toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Boycott d’Israël : Les trois répliques d’Israël pour contraindre l’UE à réviser sa position.


Boycott d’Israël : Les trois répliques d’Israël pour contraindre l’UE à réviser sa position.

Sur cette photo, Catherine Ashton agite une patte de poulet en forme de V comme Victoire aux côtés de l’ancien premier ministre palestinien Salam Fayyad,  le 6 janvier 2011.[Photo Credit: Issam Rimawi / flash90] 
Stephen Leavitt directeur de Jewish Press nous livre ses réflexions sur l’attitude de l’UE et profile ‘Les trois répliques d’Israël pour contraindre l’UE à réviser sa position‘. Israël dont la créativité n’est plus à démontrer, saura trouver biais et astuces pour confondre l’UE et son attitude stupide. Rappelons que dans la même veine, des universitaires gauchistes avaient il y a une dizaine d’années, voté contre la coopération universitaire avec Israël, et le résultat fut qu’individuellement les meilleures équipes de chercheurs tissèrent des liens et conclurent  des partenariats avec Israël. Le monde peut se passer des gauchistes français et européens. Mais le monde a besoin d’Israël et la diplomatie israélienne doit le faire valoir. Israël ne doit plus croire en la bonne volonté européenne. Cette période est révolue.  Israël n’est ni suiveur, ni accroché à l’UE, et relèvera la tête pour  répliquer du tac au tac . C’est l’Europe qui a plus à perdre et c’est ce que démontre Stephen Leavitt.

 

 Restons fermes et cohérents – ils plieront

L’annonce d’hier par l’UE de bloquer tout financement à des organismes ayant des liens directes ou indirectes au-delà de la Ligne Verte (Jérusalem, Golan, Judée & Samarie) sauf à être une organisation gauchiste, a choqué Israël.

Cette décision ouvertement antisémite, clairement politique et preuve d’une chutzpa (d’un culot) sans complexe a pris Israël de court. Pire, Israël a pu se voir un instant pris au piège, coincé, sans aucune voie de recours. 

Mais la réalité est différente.

L’UE va mal. Elle a des problèmes économiques, sociaux et perd en crédibilité. Avec cette nouvelle prise de position, l’UE a surestimé sa force sans considérer les retours de bâtons que sa décision pouvait provoquer. Les répliques qu’Israël peut choisir, pourraient l’atteindre là où ça fait mal.

Le processus de paix

En mars 2012, à la suite d’une attaque disproportionnée de l’ONU, Israël a annoncé le boycott du Conseil des Droits de l’Homme des Nations Unies, déclarant que c’est un « organisme superflu et extravagant » avec lequel Israël n’aurait plus aucun rapport.

Cette position a provoqué un tremblement de terre aux Nations Unies et elle menace encore de détruire la crédibilité et la légitimité du Conseil. 

Plus important, la déclaration d’Israël a obligé le HCR à prendre des mesures claires pour s’amender.

La première action qu’Israël doit prendre ici aussi est la plus évidente : L’UE recherche désespérément une légitimité sur la scène internationale. Avec des grèves sauvages qui frappent la Grèce, l’Espagne et le Portugal pour ne nommer que ces trois corps malades de l’Union, l’organisation doit faire la preuve de sa pertinence et de sa crédibilité. 

Israël devrait évincer l’UE du processus de paix.

Israël devrait déclarer – quelque chose à laquelle faisait allusion le Premier Ministre Netanyahu dans sa déclaration du mardi soir  – que l’UE et tous ses états membres ne seront plus considérés comme des intermédiaires honnêtes et qu’aucun responsable israélien ne les rencontrera sur quelque question ayant trait au processus de paix. Cela prend le temps d’une simple déclaration et sera suffisant à les faire capituler.

Tout état membre souhaitant être inclus dans le processus de paix doit signer une déclaration disant que les territoires de Jérusalem Est, la Judée et la Samarie et les Hauteurs de Golan  sont des territoires disputés dont la destination fera l’objet de négociations. Il doit également s’engager à méconnaître la directive de l’UE concernant ces mêmes territoires.

Restons fermes et cohérents  – Ils plieront.

Israël est un partenaire commercial important pour l’Europe et son troisième partenaire par importance dans la région après les Emirats Arabes Unis et l’Arabie Saoudite. Israël achète à l’Europe plus qu’il ne lui vend. Une guerre commerciale de rétorsion et le boycott en réponse à leur expulsion du Processus de Paix  nuirait à l’économie européenne déjà fragilisée, c’est la dernière chose qu’ils veulent et ce n’est pas la mesure qu’ils prendraient en réponse.

Diviser et passer maître du jeu

Ensuite Israël doit immédiatement voter  la loi sur les agents étrangers (the Foreign Agents Act), en y ajoutant une nouvelle directive.
Comme la déclaration de l’UE dit clairement qu’elle ne financera que les ONG  gauchistes, Israël doit clairement spécifier que toute ONG recevant des fonds de l’UE est de facto un agent étranger. Les levées de fonds des ONG seront réduites, leur accès à des responsables gouvernementaux sera limité et leur entrée à la Knesset, interdite.

Et vous verrez les ONG de gauche tranquillement faire pression sur l’UE pour qu’elle retire sa directive. Tout ce qu’il faut est une ferme conviction de notre part.

Thérapie de remplacement

La troisième étape est d’ordre financier.

L’UE a investi près de 1 milliard de dollars en subventions de recherche et certains de ces investissements, pourraient être désormais perdus.

Israël devrait s’intéresser aux fonds privés de juifs fortunés et patriotes – le nom de Sheldon Adelson, qui a investi dans les dernières élections américaines, vient à l’esprit – pour prendre la relève. Ceux qui investissent dans la recherche israélienne vont récolter en retour  les bénéfices des redevances, la propriété partagée du brevet et ainsi de suite. Ils pourraient y gagner beaucoup.

Restons sur nos fondements, ne faiblissons pas, ils faibliront les premiers.

Sources : The Jewish Press – 18 juillet 2013 – Par Stephen Leavitt
Traduction Nancy Verdier

© Copyright Europe Israël – reproduction autorisée avec mention de la source et lien actif

 







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 21 thoughts on “Boycott d’Israël : Les trois répliques d’Israël pour contraindre l’UE à réviser sa position.

    1. Moshe

      Tout cela est exact…Netanyahou,va t il,enfin choisr la voie de la fermete,ou,celle de la capitulaSion?,lui qui a dit « pas de dktatat Exterieur »mais qu’en est il du diktat Interieur?
      Par rapport aux O.N.G. israéliens, ce meme Bibi a refuse que la loi soit proposee,qui leur interdirait de recevoir des fonds etrangers…
      Ceci etant je n’ai Aucun souci quant a la finalite du devenir d’Israel
      Le 3eme Temple sera construit sur l’esplanade du meme nom,a Yerushalayim!!

    2. Robert Davis

      Vraiment excellent article de Stephen Leavitt qui lui,pour une fois donne des conseils et non seulement une analyse! Et ses conseils sont EXCELLENTS. En fait je pensais que certains de ses conseils étaient déjà appliqués par Israel comme l’exclusion de l’ue de toute médiation dans le conflit du PO vu sa totale subordination aux arabes. Plus je vois de détails de la situation dans vos excellents articles plus je me dis qu’il n’est pas étonnant que les ennemis d’Israel SE MOQUENT d’Israel et se disent que le moment est venu d’aller même loin et faire de l’antisémitisme ouvertement. C’est ce qui arrive lorsqu’on se laisse marcher sur lee pieds à ce point. La 2ème guerre mondiale s’est produite parce que les alliés ont montré à hitler qu’il pouvait TOUT se permettre : alors pourquoi s’en priver? avec les mesures recommandées par Stephen Leavitt l’ue comprendra qu’elle ne peut PAS tout se permettre et continuer d’aller de l’avant dans les mesures antisionistes et antisémites. L’expulsion des arabes serait la meilleure solution car elle mettrait les ennemis d’Israel carrémment A GENOU.

    3. Daniel Gutelman

      Cela suffit de plier l’échine devant des gouvernements européens rétrograde et a la solde des gauchiste pro-islamiste.
      Ceci dit, il faut que les 28 gouvernements soient d’accord unanimement pour que la loi passe. L’Allemagne acceptera -t-elle de signer, elle qui soutien fermement Israël.
      Si elle devait être la seule, quelle gifle historique à la face du monde.

    4. Moshe Rabeinu

      Israël peut aussi publier une carte d’Europe avec tous les territoires disputés qui s’y trouvent, soit au bas mot 30% du territoire de l’Europe: Bretagne, Alsace, DOM-TOM, Corse, Galicie, Irlande, Ecosse, etc.

      Une fois cette carte avec ses lignes vertes déterminée, il faudra restreindre ou TAXER l’emploi des technologies israéliennes dans ces immenses régions.

      Cela incluera bien évidemment les Pentium, BIOS, antivirus, VOIP, etc. qui ont tous des brevets d’origine israélienne, et sans lesquels aucun ordinateur ne pourrait fonctionner…

    5. landouzy

      begin etait le meilleur mais israel a bcp d atout pour faire plier l ue, une relation approfondie avec la russie et la chine mettrait à genoux l ue

    6. zemour gillian

      De la fermeté et de l’audace, ces messieurs dames n’ont pas encore compris que l’époque où les juifs baissaient la tête est révolue. Ils ont autant peur des réactions des mouvements islamistes que de leur dépendence des technologies mises au point en Israël mais ils baisseront pavillon. Retirer toute crédibilité à l’ue pour ce qui est d’une intervention dans un éventuel réglement de la situation les remettra à leur place.

    7. gerco

      Alors des faits SVP. Déchoir de la nationalité israelienne les traitres gauchistes qu’ils soient Juifs ou arabes en particulier ces députés « israeliens » qui n’ont rien à faire à la Knesset et traitres à leurs pays.

    8. zarmagh

      Dès qu’il est question d’Israël, l’ONU fait penser à un sanatorium dont les patients auraient pris le contrôle. (Joseph Facal) Politologue, sociologue, chroniqueur et ex-homme politique québécois.

    9. shoshana

      decidement l’europe n’arrive pas a accepter qu’Israel vit et prospere envers et contre tout et TOUS.
      bravo et merci a Stepnane Leavitt, pou ses propositions claires et nettes. D’ailleurs Netaniahu a deja repondu dans ce sens.
      L’europe a aussi besoin des decouvertes medicales d’Israel.
      en definitive c’est elle qui patira dece boycott.
      Un journaliste espagnol a ecrit: »l’Europe est morte a Auschwitz ».En tous cas elle se meurt, mangee par l’invasion « pacifique » de l’islamisme sous couvert de pluralisme.

    10. Esaïe

      A moshé. En quoi les juifs ont-ils besoin d’un troisième temple, ca apporterait plus de problèmes que ça n’en résoudra, ou trouveront-ils les cohanims et qui sera le Cohen hagadol, va-t-on recommencer a faire les sacrifices comme il y’a deux mille ans, D.eu donnera t-l l’ordre de reconstruire, a qui? Il est préférable de construire une magnifique Synagogue, grande et agréable.

    11. Haîm

      BRAVO MONSIEUR LEAVITT VTRE ANALYSE EST LIMPIDE ET VOS ARGUMENTS SONT EXCELLENTS ENVOYER CET ARTICLE A TOUS LES MINISTRES D’ISRAEL ET MEME MIEUX FAITE LEUR UN COURS DE COACHING ILS EN ONT VRAIMENT BESOIN.

    12. Robert Davis

      Bien que cette mesure de l’ue ne concerne que le 0.5% des contrats de cette organisation à la traîne de la ligue arabe comme un esclave à son maître(voir le Int’l Herald tribune de ce week end,l’article de Daniel Lévy en charge des relations avec l’ue)à l’exclusion des contrats des pays de l’ue et du secteur privé,donc une PAILLE,Israel ne devrait pas en rester là et déclarer officiellement que ceci étant la goutte d’eau qui fait déborder le vase,que désormais la participation de l’ue ne peut plus être acceptée vu son ALIGNEMENT avec la ligue arabe et son pion « palestinien ».Comme à l’organisation »des droits de l’Homme » de l’onu,le poing sur la table est le seul langage que les crapules comprennent,discuter avec eux ne sert à rien.Du moins pas avant d’avoir tapé sur la table.Après avoir reçu un coupils savent trés bien revenir penauds et se tenir à carreaux définitivement.Sinon il vaut mieux ignorer les interventions de l’ue qui de toutes manières ne sont pas constructifs,
      c’est le meilleur moyen POLI de leur dire « ferme ta g. »

    13. Robert Davis

      Je précise …le 0.5% des contrats que cette organisation signe AVEC ISRAEL(pas de la totalité des contrats signés avec tous les Etats,ma phrase prête à confusion)

    14. Robert Davis

      Zamagh : c’est bien dit car cela montre que dans ce sana il y a eu DEMISSION des médecins.On ne peut pas CORRIGER les fautes si on ne fait pas un bon diagnostic COMPLET. Les Juifs analysent trés bien les fautes des autres mais àpart quelques lecteurs qui critiquent avec raison l’attitude des dirigeants israéliens,il n’y en a pas beaucoup qui comprennent que ce sont ces dirigeants qui sont le plus FAUTIFS.Voyez les autres nations,sitôt que l’on touche à leur souveraineté ils sautent sur leurs pieds pour envoyer aux gémonies l’intrus alors que Israel n’a fait qu’AVALER les insultes à sa souveraineté pendant des dizaines d’années! Va-t-on se réveiller enfin? Natanyahou donne l’impression PARFOIS de se réveiller mais généralement il se RENDORT aussitôt comme avec les constructions de la Zone2 : où sommes-nous?qu’y a-t-on construit?probablement rien,sinon Kerry ne serait plus aussi optimiste de pouvoir faire plier Israel!

    15. yacotito

      Israël doit diversifier ses partenaires commerciaux.
      Puisqu’Israël achète plus qu’il ne vent à l’UE, Israel doit se tourner vers l’Amerique du nord, la Russie, l’Asie, l’Afrique. l’accord de libre échange avec les US est un premier pas, mais ne doit surtout pas être le dernier.

      Exclure l’UE du processus de négociation est aussi une excellente chose. On ne peut être juge et partie. L’UE devient progressivement un nain politique voire économique et ce par manque de courage et par compromission, inutile donc de la ménager.

      Cela doit se faire sans heurt, sans coup de gueule, mais avec determination.

    16. Aaron

      Oh, la pétasse (je parle de Catherie machin….je me demande si elle ne s’est pas convertie secrètement à cette pseudo religion….

    17. Tamara

      Cette dame n’est pas très intelligente, et Israël l’Intelligente ne doit pas se laisser faire par personne : alors cette démonstration est très juste, mais c’est aux dirigeants Israéliens d’agir en conséquence. Tamara

    18. S.Levy

      Tout a fait juste et approprié de boycotter Israel, les Juifs, et les respectifs produits!

      Afin d’aider le reste du monde à nous boycotter éficacement NOUS DEVONS CESSER DE PRODUIRE ET FOURNIR À TOUS LES PAYS ARABES ET AUTRES ANTISEMITES AVEC DES MÉDICAMENTS COMME LES VACCINS ANTI-POLYO!

      Il y a paraît-il une épidémie de polyomyélite en Syrie qui menace s’éparpiller à tous les pays voisins, eh bien laissons ces braves nazislamites se démerder seuls, se virer, de même que pour n’importe quelle autre espèce d’épidemie latente ou en cours!

      Les Drs. Salk et Sabin n’étaient-ils pas Juifs? Donc, comment les arabes osent-ils avoir recours à leurs découvertes et produits?

      Il faut les laisser crever, ce qui serait un grand pas vers une certaine tranquillité à travers le monde, au moins il s’occuperont de leurs malades au lieu de penser à exploser le monde civilisé!

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    • Facebook
    • Twitter
    • LinkedIn
    • More Networks
    Copy link
    Powered by Social Snap