toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Les soit-disant « Territoires Occupés » : Qu’en est-il de Chypre, du Cachemire, du Tibet?


Les soit-disant « Territoires Occupés » : Qu’en est-il de Chypre, du Cachemire, du Tibet?

Cette récente décision ne nous informe ni sur Israël ni sur la rive occidentale. Mais elle en dit long sur ce que nous devons savoir de l’UE.

Qu’en est-il de Chypre? C’est une des questions sur laquelle israéliens et européens devraient se pencher maintenant que l’UE a de nouveau décidé qu’elle dicterait les frontières  d’Israël et sa politique de sécurité.  

La semaine dernière, l’Union Européenne a émis une interdiction sur le financement et la coopération avec des institutions israéliennes opérant ouvertement dans ce qu’elle appelle les «territoires occupés» – c’est-à-dire la Cisjordanie ou Judée – Samarie. Et ce en dépit du fait  – déjà admis par  des groupes palestiniens – que cette interdiction affectera tout autant les Palestiniens que les Israéliens. Dans sa course effrénée pour  imposer de nouvelles normes et deux poids-deux mesures, l’UE est allée droit dans le mur, sans autre considération.

Loading...

Comme l’a dit un haut fonctionnaire de l’Autorité Palestinienne lors de cette annonce, beaucoup de Palestiniens à Ramallah et ailleurs seront aussi affectés par la décision de l’UE que leurs voisins israéliens. Selon ce haut fonctionnaire de l’AP :

« Pour notre part, nous avons approché un certain nombre de fonctionnaires de l’Union Européenne, de l’Autorité Palestinienne et aussi d’Israël, pour essayer de bloquer cette décision ou du moins de la maintenir officieuse», a déclaré le responsable, qui a refusé de donner son nom. «Ce ne sont pas seulement les entreprises israéliennes qui vont être touchées économiquement, ce sera d’un point de vue économique et social aussi désastreux pour la communauté palestinienne. »

Eh bien ! Que représentent ces quelques palestiniens aux yeux d’une UE qui n’a qu’un seul but, celui d’isoler l’Etat juif? Des dommages collatéraux acceptables, sûrement?

Mais que dire de Chypre? Après tout, il ya beaucoup de pays dans le monde avec des différends frontaliers. Il y en a au moins un majeur aux frontières de la Chine [Tibet]. Et il y a le fameux conflit en bordure du Pakistan [Cachemire]. Les différends frontaliers ne sont guère inhabituels.  Des histoires similaires abondent partout dans le monde, comme le différend non résolu impliquant le Maroc sur le statut du Sahara occidental. Pourtant, avec tous ces pays l’UE entretient des relations commerciales et diplomatiques franches voire serviles.

Bien sûr, ce qui rend le deux poids deux mesures de l’UE encore plus délicieux  est que l’île occupée de Chypre fait partie de l’UE. En tant que telle, elle devrait être un point névralgique  concentrant l’attention minutieuse et persistante de l’organisme international !

Et pourtant, ce n’est pas le cas. La partie nord de Chypre est annexée illégalement depuis quarante ans par la Turquie. Ce n’est pas comme si la Turquie partageait une frontière avec l’île. Elle n’a pas non plus – comme c’est le cas d’Israël sur la Cisjordanie – des prétentions légitimes historiques, politiques ou autres territoriales sur la partie nord de l’île. Il n’y a aucune raison sécuritaire pour que la Turquie maintienne son occupation, alors qu’il y a un besoin évident pour Israël d’avoir des frontières défendables qui empêchent les terroristes de Cisjordanie de tirer des roquettes sur son territoire, comme le font leurs comparses depuis qu’Israël s’est désengagé de Gaza ou du Sud Liban.

Learn Hebrew online

 

Les bâtiments en ruine du quartier de Varosha à Famagusta, Chypre, photographié en 2009. C’est une zone contrôlée par la Turquie au nord de l’île. Les habitants ont fui durant l’invasion turque de 1974 et le quartier reste depuis à l’abandon. (Source: WikiMedia Commons)

Les bâtiments en ruine du quartier de Varosha à Famagusta, Chypre, photographié en 2009. C’est une zone contrôlée par la Turquie au nord de l’île. Les habitants ont fui durant l’invasion turque de 1974 et le quartier reste depuis à l’abandon. (Source: WikiMedia Commons)

 

Or contrairement à Israël et la Cisjordanie, l’invasion turque de Chypre n’est même pas une question litigieuse. Il ne s’agissait absolument pas  d’un gain territorial compréhensible suite à une guerre d’agression menée par la Grèce. C’était un vol pur et simple – une annexion: du terrorisme d’État. Toute la communauté internationale le reconnaît comme tel. Pourtant, en 2013, non seulement la Turquie n’est pas un ennemi de l’UE, non seulement c’est un pays qui entretient des relations diplomatiques et commerciales parfaites avec l’UE, c’est aussi un pays que de nombreux dirigeants et fonctionnaires de l’UE veulent réellement promouvoir comme Etat membre à part entière dans l’UE.

Pour cette cinquième décennie d’occupation turque de Chypre, il n’existe toujours pas de directive sérieuse de  l’UE envers la Turquie lui indiquant ce qu’elle doit faire du nord de Chypre. La Turquie n’a même pas à subir la moindre pression internationale de près ou de loin la forçant à se désengager enfin de cette occupation illégale de la partie nord de l’île. Tout cela, parce que, pour une raison inexplicable, l’UE ne considère pas qu’il soit impératif que la Turquie se désengage de l’occupation illégale qu’elle exerce sur un autre Etat membre de l’UE. Elle ne considère pas que l’avenir de la région dépende de cette action. Pourtant, elle persiste encore et toujours, dans sa visée de dicter ses frontières à Israël. Persuadée d’avoir un rôle constructif à cet égard. De toutes les erreurs de l’UE, celle-ci  est certainement la plus magistrale.

L’UE n’a pas seulement une vue aberrante du passé d’Israël, elle a une vue totalement erronée de son avenir.

Loading...

Aujourd’hui et sans parler du reste du monde, Israël est loin sur la liste des pays problématiques ne serait-ce que dans  son propre environnement, si on considère les 100.000 morts en Syrie, l’Egypte en passe d’affronter une contre-contre-révolution, et le conflit entre sunnites et chiites susceptible d’atteindre l’un de ses points d’ébullition intermittents dans l’affrontement des armées chiites du Hezbollah avec l’opposition sunnite armée en Syrie. Au milieu de tout cela, la question de savoir où les Juifs devraient ou ne devraient pas vivre dans leur patrie historique est une question de la plus faible importance internationale.

Pourtant, l’Union Européenne – qui aime se considérer comme une organisation tournée vers l’avenir – se montre une fois de plus coincée dans un passé aberrant et sectaire. Ce n’est pas Israël qui pose problème au Moyen-Orient. Aujourd’hui, de fait Israël est le seul état qui ne pose aucun problème à la région.

Pourtant, c’est dans le cadre de la souveraineté de ce pays que l’UE décide encore de venir s’immiscer. Cette dernière décision ne nous informe ni  sur Israël ni sur la Cisjordanie. Mais en dit long sur l’UE.

Sources : Gatestone Institute – 23 juillet 2013
Par
Douglas MurrayTraduction Nancy Verdier

 

 

 







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 15 thoughts on “Les soit-disant « Territoires Occupés » : Qu’en est-il de Chypre, du Cachemire, du Tibet?

    1. merkava

      l’ EU fait une politique a la Pyrrhus avec la turquie ! elle croit avoir de l’ influence et marquer des points alors qu’ elle se fait avoir , corps et biens par la turquie qui elle nous appliqque la fameuse  » taquya  » (mensonges et manipulations) islamique ….

    2. Serge Belley

      A la question: qu’est que l’Union Européenne
      Un ramassis de peuples dégueulasse qui se croient les nombrils du monde
      particulièrement la Turquie, le vers dans le fruit pourri de l’Europe et qui va droit dans une troisième guerre mondiale, si ce n’est pas entre eux qu’ils remettent cela, ce sera par des guerres civiles, trop lâche pour l’avouer. Vous européens et vos arabes de vos ex colonies vous allez bientôt en baver. Les DÉCIDEURS politiques européens sont trop lâche pour avouer cela a leur peuple respectif qu’ils sont en pleine guerre de civilisation. LA FIN APPROCHE, voyez seulement tout ce qui se passe avec des économies trébuchantes ou vos peuples ne seront plus capable d’assumer.

    3. maury

      L UE CORROMPUE N A PAS A SE MÊLER DE CE QUI SE PASSE EN ISRAËL ELLE FERAIT MIEUX DE VOIR COMMENT ELLE PEUT CHANGER SA POLITIQUE CAR LES PEUPLES QUI LA COMPOSE GRONDENT A CAUSE DE SON INCAPACITÉ A GOUVERNER!!!!

    4. shoshana

      tout a fait d’accord avec les deux derniers commentateurs en ce qui concerne l’EU, ils n’ont pas a nous faire la lecon.mais cela ne doit pas nous servir de reponse, car nous faisons face a un vrai et grave probleme.
      Je souhaite de tout mon coeur que nous arrivions a une solution durable

    5. Fabiszak

      nous savons tous que l’europe est antisemite et anti-israelienne –
      ils n’ont pas defendu les juifs durant la seconde guerre mondiale et ne le feront pas maintenant –
      ce qu’ils veulent c’est une europe musulmane et israel devrait se detourner de l’Europe moribonde et d’Obama qui n’aime pas Israel –
      Israel a des allies, la chine, l’inde etc. ce sont des pays d’avenir, alors que l’Europe sombre – pourquoi vouloir des liens avec l’Europe et leu donner les tehnologies israeliennes –
      Peut etre que poutine est moins hypocrite – il n’est pas democrate mais c’st un grand pays qui lutte contre les islamistes (excepte syrie)

    6. JEAN PN

      Que l’UE, et la France en particulier, s’occupent de la colonisation islamiste qui est en train de se faire chez elles.
      « Charité bien ordonnée commence par soi-même ! ». Alors que les européens, et en particulier les français, s’occupent d’abord de leurs fesses !!!

    7. Roger Démosthène CASANOVA

      Tout à fait d’accord.
      L’attitude de l’UE sur la Turquie est inadmissible.
      Vous pouvez ajouter sur votre liste la situation au Kosovo où l’UE s’oppose au retour des serbes de Mitroviça vers la Serbie. SANS AUCUN ARGUMENT acceptable, mais avec menaces !
      Voir aussi mes articles sur mon blog : http://www.ampus-casanova.com
      et mon livre : « La Patrie en danger » édité au premier trimestre 2013, aux éditions Mélibée.

    8. steven L

      U all miss the point: When Jews are the issue, the rules do not apply.
      Many Jews accept and support cowardly this state of affair.

    9. DANY83270

      on se fatigue pour rien en cherchant à expliquer les raisons pour lesquelles il existe 2 poids , 2 mesures !

      faut-il une raison pour être antisémite ? non bien sûr, c’est une question d’ADN chez les peuples qui ont été façonnés depuis longtemps par la propagande ou chez certaines personnes qui ne supportent pas les juifs, ni ce qu’ils représentent, ni leur culture et on n’y peut rien !

      la justice ou le droit n’ont aucune emprise sur ces gens qui laissent libre cours à leurs instincts comme des bêtes qui agissent automatiquement sans réfléchir;

      seule la force permettra aux juifs de se faire respecter alors il ne faut pas hésiter à les mettre hors d’état de nuire avant qu’ils ne se livrent à des meurtres comme l’ont fait les nazis.

    10. shoshana

      il existe, existe et existera toujours deux poids deux mesures envers les juifs autant ceux de la diaspora que ceux d’Israel.
      I don’t know what you mean about cowardice, the Jews abroad do not behave like many muslims who try to impose wherever they go their own way of life. But as far as Israel is concerned our government all of them, since 1948 keep us alive and proud in our highly developped country.
      what I know about France, is that there are abount 7 millions muslims in France and about 70thousand Jews.
      la Justice et le droit ont en France, a mon avis ne mettent pas en pratique, et n’imposent pas une des lois fondamentales de la France laique: l’interdiction d’imposer quelque religion qui soit aux autres.
      l’antisemitisme de France vient du temps de la France tres majoritairement catholique: »les juifs ont tue Jesus… certains se souviennent certainement », sauf que 1- ce ne sont pas les Juifs mais Ponce Pilate le romain qui l’a fait crucifier et 2- Jesus est ne, a vecu et est mort JUIF

    11. Mfeivel

      L’Allemagne devrait rendre Hamburg au Danemark (entre autre); La Belgique devrait rendre les cantons rédimés pris à l’Allemagne ; la France, la Corse prise à l’Italie, La Tchéquie, les sudètes pris à l’Allemagne, etc., etc., etc. L’Europe veut jouer à ce jeu, mais qu’elle balaie d’abord devant sa propre porte.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *