toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

La gauche frivole se trompe d’adversaire par Ivan Rioufol


La gauche frivole se trompe d’adversaire par Ivan Rioufol

La gauche frivole, qui soutint le communisme et se fait aujourd’hui le valet de l’islamisme conquérant, entend-elle ce que hurlent les Egyptiens, en guerre ouverte depuis cet été contre la confrérie des Frères musulmans ? Peu probable : les convertis au « changement » – et singulièrement les socialistes qui se sont auto-congratulés ce week-end à La Rochelle – ont renoncé à toute résistance, hormis contre le Front national. 

Il leur suffirait pourtant d’écouter le peuple, qu’ils méprisent là-bas comme ici.  « l’Islam est la solution », assuraient les Frères musulmans élus en 2012. Un an de pouvoir a suffi pour démontrer le contraire : non, l’islam politique n’est pas la solution ; il est même le problème, tant le sectarisme, l’incompétence, la violence lui sont liés. Cette fois, ne sont pas des « islamophobes » qui le disent – ces évidences n’ont cessé d’être répétées sur ce blog depuis sa création il y a cinq ans – mais des millions de musulmans qui aspirent à la liberté et sont prêts à se battre pour elle. Oui, l’armée égyptienne a été hélas meurtrière, en appuyant en août l’insurrection populaire. Mais elle affrontait aussi des tueurs.

Ce sont, là encore, des millions de musulmans qui assurent du lien entre islamisme et terrorisme, rapprochement inconcevable dans la France muselée par le politiquement correct. Ces foules se désespèrent d’ailleurs d’entendre nos « démocrates » plaindre les tyrans destitués, au prétexte que Mohammed Morsi avait été désigné démocratiquement, comme Adolf Hitler le fut en 1933.  Ces « munichois » risquent de ne rien comprendre au sort qui attend probablement, en Tunisie, le parti dictatorial Ennahda, proche des Frères et pareillement détesté par un peuple abusé.

L’échec de l’islam politique creuse sa tombe. Dans l’immédiat, Il fait apparaître l’inconséquence des élites françaises.

A gauche, elles ont fantasmé le musulman en nouveau prolétaire défendu par l’islam révolutionnaire; à droite, elles ont fait les yeux doux à « l’islamisme modéré », sottement comparé à la démocratie-chrétienne. Tous ces irréfléchis ont ouvert les portes au Qatar, soutien des Frères et de leur islamo-fascisme dénoncé par la rue arabe. En France, ces interlocuteur reconnus, obsédés par la haine des Juifs et d’Israël, oeuvrent à islamiser les cités en brandissant la non-discrimination et l’antiracisme sous les encouragements des Verts. Ils développent une stratégie qui passe par la « visibilité » de la « communauté », à travers le voile ou le hallal en tout.

Ces idéologues agitent l’islamophobie pour un rien, mais s’en prennent, en Egypte, aux Chrétiens coptes, à leurs églises, leurs couvents, leurs écoles.  « Les Frères musulmans sont farouchement antichrétiens », prévient Tewfik Aclimandos, chercheur au Collège de France, spécialiste du monde arabe (Le Figaro, 17-18 août). Ce sont pourtant eux qui donnent des leçons d’humanisme, de tolérance et de droits de l’homme et insultent ceux qui mettent en garde contre leur pratique, autorisée par l’islam radical, de la dissimulation et du double discours. 

La confusion des esprits est telle que les opposants à ce totalitarisme sont traités de « néo-fachos » par les collaborationnistes. Les « lanceurs d’alerte » ne sont applaudis qu’à condition de s’en prendre au monde libre, et plus encore les Etats-Unis.  Quant à ceux qui dénoncent la brutalité de l’armée égyptienne, ils sont prêts- diplomatie française en tête – à armer les rebelles contre le régime syrien et à ajouter, eux aussi, du sang au sang…

Cependant, il est une autre leçon à tirer du rejet de l’islamisme par des musulmans, en Egypte, mais aussi en Turquie ou en Iran : rien n’est plus pertinent que de continuer à différencier l’islam et l’islamisme, c’est-à-dire la pratique religieuse personnelle du musulman et le système politique momifié qui théoriquement l’accompagne depuis le VII e siècle. Cette donnée n’est plus une évidence pour de nombreux croyants qui, confrontés à l’exemple de la laïcité occidentale et à la modernité, exercent un esprit critique ou distancié sur un dogme décrété inviolable par les fondamentalistes. J’ai souvent récusé ici le raisonnement sommaire consistant à jeter la suspicion sur le musulman au prétexte de ce qu’il est.

Les Egyptiens démontrent qu’il est possible de vivre sa religion comme un legs culturel, sans vouloir pour autant en faire la source du droit et des comportements. Ils admettent que l’Islam en tant que doctrine collective immuable dictée par Allah n’est pas compatible avec la démocratie, n’en déplaise à François Hollande. Mais c’est bien elle qu’ils réclament pour l’Egypte, au prix d’un aggiornamento. Ma solidarité est toujours allée aux musulmans qui refusent de se plier aux injonctions de l’islam politique et à ses rejets de l’intégration dans la société française. C’est auprès de ceux-là que doit être la république. Elle doit cesser ses criminels « apaisements » avec les radicaux, qui réclameront toujours plus d’un Etat peureux qu’ils méprisent.

Ce n’est pas ainsi que la France des Lumières aidera à la nécessaire évolution de l’islam. Or, il emprunte pour l’instant le chemin inverse de l’obscurantisme, sous la protection d’une gauche imbécile qui renie ses plus beaux combats pour la laïcité et le droit des femmes et qui se trompe de danger en désignant, d’une manière pavlovienne, une extrême-droite dont la réactivité n’est que le révélateur d’une gravissime capitulation collective.

Ultime leçon à tirer : cette modernisation passe – les Egyptiens le rappellent – par l’épreuve de force contre l’islam politique. Belles âmes s’abstenir.

Je participerai, ce lundi, à On refait le monde sur RTL (19h15-20h)
Je participerai, mardi, à Choisissez votre camp sur LCI (10h10-11h)

Ivan Rioufol





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 7 thoughts on “La gauche frivole se trompe d’adversaire par Ivan Rioufol

    1. merkava

      quel dommage que personne dans les élites , n’ écoute les analyses géostratégiques et politiques de yvan rioufol ! quelle lucidité ! merci a lui pour ses éclairages de la situation moyen orientale ….

    2. JEAN PN

      Je suis entièrement d’accord avec l’analyse qui est faite par Yvan Rioufol. BRAVO !
      Comment se fait-il que les UMPS ne voient pas la réalité ? Veulent-ils que nous devenions islamistes ? Sont-ils d’accords pour qu’Israël soit éliminé ? Sont-ils d’accords pour un retour à l’esclavage ?
      Mais alors, qu’attendons-nous pour nous révolter ?…

    3. Frank Adam

      Le refus des Communes brittaniques hier soir de se laisser engrener encore une fois par la chasse electorale americaine dans les marais arabes après Iraq, Libye et Aghanistan, va peutetre engendrer une situation ou les arabes ayant mijoté dans leurs propre sang et misères vont se reveiller a reconnaitre leurs propres fautes; et que leurs problemes ne sont pas exclusivement le resultat de divers complots d’etrangers, mais de leurs propres obsessions d’ambition deguisees en religion. Clinton avait bien dit, « C’est leconomie; Dingue! » quand les arabes suiveront l’Occident a laisser la pratique religiuse aux individus selon leurs gre, et que la politique doit s’en occupier du bien publique – egouts, chausses, santé, progress agricole et economique, et education inclues les filles, la vie arrivera en rose. La haine ne rime a rien.

      Rapellons nous qu’un alternatif a Assad comme les alternatifs a Saddam Hussein, Gaddaffi et le Shah ne sont pas necessairement meilleurs.
      Que quelques roquettes ne vont pas necessairement tuer Assad et son regime et que si elles tombent sur un depot de bombes a gaz cela ne fera aucune amelioration a la population syrienne. Mieux vaudra imposer des sanctions a 100% sur tout commerce et trajets avec ce pays des damnes de la terre qui a pousse des revoltes kurdes en Turqie et Iraq et a sabote le Liban, et attaque la Jordanie en 1970 -71 tout avant ses oiseaux a l’esprit au sujet d’Israel.
      Tout ceux qui se montre affoles maintenant comprennent les beaux esprits qui se sont manifestes pour, « Muchos Viet Nam! » Qu’ils s’en bavent!

    4. MisterClairvoyant

      S’il Vous Plait, pas une autre guerre de l’Occident, on sera tous perdants.
      On ne peut éteindre le feu au lance flammes, ni la guerre avec une autre guerre plus meurtrière et destructrice pour la Syrie.
      Que le régime syrien n’était pas bien démocratique, on le savait depuis plus de 40 ans. Mais on a crée une rébellion de l’extérieur et de l’intérieur (comme en Libye) avec un ramassis de « rebelles » et des bandes d’islamistes sans Loi, qui prônant la charia, et pas la démocratie.
      Disons-le tout de suite, qu’on s’est trompé d’ennemi, il valait mieux aider l’autorité d’état syrien comme on a fait au Yémen, (pour ne pas détruire le pays), et on chasse Al-Qaïda et les terroristes avec des drones.

    5. robert davis

      Les gauchistes nouveaux communistes ne sont que de stupides ROBOTS n’obéissant qu’à leur stupide manuel. De stupides ROBOTS endoctrinés, croyant n’importe quoi pourvu qu’on le leur dise des MILLIONS de fois et que cela rapporte de l’argent,cet argent qu’ils adorent mais ne savent pas le gagner! Ils se donnent à fond pour celui qui leur promet un petit sou qu’il n’obtiendront d’ailleurs jamais car ils se font toujours rouler… S’ils croient recevoir de l’argent des arabes c’est bien la preuve de leur totale imbécilité. Ils sont prêts àperdre leur pays ç-à-d une valeur réelle pour des promesses VIRTUELLES en plus qui ne se matérialiseront jamais amis qu’ils se répètent entre eux ad nauseam! Aspetta cavallo que l’erba cresca,ils ne comprendront pas cela non plus mais ce n’est pas grave…

    6. steven L

      For the left, anybody who is not on the left is an enemy. The Muslims being a minority can be used as an ally of the left. What matters is the control of power and not the good of the country.

    7. steven L

      The left is not stupid. They have the power. Those who allow the left to own and keep the power are the stupid one. The leaders of the left claim to represent the poor and the masses but in the meantime they live at their expense and royally. Holland is the prototype of AMORALITY.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap