il y avoir tant de survivants si tant d’autres ont été tués » se demande-t-elle.
Quand on lui fait remarquer que son père a confessé sa responsabilité pour la mort de millions de juifs et autres prisonniers dans le camp d’Auschwitz, elle répond que cet aveu lui a été arraché par les britanniques qui ont torturé son père.

Il n’y a guère que son neveu Rainer qui affiche en public la haine pour le passé de son grand-père : ‘Si je savais où se trouvait sa tombe, j’irai pisser dessus’.

Adaptation Nancy Verdier

http://www.dailymail.co.uk/news/article-2415618/Rudolf-Hoss-daughter-pictured-The-Auschwitz-commandants-Balenciaga-model-daughter-kept-secret-40-years.html#ixzz2eSBGQDND







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 13 thoughts on “Son père: un Kommandant nazi jugé et exécuté après-guerre. Au terme de son existence – photos à l’appui – elle livre ce lourd secret.

    1. robert davis

      Cette femme est une égoiste amorale de la pire espèce comme il y en a malheuresement beaucoup. pourvu qu’un archi assassin lui apporte du bien-être,il est merveilleurx pour elle. Son cousin est un homme plus intelligent.

    2. Isaïe

      Il est dommage qu’ils ne l’ont pas brûler vivant dans un four crématoire, ça n’aurait été que justice, pendu, est une mort trop rapide pour un salaud qui prenait un plaisir fou a assassiner des millions de gens dans des conditions les plus affreuses, il est malheureux de savoir que soixante huit ans après, le nazisme se développe encore et surtout avec les nouveaux venus les islamistes.

    3. sabban

      Elle ne perd rien pour attendre, quand elle passera devant le MAITRE DU MONDE elle paiera son infamie. Laissons la continuer à vivre tranquillement, c’est après qu’elle va voir.
      C’est malheureusement cela les goyims, ils ne font pas téchouva, j’ai vu beaucoup de documents la dessus.
      C’est nous qui devons garder la mémoire, ne rien oublier, ne pas s’assimiler, rester toujours en garde sous l’aile protectrice de notre CREATEUR, nous n’aurons jamais peur.
      Bisous à tous et bonnes fêtes

    4. MisterClairevoyant

      Cette dame a vécu en dehors de la réalité, et elle se refuse à dire que son père était un criminel, pour ainsi avoir la conscience tranquille. Mais ce qui se passait autour de chez-moi, à l’âge de 7 à 11 ans, je le savais bien.

      Gardons-nous d’imaginer que l’antisémitisme est à droite et les bons à gauche. Je pense que la Droite (de manière globale) évolue mieux que la gauche et qu’elle prend ses distances avec l’antisémitisme. La gauche est plus inquiétante, elle est antisémite, anti-israélienne et pro-palestinienne, Hamas, Frères Musulmans, djihadistes et banlieusards compris. Nous avons des ministres et un secrétaire du PS, qui font du racisme anti-blanc, etc.
      Dans tous les partis politique il y a des personnes qui gardent de bonnes comme des mauvaises habitudes, tandis que d’autres évoluent. Mais aussi que par tradition étaient du mauvais coté et maintenant du bon, et il existe aussi les cas inverse. Car l’antisémitisme s’attrape par les médias de gauche, comme jadis par la propagande des nazis etc.

    5. Hass

      Soyez plus précis, de qui on parle ? nom exacte et date de naissance…

      Lui ? http://fr.wikipedia.org/wiki/Rudolf_H%C3%B6ss

      Du coup j’ai lu l’article sans rien apprendre d’autre qu’un fait divers.

      Je retiens seulement qu’il faille continuer à mettre en évidence les générations issus de ces famille d’ancien SS qui sont opposées à la barbarie du régime nazi.

    6. Frahenjac

      Vraiment irrécupérable cette bonne femme ! Il aurait mieux fallu qu´elle soit envoyée en Sibérie !
      Mannequin chez Balenciaga ??? Tiens..tiens..par quel moyen est-elle arrivée là ? Quelle bonne relation ?

      Celà me fait penser à ces épouses de nos monarques européens, dont les péres collaborèrent avec les nazis… drôle de hasard…n´est-ce-pas ?

      Lorsque je vois leurs gueules celà me dégoûte ! Pas étonnant que l´Europe en est là, où elle est…pour se laisser représenter par des résidus de criminels… le peuple est quand même con !

      Je pense comme @Isaie, ce monstre de Hoss, aurait dû finir dans un four crématoire.

      Merci au neveu Rainer, lui ne se cache pas de son dégoût !

    7. adam

      Fierté au grand peuple d’Israël
      Que Dieu protège lui restera toujours cher généreux
      grace de garde et de vigilance héros de ses fils fidèles
      Que Dieu les bénisse dans tout ce qu’ils font de l’effort
      Pour que la joie la paix prévaudra Pour ce grand peuple
      Il mérite tout le bien et heureux

    8. Fitouchi

      En Israël , courant mai il y’a 1 mn de silence pour ttes les victimes de la Shoah ,ce jour s appelle yomaShoah ,que cette dame se renseigne et qu elle aille racheter la conduite de son père ,cela lui fera le plus grand bien. Un jour elle partira retrouver les âmes innocentes. Et ça serait bien qu elle soit en paix ici bas. Je lui envoie mes plus triste pensées .brigitte

    9. richard C.

      L’argument selon lequel « si on ne e fait pas, d’autres le feront  » est servi à de nombreuses sauces.
      Ainsi, l’argumentation sophistiquée des fabricants d’armes pour les clients moyen orientaux!

    10. jankel

      Bas niveau des « comments » et absence de ^psychologie totale: Rainer est simplement sain d’esprit et intelligent mais je lui reproche l’idée d’aller pisser sur une tombe…
      Non pas que je tienne à un respect quelconque de Höss mais accorder autant d’impact à une tombe relève d’une croyance fanatique religieuse (comme nos « amis » qui croient au jugement Dernier »!!! ) que je trouve à la fois dangereuse et débile de surcroît.

    11. Saury

      Les descendants devraient avoir la décence de se cacher. On devrait les dépouiller de leurs biens hérités car ils ont volé les juifs. Il faudrait aussi qu’on preleve un impôt sur leur fortune. Et qu’on les surveille. Ce sont des enfants salauds

    12. Non

      Qui traitez-vous d’amorale lorsque vous vous refusez à lire ce qui rendrait vos commentaires misérables ? C’était une enfant, une gamine déconnectée d’une réalité dont son père ne devait sûrement pas se vanter une fois rentré chez lui. Elle a gardé de lui l’image d’un père, image qui combat inlassablement celle de l’assassin qu’il ne lui semble pas avoir connu. A 7 ou 11 ans, les parents sont idéalisés, l’esprit critique dirigé par le climat familial.
      Qui est amoral, rappelez-moi ? Vous crachez sans chercher à développer un peu vos piètres analyses. Oui, tout cela a été terrible. Oui, le père de cette femme était coupable. Non, elle n’est en rien responsable des actes commis et non, elle n’est pas mieux loti que quiconque, portant à vie un poids qu’elle n’a pas choisi en plus de l’image d’un père qui n’a plus de visage, écartelé entre ce qu’il lui montrait et ce qu’il était pour cette guerre.
      Peut-on accepter qu’elle ait du mal à concevoir que son père idéalisé durant son enfance soit l’être terrible qu’on lui décrit ?

      Je me garde de juger cette femme, et je tente de faire de même avec vous et ce n’est pas simple car vous me faites honte.

    13. Albert Lapointe

      Évidement que en tant qu’employé si vous ne participé pas au programme du pouvoir en place, vous devenez un dissident, un opposant politique. Et dans l’Allemagne nazie ça ne pardonnait pas d’être un opposant politique. Beaucoup d’allemands sont mort exécuté pour cela.

      Comment peut on en douter ?

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap